Les fourmis et les plantes : Un exemple de coévolution

Auteurs
Éditeurs
Parution
01/01/1986
Pages
254
Catégorie
Langue

Présentation

De plus en plus, les fourmis suscitent l'intérêt des scientifiques, tant par la diversité des espèces que par les ingénieuses adaptations qu'elles développent pour favoriser leur survie. L'auteur nous relate ici sa découverte passionnante des rapports étroits qui lient des fourmis très particulières à des végétaux non moins étonnants.
Docteur en sciences, Pierre Jolivet est l'un des meilleurs spécialistes mondiaux des Coléoptères Chrysomélidés, mais il s'intéresse à tous les insectes et leur a consacré plusieurs ouvrages et des centaines d'articles.

+ / -

Sommaire

  • 11AVANT-PROPOS
  • 13PRÉFACE
  • 15INTRODUCTION
  • 17Chapitre I. — HISTORIQUE DES PLANTES A FOURMIS
  • 21Chapitre II. — FOURMIS ET PLANTES. LES HABITANTS DES GALLES, DU BOIS DES FORÊTS. LES FOURMIS TISSEUSES. RELATIONS INDIRECTES PLANTES-FOURMIS
    • 211. LES FOURMIS DES GALLES ET DES FORÊTS
    • 232. LES OECOPHYLLES OU FOURMIS TISSEUSES
    • 273. RELATIONS INDIRECTES PLANTES-FOURMIS
  • 29Chapitre III. — LES JARDINS DE FOURMIS ET LES NECTAIRES EXTRAFLORAUX
    • 291. LES JARDINS DE FOURMIS
    • 332. LES NECTAIRES EXTRAFLORAUX
  • 42Chapitre IV. — LES ASSOCIATIONS LÂCHES. LES ASSOCIATIONS OBLIGATOIRES, LES JARDINS DE CHAMPIGNONS. LA NUTRITION VÉGÉTALE DES FOURMIS. LES FOURMIS MOISSONNEUSES. LA MYRMECOCHORIE. LA POLLINISATION
    • 421. LES ASSOCIATIONS LÂCHES
    • 432. LES ASSOCIATIONS OBLIGATOIRES
    • 473. LA NUTRITITION VÉGÉTALE DES FOURMIS
    • 494. Les FOURMIS MOISSONNEUSES
    • 515. LA MYRMÉCOCHORIE
    • 526. LA POLLINISATION
  • 57Chapitre V. — CLASSIFICATION ET RÉPARTITION DES MYRMÉCOPHYTES. LES CORPS NOURRICIERS. LES DOMATIES
    • 571. CLASSIFICATION ET RÉPARTITION DES MYRMÉCOPHYTES
      • 57a) Cavités caulinaires
      • 59b) Tubercules, bulbes, pseudobulbes, racines et structures bulbaires
      • 59c) Ascidies ou poches sur feuilles ou pétiole. Structures foliaires
      • 60d) Espaces entre ou sous les feuilles
      • 60e) Epines et structures stipulaires
      • 60f) Gousses
      • 61g) Galles
    • 622. LES CORPS NOURRICIERS
      • 63a) Corps mülleriens
      • 63b) Corps beltiens
      • 64c) Corps beccariens
      • 64d) Corpuscules perliformes
      • 67e) Moêlle et autres tissus végétaux
    • 673. LES DOMATIES
  • 68Chapitre VI. — LES PLANTES AMÉRICAINES
    • 681. PTÉRIDOPHYTES
    • 712. ORCHIDACÉES
    • 723. BROMÉLIACÉES
    • 734. AUTRES MONOCOTYLÉDONES
    • 745. PIPERACÉES
    • 746. URTICACÉES
    • 777. POLYGONACÉES
    • 788. LAURACÉES
    • 799. CHRYSOBALANACÉES
    • 8010. LÉGUMINEUSES
    • 8311. EUPHORBIACÉES
    • 8312. MÉLASTOMACÉES
    • 8513. EHRÉTIACÉES
    • 8514. GENTIANACÉES
    • 8715. SOLANACÉES
    • 8716. RUBIACÉES
    • 89CONCLUSION
  • 90Chapitre VII. — LES PLANTES AFRICAINES
    • 911. LÉGUMINEUSES
    • 1002. EUPHORBIACÉES
    • 1003. PANDACÉES
    • 1014. STERCULIACÉES
    • 1025. FLACOURTIACÉES
    • 1036. PASSIELORACÉES
    • 1067. BIGNONIACÉES
    • 1078. VERBÉNACÉES
    • 1099. SAPOTACÉES
    • 10910. NAUCLÉACÉES
    • 11111. RUBIACÉES
    • 115CONCLUSION
  • 117Chapitre VIII. — LES PLANTES D'ASIE TROPICALE ET D'OCÉANIE
    • 1181. PTÉRIDOPHYTES : POLYPODIACÉES
    • 1222. PALMAE
    • 1253. ORCHIDACÉES
    • 1254. PIPÉRACÉES
    • 1265. MORMÉES
    • 1266. ANNONACÉES
    • 1277. MYRISTICACÉES
    • 1278. LAURACÉES
    • 1289. MONIMIACÉES
    • 12810. NÉPENTHACÉES
    • 12911. LÉGUMINEUSES
    • 13012. MÉLIACÉES
    • 13013. EUPHORBIACÉES
    • 13214. ACTINIDIACÉES
    • 13215. FLACOURTIACÉES
    • 13216. THYMÉLAÉACÉES
    • 13317. ANACARDIACÉES
    • 13318. MÉLASTOMACÉES
    • 13319. POTALIACÉES
    • 13420. VERBÉNACÉES
    • 13421. SCROPHULARIACÉES
    • 13422. GESNÉRIACÉES
    • 13423. ASCLÉPIALOACÉES
    • 13724. NAUCLÉACÉES
    • 13825. RUBIACÉES
    • 145CONCLUSION
  • 146Chapitre IX. — ÉVOLUTION ET MORPHOLOGIE DES STRUCTURES LEUR PRÉADAPTATION AUX FOURMIS. THÉORIE DE LA MYRMÉCOPHILIE
    • 1461. ÉVOLUTION ET MORPHOLOGIE DES STRUCTURES
    • 1492. PRÉADAPTATION DES STRUCTURES
    • 1503, THÉORIE DE LA MYRMÉCOPHILIE
  • 154Chapitre X. — SYMBIOSE ET COMMENSALISME. LES FOURMIS-HÔTES. LES MYRMÉCOPHYTES HORS DE LEUR PAYS D'ORIGINE
    • 1541. COÉVOLUTION, SYMBIOSE ET COMMENSALISME
    • 1582. VARIÉTÉ DES ADAPTATIONS
    • 1593. LES FOURMIS-HÔTES
    • 1644. LA MYRMÉCOPHILIE HORS DU PAYS D'ORIGINE DES PLANTES
  • 166Chapitre XI. — PHYSIOLOGIE DE L'ABSORPTION PAR LES PLANTES. PROBLÈMES DIVERS. LES OISEAUX ET LES FOURMIS. LES PLANTES ENNEMIES DES FOURMIS. LES ACARODOMATIES
    • 1661. PHYSIOLOGIE DE L'ABSORPTION PAR LES PLANTES
    • 1692. PROBLÈMES DIVERS
    • 1713. LES OISEAUX ET LES FOURMIS
    • 1724. LES PLANTES ENNEMIES DES FOURMIS
    • 1735. LES ACARODOMATIES
  • 176Chapitre XII. — IMPORTANCE DES FOURMIS EN AGRICULTURE MODIFICATION DU SOL. MOYENS DE LUTTE. LUTTE BIOLOGIQUE ET FOURMIS. LUTTE INTÉGRÉE
    • 1761. IMPORTANCE DES FOURMIS EN AGRICULTURE
    • 1822. MODIFICATION DU SOL
    • 1833. MOYENS DE LUTTE
    • 1864. LUTTE BIOLOGIQUE
    • 1915. LUTTE INTÉGRÉE DES FOURMIS
  • 193PLANCHES
  • 213CONCLUSIONS
  • 216REMERCIEMENTS
  • 217INDEX BIBLIOGRAPHIQUE
  • 241INDEX DES NOMS LATINS
  • 251TABLE DES MATIÈRES

Bibliothèque