[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus

[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus

Message non lupar etii » Jeu 16 Mar 2017 09:35

YoOoOoOoOoOoOoOo !

Je vais m'astreindre au même exercice que les autres, à savoir un blog sur 2 espèces qui me tiennent à cœur ! Ces espèces sont lignicoles et ont pour coutume d'habiter les galles...

Temnothorax sp :
J'ai trouvé cette gyne l'an dernier se promenant sur mon Cedratier 'main de Bouddha', il se peut donc qu'elle provienne d'Italie (la coquine de voyageuse - benvenuta bella !). D'abord mise en tube pour les premières ouvrières, j'ai rapidement opté pour le nid avec une arrière pensée (c'est pas bien - le nid, pas les pensées arrières) avec du sable fin. Est arrivé ce que je prévoyais, certes l'espèce indéterminée est lignicole mais elle n'est pas blonde pour autant et sait saisir l'opportunité de quelques outils à disposition. Les ouvrières ont donc méticuleusement construit leur petit nid douillet en le fermant avec du sable.
La diapause a d'abord été faite dans mon salon, elles étaient donc au chaud mais sans la moindre activité, calfeutrées dans leur nid. En janvier, je les ai mises dehors pendant 2 mois et demi (sorties hier) histoire qu'elles comprennent que la diapause est finie avec un retour à 20°C chez moi !
Sorties hier et en activité aujourd'hui : la protection de sable a désormais une entrée/sortie et les premières ouvrières fourragent. Le couvain est composé d'une vingtaine de larves, j'en suis encore tout étonné ! 8-O

[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, Maison
Maison
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, Famiglia
Famiglia


Dolichederus quadripunctatus :
L'historique de cette colonie est assez court puisque je les ai reçues en début de semaine dernière (achat auprès de @Geoff95). Je leur ai aménagé un habitat provisoire (ce ne sont pas les nids qui me manquent) et je les ai nourries avec miel pur, vers de faine et une feuille avec des pucerons. Elles sont assez amusantes : d'abord ce sont des fourmis très vives (même la gyne est sortie du tube pour aller s'alimenter), ensuite en cas de danger (grand méchant moi a osé allumer la lumière pour observer ce petit monde de plus près), les ouvrières se plaquent au sol et s'immobilisent !
Je suis dans l'attente d'une première ponte de sortie de diapause.

[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, MaisonDoli
MaisonDoli
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, Dolidoli
Dolidoli


PS : pour les photos, je vais pour l'instant me contenter de mon portable !

Et pour le Q/R, c'est par ici :
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=53&t=23531
Avatar de l’utilisateur
etii

Re: [Blog] Temnothorax et Dolichederus

Message non lupar etii » Jeu 16 Mar 2017 10:54

Une p'tite vidéo sur les Dolichederus (le son me fait planer XD ) :

https://www.canal-u.tv/video/cerimes/les_echanges_proctodeaux_et_relations_antennaires_chez_la_fourmi_dolichoderus_quadripunctatus.9358
Avatar de l’utilisateur
etii

Re: [Blog] Temnothorax et Dolichoderus

Message non lupar etii » Jeu 23 Mar 2017 21:07

YoOoOoOoOoOoOoOo !

Championnes toute catégorie de l'odorat ultra performant : Temnothorax ! À peine 30 minutes après un dépôt d’œuf dans l'ADF, j'avais déjà une ouvrière consommant (les fourmis sont plus fan du jaune que du blanc)... choupettes placides mais super efficaces !
Pour résumer, il y a 5 ouvrières et une bonne quinzaine de larves (Doux Jésus auquel je n'ai jamais cru, faites que ce ne soient pas des sexués). En 1 semaine, les asticots ont pris un bon volume (la preuve en image) !
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, Temnothorax, couvain
Temnothorax, couvain


En ce qui concerne les Dodo, j'ai à peu près tout essayé, tout y est passé (en terre inconnue, je suis prudent prévenant) : mite, petite araignée (la magie du printemps et de la raquette électrique : tu rentres chez moi et tu signes ton arrêt de mort), micro ver de farine, pucerons, œuf (le miel pure étant une évidence, je ne mentionne point tsoin tsoin). Leur comportement est très différent. J'ai souvent une ouvrière qui fourrage (surement la même) à vitesse grand V et sans arrêt. Elle me fatiguerait presque la tête. Mais elle ne donne pas l'impression de s’attarder sur une provende en particulier ; encore de la chipoterie alimentaire comme je n'aime pas de trop.
Depuis que la gyne a pondu (YES !), j'ai 2 ouvrières qui montent la garde à l'entrée du tube. Avec un fond blanc, je ne parviens pas encore à déterminer le nombre d’œufs...
Pour l'instant, je laisse mon installation de fortune et sèche un peu sur quel type d'habitat opter...
Avatar de l’utilisateur
etii

Re: [Blog] Temnothorax et Dolichoderus

Message non lupar etii » Mer 5 Avr 2017 22:06

YoOoOoOoOOoOo !

Les deux colonies suivent leur développement. Je suis assez surpris par la rapidité du développement des larves de Dolichoderus (oui oui, déjà des larves !). Quant à mémère Temnothorax, elle se paie une physogastrie bien conséquente et pond. Quand on compare les deux espèces, qui somme toute, partagent le même biotope, voire les mêmes caractéristiques avec des colonies peu populeuses que l'on trouve dans des galles, ce n'est vraiment pas le même rythme !!!

Dolichoderus : ouvrières assez speed - développement larvaire rapide.
Temnothortax : ouvrières assez placides - développement larvaire long.

[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, DolichoderusPonte
DolichoderusPonte
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, TemnothoraxPhyso
TemnothoraxPhyso

Photos made in Samsung Galaxy notes (c'est largement suffisant :P ).

Et pour le Q/R, c'est par ici :
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=53&t=23531
Avatar de l’utilisateur
etii

Re: [Blog] Temnothorax et Dolichoderus

Message non lupar etii » Mar 18 Avr 2017 16:04

YoOoOoOoOoOoOoOoOo !

Chez les Temnothorax, rien de bien neuf... je présume que le manque de chaleur (les nordistes nous ont envoyé leur vent glacial dernièrement - je me demande comment ils font pour survivre !) n'aide pas. Déjà qu'elles ont 2 de tension... lenteur, lenteur et encore lenteur.

Et à leur opposé, les larves de Dolichoderus entament leurs nymphoses :
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, Doli doli !
Doli doli !

Voyez braves gens comment en l'espace de 2 semaines, elles sont passées de petites larves à presque nymphes. J'en ai élevé quelques-unes d'espèces (je ne vous parle pas des infâmes Pheidole et autres pestes sans intérêt) mais là, j'avoue être bluffé par la rapidité des évènements.

Et pour le Q/R, c'est par ici :
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=53&t=23531
Avatar de l’utilisateur
etii

Re: [Blog] Temnothorax et Dolichoderus

Message non lupar etii » Lun 1 Mai 2017 20:46

YoOoOoOooOoOoooOo !

C'est le billet NYMPHOSE ! Il serait temps et du coup, dans le match Temnothorax versus Dolichoderus, ces premières rattrapent quelque peu leur retard et contrairement à ce qu'annonçaient les mauvaises langues :-P (elles se reconnaîtront), pas de sexués chez les Temnothorax (OUF !).
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, Dolichoderus
Dolichoderus
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, Temnothorax
Temnothorax

Comme je n'ai rien de particulier à dire mais qu'il faut bien broder un peu, une évidence d'eau chaude qui brûle, vous noterez les p'tits noeils noirs des nymphes Dolichoderus, c'est chou, n'est-il pas ?

Le tube des Dolichoderus (à force de l'écrire, ma mémoire de poisson rouge globuleux en mort cérébrale avancée - chut, ne le dites pas, cela ruinerait ma réputation - va presque finir par le retenir) étant à sec, j'ai opté pour la mise à disposition d'un nouveau tube avec réserve d'eau dans l'aire de chasse. A la lueur de la bougie lors de la rédaction de ce billet à la plume et l'encre de Chine et de la plus capitale importance (soit 2h après la mise en place de cette deuxième home sweet home), des ouvrières le visitent déjà (les braves fifilles bien obéissante).

Et pour le Q/R, c'est par ici (ne forcez pas, il n'y a rien d'exceptionnel) :
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=53&t=23531
Avatar de l’utilisateur
etii

Re: [Blog] Temnothorax et Dolichoderus

Message non lupar etii » Dim 18 Juin 2017 19:13

YoOoOoOoOoOooOOoo !

Les choupettes vont bien et poursuivent leur développement... la preuve en photos :
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, Temnono
Temnono
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, dolidoli
dolidoli


Temnothorax : les plus faciles de toutes ; un peu de miel (attention, elles se noient facilement donc pas de pseudo-miellat) et un insecte (elles sont capables de se contenter de restes et une carcasse, qu'elles rongent petit à petit, peut leur faire un mois sans souci) les contentent et "roule ma poule". Hormis l'humidification, on ne peut pas dire que je m'en occupe particulièrement.

Dolichoderus : (il faut rassurer @Geoff95) la colonie grandit. J'ai eu deux mortes dans le miellat (je le sais pourtant qu'il faut du miel pur, si possible épais et avec du coton) mais sinon la population approche la vingtaine !! Leur préférence alimentaire va pour les moustiques (que je chouchoute à coups de raquette électrique - je deviens vraiment bon à cet exercice, Nadal n'a qu'à bien se tenir) qu'elles ramènent systématiquement dans le tube (alors que les autres proies ne sont jamais ramenées, même petites). Seule inquiétude (qui n'en est pas vraiment une puisque l'espèce est lignicole) : elles refusent de quitter leur tube-maison désormais à sec pour le nouveau tube. J'ai cru un instant qu'elles allaient déménager mais non, elles le visitent pour se désaltérer, s'humidifier et retournent dans leur home sweet home.

Et pour le Q/R, c'est par ici (ne forcez pas, il n'y a rien d'exceptionnel) :
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=53&t=23531
Avatar de l’utilisateur
etii

Re: [Blog] Temnothorax et Dolichoderus

Message non lupar etii » Ven 23 Juin 2017 23:41

YoOoOoOoOoOoOo !

Cette après-midi, dans le local de mon comité d'entreprise, une petite gyne est venue me dire bonjour en se posant sur mon jeans (mais t'es qui toi ?) ! Je me demande bien par où elle est rentrée car la climatisation était à fond les ballons et les fenêtres fermées (ce n'est pas très étanche non plus). Et au regard de la canicule qui règne en ce moment, je doute fort que qui que ce soit ait ouvert (faudra que je demande aux rouges s'ils sont assez c*ns pour ouvrir histoire de rougir encore plus ;) )...
Elle a encore ses ailes mais bon...
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, truncatus01
truncatus01
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, truncatus02
truncatus02

Comme vous pouvez le voir, c'est une Camponotus truncatus (au diable le nouveau nom) et j'ai tenté de lui bricoler un truc en 5 minutes chrono (un tuteur à plantes en bambou avec un cure dent en levier pour que l'espace soit plus grand). La gyne étant de petite taille et paranoïaqué (néologisme, que Robert me pardonne) que je suis par les trouvailles du forum, j'ai d'abord pensé à une sal*perie de Tetramorium et j'ai failli lui laisser faire sa mort à l'intérieur, mais la bande claire sur son gastre (plus que la tête carrée à dire vrai) m'a tout de suite orienté sur truncatus et l'envie de tenter la fondation m'a chatouillé l'esprit...
Je la rajoute ici (la thématique espèces lignicoles va bien) car c'est tout de même une espèce peu facile à faire fonder (ouvrir un nouveau blog pour une gyne qui meurt, je n'en ai pas le courage).

Temnothorax : RAS !

Dolichoderus : ce sont juste des crados ! Je croyais qu'elles utilisaient leurs déjections pour se nourrir et nourrir les larves mais pas que ! Un peu comme les Messor, elles font de gros caca bien noirs que l'on retrouve un peu partout avec une préférence pour la surface en verre de l'ADF !

Et pour le Q/R, c'est par ici (ne forcez pas, il n'y a rien d'exceptionnel) :
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=53&t=23531
Avatar de l’utilisateur
etii

Re: [Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus

Message non lupar etii » Mer 5 Juil 2017 10:06

YoOoOoOoOoOoOoOoo !

Quelques photos pour évaluer l'augmentation de population (à une exception près).

Temnothorax : je pense (un moment d'égarement surement) que je devrais atteindre la cinquantaine de choupinettes à la fin de la saison. Vous remarquerez sur la photo, à côté de dame la gyne (photo de droite), une différence de taille entre 2 ouvrières. Je crois que les ouvrières "issues de la diapause" sont plus grosses. Je n'irais pas jusqu'à parler de polymorphisme (ayant déjà eu une colonie de Temnothorax de plusieurs centaines d'ouvrières et comparaison faite avec les Formica) mais il y a un petit quelque chose quand même...
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, temno01
temno01
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, Temnothorax02
Temnothorax02



Dolichoderus : c'est Noël ! Après un ver de farine fraîchement tué (je trouvais que j'avais un peu trop d'ouvrières fourrageant, signe de recherche de nourriture), un peu d’œuf cuit histoire de varier, je leur ai dégoté une belle grosse araignée comme je les déteste tant (je ne l'ai pas congelée, je lui ai juste scrabouillée la tête avec une pince - je sais, je sais... c'est beurkasse). Elles ont un appétit assez conséquent avec plein de bouches à nourrir (photo de gauche)... avec un p'tit coup de noeil sur l'installation :
- le nid désormais sec
- le bout d'alu avec du miel pur (petit bout d'essuie-tout quand même)
- le tube avec réserve d'eau pour s'humidifier (elles ne se privent pas - genre hammam)
Leur développement rapide est assez bluffant...
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, dolls
dolls
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, dolidoli
dolidoli


Colobopsis/Camponotus truncatus : (notez l'effort sur la nouvelle nomenclature) mémère s'installait petit à petit; elle grattouillait le bambou et prenais des morceaux de coton pour aménager sa demeure. J'ai eu un peu peur sur la trop forte humidité du tube...
Est advenu ce qui devait advenir, la gyne a mouru. Je ne fondais pas (elle non plus) de grands espoirs anyway. Une p'tite dernière photo pour le fun :
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, trucmuche
trucmuche


Et pour le Q/R :
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=53&t=23531
Avatar de l’utilisateur
etii

Re: [Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus

Message non lupar etii » Dim 16 Juil 2017 09:04

YoOoOoOoOoOoOOoOo !

Je tache d'être constant dans mon suivi...

Dolichoderus :
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, Doli120
Doli120
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, Crados
Crados

Comme vous pouvez le voir sur les photos, j'ai cru un instant qu'elles allaient enfin déménager dans le tube à réserve d'eau (l'autre étant sec comme une... trique). Le tube humide avait d'abord récupéré (pas tout seul comme un grand hein) une petite araignée (l'humidité devait-elle assouplir la tendre chair à consommer : sur place ou à emporter ?), puis quelques larves ont été déménagées. Mais voilà, ce fut un passage de courte durée, le nid d'origine conserve ses prérogatives de maison mère et l'autre tube reste l'abreuvoir !!! Elles sont chieu*es, ne sont-elles pas ?
Sur la deuxième photo, du bon gros caca de Dolichoderus : je connaissais, de ma modeste expérience d'éleveur de fourmis, les chiures blanchâtres des Messor, voilà que je suis confronté aux chiures noirâtres des Dolichoderus ! Que du bonheur, vraiment !! Puis quand on compare la taille des ouvrières et la taille des déjections : cela impressionne.

Temnothorax :
[Blog] Les lignicoles : Temnothorax et Dolichoderus et C. truncatus, Temnothorax
Temnothorax

Elles restent et demeurent dans leur mot d'ordre "mine de rien" ! Placides et discrètes à souhait, on se les imagine très bien comme les protagonistes d'un film muet en noir et blanc au ralenti. Ben nope !! Sur la photo, vous pouvez voir qu'elles ont restreint leur nid, en bas à droite une ouvrière garde l'entrée. C'est peu visible (à cause du flash) mais un chemin dans le sable permet d'entrer et de sortir de leur nid.


Et pour le Q/R :
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=53&t=23531
Avatar de l’utilisateur
etii



Retourner vers Blogs des espèces "françaises"


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum