Formica sanguinea

  • Signalétique de Formica sanguinea

    Classification
    Famille: Formicidae
    Sous-famille: Formicinae
    Tribu: Formicini
    Genre: Formica
    Espèce: Formica sanguinea
    Formica sanguinea
    (Latreille, 1798)
    • "formica" du latin, qui signifie fourmi.
    • "sanguinea" du latin "sanguineus", signifiant de la couleur du sang.

    Photo macro d'ouvrière de Formica sanguinea

    de Pile-0u-Face
    Taille des ouvrières: 
    5,0 à 10,0mm

    Morphisme:

    Gyne Formica sanguinea.
    Reine Formica sanguinea

    de ptitbuj
    Taille de la gyne: 
    10,0 à 12,0mm

    Gynie:

    ?? Manquant ??
    (Cette fiche est en cours de construction, elle sera mise à jour régulièrement. Toute contribution et/ou correction est la bienvenue.)

    Formica sanguinea est une espèce de taille moyenne présente dans toute la France à l'exception des régions méditerranéennes. Elle est dite à fondation dépendante, c'est à dire que le reine ne peut s'occuper de la première génération d'ouvrières toute seule. D'après les ouvrages de Francis Bernard, elle ne semble pas aller au-delà d'une altitude de 1800m. Formica sanguinea essaime généralement de juin à août, il est alors facile de récupérer des gynes à proximité d'un nid de cette espèce. il s'agit d'une espèce polygyne, les colonies peuvent comporter plusieurs milliers d'individus, assez facile à élever une fois la fondation réussie, elle est débordante d'énergie, très prolifique et très active.

    Copyright : Michal Kukla.



    Les fourmis du genre Formica sont connues pour être la plus évoluée des fourmis de part son organisation sociale et son comportement (des morceaux de résine de pin sont ramenés au sein du nid et utilisés pour leurs vertus bactéricides et fongicides). Les Formica alpines jouent un rôle fondamental dans leur écosystème (dans les forêts où elles vivent), détruisant les nuisibles en surnombre (elle aura en effet tendance à sélectionner les insectes faciles à trouver, donc ceux qui pullulent, régulant ainsi la prédation sur certains végétaux).

    Formica sanguinea est une espèce de fourmi esclavagiste du sous-genre Formica (raptiformica). Elle en est la seule représentante européenne. Les raptiformica réduisent en esclavage des fourmis appartenant au sous-genre serviformica comme Formica fusca. Des raids sont organisés pour subtiliser des cocons et les imprégner de leur odeur coloniale et ainsi tromper les serviformica qui agissent alors comme si elles étaient dans leur colonie d'origine. Les rapticformica ne peuvent prospérer sans esclaves : elles ont perdu la capacité à élever elles-mêmes leur couvain au cours de l'évolution. Pour fonder une nouvelle colonie, une reine cherche un nid serviformica dont elle tue la reine et prend la place. Il faut donc, lorsque l'on désire démarrer une colonie de cette espèce, disposer de couvain (cocons) de Serviformica (plus de détails dans la partie élevage).

    Les Formica sanguinea sont très similaires aux Fourmis rousses des bois du sous-genre Formica (Formica) et, comme ces dernières, sont aussi très actives. Il est donc assez difficile de les différentier à l’œil nu. La tâche est plus sûre avec une photographie de face de l'insecte. En effet, le caractère qui les discrimine se situe au niveau de leurs clypeus. En effet, chez Formica sanguinea celui-ci est muni d'une échancrure, chez les Formica (Formica) spp, il est plus large et sans cette échancrure.

    Attention : Certaines Formica vivent dans des parcs où toute récolte animale ou végétale y est interdite. Le genre est suffisamment répandu sur tout le territoire national pour ne pas effectuer de récolte de gynes lors d'essaimages dans ces zones protégées. En Suisse, certaines espèces de Formica sont strictement protégées : leur récolte ou la destruction d'un nid est interdite.
  • Biologie et Écologie de Formica sanguinea

    Forêt européenne.
    Usage : domaine public (CC0)

    de SuperNova
    Se rencontre partout, des biotopes humides à secs, dans les milieux frais (boisés) ou bien exposés.
    Peut nidifier un peu partout, selon le biotope. En forêt, apprécie les sols humides et nidifie sous les mousses, ou dans le bois mort.
    Dans les milieux plus exposés, les nids sont creusés à même le sol, sous les pierres.

    Formica sanguinea à la recolte.
    Ouvriére sanguinea

    de Frederic
    Les Formica sanguinea ont un régime alimentaire omnivore : elles se nourrissent de miellat des pucerons et d'insectes. L'espèce présente en général une légère préférence pour les insectes.
    Formica sanguinea est présente partout sur le territoire français, suisse et belge, de 0 à 1800 mètres d'altitude, et se rencontre dans beaucoup de biotopes différents.
    Elle est cependant absente des biotopes les plus chauds et arides, comme dans certaines zones de la méditerranée.

    Développement et reproduction de Formica sanguinea

    Méthode de fondation:

    Cycle de développement:

    ?? Manquant ??
  • Élevage de Formica sanguinea

    20 à 28°C
    30 à 40%
    Non

    Fondation

    Formica sanguinea est dite à fondation dépendante, c'est à dire que le reine ne peut s'occuper de la première génération d'ouvrières toute seule. Dans la nature les gynes retournent généralement au nid mère, mais pour démarrer une nouvelle colonie elles devront en parasiter une de Serviformica (généralement Formica fusca). Il faut donc, lorsque l'on désire démarrer une colonie de cette espèce, disposer de couvain (cocons) de Serviformica, une trentaine de cocons suffiront. Dès la capture de la gyne, mettre le couvain avec elle dans un tube. Il est préférable de nourrir la reine le temps que les cocons arrivent à terme, ce qui avec les Serviformica est très rapide.

    Gyne Formica sanguinea et ses esclaves.
    Gyne Formica sanguinea avec son ouvrière esclave et le couvain de serviformica.

    (de enora35)


    Des l'ouverture des cocons "esclaves", connectez le tube à une aire de chasse qui sera pourvue d'un dispositif anti-évasion. Le talc sera très efficace avec cette espèce assez lourde, ne pas hésiter à renouveler régulièrement la barrière. Il convient alors de nourrir les ouvrières avec un liquide protéiné, comme du lait sucré ou du miellat artificiel. Dès l'apparition de la ponte, commencez à nourrir la colonie avec des insectes, d'abord en petite quantité, puis de façon régulière dès l'apparition des larves. Comme chez beaucoup d'autres Formica, ce stade est très rapide, un apport très régulier en nourriture riche en protéines et alors très important.

    Le nid

    Dès que la population générale de la colonie atteint la cinquantaine d'ouvrières, il convient de leur proposer un habitat plus grand qu'un tube à essai, à savoir un nid. Un nid en béton cellulaire d'une surface habitable de 10cm sur 10cm fera parfaitement l'affaire durant les deux première années. Cette espèce s'attaquant rarement à ce matériaux, il n'est pas strictement nécessaire de le blinder. La hauteur des chambres sera idéalement de 5 à 6 mm et la surface humide d'environ 30%, une zone bien sèche pour les cocons est nécessaire.
    Afin de profiter au maximum des activité de fourragement de cette espèce, une aire de chasse proposant une grande surface est à privilégier, afin d'en réduire l'encombrement, la solution de la 3D est à envisager. Cependant si la configuration du nid le permet, préférez une aire de chasse de taille réduite au début.

    Hivernage

    Cette espèce doit obligatoirement passer par une période de froid pour respecter son horloge interne. Généralement la ponte s'arrête dès la fin de l'été. Une fois les derniers cocons éclos et les larves entrées en diapause (généralement fin septembre) continuez à nourrir la colonie avec des liquides protéinés riches en sucre jusqu'à début novembre. Placez ensuite la colonie dans un local où la température va osciller entre 6°C et 15°C et ce jusqu'à fin février, début mars.

    Nourriture

    L'espèce est omnivore mais a généralement une préférence pour les insectes. N'hésitez pas a en donner très régulièrement surtout lorsque le couvain atteint le stade larvaire (n'oubliez pas de les passer au congélateur pendant 72 heures avant de les donner à votre colonie afin de tuer les acariens pouvant être fatal à votre colonie).
    En complément, des liquides protéinés riches en sucre seront aussi appréciés, comme du lait sucré ou du pseudo miellat.

    A l'attaque de la mouche.
    Une ouvrière Formica sanguinea passe a l'attaque d'une mouche fraichement sortie de son cocon.

    (de Guitou76)

    Conditions de maintien

    Il n'est pas nécessairement utile de chauffer cette espèce. En revanche, la température d'élevage doit être d'au moins 20°C et au plus de 28°C hors période de diapause. Quant à l'humidité, 30% de la surface du nid sera l'idéal.
  • Vidéos et Photos de Formica sanguinea

  • Blogs sur Formica sanguinea

  • Livres faisant référence à Formica sanguinea

    Livres faisant référence à l'espèce Formica sanguinea (1)

    Autres livres faisant référence au genre Formica (12)

    Titre Date Note eBook
    Fourmis de Wallonie
    (2003-2011)

    de Philippe Wegnez, David Ignace, Violaine Fichefet, Maximilien Hardy, Thierry Plume, Michaël Timmermann
    01/12/2012
    5
    Average: 5 (1 vote)
    The Life of the Ant
    de Maurice Maeterlinck
    01/01/1930
    Seed dispersal by ants in a deciduous forest ecosystem
    Mechanisms, Strategies, Adaptations

    de Elena Gorb, Stanislav Gorb
    31/08/2003
    Les fourmis
    de Marie-Sophie Germain
    23/04/2007
    2
    Average: 2 (1 vote)
    Fourmis des bois du Parc Jurassien Vaudois
    de Daniel Cherix, Anne Freitag, Arnaud Maeder
    25/09/2006

Fiches