[Blog] Pheidole pallidula : une histoire de mandibules

[Blog] Pheidole pallidula : une histoire de mandibules

Message non lupar Fourmilax » Jeu 16 Mar 2017 08:32

BONJOUR !!


Je suis très heureux de venir ce soir auprès de vous afin de vous conter mon histoire... ou plutôt, LEUR histoire, à elles...
Vous l'avez deviné, nous allons parler de Camponotus-EH NON ! Je suis ici pour partager avec vous mon expérience avec les si connues Pheidole pallidula !

CHAPITRE 1 : L'AUBE

Donc bon tout a commencé il y a bien longtemps (en juillet 2015) dans une contrée lointaine, très lointaine... À Nîmes ! J'étais en vacances et, tout néophyte que j'étais je m'émerveillais à regarder les Pheidole et les Crematogaster du jardin. :slap: Et je me disais "oh, si j'avais la chance d'être au bon moment pour un essaimage de Pheidole, ce serait ouf !" ET BAM ! le lendemain, essaimage, piscine, récupération, tubes, expédié ! J'avais 3 petites reines qui ressemblaient vraiment à la fourmi tant recherchée ! Quelle chance ! *merci* le destin.

Bon au final deux n'ont pas survécu... :'(
Mais j'avais toujours une donzelle dans son tube de plastique, et elle s'est mise à pondre bien vite la petite ! Et puis quelques mois plus tard elle avait des filles, une dizaine, toutes mignonnes et toutes affamées qu'elles étaient.

Bref après ce fut la rentrée, je les ai amenées à l'internat avec mes autres fondations de l'année (Aphaenogaster subterranea, Lasius niger puis Solenopsis fugax), et ça n'a pas été facile de s'en occuper. C'est-à-dire que je ne m'y connaissais pas et que je n'avais pas de source alimentaire régulière. J'ai donc acheté de quoi les nourrir : mais que de la bouffe qui soit conservable (je n'avais même pas de frigo :think: ). Des graines, des paillettes pour poisson, du miel bio, pis je faisais ce que je pouvais pour les protéines (j'allais chasser dans les parcs parisiens. Oui, chasser !). :hihi:

Pis l'hiver a passé, les autres ont dormi #grododo dans une serre chauffée à 12°C dans ma prépa, mais mes Pheidole elles sont restées avec moi, et croyez moi, même à l'état de fondation c'est plus cool de n'avoir qu'une colonie sous la main.

Photo ? voilà :
[Blog] Pheidole pallidula : une histoire de mandibules, Voilà une photo, dégueu, de ma fondation de Pheidole pallidula
Voilà une photo, dégueu, de ma fondation de Pheidole pallidula

Bon, le tube est un peu sale, et le macro pas beau, mais on peut voir que j'étais heureux d'avoir mes deux premièrs major !! \o/ Ils sont nés en même temps, et c'est beau !

Fait étrange et plutôt chiant, elles ne semblent pas aimer les paillettes pour poisson. c'est bien ma veine ça ! Du coup, on se débrouille et on tente de survivre jusqu'à la fin de l'année.


CHAPITRE 2: 2016 !!!


Alors que le printemps 2016 arrivait, les Pheidole s'activaient, et gentiment se développaient à vitesse grand v. D'une trentaine de petites je suis passé en quelques mois à presque 100 et un couvain gigantesque !
[Blog] Pheidole pallidula : une histoire de mandibules, Tiens, voilà du couvain ! Il est temps de déménager non ?
Tiens, voilà du couvain ! Il est temps de déménager non ?

Il était temps de leur faire un nid digne de ce nom. Je suis alors parti à l'atelier pour pondre le nid en plexiglas le plus cheap et le plus moche du monde ! MAIS, il est très bien et elles semblent l'adorer !
[Blog] Pheidole pallidula : une histoire de mandibules, Un nid pas bo, des fourmis magnifiques !
Un nid pas bo, des fourmis magnifiques !

Et ainsi on est parti sur de la place ! Parce qu'il leur en faut non ? En tout cas, j'étais fier de mon installation faite main avec les moyens du bord, et elles ont continué à se développer dedans.
Bon après l'ADF était une vieille boîte plastique fermée moche, sans déco et nulle pour l'observation.
Que dire de plus à part que tout allait bien, l'été leur fournissait mouches, criquets, et tutti quanti à boulotter. Elles se sont de plus en plus intéressées aux graines, et c'est le tournesol qu'elles aiment.
Elles ont été rejointes par une autre fondation de Pheidole que j'ai récupérées chez moi, en Charente (c'est une première, l'espèce n'avait jamais été décrite dans mon département). J'ai récupéré la reine pendant un essaimage de Temnothorax et je pensais que c'en était une, mais au fur et à mesure, certains signes ne trompent pas (les major, apparus pendant l'hiver, tuent l'incertitude)
Du coup je suis le fier éleveur de non pas une mais deux colonies de ces si réputées Pheidole pallidula (mon Dieu qu'est-ce que ça va devenir ????? o_O ).

Puis l'été s'est terminé et j'ai eu à déménager tout ce beau monde à Lyon, à la rentrée. Ici, elles ont pris leurs marques et ont trouvé une nouvelle ADF parfaitement adaptée : *good* (je parle de la colonie principale, ma première).
[Blog] Pheidole pallidula : une histoire de mandibules, Magnifique hein ? Les décors sont en pâte F*MO jaune, exquis non ?
Magnifique hein ? Les décors sont en pâte F*MO jaune, exquis non ?

La pâte F*MO, une fois bien durcie, se révèle non toxique et surtout non creusable par ces petites reines de l'évasion. Contre cela elles se heurtent d'ailleurs à plus de 4 cm de talcool sur une paroi à l'envers, et croyez moi ça les empêche de sortir... pour l'instant. J'ai pris soin de ne rien leur laisser mâcher d'autres que de la bouffe. *non*
Il y a eu, pendant Noël, le premier gros accident de leur vie, et ma première grosse boulette avec elles : pendant deux semaines je n'étais pas là, et je ne me faisais pas trop de souci parce qu'elles avaient déjà vécu cette durée de temps seules sur des réserves de graines et de miel. Cependant je n'avais pas calculé que l'eau vient plus vite à manquer dans le plexiglas... J'ai perdu une cinquantaine d'ouvrières dont une quinzaine de major... coup dur. :'(
Mais les environ 300 restantes (300, comme le film, hein ? T'as compris ? C'est drôle, parce que c'est des guerrières, les spartiates des fourmis de France) s'en sont sorties et ont redémarré à mon retour. Maintenant elles ont toujours un réservoir d'eau relié au nid.


CHAPITRE 3 : 2017


Nous sommes dans la situation d'aujourd'hui. Que dire ? Il fait beau, les oiseaux chantent, elles reçoivent un petit ver de farine tous les 5 jours plus des bouts de viande cuite de temps en temps, mais en vérité j'ai du mal à doser si cela leur suffit vraiment... Elles mangent du miel, du tournesol, de la pomme parfois, et sont en forme. Je n'ai plus qu'à me préparer à une prochaine explosion démographique de printemps maintenant que les jours rallongent et que la température monte. Elles sont aujourd'hui entre 300 et 400 et je m'attends à un bond dans l'effectif d'ici juin-juillet.

Je vous dis donc à bientôt et vous laisse sur une jolie photo de major prise sous loupe bino !
[Blog] Pheidole pallidula : une histoire de mandibules, Major Pheidole pallidula
Major Pheidole pallidula


Lien vers le Q/R: http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=53&t=23529
Avatar de l’utilisateur
Fourmilax

Re: [Blog] Pheidole pallidula : une histoire de mandibules

Message non lupar Fourmilax » Dim 7 Mai 2017 21:53

Salut tous mes lecteurs, ultra nombreux que vous êtes (ou pas on reste en cercle restreint !!!!)


Chapitre 4: Vers une autre Planète!!


Aujourd'hui un nouveau petit post sur mes petites chéries !
J'écris parce que ça faisait longtemps depuis mon premier post, et une chose a radicalement changé depuis la dernière fois et, fait ô combien surprenant, c'est même pas leur nombre... Je ne sais pas, elles font leur petite vie, mangent bien, meurent peu, ont un joli tas de couvain( mais rien de oufissime) mais stagnent légèrement... Je vais sûrement tenter de les chauffer un peu (vers 24-25°C ) d'ici le début de l'été, parce qu'elles sont à 21-22°C depuis l'hiver... :think:

Mais qu'est-ce qui a changé me direz-vous ? Non ? Vous ne me direz pas ça ? Oh bah zut alors je dois être trop ennuyeux à lire pour susciter le suspense...
Eh bien, ce qui a changé, c'est l'ADC (je vous le donne en 1 000). :-D
Quels changements ? Du relief, de la couleur, de la place, du fun en masse ! J'ai pu doubler la surface de boîte et multiplier cette augmentation en faisant de bons reliefs !!!! :slap: Le tout est bien sûr inscrit dans un thème whatthefuck de paysage extraterrestre au sol jaune-orange, aux plantes étranges, et au final un peu cheum (s'il vous plait, ne dites pas que c'est beau pour faire plaisir, on ne va pas se mentir, ça donne un rendu étrange... :tututu: )
Assez parlé, place aux photos !!! *good*

[Blog] Pheidole pallidula : une histoire de mandibules, Une vue latérale d'ensemble de cette nouvelle ADC
Une vue latérale d'ensemble de cette nouvelle ADC
[Blog] Pheidole pallidula : une histoire de mandibules, Vue de haut, côté entrée
Vue de haut, côté entrée
[Blog] Pheidole pallidula : une histoire de mandibules, Vue de haut, côté extérieur
Vue de haut, côté extérieur


Voilà de quoi se faire une idée de la nouveauté de leur terrain de jeu !
Pour précisions techniques (vite fait): elle est faite en plâtre coloré à l'acrylique puis blindée à la colle à bois. Les plantes sont en pâte F*mo, non toxique et increusable même pour leurs mandibules acérées. }:->
Vous pourrez admirer une magnifique arche et de nombreux pics, offrant largement de quoi se dégourdir les pattes. *good*

Voilà tout ce que j'ai à raconter d'important, n'ayant pas de belle photos à partager pour l’instant (j'ai vraiment une lumière dégueulasse chez moi); quelques unes viendront sous peu, je suis totalement en train de vous teaser là !
Avatar de l’utilisateur
Fourmilax



Retourner vers Blogs des espèces "françaises"


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum