[Blog] Odontomachus cf. insularis

[Blog] Odontomachus cf. insularis

Message non lupar Formica » Mer 19 Avr 2017 14:35

Deux espèces d’Odontomachus sont généralement signalées de Martinique : Odontomachus bauri et Odontomachus insularis. Cependant, surtout pour les O. cf. insularis, les identifications restent à confirmer et on ne peut pas exclure la présence d’autres espèces. O. ruginodis par exemple aurait été identifiée sur la zone du parc régional de la presqu’ile de la Caravelle. Les Odontomachus sont communes sur l’île. On les trouve sous les pierres et dans le bois pourri souvent en compagnie de termites dont elles semblent se nourrir volontiers. Dérangées, elles peuvent faire des bonds de 2 à 3 cm.
Odontomachus bauri est l’espèce la plus grande, entièrement noire luisante, elle est présente surtout dans le nord de l’ile et dans des zones plutôt humides. Je n'ai malheureusement jamais observé de reine de cette splendide espèce, mais j'ai pu constater que les ouvrières étaient particulièrement agressives et que leur piqure était très douloureuse.

[Blog] Odontomachus cf. insularis, Odontomachus bauri, photo in natura
Odontomachus bauri, photo in natura


Odontomachus insularis est une espèce sympa, un peu plus petite et bicolore avec gastre noir et tête et thorax brunâtres. Observée aussi bien au sud en zone sèche qu'au nord plus humide.

[Blog] Odontomachus cf. insularis, O. cf. insularis photo in natura
O. cf. insularis photo in natura


En mars 2015, j’ai pu observer au nord de l’île des sexués dans les plus grosses fourmilières. Les essaimages sont très discrets pour cette espèce. Quelques mâles étaient attirés chaque soir par les lumières mais je n’ai pu ramener que deux reines (une trouvée le soir sur la terrasse et une autre sous une petite pierre dans le jardin). Malheureusement les deux reines ramenées et placées dans des tubes à réserve d’eau classique n’ont pas réussi leur fondation. N’ayant pris aucune note à l’époque, je ne saurais trop dire ce qui a pu clocher…
De retour dans l’ile en Janvier 2017, j’ai eu la chance de pouvoir trouver sous des pierres deux nouvelles reines isolées pour tenter à nouveau l’expérience. L’une d’elle est morte très rapidement sans avoir pondu un seul œuf. L’autre, ramassée le 30 janvier 2017 a été placée à son arrivée en métropole au calme dans un tube à réserve d’eau obscurci en le glissant dans un tube PVC électrique. Elle a pondu rapidement deux œufs. Je croise donc les doigts pour qu’elle me permette d’alimenter ce blog. Pour des raisons que j’espère vous comprendrez, je n’ai pas pour l’instant de photos de la bête que je préfère ne pas trop stresser.
10 mars, lors d’un contrôle rapide, je dénombre 3 belles larves et quelques œufs.
14 mars, apparition du premier cocon. Afin de faciliter l’apport de nourriture (petits diptéres tués par congélation), je décide de placer le tube directement dans une boite de 19 X24 X9 cm dont certains reconnaîtront certainement la provenance. Le fond de la boite est couvert d’une couche de 1 cm de plâtre de Paris humide et garni de deux coussinets de mousse (Leucobryum glaucum) ainsi que d’une petite fougère des murs. J’avais remarqué que ces végétaux résistaient bien à ce type d’environnement confiné. Autant dire que, vu l’aération de faible diamètre du couvercle (obstruée par du grillage fin), l’hygrométrie est forte à l’intérieur de leur espace de vie. J’ai fait ce pari d’un environnement humide car je soupçonne une trop faible hygrométrie ambiante d’avoir été à l’origine du déclin de mes précédents essais de fondation pour cette espèce. La température de maintenance oscille entre 23°C la nuit et 25 °C le jour.
Des petites mouches placées près de l’entrée du tube disparaissent régulièrement et je suppose donc que la reine sort du tube pour les récupérer.

[Blog] Odontomachus cf. insularis, Aire de vie
Aire de vie


24 mars, je suis curieux et je sors le tube pour observer comment les choses évoluent et là, surprise, le tube est entièrement vide ! Reine, larves œufs et cocon, tout a déménagé. Vu l’étanchéité de la boite, elles ne sont certainement pas allées bien loin… Je les soupçonne fortement d’avoir élu domicile sous une des touffes de mousse mais, malgré ma curiosité et ma frustration, je décide de ne rien bouger pour les laisser tranquilles.
J’ai remis en place un tube propre au cas où mais, jusqu’à aujourd’hui 19 avril, je n’ai toujours pas aperçu la moindre fourmi cependant je reste optimiste car des insectes que je dépose le soir ont disparu au matin. A priori, elles sont toujours là et actives la nuit. Espérons que si la colonie arrive à se développer, elle deviendra plus active sinon ma frustration n’est pas prête de diminuer. À suivre…

QR ici : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=23772
Avatar de l’utilisateur
Formica

Re: [Blog] Odontomachus cf. insularis

Message non lupar Formica » Dim 23 Avr 2017 10:45

22 avril 2017, j'ai maintenant la confirmation que le cocon a donné naissance à une ouvrière car je l'ai vue à plusieurs reprises dans l'aire de chasse ramasser les insectes que je mettais et les emmener sous la mousse. Entre petites mouches et gros moustiques (tipules), elle semble préférer les tipules. J'ai aussi dans l'ADC des drosophiles sauvages (Drosophila hydei) en liberté. Je ne l'ai pas encore observée en chasser mais je ne suis pas toujours à l'observer et elle reste encore assez timide... Quand elles seront plus nombreuses (il faut garder espoir), elles seront certainement plus actives.
Avatar de l’utilisateur
Formica

Re: [Blog] Odontomachus cf. insularis

Message non lupar Formica » Mar 25 Avr 2017 13:14

Pour ceux qui douteraient, voilà quelques images de vidéo surveillance de l'entrée du "nid". Beaucoup d'attente pour de rapides apparitions...


Un petit repas livré devant la porte. Courageuse mais pas téméraire...

Avatar de l’utilisateur
Formica

Re: [Blog] Odontomachus cf. insularis

Message non lupar Formica » Ven 28 Avr 2017 10:28

Toujours grâce à la vidéo surveillance, j'ai pu observer qu'il y avait maintenant 2 ouvrières dans la fondation. Dans la journée, les allées et venues sont nombreuses mais les fourmis restent très prudentes et ne s'aventurent que très rarement en pleine lumière. Leurs déplacements se font en bordure et sous le couvert des mousses où elles peuvent sans doute chasser des petits arthropodes (les mousses bien sûr ne sont pas stériles...).
Comme le montre la vidéo qui suit, en présence d'une proie de bonne taille et encore vivante placée devant l’entrée de leur tanière (ici une petite chenille de lépidoptère psychidae retirée de son fourreau de brindilles), elles l'observent puis l'emmènent sous le couvert des mousses, sans doute pour la tuer et s'assurer qu'elle ne présentera pas de danger pour le couvain. Elles ne l'ont ramenée au nid que quelques minutes plus tard.
Avatar de l’utilisateur
Formica

Re: [Blog] Odontomachus cf. insularis

Message non lupar Formica » Jeu 18 Mai 2017 11:14

Le point sur ma fondation après 3 nouvelles semaines d'observation toujours par vidéo surveillance. Pour limiter le stress, je n'ai rien en effet toujours rien bougé dans leur aire de vie, juste des apports de nourriture, petites mouches tuées, drosophiles vivantes pour stimuler leur instinct de chasse et fragments de vers de farine.
Il y a maintenant au moins 3 ouvrières et du coup elles sont plus actives dans l'aire de chasse. En plus de la partie colonisée à l'origine dont on voit l'entrée sur les premières vidéos, elles ont investi d'autres parties du décor qu'elles ont aménagées avec des débris végétaux : la partie entre le tube et les coussins de mousse et tout récemment le tube lui-même. Je ne sais pas exactement où se trouvent couvain et cocons mais sans doute suite à un stress lié au nettoyage de quelques déchets, j'ai pu constater le déménagement de pas moins de 11 cocons du tube à l'ancien nid.




QR ici : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=23772
Avatar de l’utilisateur
Formica

Re: [Blog] Odontomachus cf. insularis

Message non lupar Formica » Mer 2 Aoû 2017 12:03

Déjà plus de 2 mois depuis mon dernier message...
La fondation a maintenant bien évolué et compte maintenant environ une cinquantaine d'ouvrières qui patrouillent nombreuses dans les zones libres de leur aire de vie. Elles sont beaucoup plus hardies et s'attaquent sans problème à des proies plus grosses elles ne dédaignent pas non plus le pseudo-miellat.
Elles ont obstrué à l'aide de débris tous les petits espaces entre les différents éléments du décor (mousse, tube fougère) pour se faire une zone nid sécurisée. De ce fait, je n'ai toujours aucune visibilité de l'intérieur du nid et aucune idée de l'importance réelle de la colonie et du couvain.
J'ai donc décidé de réagir en connectant l'aire de vie à un nid en plâtre résiné type "Passion Fourmis" bien obscurci pour qu'elles se sentent en sécurité. Quelques ouvrières sont immédiatement parties en exploration mais au bout d'une semaine le nid est toujours vide.
[Blog] Odontomachus cf. insularis, Nid O.insularis
Nid O.insularis

Aujourd'hui, j'ai décidé de forcer un peu les choses en commençant un nettoyage en règle de l'Adc : J'ai commencé par retirer le bloc fougère qui commençait à péricliter. En dessous, seulement quelques larves vite récupérées par des ouvrières. Un des blocs de mousse a été déplacé, les quelques cocons qui se trouvaient dessous ont également vite été mis en sécurité. Autant dire que ça a perturbé quelque peu la colonie et des ouvrières ont immédiatement décidé de transporter des cocons dans le nid ainsi que quelques ouvrières par portage social. C'est un bon début. Je vais maintenant les laisser tranquilles quelques temps avant de poursuivre mon nettoyage. A terme, je pense ne laisser que les deux blocs de mousse pour permettre de maintenir une bonne hygrométrie dans l'Adc si bien sur elles acceptent de déménager.

QR ici : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=23772
Avatar de l’utilisateur
Formica

Re: [Blog] Odontomachus cf. insularis

Message non lupar Formica » Dim 13 Aoû 2017 07:21

Des nouvelles du déménagement :
Le déménagement a été en fait plus rapide que je ne pensais. En une heure, tout le monde était dans le nouveau nid. Après un nettoyage sommaire, juste un coup de balais, j'ai remis les deux boules de mousse plus une petite branche morte pour la déco et leur petit abreuvoir mangeoire.
Depuis, la vie a repris son cours et j'ai pu constater que ce sont des bâtisseuses nées. Elles ne peuvent pas s'empêcher d'aménager leur environnement avec tout ce qu'elles peuvent trouver. Comme j'avais des remords d'avoir détruit toutes leurs précédentes constructions, je leur avais laissé des débris dans un coin de l'ADC. Elles se sont empressées de tout récupérer pour construire en moins d'une semaine un superbe dôme de 4 cm sur 5 au-dessus des deux entrées du nid en plâtre, créant ainsi une sorte de vestibule avec une seule entrée. Une fois cette construction terminée, elles ont repris les constructions autour des blocs de mousse qu'elles ont visiblement réinvesti, probablement pour en faire des nids secondaires. la terre et les débris récupérés lors de leur terrassement sont immédiatement réutilisés pour sécuriser les entrées par la création de couloirs d'entrée elles ont même commencé à construire une sorte de galerie de circulation couverte entre les deux blocs de mousse pourtant distants de 1 à 2 cm. Elles sont infatigables...
Comme je ne veux pas les contrarier, je les laisse faire et j'envisage même de les encourager en leur fournissant des matériaux de construction. J'essaye juste de les limiter un peu en détruisant systématiquement tout ce qu'elles tentent de mettre sur les parois de l'ADC. Tant pis si ça limite un peu les observations, j'ai maintenant un nid relié à l'ADC et dont je peux surveiller et gérer l'humidification sur le long terme.
QR ici : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=23772
Avatar de l’utilisateur
Formica



Retourner vers Blogs des espèces "exotiques"


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum