Métier "fourmis"

Re: Métier "fourmis"

Message non lupar Dracula60 » Mer 11 Fév 2009 16:08

Tu es toujours là pour me casser. Ça devient ch**nt.
Avatar de l’utilisateur
Dracula60

Re: Métier "fourmis"

Message non lupar Yloo » Jeu 23 Juil 2015 00:12

Bonjour à tous,

Je relance ce topic même si je sais bien qu'il date...

Je souhaite simplement signaler que pour ceux que ça intéresse je peux très probablement vous renseigner sur les parcours possibles pour devenir myrmécologue, car je m'approche de ce statut à grands pas.

Je rentre cette année dans un labo de myrmécologie dans le cadre d'une maîtrise en Belgique pour travailler sur la personnalité des fourmis (oui je sais, ça prête toujours un peu à rire, mais c'est réellement très intéressant). Je reviens de Montréal où j'y ai validé une licence en Sciences biologiques, et je suis déjà fortement spécialisée sur les fourmis car j'ai effectué là bas 1 an de stage sur un projet de recherche myrmécologique. (Le Canada offre des opportunités de spécialisation beaucoup plus tôt que le système français, et c'est une excellente chose).

Bref, si ça intéresse encore actuellement quelqu'un que je développe mon parcours et mes conseils, faites un signe !
Ma "vraie" nationalités est française, mais je commence à avoir plutôt bien fait le tour des 3 systèmes universitaires France/Belgique/Canada.

En tout cas je tiens à casser un premier mythe pour tous ceux, en France, qui en sont au stade de choisir leur orientation S, L, ES (...) au bac et qui font, (par exemple ^^), une allergie aux Maths :
Non, faire S n'est pas la seule option ! Vous pouvez aussi devenir scientifique et myrmécologue en passant par un bac L (ou un autre). C'est moins commun, certes, mais tout à fait possible. J'en suis la preuve.

Deuxièmement: Oui c'est vrai, y a peu de place. Mais il y en a. Évidemment c'est un métier qu'il faut faire avant tout par passion pour être capable de se démarquer. Et vous ne vous démarquerez pas, si vous ne vivez pas un minimum en mode "fourmis". Mais si vous êtes sure de votre choix, rien n'est impossible.

Et surtout, surtout, ne vous moquez jamais de l'ambition et de la motivation des autres, même si elle peut paraître parfois naïve. C'est justement grâce à cette naïveté que l'on se lance dans ces projets fous qui nous obsèdent et... qu'on les réussit !
Avatar de l’utilisateur
Yloo

Re: Métier "fourmis"

Message non lupar AFC » Jeu 23 Juil 2015 18:34

Effectivement, ce genre de témoignage peut vraiment être très intéressant alors si tu as le temps de développer tout cela à la suite de ce post, n'hésite pas, je suis sûr que ça intéressera pas mal de personnes sur ce forum. ;-)
Avatar de l’utilisateur
AFC

Re: Métier "fourmis"

Message non lupar abysale » Ven 24 Juil 2015 17:05

Ça fait rêver...
Avatar de l’utilisateur
abysale

Re: Métier "fourmis"

Message non lupar zampaï » Mer 26 Aoû 2015 13:11

Bravo pour avoir réussi ce parcours. C'est pas évident en effet. C'est souvent semé d’embûches même quand on est passionné.
Avatar de l’utilisateur
zampaï

Re: Métier "fourmis"

Message non lupar Diablos » Mer 26 Aoû 2015 15:57

Bravo, j'aimerai etre myrmécologue et je voudrais savoir quel parcour suivre pour le devenir (j'ai 13 ans.).
Avatar de l’utilisateur
Diablos

Re: Métier "fourmis"

Message non lupar phasmes222 » Mer 26 Aoû 2015 18:22

@Diablos : passe un bac général, fais une licence de bio, ensuite fais un master orienté enthomologie, après bah pour la thèse c'est plus chaud lol, faut que tu la fasses dans un labo lié à la myrmécologie.
Avatar de l’utilisateur
phasmes222

Re: Métier "fourmis"

Message non lupar Diablos » Mer 26 Aoû 2015 18:28

Ok merci...
Je comprendrais plus tard.
Avatar de l’utilisateur
Diablos

Re: Métier "fourmis"

Message non lupar zampaï » Jeu 27 Aoû 2015 15:58

Mdr, et après tout ça il faut encore un TRES rare poste en myrmécologie. Ceci dit ici, sur Avignon, il y a des chercheurs en écologie qui bossent avec les Messor. Plus d'infos cherchez : IMBE / plaine de la Craux...

Mais en effet, long le chemin est qui mène à bosser sur cette passion. Mais c'est possible si on est motivé et si on bosse un minimum à l'école, puis au lycée, puis à la fac...
Avatar de l’utilisateur
zampaï

Re: Métier "fourmis"

Message non lupar Kzt » Lun 7 Sep 2015 17:29

Ca m'a effectivement l'air d'être un parcours qui demande beaucoup d'investissement, mais comme toute spécialisation finalement. Plus on devient spécifique, plus le parcours est potentiellement long, et plus les postes sont rares.

Je sais qu'il y a le Professeur Laurent Keller en Suisse, à l'Université de Lausanne, qui travaille beaucoup avec les fourmis. Et qui dit Professeur à l'Université, dit enseignements sur le domaine, postes de travail (chercheurs principalement). Je ne connais pas le système français, mais en Suisse, il y a souvent la possibilité de suivre des enseignements à l'Université sans s'inscrire dans un cursus complet de type Bachelor/licence, Master, etc! C'est déjà ça de pris :)! Et d'expérience, ces personnes de renommées peuvent se montrer très ouvertes à des contacts externes, pour peu qu'on montre qu'on s'intéresse vraiment au domaine, et à leurs recherches!

En tout cas merci @Yloo pour ce témoignage!! Est-ce que tu sais s'il est possible de travailler avec/sur les fourmis à partir d'autres formations? Je pensais à la psychologie ou à la sociologie? Il me semble que la robotique s'intéresse de plus en plus aux fourmis également (ou disons aux animaux "sociaux" pour parler plus largement)?
Avatar de l’utilisateur
Kzt

Page PrécédenteSuivante


Retourner vers Partie Généraliste


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum