Début de ma colonie Acromyrmex

Début de ma colonie Acromyrmex

Message non lupar Murwolf60 » Jeu 16 Mar 2017 20:53

Bonjour à tous,

J'ai décidé de vous compter mes débuts avec la maintenance d'une colonie d'Acromyrmex sp acquise chez un célèbre vendeur Mr Kaly** . L'acquisition de cette colonie s'est faite à la gare de l'Est juste avant son départ pour un voyage de l'autre coté de l'atlantique. J'ai pu échanger quelques mots avec ce passionné qui à l'air de faire les choses très proprement, malgré que je n'ai pas réellement de retours personnels chez les autres éleveurs.

Ayant lu de nombreux posts au sujet de différentes installations, j'ai opté pour une technique plus "naturelle", quitte à ne pas avoir trop de visibilité sur le fungus. Mon installation se compose donc
:
- D'un terrarium de 40 cm avec des billes d'argile au fond, ainsi qu'une épaisse couche d'akadama (graviers d'argile pour les Bonzai)
- Un tuyau de 33 mm de diamètre reliant ce terrarium à une air de chasse en plexiglas avec des billes d'argile au fond,
- Un tuyau de 22 mm reliant le terrarium à une boite avec des billes d'argile également pour les déchets

Cette installation possédant deux tapis chauffants sur les parois et une lampe céramique sur le dessus, thermostatés. Un thermomètre de contrôle de température du terrarium et de l'air de chasse, ainsi qu'un hygromètre pour le terrarium où se trouvera donc le fungus. J'ai installé une racine de mangrove en résine qui sert aux fourmis à accéder au tuyau qui part à l'air de chasse.

Lors de l''acquisition, le fungus était de la taille d'un œuf de poule avec une petite cinquantaine de fourmis et quelques larves visibles dans les petites cavités de celui-ci. Il m'a été donné dans une boite plastique avec du sable légèrement humide dedans. Il ne semblait pas y avoir beaucoup de major dans cette colonie.

A l'installation, je place délicatement le fungus dans le terrarium, proche de la racine en résine. Je l'ai placé ici car j'ai souvent lu qu'il arrivait que le fungus s'écroule sous son propre poids. Alors j'ai pensé que les fourmis pourraient se servir de la structure de cette racine comme "poutres" pour consolider la structure de leur champignon grandissant. J'ai ensuite placé la la boite dans le terrarium, laissant les ouvrières restantes trouver elles-mêmes leur chemin vers le nouvel emplacement du fungus.

Début de ma colonie Acromyrmex, le fungus (desolé pour la qualité images iPhone ^^
le fungus (desolé pour la qualité images iPhone ^^
Début de ma colonie Acromyrmex, pose du fungus dans le terrarium
pose du fungus dans le terrarium
Début de ma colonie Acromyrmex, installation acromyrmex
installation acromyrmex
Avatar de l’utilisateur
Murwolf60

Re: Debut de ma colonie Acromyrmex

Message non lupar C-R » Jeu 16 Mar 2017 20:58

Pour l'avoir aussi rencontré, effectivement c'est dur d'être plus passionné par les fourmis que lui ! :)

Bonne chance avec tes champignonnistes ! Combien d'ouvrières compte la colonie ?
Avatar de l’utilisateur
C-R

Re: Debut de ma colonie Acromyrmex

Message non lupar Murwolf60 » Jeu 16 Mar 2017 21:05

À peine une heure après avoir installé le fungus dans le terrarium, les demoiselles se sont attelées à construire une sorte de mur tout autour du champignon. En quelques heures, celui ci remontait quasiment à la moitié de la hauteur du champignon.

Il se trouve qu'elles ont également enfoui la sonde du thermomètre avec le fungus ^^ ce qui me permet d'avoir la température qu'il fait au cœur de leur petite montagne.

Les fourmis ont rapidement commencé à se promener dans l'aire de chasse où j'ai placé une petite capsule d'eau sucrée au miel de manuka. Une bonne partie de la colonie s'est abreuvée dedans pendant presque 24 h mais aucune découpe de feuille à observer, même après 3 jours...

Début de ma colonie Acromyrmex, fungus entièrement recouvert
fungus entièrement recouvert
Début de ma colonie Acromyrmex, début de l'enfouissement du fungus (24h après installation)
début de l'enfouissement du fungus (24h après installation)
Avatar de l’utilisateur
Murwolf60

Re: Debut de ma colonie Acromyrmex

Message non lupar Necoman » Jeu 16 Mar 2017 22:18

Impressionnant cette construction ! Voilà qui donne envie de pouvoir observer le même spectacle de chez soi. :-D
Bonne continuation avec elles, je vais suivre tout cela de près.
Avatar de l’utilisateur
Necoman

Re: Debut de ma colonie Acromyrmex

Message non lupar Clem750 » Jeu 16 Mar 2017 22:38

Je suis curieux et impatient de lire la suite. :-)
Merci pour cette présentation !
Avatar de l’utilisateur
Clem750

Re: Debut de ma colonie Acromyrmex

Message non lupar olimos » Jeu 16 Mar 2017 23:21

Un jour, j'aimerais pouvoir en avoir chez moi. Mais leur prix, leur fragilité et la difficulté de cette espèce me font peur. Ça me dissuade pas mal.
Du coup je me régale de savoir qu'il existe un nouveau post actif sur des champignonistes.

Tu n'as pas peur de tenter une espèce aussi difficile si tôt dans la myrmecologie (Je ne te juge pas, c'est juste pour savoir tes motivations :) ).
Avatar de l’utilisateur
olimos

Re: Debut de ma colonie Acromyrmex

Message non lupar Gabfourmi » Jeu 16 Mar 2017 23:36

En parlant d'Acromyrmex j'ai trouvé aujourd'hui même une gyne Acromyrmex octospinosus en me baladant j'espère qu'elle est fécondée :-). Je vous mets quelques photos.

Début de ma colonie Acromyrmex, Gyne Acromyrmex sur le haut du tube
Gyne Acromyrmex sur le haut du tube
Début de ma colonie Acromyrmex, Gyne Acromyrmex ailée
Gyne Acromyrmex ailée
Avatar de l’utilisateur
Gabfourmi

Re: Debut de ma colonie Acromyrmex

Message non lupar Murwolf60 » Ven 17 Mar 2017 07:52

Cela fait 3 semaines que je possède cette colonie, j'écrirai la suite en fin de soirée sur ce post :-) . Pour ce qui est du choix de l'espèce, je sais que les Acromyrmex ne sont pas les plus simples pour débuter mais je souhaitais vraiment commencer par une espèce qui me passionnait depuis toujours. Cela fait plus de 10 ans que je travaille dans le milieu de la terrariophilie et j'ai eu l'occasion de maintenir de nombreuses espèces de reptiles et arthropodes dont certaines réputées très délicates. Et j'ai pu apprendre avec le temps que même les espèces les plus fragiles pouvaient être aisément maintenues dès lors qu'on respecte au mieux les paramètres qu'elles vont retrouver en milieu naturel.
Voilà donc à ce soir pour la suite des nouvelles de cette colonie jusqu'à ce jour. ^^
Avatar de l’utilisateur
Murwolf60

Re: Debut de ma colonie Acromyrmex

Message non lupar Necoman » Ven 17 Mar 2017 09:10

En parlant de paramètres d'élevage, tu pourrais nous en dire plus : température, humidité, durée d'éclairage par jour, quelle végétation leur proposes-tu etc. ?
Je sais qu'il existe déjà des informations dans différents blogs et sur le net mais peut-être leur proposes-tu des conditions légèrement différentes qui vont se révéler être prometteuses.

@Gabfourmi : Je croise les doigts pour toi. ;-)
Avatar de l’utilisateur
Necoman

Re: Debut de ma colonie Acromyrmex

Message non lupar Murwolf60 » Ven 17 Mar 2017 23:36

Les premières découpes de feuilles ont été observées environs 5 jours après l'installation de la colonie. Je pense qu'elles se sont concentrées sur l'enfouissement du fungus avant de commencer à découper. Les paramètres de maintenance ont été réglés entre 24 et 26°C, avec un taux d'hygrométrie qui reste relativement stable autour de 87/88%. Ce taux d'humidité est régulé par un apport d'eau régulier au niveau des billes d'argile, grâce à un tube pour bulleur d'aquarium directement enfoui dans les billes et par lequel j'injecte de l'eau (environ un demi centimètre de hauteur). L'évaporation par le chauffage des paroies humidifie le substrat d'akadama et la saturation en humidité ne dépasse jamais 88% grâce à la grille d'aération du terrarium.

Je tenais à utiliser un terrarium pour une meilleure évacuation du Co2 dégagé par le fungus, surtout si celui-ci venait a grossir suffisamment pour remplir une bonne partie du bac. j'ai badigeonné de l'anti évasion (l'huile de paraffine etant le seul qui supportait un tel taux d'hygrométrie?) un peu partout autour des grilles d'aération pour éviter aux plus petites demoiselles de sortir (impossible pour les major vu leur taille!).

Au niveau nourriture, j'apporte pour le moment un peu de flocons d'avoine auxquels elles n'ont pour le moment jamais touché. En terme de plantes, les feuilles de ronces sauvages et de laurier ont l'air d'être plutôt appréciées. J'évite les fleurs car ce n'est pas la saison et je me méfie de celles achetées en jardinerie, notamment pour les insecticides systémiques (dans la sève de la plante) qui peuvent être potentiellement utilisés. J'ai remarqué qu'elles étaient très friandes des très jeunes pousses et des feuilles bien vertes et tendres.

Les découpes ont été au départ très timides, voir totalement inexistantes certains jours. J'étais plutôt inquiet dernièrement car le "volcan" dans lequel elles ont enfoui le champignons possédait une entrée à peine plus grosse qu'un demi centimètre, et lorsqu'elles ont commencer à découper de façon plus importantes, la taille des feuilles découpées était bien supérieure à la taille de l'entrée de leur nid. Ainsi, 90% des feuilles découpées étaient abandonnées à l'entrée du nid (vous pourrez voir les morceaux abandonnés sur les photos). Je me suis dis qu'elles allaient alors agrandir l'ouverture du nid mais il n'en a rien été. Elles ont au contraire continué à en resserrer l'ouverture...

Voyant les quantités de feuilles s'amonceler hors du nid, je me suis demandé si je devais intervenir et ouvrir moi même l'entrée du nid pour faciliter au major leur entrée avec la boustifaille. Mais j'ai remarqué que le lendemain, elles avaient l'air de découper des morceaux bien plus petits... Hasard ? Pas certain. Et j'ai aussi observé certaines petites ouvrières sortir du nid pour redécouper des morceaux de certaines feuilles abandonnées.

Je continue à ce jour d'observer les découpes qui se font de plus en plus nombreuses. Ce soir j'ai redéposé de la verdure fraîche et alors qu'habituellement elle commençaient timidement à s'y attaquer le lendemain, ce soir 10 minutes après j'observais pas moins de 6 major découper frénétiquement les plus jeunes pousses. J'ai également remarqué qu'aucune fourmi ne s'était aventurée dans l'aire de déchets. Peut-être aurais-je dû la relier à l'aire de chasse et non pas au terrarium principal ? Dans tous les cas, j'ai pu remarquer quelques jours après l'installation, 2 demoiselles mortes qui avaient été méticuleusement placées au coin extrême opposé à celui du fungus. Je pense donc qu'une modification est à effectuer au sujet de l'aire de déchets, même si je n'ai pour le moment observé aucun déchet de fungus nulle part (plutôt bon signe sur la santé de celui-ci, non ?)

J'ai également remarqué que leur "pyramide" gonflait un peu. Je pense donc qu'en fonction de l'évolution du champignon, elles doivent élargir la place à l'intérieur de leur nid et le reconstruisent en conséquence depuis l'extérieur, histoire de toujours garder une épaisseur de "murs" qui soit correcte. Je me trompe peut être mais je partage toutes mes observations et ressentis sur leur comportement, en essayant de les laisser faire un peu comme elles le feraient à l'état sauvage. Ce qui change des installations que l'on voit habituellement dans des tubes plexi. Le fait qu'elles veuillent enfouir le champignons a peut-être une raison importante. La colonie de Atta du zoo de Paris par exemple, a déplacé son fungus de la zone d'observation filmée, pour aller l'enterrer dans le sol de leur aire de chasse, dans le noir complet. C'est pour cette raison que je laisse les demoiselles faire à leur sauce leur petite construction.

Voilà, à l'heure actuelle, ça découpe, ça découpe. ^^ Je continuerai à donner des nouvelles sur mes observations éventuelles ou sur des comportements qu'il me semblera intéressant de partager.

Début de ma colonie Acromyrmex, enfouissement du fungus terminé ^^
enfouissement du fungus terminé ^^
Début de ma colonie Acromyrmex, De sacrées maçons ces petites ^^
De sacrées maçons ces petites ^^
Début de ma colonie Acromyrmex, vu de dessus du nid, on voit la toute petite ouverture laissée par ces demoiselles
vu de dessus du nid, on voit la toute petite ouverture laissée par ces demoiselles
Début de ma colonie Acromyrmex, Gros plan de l'ouverture du nid (à peine 1cm)
Gros plan de l'ouverture du nid (à peine 1cm)
Avatar de l’utilisateur
Murwolf60

Suivante


Retourner vers Fourmis "Exotiques"


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum