**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus

**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus

Message non lupar Libertango » Lun 5 Aoû 2013 21:27

Bonjour à toutes et tous *salut* !

Depuis qu'un sujet à leur propos a été posté [en nos pages] début mars de cette année par Mtroy, je n'ai eu de cesse que de rechercher cette espèce précise qui n'est malheureusement pas disponible par le biais des canaux habituels. Pis encore que les Messor cephalotes, la Camponotus fulvopilosus est assurément une fourmi que l'on ne peut croiser accidentellement car elle est originaire d'Afrique du Sud et peut être entraperçue au Botswana, en Namibie ou bien encore en Angola.

**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, afrique-du-sud-paysage-sauvage-4minutech.jpg
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, Photo 1.jpg


Semaine passée, mon réseau étranger de passionnés me permis un premier contact avec l'unique détenteur d'une colonie qui était "potentiellement adoptable", un éleveur émérite d'une trentaine d'années originaire de Cologne. Pour la petite histoire, c'est lors de ses vacances non loin de Oudtshoorm qu'il a assisté à un essaimage et par le fait a pu ramener en Europe trois spécimens dont les ailes étaient arrachées. Après plusieurs mois d'élevage de ses pépites, conscient qu'il ne pouvait leur octroyer équitablement des soins adéquats, il décida à contrecœur de n'en conserver qu'une seule. Dès que sa décision fut prise et les potentiels adoptants évalués en fonction de leur capacité à les élever (bien avant de parler d'argent), deux éleveurs ont été sélectionnés : un myrmécophile habitant au Japon et votre serviteur :]). Conscient de l’extrême rareté de cette espèce sur le "marché", du fait désormais d'en posséder une et d'être extrêmement satisfait d'avoir été choisi, je vais veiller à être, à l'instar de mes cephalotes, particulièrement attentif les concernant.

**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, Photo 0.jpg
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, Photo 2.jpg

@ Sources Mathias Zille et Roger Strotmann

In natura, les Camponotus fulvopilosus forment des colonies monogyne d'environ sept à neuf mille individus. De fondation claustrale, après les essaimages, la gyne fraichement fécondée creuse sa loge à quelques dizaines de centimètres de profondeur (50/60) dans le lit de rivières asséchées, sous des pierres et des vestiges de branches ou directement dans la terre afin de fuir la chaleur qui frôle voire dépasse les cinquante degrés au soleil. Selon les observations et mesures précises de Roger sur le terrain, les minor font une taille de 10 à 11 millimètres, les media de 10 à 14 et les major de 15 à 19 ; certains d'entre eux dépassent même la taille de la gyne soit 2 centimètres. Quant aux poils et dessins -bandes et points de leur gastre, ils sont blancs lorsque les ouvrières naissent et deviennent jaunes lorsque l'individu à cinq jours.

**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, -DSC00314.jpg
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, -DSC00312.jpg


J'ai déjà pu remarquer chez elles des comportements tant étonnants que déroutants. Hormis le fait qu'elles se déplacent comme des petites "araignées" à l'instar des postures étonnantes des Cataglyphis -j'aurai l'occasion d'y revenir ultérieurement, ces fourmis douées d'une excellente vue contournent votre doigt lorsque vous le posez devant elles et surtout... sautent pour s'en éloigner ! C'est absolument incroyable !

Nous allons terminer ce premier billet par une dernière photo que j'aime tout particulièrement et très représentative du moment que nous avons passé ensemble,

**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, -IMG_0619.jpg


...celle de Roger Strotmann bière à la main ^^ dans mon antre de plexiglas, un gars formidable et particulièrement sympathique qui est venu samedi dernier me les amener en main propre depuis son Allemagne natale et qui souhaitait voir de ses yeux l'ensemble de mes fourmilières en verre et plexiglas ; mille kilomètres parcourus lors d'un week-end "rouge"... Mais quel courage ! Cela a été aussi pour nous l'occasion d'échanger nombre de ressentis et d'informations (avec de franches rigolades parfois ^^) relatifs à l'élevage de nos colonies respectives. Je vous le confirme, ils sont sacrément doués. *good*

Dans le prochain billet, je vous présenterai le nid dans lequel elles vivent mais en attendant chers amis, place à la première vidéo "made in France" (légèrement sous-exposée) des toutes belles !



* Disponible également en lecture HD


Pour les remarques et questions éventuelles.
[Q/R] Camponotus fulvopilosus
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=14962&p=232779#p232779
Avatar de l’utilisateur
Libertango

Re: [Blog] Camponotus fulvopilosus (Libertango)

Message non lupar Libertango » Sam 7 Sep 2013 10:39

Bonjour à toutes et tous ! *salut*

Cela fait déjà un mois que j'ai acquis mes Camponotus fulvopilosus originaires d'Afrique du Sud et les contempler folâtrer toutes guillerettes depuis une petite quinzaine dans leur nouvel espace de vie [AdV] est un spectacle enchanteur. Tous ces petits gastres "Tournicoti" tournicotants rayés de gris ou de jaune me ravissent de jour en jour ! Ces corvéables colorées xérophiles pour le xénophile ^^ que je suis s'avèrent être assurément charismatiques ; en cela la nature nous réserve bien des surprises chers ami(e)s. ­­¡Estoy enamorado! *good*

**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, -DSC00333.jpg
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, -DSC00332.jpg


Après une période d'observation de deux semaines par le biais de tubes reliés à une AdC de fortune afin d'apprécier l'usufruit des bons soins apportés par votre serviteur, le leur aussi il me faut bien l'admettre..., j'ai finalement mis à disposition de la toute jeune colonie un premier nid dit "temporaire" constitué d'un aquarium en verre aux dimensions modestes [40x30x20] avec pour simple décor quelques blocs et plaques de plexiglas jetés de-ci et de-là ; nonchalamment ^^. Un unique abreuvoir pour les oiseaux rempli d'eau sucrée soulage leur soif au quotidien et une coupelle dans laquelle je dépose un lit de Sopalin-opalin toujours humide sont les principaux espaces ludiques mis à leur disposition ; comme un petit air de minimalisme exacerbé à la "Liberplexi" ^^.

Même si l'aquarium est coiffé d'un sempiternel couvercle, je n'ai bien sûr pas omis d'appliquer une fine bande d'anti-évasion à base d'huile dans la partie haute. Cela me permets ainsi d'aérer en toute quiétude leur nid. En effet, mes nouvelles protégées s'avèrent être des reines parfois bondissantes de l'escalade. De toutes mes espèces de Camponotus, hormis leur curiosité quasi obsessionnelle, ce sont les premières à parfois se déplacer par à-coups et elles sont susceptibles de faire un petit bond lorsqu'elles en éprouvent la nécessité. Nonobstant le fait que je dispose d'un panel assez représentatif du genre, c'est un comportement que je n'avais jamais encore eu le plaisir d'observer.

Enfin, en ce qui concerne leur régime alimentaire, mes Blata lateralis habituelles leur conviennent tout à fait ; Roger Strotmann me l'avait d'ailleurs confirmé au mois de juillet lors de son passage à mon domicile. Il convient malgré tout de ne pas leur donner de trop grosses cibles lorsque l'on ne les "fatigue" pas préalablement car la colonie est encore pubère. Pour finir, j'ai déjà eu une petite vingtaine de naissances et aucun décès n'est encore à déplorer. Le couvain est abondant et fort prometteur. J'ai comme l'impression que leur développement sera aussi rapide que pour mes thoracisus et maculatus du même continent. Cela promet ! ;)

Alors...
Fiat quod fieri poterit \o/



* Disponible également en lecture HD


Pour les remarques et questions éventuelles.
[Q/R] Camponotus fulvopilosus
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=14962&p=232779#p232779
Avatar de l’utilisateur
Libertango

Re: [Blog] Camponotus fulvopilosus (Libertango)

Message non lupar Libertango » Dim 20 Oct 2013 09:57

Bonjour à toutes et tous !

Ils sont nés les divins enfants ;-). Il fallait bien que cela arrive chers amis... Les deux premiers major de ma toute jeune colonie de Camponotus fulvopilosus ont vu le jour semaine passée et comme vous pourrez le constater dans les photos postées ci-après, ce sont de véritables monstres aux teintes acidulées ! Ces premiers spécimens mesurent dix-sept millimètres mais même si nous sommes encore loin des vingt-deux fréquemment observés en rase campagne sud-africaine, cela s'avère être évidemment de très bonne augure pour la suite des évènements.

**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, -DSC00374.jpg
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, -DSC00367.jpg

**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, -DSC00369.jpg
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, -DSC00370.jpg


Ce billet sera relativement bref pour la simple et bonne raison que d'ici normalement une petite quinzaine de jours le prochain mettra l'accent sur leur nouvel espace de vie [AdV] qui devrait être plus adapté à leur bien-être. En effet, les cinq tubes mis à leur disposition ne leur suffisent déjà plus à tel point que le couvain actuel qui est composé de nombreux cocons est désormais entreposé "en extérieur" ^^. Même si les conditions de maintien relatées précédemment semblent parfaitement leur convenir, je suis foncièrement étonné par cette très sensible évolution démographique de la fourmilière. Certes, la reine est une pondeuse émérite mais tout de même ! :])

**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, -DSC00373.jpg
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, -DSC00372.jpg


Dans cette vidéo qui est malheureusement un brin surexposée (lampes horticoles), leur tout dernier déménagement. Vous constaterez malgré tout que certaines corvéables ont les poils du gastre de couleur jaune voire tirant vers l'orange foncé alors que d'autres l'ont gris (signe de leur jeunesse). Qui plus est, les fameuses "taches noires" caractéristiques à cette espèce font une apparition remarquée.

Ce sont de véritables petits bijoux d'esthétisme ! *love*



* Disponible également en lecture HD


Pour les remarques et questions éventuelles.
[Q/R] Camponotus fulvopilosus
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=14962&p=232779#p232779
Avatar de l’utilisateur
Libertango

Re: [Blog] Camponotus fulvopilosus (Libertango)

Message non lupar Libertango » Mer 20 Nov 2013 15:59

Bonjour à toutes et tous,

Avant de me remettre à l'écriture des différents blogs narrant les pérégrinations de mes dix colonies de fourmis, attendant de réceptionner cette fin de semaine divers éléments en verre d'un site allemand bien connu de tous qui devraient transcender le bien-être de quatre de mes fourmilières ^^, l'idée m'est venue de vous parler brièvement de mes Camponotus fulvopilosus.

Comme vous le savez, les gynes africaines sont réputées pour être de fieffées pondeuses. Mes toutes belles kényanes ne dérogent pas à cette règle. Figurez-vous qu'en pratiquement un mois, le nombre de corvéables a vu son effectif doubler à tel point qu'il m'a été nécessaire d'adjoindre un sixième tube à essai de vingt millimètres de longueur ! Crise du logement oblige, nombreuses sont celles qui ont du élire domicile dans l'aire de vie [AdV]. En attendant, je ne vous cache pas que le fait de pouvoir les observer gambader tels de petits bijoux sur pattes me satisfait au plus haut point. Leurs diverses attitudes, les voir se déplacer par saccades, bondir sans raison apparente ou même simplement assister à des manèges que seules elles comprennent ^^ est un spectacle offert qui s'avère être foncièrement différent de celui déjà observé pour ce genre.

Nutritivement parlant, force est de constater qu'à ce jour elles détestent le miel et le lait préférant l'eau minérale fortement sucrée mais que mes corvéables "luminescentes" affectionnent tout particulièrement le "Char*l grand cru aux 15% de matière grasse" et les blattes fatiguées par mes soins (peureuses les bougresses ? ^^) que je leur jette dans l'arène. Quant à la chaleur, le tapis chauffant de cinq watts semble les combler... Enfin bref, c'est une affaire qui marche ! ;-)

En attendant leur imminent déménagement pour un espace bien plus seyant et par le fait un prochain billet, une vidéo de la "meute"... ^^



* Disponible également en lecture HD


Pour les remarques et questions éventuelles.
[Q/R] Camponotus fulvopilosus
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=14962&p=232779#p232779
Avatar de l’utilisateur
Libertango

Re: [Blog] Camponotus fulvopilosus (Libertango)

Message non lupar Libertango » Mer 15 Jan 2014 12:47

Bonjour à toutes et tous, *salut*

Disons-le clairement. Je n'ai jamais eu une espèce avec un tel développement démographique, l'adjectif fulgurant me vient naturellement à l'esprit lorsque j'observe l'évolution de l'effectif de ma colonie de Camponotus fulvopilosus. Dans le précédent billet, je vous avais susurré que j'allais très rapidement les faire emménager dans un nid de taille bien plus vaste. J'ai donc remplacé les six tubes à essai par ce nid et cette aire de chasse vendus par un célèbre commerçant outre-Rhin afin de mettre en place ce que j'appelle bien volontiers un "P'tit Biorama" ^^.

**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, -DSC00478.jpg


Concrètement, et j'aurai le plaisir de vous le présenter plus en détail dans un tutoriel dédié, ce dernier est constitué d'un nid en verre sur lequel est simplement posé un aquarium. Nous disposons donc d'une surface intradinale de 60x30x2cm dépourvue de galerie apte à accueillir réellement quelques trois mille individus tout en permettant à l'éleveur d'avoir à chaque instant une qualité d'observation optimale.

**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, -DSC00481.jpg
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, -DSC00480.jpg

**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, -DSC00484.jpg
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, -DSC00485.jpg


D'après mon expérience sur le genre Camponotus, cette absence de "confinement" ne gène en rien le développement passé le cap des cinquante ouvrières (je n'ai pas encore tenté une fondation dans ce type d'habitacle mais cela viendra à un moment ou un autre...). Elle le facilite même en ce sens que la colonie positionne elle-même le couvain sans être contrariée par un décor à tout le moins superfétatoire. Selon les heures de la journée ou de la nuit, j'ai ainsi pu remarquer que les fourmis en devenir étaient déménagées à plusieurs reprises dans divers endroits du nid alors même que les conditions de maintien demeurent stables. De même, j'ai noté que les attroupements se formaient de manière précise à l'instar de notes de musique sur une partition. Un schéma naturel se dessine. Des fourmis que je surnomme les "bêcheuses" vont et viennent continuellement d'un groupe à l'autre et ce sont leurs interactions qui invitent les troupes soit à déplacer le couvain soit à sortir du nid lorsque des proies sont jetées dans l’arène. A ce moment précis, les bêcheuses accélèrent le pas et ce comportement électrique provoque la "chasse". Il est d'ailleurs amusant de noter que certains groupes restent immobiles alors que d'autres s'engouffrent dans les tuyaux de liaison. Sans la présence de galeries, il est ainsi beaucoup plus aisé de deviner l’enchevêtrement des routes dites "phéromoniques" ; ce marquage invisible à nos yeux.

A ce propos, je vous invite à regarder avec attention la vidéo présentée ci-dessous. Afin que vous puissiez bien voir les divers cheminements, j'avais laissé sciemment la fourmilière dans l'obscurité durant quelques heures avant de la filmer. Observez bien le comportement de certaines d'ouvrières... Comme par magie la toile se dessine devant vos yeux, incroyable non ! ;)



* Disponible également en lecture HD


Pour les remarques et questions éventuelles.
[Q/R] Camponotus fulvopilosus
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=14962&p=232779#p232779
Avatar de l’utilisateur
Libertango

Re: [Blog] Camponotus fulvopilosus (Libertango)

Message non lupar Libertango » Lun 21 Avr 2014 14:42

Bonjour à toutes et tous, *salut*

Si il y a bien un moment dans ma vie de myrmécophile que j'apprécie tout particulièrement, c'est l'instant qui succède le nettoyage mensuel de l'habitat de mes diverses protégées. De part l'architecture choisie cachant sciemment le nid pour de ne pas perturber leur évolution, c'est pour moi l'occasion de redécouvrir l'espace d'une journée une fourmilière et, quand il s'agit de ma bondissante et scintillante colonie de Camponotus fulvopilosus, je m’attèle donc à cette tâche mensuelle avec volontarisme.

**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, -DSC00536.jpg
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, -DSC00534.jpg


Profitant des premiers francs rayons de soleil et souhaitant les observer "à découvert", je décidai de les concentrer quelques heures dans l'aire de chasse. La première chose qui m'a immédiatement sautée aux yeux est évidemment leur nombre mais aussi l'apparition de major qui, pour certains d'entre-eux, mesurent peu ou prou la taille de la gyne mais avec une tête bien plus large et une hauteur sur patte supérieure. De biens beaux spécimens comme vous pourrez le constater dans la vidéo postée en fin de ce billet.

Cette espèce n'est guère vindicative. Outre le fait qu'elles ne mordent pas la main qui les nourrit, ces fourmis n'éprouvent aucun intérêt pour les blattes et autres insectes, seul le bifteck haché ou les insectes donnés sous forme de bouillie remportent tous les suffrages. Même si cela s'avère particulièrement ragoûtant, cette particularité gustative me facilite grandement la tâche au quotidien. Pour tout vous dire, les quelques blata lateralis que j'avais jetées dans l'aire de chasse il y a trois semaines sont toujours vivantes. J'ai d'ailleurs pu assister semaine passée une scène à tout le moins drolatique. Imaginez un major et une blatte tirant chacun de son côté le même morceau de viande pour finalement en arriver à le manger... côte à côte. Que voilà un comportement inhabituel !

De toutes mes différentes espèces, c'est bien la première Camponotus à faire preuve à ce point de tolérance. Et si me venait l'idée de les affamer, serait-ce une toute autre histoire ? ;-)


* Disponible également en lecture HD


Pour les remarques et questions éventuelles.
[Q/R] Camponotus fulvopilosus
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=14962&p=232779#p232779
Avatar de l’utilisateur
Libertango

Re: [Blog] Camponotus fulvopilosus (Libertango)

Message non lupar Libertango » Lun 23 Juin 2014 18:39

Bonjour à toutes et tous, *salut*

Lorsque vous remarquez que vos fourmis trainent la patte, ont tendance à s'agglutiner dans le nid et/ou l'aire de chasse, que la ponte et l'évolution du couvain semblent s'être stoppées, la diapause est toute proche. Pour ma toute jeune colonie de Camponotus fulvopilosus dont la gyne a été prélevée en Afrique du sud, l'heure a sonné chers amis ! Le genre ne supportant pas l'erreur, je ne vous cache pas que c'est avec une certaine inquiétude que je vais aborder cette première mise au froid, les "abandonner" quelques mois durant, de deux à quatre certainement, à une température constante de quinze/seize degrés. A noter que dans leur pays d'origine, les températures de mi-juin à mi-septembre s'échelonnent de sept degrés la nuit à dix-neuf en milieu d'après-midi.

**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, Nid spécifique mise en diapause
Nid spécifique mise en diapause
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, Vive comme l'éclair !
Vive comme l'éclair !


Cette espèce étant pour le moins inédite en élevage, pour cette première diapause, je vais leur laisser en libre accès une mini aire de chasse avec un abreuvoir rempli d'eau sucrée. Chaque semaine, elle auront à leur disposition un morceau de viande hachée au cas où elles auraient envie de se nourrir. En septembre, je les réintégrerai dans leur environnement habituel. Durant cette période de repos bien mérité (pour elles et pour moi ^^), inutile de vous spécifier que je vais veiller à leur bien-être sans toutefois les déranger.

Abandonnées, je vous disais. :-)



* Disponible également en lecture HD


Pour les remarques et questions éventuelles.
[Q/R] Camponotus fulvopilosus
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=14962&p=232779#p232779
Avatar de l’utilisateur
Libertango

Re: [Blog] Camponotus fulvopilosus (Libertango)

Message non lupar Libertango » Dim 9 Nov 2014 18:05

Bonsoir à toutes et tous, *salut*

Alors que je venais de terminer à trois heures du matin le nettoyage mensuel de l'aire de chasse et du nid en verre de mes Camponotus fulvopilosus originaires d'Afrique du Sud et une fois le déménagement de la colonie partiellement accompli, je souhaitais vous les montrer ce dimanche.

En l'absence de lumière naturelle, c'est malheureusement impossible si l'on ne dispose pas du matériel professionnel adéquat. L'idée m'est donc venue de les filmer tout en les éclairant maladroitement à la lampe de poche. Restant persuadé que le résultat ne pourrait qu'être calamiteux, je me suis malgré tout concentré à la tâche. J'en profitais même pour immortaliser deux corvéables plantées l'une à coté de l'autre sur leur petit tas de cocons : l'une âgée et l'autre nouvelle-née. De mignonnes et si délicates choupettes, n'est-ce pas !
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, Une ouvrière adulte aux poils jaunes accompagnée d'une nouvelle-née aux poils gris
Une ouvrière adulte aux poils jaunes accompagnée d'une nouvelle-née aux poils gris
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, Gros plan sur les gastres de deux ouvrières Camponotus fulvopilosus
Gros plan sur les gastres de deux ouvrières Camponotus fulvopilosus


Depuis le dernier billet posté sur ce suivi, la fourmilière a évidemment vu son nombre de fourmis croître. Cela est certainement dû à la mise à disposition depuis quelques mois d'un tout nouveau nid en verre de 60x30x3. Ce dernier n'est pas humidifié, l'espèce étant xérophile. Quant à leur régime alimentaire, il n'a pas changé d'un iota depuis août de l'année passée. Des Blatta lateralis issues de mon élevage, précédemment mâchées par mes soins -non, non je plaisante bien sûr ^^ et pour liquide, de la simple eau sucrée versée dans un abreuvoir d'un demi-litre, excusez du peu. ^^
Oui, je sais... Elles boivent beaucoup, de véritables poivrotes ces bougresses ! :-)

* Disponible également en lecture HD


Pour les remarques et questions éventuelles.
[Q/R] Camponotus fulvopilosus
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=14962&p=232779#p232779
Avatar de l’utilisateur
Libertango

Re: [Blog] Camponotus fulvopilosus (Libertango)

Message non lupar Libertango » Jeu 27 Nov 2014 21:12

Bonsoir à toutes et tous, *salut*

En février de l'année 2012, je commandais un nid sur-mesure à l'un de nos membres ; Myrmica. De mémoire de myrmécophile, ce jeune homme passionné était assurément le meilleur concepteur de structures habitables aptes à accueillir nos précieuses corvéables. En quelques semaines et après nombre d'échanges téléphoniques aussi constructifs qu'hilarants il faut bien l'admettre, cet artiste me présenta un projet répondant parfaitement à mon cahier des charges : un nid horizontal en béton reconstitué à hauteur de galeries variable de quelques soixante-quatorze centimètres de longueur sur trente de profondeur. Qui plus est, votre serviteur souhaitait que son aspect gothique s'approche au plus près d'une "concession en fin de droit", un "graveyard à la Père-Lachaise" si vous préférez.


**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, Vue n°1
Vue n°1
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, Vue n°2
Vue n°2
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, Vue n°3
Vue n°3
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, Vue n°4
Vue n°4
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, Vue n°5
Vue n°5
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, Vue n°6
Vue n°6


Outre que ce nid, disposant de deux zones potentielles d'humidification agrémentées de petits graviers blancs (comme de bien entendu ^^), devait être capable d'abriter une colonie populeuse, il me fallait encore choisir laquelle. À l'époque, je le pensais pour d'hypothétiques Messor barbarus mais devant la petitesse de l'espèce, cette idée fut rapidement abandonnée. L'année passée encore, je l'imaginais envahi par mes Camponotus dolendus ou autre thoracicus... Plus récemment, j'envisageais d'y accueillir mes casseuses de graines du Kenya, les cephalotes mais devant leur démographie galopante et de source sûre effroyable (une colonie mature de cette espèce frôle le demi-million d'ouvrières -sic) et leurs désormais quatre nids en verre de soixante-dix centimètres sur vingt, cela s'avère aujourd'hui tout bonnement inconcevable.

**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, Nid avec aire de chasse
Nid avec aire de chasse
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, Nid sans aire de chasse
Nid sans aire de chasse


L'expérience aidant et actant que mon genre préféré ne dépasse que très rarement trois à quatre mille ouvrières, c'est avec un plaisir non dissimulé que j'ai fait déménager hier ma colonie de fulvopilosus dans leur nouvelle maisonnée. Je ne sais si elles ont perçu que leur corvéable en chef aurait été ô combien déçu qu'elles n'y emménagent pas derechef mais ce ne fut pas le cas. Couvain déplacé, moult portages sociaux, reine tirée par les antennes ! Il ne leur a fallu qu'une heure et quinze minutes pour quitter leur ancienne structure. Et quelques minutes après, certaines d'entre elles retournaient déjà dans l'aire de chasse pour s'abreuver comme si de rien n'était... Ingrates ^^ !

**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, Chambres
Chambres
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, Chambre en vue rapprochée
Chambre en vue rapprochée


Je ne vous cache pas que le résultat visuel ainsi que la qualité d'observation de cette multitude de petits gastres aux teintes jaunes acidulées gambadant follement au coeur même de leur nouveau sanctuaire est un véritable ravissement.

Deux ans et huit mois d'attente chers amis mais comme vous le savez toutes et tous, la qualité première de tout bon myrmécophile qui se respecte est la patience ; patience qui est toujours récompensée un jour ou l'autre. ;)

* Disponible également en lecture HD


Pour les remarques et questions éventuelles.
[Q/R] Camponotus fulvopilosus
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=14962&p=232779#p232779
Avatar de l’utilisateur
Libertango

[Blog] Camponotus fulvopilosus (Afrique du Sud)

Message non lupar Libertango » Mar 19 Mai 2015 16:43

Bonjour à toutes et tous, *salut*

De toutes mes Camponotus élevées, tropicales comme endémiques, c'est bien la première fois que je me retrouve confronté à cette bien curieuse problématique. D'habitude, lorsque l'une de mes colonies atteint un grand nombre d'ouvrières, j'ajoute logiquement une aire de chasse de taille adéquate ; en l'occurrence un aquarium de 60x30x20cm (cf billets précédents) car de plus en plus d'ouvrières viennent chercher leurs proies pour les ramener au nid quand d'autres se désaltèrent. Mais figurez-vous que la plupart de mes fieffées choupettes Camponotus fulvopilosus ne retournaient quasiment jamais au nid. Elles préféraient rester là dans l'aire de chasse, lasses, quasi immobiles jusqu'à s'en laisser mourir d’inanition !

Bidonnant n'est-il pas ? Hum.

Un brin déboussolé (eh oui !) de voir autant de cadavres sur mon sol immaculé (au fil des mois, un bon tiers de la colonie y est finalement passée), j'ai donc remplacé ma grande aire de chasse par une bien plus petite avec un simple abreuvoir d'eau sucrée ; un service minimum digne d'une fondation... Et comme par magie, tout est revenu dans l'ordre :think: . Mis à part le léger creux générationnel que cela a engendré durant quelques mois, ces quelques turpitudes n'ont heureusement pas entamé l'avenir radieux de cette fourmilière. Mais on ne m'y reprendra plus. J'ai d'ailleurs déjà prévu de leur adjoindre une boite en plexiglas de la taille d'une feuille A4 bien plus esthétique que celle sur la photo et qui sera directement posée sur le nid. Exit cette année les tuyaux flexibles luxueux et les étendues infinies, vous voilà prévenues chatoyantes corvéables !

**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, Nid avec mini aire de chasse provisoire
Nid avec mini aire de chasse provisoire
**Fin** [Blog] Camponotus fulvopilosus, La reine à "cheval" sur son couvain
La reine à "cheval" sur son couvain


Plus sérieusement et quelque soit notre expérience, une observation méticuleuse reste absolument indispensable. Dès l'instant où vous supputez qu'une colonie pourrait se passer de vos services car vous la croyez quasiment autonome, c'est à ce moment précis que vous devez redoubler de vigilance. Observer l'évolution de leurs habitudes alimentaires, détecter leurs allées et venues coutumières, veiller à ce que leur rythme biologique soit respecté sont des facteurs clefs que j'ai cette fois-ci omis de respecter à la lettre. L'habitude du genre ayant pour résultante une trop grande confiance en soi... Faites vos jeux. ^^

Mais où est donc passé le smiley avec le fouet ? :mrgreen:

                   * Disponible également en lecture HD


Pour les remarques et questions éventuelles.
[Q/R] Camponotus fulvopilosus
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=14962&p=232779#p232779
Avatar de l’utilisateur
Libertango

Suivante


Retourner vers Blogs des espèces "exotiques"


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum