[Blog] Les Manica rubida de Deucalion

[Blog] Les Manica rubida de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Dim 28 Aoû 2016 18:13

Récupération des données suite au crash du 20/08/16

02/06/16

J'ouvre ce blog très certainement trop tôt, vu la difficulté à faire fonder cette espèce, mais je trépigne comme un enfant devant ses cadeaux de noël de vous la présenter. Elle est arrivée aujourd'hui même par la Poste et c'est avec inquiétude que j'ai déballé le colis. Mais Mme, à peine stressée, était tranquillement en train de s'occuper de ses œufs. Ah oui parce qu'elle a pondu. Une bonne douzaine d’œufs. :-)

Je l'ai rapidement installée en connectant son tube à une ADC sur lequel j'ai connecté un second tube plus humide que celui où elle était. Tout ceci est provisoire puisqu'une autre ADC est en cours de réalisation.

[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, Mme et ses oeufs
Mme et ses oeufs


La particularité de cette espèce, hormis d'être grosse (12 mm), d'être rouge, d'être polygyne, de piquer, d'aimer chasser et les milieux humides, c'est que sa fondation est semi-claustrale. Et pour ne pas être claustrale, ça ne l'est pas. Je n'ai jamais vu une gyne autant active. A peine le tube connecté à l'ADC qu'elle s'empressa d'aller prendre l'air pour découvrir son nouveau territoire et de se désaltérer avec un peu de pseudo-miellat.
Bref je sens que je vais encore passer pas mal de temps à observer mes fourmis moi... :hihi:

Prochain billet après l'installation de la nouvelle ADC.


12/06/16

Des nouvelles de la grosse rouge.
Elle se porte très bien. Malgré le changement de tube imposé (le tube de transport avait un coton trop tassé selon moi) et l'installation de la nouvelle adc, la belle a pondu une nouvelle petite grappe d’œufs. Je suis tombé sur une gyne qui en veut ! :-)
La fondation semi-claustrale est un vrai régale pour l'observation. La gyne sort très régulièrement faire son petit tour dans l'adc, pour boire un petit coup de pseudo-miellat ou simplement se dégourdir les pattes. Par contre, elle boude les insectes que je lui propose. Cela changera surement à l’éclosion des œufs.

Après réflexion, j'ai décidé de lui proposer un peu de sable humidifié afin qu'elle dispose de matériaux si l'envie lui venait d’aménager son tube. Pas besoin de lui expliquer le pourquoi du sable... La gyne s'est affairé immédiatement à se fabriquer une loge. Elle a entièrement séparé l'espace du tube en deux en maçonnant une cloison avec une sortie en haut et a tapissé le sol de sable entre le coton et son mur, ce qui fait que toute la structure reste humide.
L'humidité doit être proche des 100%. Ça laisse songeur sur le nid qu'il lui faudra... :think:

Pour fêter cela, je vous offre ma première vidéo ! J'ai réussi à filmer la gyne lors d'une de ses sorties hebdomadaires. J'ai volontairement laisser la partie avec les œufs (sa loge) sous l'aluminium pour ne pas la stresser avec la lumière.



De toutes les fondations que j'ai pu avoir, la Manica rubida est de la loin la plus passionnante !


06/07/16

La belle grosse rouge... Cette gyne me fait franchement délirer à autant se balader dans l'adc.
Cela faisait plus de 2 semaines que je n'avais osé soulever le papier d'aluminium, résistant à ma curiosité. L'avantage avec elle, c'est que comme elle est très régulièrement dans l'adc, je ne me faisais pas top de soucis pour elle mais qu'en était-il du couvain ?

Et bien tout va bien !!! *good*

De grosse larves sont maintenant visibles et la loge qu'elle s’est fabriquée à été modifiée de telle manière à pouvoir rentrer les mouches que je lui propose.
J'ai juste l'impression qu'une petite partie du couvain a dû être bouloté pour nourrir l'autre partie. Je vais devoir augmenter les rations de protéine au cas où ! On va passer au criquet bien gras ! :mrgreen:

[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, En plein repas
En plein repas
[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, En pleine digestion
En pleine digestion
[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, La loge
La loge


Tout se passe bien mais rien n'est encore gagné.


25/07/16

Manica rubida, mais quel plaisir d'avoir cette fondation. La gyne avait ces derniers temps ralenti un peu ses promenades dans l'adc. La réponse était toute bête : moins de bouches à nourrir puisque ses larves sont en pleine nymphose ! Et de surcroît, la seconde génération est d'ores et déjà en route puisque que Mme a de nouveau pondu ! \o/

[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, Le couvain
Le couvain


J'ai hâte de voir cette première ouvrière se promener dans l'adc, et au vu de la photo, je pense que je n'ai plus trop à attendre ! :-)


03/08/16

2 mois !
Il y a maintenant 2 mois et un jour pour être précis que j'ai acquis cette gyne, cette grosse rouge comme j'aime l'appeler. Elle était alors accompagné d'une petite grappe d’œufs fraichement pondu. Et en ce 3 aout 2016, j'ai l'honneur et surtout le plaisir de vous annoncer l'arrivé de la première ouvrière Manica rubida ! :-)

Il faut avouer que cette espèce prend son temps pour passer de l’œuf à l'imago. Elle n'a rien à envier aux grosses Camponotus sur la vitesse de développement. Mais la bonne grosse grappe d’œufs que la gyne a pondu, ainsi que la petite dizaine de nymphes me donnent du baume au cœur et me permettent de m'armer de patience, même si j'avoue que j'ai hâte de lancer les futures parties de chasse que j'ai prévues de faire avec cette espèce.

[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, Premier pas
Premier pas
[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, Encore toute tremblante mais déjà intrépide
Encore toute tremblante mais déjà intrépide


Tout comme sa mère, la jeune ouvrière ne tient pas en place. Et si la gyne ne l'avait pas rattrapée à plusieurs reprises pour la replacer sur le couvain, je pense que cette petite serait déjà allée seule faire un tour dans l'adc. On est vraiment très loin du comportement timide des fondations classiques.
D'ailleurs, seule, elle ne le sera pas longtemps au vu de la couleur bien rouge de deux nymphes qui devraient arriver à maturité avant le week-end.

Qu'est ce que c'est bien quand tout se passe bien !


07/08/16

En ce dimanche ensoleillé, je vous offre 2 min dans l'intimité de ma fondation de Manica rubida.
Comme vous le verrez, il y a 3 ouvrières sur la vidéo, mais elles sont 4 à l'heure actuelle.
Et la grosse boule que la gyne déplace, c'est sa dernière ponte ! :-)



Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=22379
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Manica rubida de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Mar 30 Aoû 2016 11:24

30/08/16

L’incident informatique récent m'a fait relire lors de la fastidieuse tache de récupération des données l’intégralité de mes blogs, et par la même occasion fait prendre conscience qu'une fondation peut parfois évoluer mieux que l'on ne l’espère.
C'est ainsi que je vous donne des nouvelles de la grosse rouge, enfin des grosses rouges devrais-je dire.

Et oui au pluriel, car comme vu dans les deux précédents billets, la gyne n'est plus seule. Cette courageuse piquante mère a réussi à faire de moi un éleveur comblé en réussissant à amener seule jusqu'au stade de l'imago 9 de ses œufs. On distingue d’ailleurs étonnamment déjà une nette différence de taille entre les deux séries de naissance. Les 4 premières nées, comme toute première ouvrière d'une fondation, sont d'une taille très modeste. Mais les 5 autres, nées une grosse semaine plus tard sont nettement plus imposantes. Pourtant, ces dernières n'ont pas bénéficié de l'aide de leurs aînées puisqu'elles étaient déjà sous forme de nymphes à leur naissance. La seule explication logique est le facteur humain (moi :moui: ) qui a donc dû être plus généreux au cours de leur développement en protéines.

[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, Le couvain sous haute surveillance
Le couvain sous haute surveillance


Les protéines... Les Manica rubida sont clairement carnivores. Leur consommation d'insecte est juste affolante en comparaison de leurs effectifs. Même si elles disposent a volonté d'eau sucré, elles ne cessent d'arpenter l'adc à la recherche d'une quelconque pitance plus solide à se mettre sous les mandibules. En ce moment, les larves sont bien grasses et gourmandes et elles consomment pas moins d'une mouche par jour. Et ces demoiselles sont en plus difficiles. Les mouches congelées ne les satisfont guère, ou du moins juste de quoi émoustiller leur curiosité. Ces intrépides demoiselles au caractère belliqueux sont clairement des chasseresses. Armées d'un aiguillon, elles ont clairement envie d'en découdre et n'acceptent donc plus que des proies vivantes, qui une fois mises à terre, seront rapidement convoyées dans la loge et dûment boulotter par ces gloutonnes de larves. Elles sont le parfait exemple de ce dicton, le plus excitant dans la chasse, c'est la traque, pas la mise à mort ! Il est d'ailleurs amusant de voir le recrutement dont elles font preuve lors de la découverte d'une pauvre mouche préalablement désailée. Généralement seule la gyne reste à surveiller le couvain, quoi que je l'ai vu une fois se mêler à cette partie de chasse.

[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, L'abreuvoir régulièrement visité
L'abreuvoir régulièrement visité
[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, Pas de mouche par ici... flute !
Pas de mouche par ici... flute !


Cette consommation carnée m'a rapidement fait réagir en prévention à un problème que je redoute avec cette espèce vivant en milieu très humide : les champignons et les acariens. La gyne avait maçonné une loge à base de sable humide. Mais le contact constant d'eau et de détritus ne me plaisait pas. J'ai donc pris sur moi de les faire déménager. Je leur ai juste proposé un nouveau tube plongé dans le noir, ces demoiselles l'ont investi en moins de 24h.

[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, Nouveau tube tout propre
Nouveau tube tout propre
[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, La loge sans la gyne, encore partie vadrouiller
La loge sans la gyne, encore partie vadrouiller
[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, La famille au complet
La famille au complet


A ce stade, je pense que le plus dure est fait. Mais j'avoue que la future gestion pour subvenir à leur besoin de protéines vivantes, couplée à leur milieu de vie humide me tracasse un peu. Seul je pense un élevage parallèle nourricier me permettra de subvenir à leurs appétits féroces et une hygiène soutenue du nid devra être maintenue. Mais bon tant qu'elles sont en tube, cela ne devrait pas pour l'instant poser trop de problème.


Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=22379


EDIT : 04/09/16
Ponte de la gyne.

[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, Petite grappe d’œufs
Petite grappe d’œufs


Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=22379
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Manica rubida de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Sam 15 Oct 2016 17:32

15/10/16

Mise en diapause dans un frigo à environ 10°C après une semaine de gavage et de baisse progressive de la température.
Effectif : 13 ouvrières, 5 larves et 3 nymphes.
Sortie de diapause : mi-février, soit 4 mois de diapause. Pourra être rallongée si le couvain est encore intact.

Bonne nuit les grosses rouges !

Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=22379
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Manica rubida de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Lun 3 Juil 2017 23:10

03/07/17

Elles ont morflé pendant la diapause... :-(
Les œufs ont été dévoré, les nymphes et plusieurs ouvrières sont mortes durant la diapause.
Ce qui fait qu'à la sortie de diapause je me suis retrouvé avec une gyne, 8 ouvrières et seulement 3 grosses larves qui par la suite ne se sont jamais nymphosées et ont été mises au dépotoir.

Donc pas mal de casse pour cette très jeune colonie, mais l’essentiel est là : la gyne ! Elle a repris la ponte un mois après la sortie de diapause. Beaucoup de temps perdu en vitesse de développement mais comme cette fois-ci la gyne a une demi douzaine de pairs de mandibules pour l'aider, les œufs qu'elle pond ne sont pas consommé.

Pour des raisons pratiques, je les ai mises dans l'adc que j'avais pour mes Messor capitatus (qui sont aujourd'hui au bon soin de C-R).

Aujourd'hui elles sont une grosse vingtaine avec un couvain respectable. Elles ont, comme toutes mes colonies, à disposition de l'eau légèrement sucré à volonté. En plus de ça, je leur donne du miel et du sirop d'agave. Pour les protéines, elles font encore les timides sur les criquets adultes assommés mais par contre acceptent volontiers les mouches congelés. Je vais me procurer des criquet juvéniles pour voir si la taille est bien responsable de ce rejets des criquets.

J'avoue ne pas trop savoir pourquoi cette espèce montagnarde a si mal encaissé la diapause car j'ai pourtant veillé au respect de la température et de la durée. J'espère que cela ne sera pas la même chose l'hiver prochain.

Quelques photos (désolé pour la qualité...) :
[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, Manica rubida - Tube et adc
Manica rubida - Tube et adc
[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, Manica rubida (1)
Manica rubida (1)
[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, Manica rubida (2)
Manica rubida (2)
[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, Manica rubida (3)
Manica rubida (3)


Le Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=22379
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Manica rubida de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Sam 11 Nov 2017 17:06

11/11/17

Des nouvelles rapides de mes grosses rouges avant la diapause. Elles vont plutôt bien. Les effectifs ont atteint la cinquantaine, ce qui est plutôt bien contenue des ratés de l'hiver dernier, avec une dernière né assez surprenant.
Regardez plutôt :
[Blog] Les Manica rubida de Deucalion, Manica rubida - Ou est la mère ? Ou est la fille ? ;)
Manica rubida - Ou est la mère ? Ou est la fille ? ;)

Hé oui ! La petite dernière est aussi grosse que sa mère. Quand on la compare à ses sœurs, la différence est assez impressionnante. Je sais qu'il n'existe pas de major à proprement parler chez cette espèce, mais il y a de quoi tout de même l’appeler ainsi.
Elles sont maintenues en ce moment à une température de 18-19°C, ce qui ne les empêche pas d'être très actives. Comme vous pouvez le voir sur la photo, il n'y a pratiquement personne dans le tube, tout le monde est dehors (il faut dire que je venais tout juste de leur donner à manger...)
Il reste 3 larves qui n'ont pas nymphosés. Pour qui ? Pourquoi ? Je ne sais pas, surtout au vu de l'activité de la petite troupe, mais on dirait qu'elles sont déjà en pré-diapause. Lors de mon dernier contrôle, il y avait une grappe d’œufs qui a visiblement été boulottée. Ça ne m’étonne pas plus que ça, ayant réduit la température en vue de leur future longue sieste hivernale, j'ai tout naturellement réduit l'apport protéinique, peut-être un peu trop tôt à leur gout ! :roll:

Elles iront normalement en diapause d'ici 10-15 jours pour une durée minimum de 3 mois, 4 si tout se passe bien.

Le Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=22379
Avatar de l’utilisateur
Deucalion



Retourner vers Blogs des espèces "françaises"


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum