De surprises en surprises (Camponotus vagus en fondation)

De surprises en surprises (Camponotus vagus en fondation)

Message non lupar Kiraxxxxx » Dim 2 Juin 2019 23:58

Bonsoir.

Ce soir, je me motive un peu pour écrire un petit sujet assez intéressant à mon goût. Il y a quelques temps, je vous avais parlé de la gyne Camponotus vagus ailée que j'avais ramassée par dépit le 12 mai. Parasitée par trois acariens, des Varroa destructor, de sacrées saloperies !

Image

La gyne sur son lieu de récolte. Parasitée comme il se doit.

Image

OUUUHH la vilaine bestiole !

Vint enfin le jour où je m'étais décidé à m'en débarrasser, 5 jours après l'avoir ramassée. Avant cela, estimant que ce n'était pas pressé, je suis sorti 2 minutes, le hasard a voulu que je tombe sur un mâle de la même espèce. Ayant toujours des idées stupides à mettre en pratique, je me suis donc dit que j'allais tenter le tout pour le tout et introduire la mâle dans le tube.

Comme on peut s'en douter, l'intensité du stress est montée de 3 crans quand le mâle a rejoint la gyne, cela n'a duré même pas 5 minutes et personne n'a été blessé dans la panique. Pendant ce moment de stress, la gyne a jugé bon qu'il était le moment d'arracher ses ailes ! Je me suis posé certaines questions mais n'ayant aucun autre élément de comparaison je ne pourrais pas avoir les supposées réponses.

- A-t-elle décidé d'arracher les ailes à cause de la panique ?
- La présence du mâle l'aurait-elle fait se décider pour faire comprendre à ce dernier que ce n'était pas la peine puisqu'elle était déjà fécondée ?
- Peut-être les deux ?
- Autre chose ?

Une chose est sûre, c'est qu'il n'a rien fait puisqu'il est toujours vivant, bien vigoureux et toujours au côté de la belle au moment où j'écris ces lignes.

Cette gyne est donc bien fécondée, cependant, aussi fécondée qu'elle puisse être, le Varroa destructor n'en a cure et pompe inlassablement l'hémolymphe. Toujours en restant attentif au comportement des 2 individus quelle fut ma surprise lorsque j'ai vu les deux se faire une trophallaxie. Ensuite, il a décidé d'entretenir la gyne. De là, j'ai donc pensé qu'il pouvait me servir à quelque chose, si ce charmant mâle recyclé en ouvrière venait à bien faire son travail, il devrait trouver ces saloperies. Est-ce possible ?

Pour avoir la réponse, il aura fallu attendre seulement 2 petites heures, résultat sans appel, il en manque un sur la gyne, je le retrouve contre le coton de la réserve d'eau. aussitôt repéré aussitôt éliminé.

Image

On aperçoit les 3 acariens dont un dans le coton, j'ai un peu galéré pour le choper.

Image

De plus prés.

Un deuxième a été détaché de la gyne quelques heures plus tard, disons que son destin a été scellé par ce qu'on pourrait appeler "l'ironie du sort". Je suppose que quelques protéines supplémentaires ne font pas de mal à Madame.

En milieu d’après-midi, elle avait pondu son premier œuf, s'en suivi un deuxième dans la soirée. Deux jours plus tard, le troisième acarien a été enlevé et je l'ai chopé à temps, il était proche des œufs (six) ! Diantre ! LA voilà enfin débarrassée, remise à neuf par un bien charmant dévoué et prête à l'emploi !

C'était sans compter le drame qui allait s'en suivre deux plus tard, un autre acarien sur l'abdomen ! Damned ! La rage passée, je savais qu'il n'allait pas rester longtemps et que je devais être attentif pour en finir avec. L'efficacité de cher "Victor" (oui j'assume !) n'étant plus à prouver j'ai eu raison de rester confiant. Aujourd'hui, la fondation, de ce que je peux voir semble se porter à merveille à en juger la situation.

Image


Pour le moment je ne sais toujours pas si "Victor" s'occupe du couvain ou pas, mais l'entretien de la gyne est toujours là et réciproquement, j’espère voir un jour ce très cher faire une trophallaxie à une larve. Maintenant à voir si cette fondation "boostée" de manière particulière, insolite, et totalement RANDOM aura des ouvrières "gen1" plus résistantes ou si ça ne change rien au développement. Ayant d'autres gynes (forcément seules celles-ci) qui viennent de commencer à pondre, je pense que je serai fixé. Le fait principal que je garde en tête est que depuis la gyne est totalement saine et "Victor" va rester aussi longtemps que Dame Nature le décidera, et j'aimerais voir comment ça va se passer avec la naissance des premières ouvrières. Une chose est sûre, cette gyne a déjà une histoire et surtout : "LONG LIVE THE QUEEN !"

Quoi qu'il en soit, je ne peux que déconseiller de faire cela si tout va bien pour les gynes que vous ramassez. Je l'ai fait car au vu de sa situation lorsque je l'ai ramassée, tout sembler présager du contraire. Je me suis juste décidé à partager cette expérience.
Avatar de l’utilisateur
Kiraxxxxx

Re: De surprises en surprises (Camponotus vagus en fondation)

Message non lupar Matlink » Lun 3 Juin 2019 09:47

C'est une magnifique histoire. Le couple recomposé va régner longtemps je l'espère.
Avatar de l’utilisateur
Matlink

Re: De surprises en surprises (Camponotus vagus en fondation)

Message non lupar Rekyem » Lun 3 Juin 2019 12:04

Sympa !

Ayant toujours des idées stupides à mettre en pratique, je me suis donc dit que j'allais tenter le tout pour le tout et introduire la mâle dans le tube.
De là, j'ai donc pensé qu'il pouvait me servir à quelque chose, si ce charmant mâle recyclé en ouvrière venait à bien faire son travail, il devrait trouver ces saloperies. Est-ce possible ?

L'idée d'introduire le mâle n'a donc pas été motivée par une quelconque lecture sur l'élimination d'acariens, ou bien ?

Et sinon, pour les pontes en myrmécologie, ça a déjà été vu ce comportement ? Étudié ? ... ?

Pour le reste, et même si dans cette situation je serais certainement intervenu aussi, ça aurait été intéressant de voir si ces deux-là auraient pu s'occuper du parasitage sans intervention humaine ! (Comme pour le 2ème... Mais à moins que tu aies mal vu et que ce 2ème soit devenu le 4ème :hihi:)
Avatar de l’utilisateur
Rekyem

Re: De surprises en surprises (Camponotus vagus en fondation)

Message non lupar Kiraxxxxx » Lun 3 Juin 2019 14:10

Matlink a écrit:C'est une magnifique histoire. Le couple recomposé va régner longtemps je l'espère.


Espérons-le !

@Rekyem, l'idée d'introduire le mâle était la plus bête possible, d'abord tenter de voir si une reproduction pouvait se faire et aviser du reste plus tard. Je ne me suis renseigné sur rien du tout durant tout ce process, et je ne me suis toujours pas renseigné sur rien de tout ça encore.

Le deuxième s'est vraiment fait becter, sur foi de ma loupe x40, j'ai assisté à ce spectacle. Concernant le fait que je n'ai pas laissé faire, je me suis dit que c'était déjà pas mal ce que je venais de voir ayant été totalement surpris de tout ça. Je ne voulais donc pas compliquer davantage les choses alors je suis intervenu.

Ce que je n'ai pas dit, c'est que j'avais trouvé deux gynes Camponotus piceus qui étaient ailées elles aussi, par le plus grand des hasards, j'avais trouvé des mâles de cette espèce le même jour que j'ai trouvé ce brave "Victor". Bilan, une gyne qui est restée hostile envers le mâle tout le temps et une autre qui restait au côté du mâle sans rien faire.
Avatar de l’utilisateur
Kiraxxxxx

Re: De surprises en surprises (Camponotus vagus en fondation)

Message non lupar Kiraxxxxx » Sam 22 Juin 2019 23:28

Petite mise à jour pour annoncer une mauvaise surprise, Victor est mort ce matin. Ce brave mâle a servi pendant un peu d'un mois. Je n'aurai donc pas l'occasion de voir comment ça allait se passer avec l'arrivée imminente des premières ouvrières.

Et croyez-moi, la gyne a été bien boostée avec la présence de très cher ! Elle pond encore alors que les premières ouvrières ne sont pas encore arrivées.

Image
Image


En comparaison avec une gyne Camponotus vagus ramassée le 28 mai, le couvain était beaucoup plus conséquent. Cela dit, on peut apercevoir une légère différence de physogastrie. C'est le prix à payer quand une fondation fonctionne comme une mini colonie, la gyne ne s'arrête pas de pondre car elle avait une "ouvrière" avec elle. C'est donc une fondation que je dois nourrir.

Avec l'arrivée des premières corvéables, tout va reprendre le cour normal des choses, à ceci prés qu'elle sera un peu plus populeuse qu'une fondation "traditionnelle".

RIP Victor, you will be missed!

PS : Les Varroa destructor ne sont jamais revenus.
Avatar de l’utilisateur
Kiraxxxxx

Re: De surprises en surprises (Camponotus vagus en fondation)

Message non lupar bdreal » Dim 23 Juin 2019 06:38

Ce que je n'ai pas dit, c'est que j'avais trouvé deux gynes Camponotus piceus qui étaient ailées elles aussi, par le plus grand des hasards, j'avais trouvé des mâles de cette espèce le même jour que j'ai trouvé ce brave "Victor". Bilan, une gyne qui est restée hostile envers le mâle tout le temps et une autre qui restait au côté du mâle sans rien faire.


J'ai essayé aussi : pas de copulation tubulaire. :eh:
Avatar de l’utilisateur
bdreal

Re: De surprises en surprises (Camponotus vagus en fondation)

Message non lupar Kiraxxxxx » Dim 23 Juin 2019 11:57

J'ai capté après avoir posté la photo hier soir, en la regardant mieux, une gyne Camponotus vagus qui avait claqué en dessous... On la voit bien sur le côté sous le tube... RIP.
Avatar de l’utilisateur
Kiraxxxxx



Retourner vers Partie Généraliste


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum