J'ai donné du miellat à une gyne dans son tube

J'ai donné du miellat à une gyne dans son tube

Message non lupar Edwood56 » Mar 12 Sep 2017 21:47

Bonsoir.

D'après les posts que j'ai pu lire, plusieurs d'entre vous déconseillent de donner à manger à une gyne, d'autres non.
Depuis quelques jours, je trouve ma gyne Lasius emarginatus faiblarde. Je lui ai donc préparé un peu de pseudo miellat (eau + sucre + miel) pour voir si elle réagissait.
Elle s'est jetée dessus et ne décroche pas.

Comme les avis divergent sur cette pratique, je ne demande pas si j'ai bien fait mais seulement si je dois laisser la goutte de miellat en permanence ou l'enlever pour pas qu'elle mange trop ?

Merci pour vos réponses.

Ed
Avatar de l’utilisateur
Edwood56

Re: J'ai donné du miellat à une gyne dans son tube.

Message non lupar Antoine » Mer 13 Sep 2017 06:08

Je te conseille de la laisser tout manger, puis d'enlever ce qui restera et de ne plus en remettre car elle a juste refait ses réserves, elle n'en aura plus besoin.
Avatar de l’utilisateur
Antoine

Re: J'ai donné du miellat à une gyne dans son tube.

Message non lupar bdreal » Mer 13 Sep 2017 06:49

+1 ;-)
Avatar de l’utilisateur
bdreal

Re: J'ai donné du miellat à une gyne dans son tube.

Message non lupar Deucalion » Mer 13 Sep 2017 09:19

Pour te répondre, les gynes à fondation claustrale n'ont normalement pas besoin d'être nourries. Elles quittent le nid lors des essaimages avec suffisamment de réserve pour tenir jusqu’à l'apparition des premières ouvrières. Seules les fondations semi-claustrales doivent être nourries.

En ce qui concerne les fondations claustrales, il est en effet fortement déconseillé de le faire pour la simple et unique raison que cela dérange la gyne lors de cette étape sensible, ce qui peut provoquer la destruction du couvain ou même pire. Mais pour certaines espèces comme les Lasius, cela a peu d'incidence mais je ne m'y risquerai pas avec des Camponotus par exemple.
Si à la limite on tient vraiment à nourrir une gyne en fondation, il faut le faire avant la ponte.
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: J'ai donné du miellat à une gyne dans son tube.

Message non lupar Edwood56 » Mer 13 Sep 2017 13:08

Merci pour vos réponses.
Je vais donc la laisser finir la gouttelette et je ne redonne pas à manger.

*merci*
Avatar de l’utilisateur
Edwood56

Re: J'ai donné du miellat à une gyne dans son tube.

Message non lupar Will » Mer 13 Sep 2017 13:45

Deucalion a écrit:En ce qui concerne les fondations claustrales, il est en effet fortement déconseillé de le faire pour la simple et unique raison que cela dérange la gyne lors de cette étape sensible, ce qui peut provoquer la destruction du couvain ou même pire.


Même d'un point de vue conceptuel, cela n'a aucun sens. Une des causes majeures d'échec de fondation dans la nature pour les fondations claustrales est un épuisement de la reine avant d'avoir pu produire ses premières ouvrières (manque de réserves primaires, micro-conditions du spot de fondation défavorables, accidents, climat, etc, entraînant un affaiblissement énergétique de l’individu poussant au bouffage du couvain de dernier recours).

Le coup du stress qui entraine le cannibalisme est bien réel, aussi chez les fondations, mais c'est là le fait d'individus minoritaires et probablement un peu débiles (il y a des fins de races partout, même chez les fourmis).

Dans des conditions idéales, il est vrai qu'un nourrissage ne serait pas nécessaire. Dans la pratique, on a parfois des reines affaiblies qui ne pourront pas fonder sans un nouvel apport. Et quand bien même le cas d'un individu en pleine forme, il y a tout à gagner et rien à perdre à nourrir légèrement une reine, tant que c'est fait délicatement (cf : un petit coton de miellat par ci par la durant la fondation sans trop la déranger, quelques graines pour une reine de Messor, vous voyez le genre).

Personnellement je l'ai appliqué à toutes mes fondations claustrales, Camponotus comprises, et je n'ai jamais eu un taux de succès aussi élevé. Pour une reine qui va stresser et échouer, j'en ai 10 secourues qui seraient probablement mortes d'épuisement. Ce qui n'est que logique.
Avatar de l’utilisateur
Will

Re: J'ai donné du miellat à une gyne dans son tube.

Message non lupar Deucalion » Mer 13 Sep 2017 15:08

On peut peut-être voir ça comme une sélection naturelle, un exemple de Darwinisme. Ainsi seuls les individus les plus forts, les mieux "équipés" pour survivre (et aussi les plus chanceux...) pourront perpétuer l’espèce.
Il ne faut pas non plus confondre une fondation sauvage qui a pour but de créer une nouvelle colonie et perpétuer l’espèce ou l’élimination des individus les plus faibles est importante et une fondation de chez nous qui n'a que notre divertissement personnel en vue !

Maintenant comme je l'ai dit, si on veux nourrir du claustral, il vaux mieux le faire avant la ponte, histoire de lui remplir son gastre pour qu'elle tienne le coup. Mais bon, je ne suis qu'un humble myrmécophile à coté de toi mon cher Will ! :hihi:
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: J'ai donné du miellat à une gyne dans son tube.

Message non lupar Will » Mer 13 Sep 2017 16:31

Deucalion a écrit:Il ne faut pas non plus confondre une fondation sauvage qui a pour but de créer une nouvelle colonie et perpétuer l’espèce ou l’élimination des individus les plus faibles est importante et une fondation de chez nous qui n'a que notre divertissement personnel en vue !


On parle très justement de faire survivre même les plus faibles pour notre divertissement, non ? Du coup, quel intérêt de ne pas nourrir ? Aucun. ;-)

De plus, quel serait l'intérêt d'une reine in natura de ne pas pouvoir exploiter une source de nourriture si elle tombe dessus par chance en fondation claustrale ? Ce serait débile.

Deucalion a écrit:. Mais bon, je ne suis qu'un humble myrmécophile à coté de toi mon cher Will ! :hihi:


Oh, pitié, pas de ça. J'encourage tout un chacun à faire ses propres expériences indépendamment de ce que je peux bien raconter, tant qu'elles sont à sa portée ! Nourrissez vos fondations de Camponotus bourrées de couvain et tirez en vos propres conclusions.

J'ai personnellement testé correctement avec du Lasius (trois fondations normales et trois en nourrissage léger 2x durant la fondation, avant ponte et après larves). + 20% de couvain en moyenne avec nourrissage. Corrélé à une tendance de réussite à la hausse avec d'autres espèces, mes convictions sont la.
Avatar de l’utilisateur
Will

Re: J'ai donné du miellat à une gyne dans son tube.

Message non lupar Taffzz » Mer 13 Sep 2017 19:49

Will a écrit:J'ai personnellement testé correctement avec du Lasius (trois fondations normales et trois en nourrissage léger 2x durant la fondation, avant ponte et après larves). + 20% de couvain en moyenne avec nourrissage. Corrélé à une tendance de réussite à la hausse avec d'autres espèces, mes convictions sont la.

La légende qui répand l'information que nourrir une gyne claustrale la tue meurt donc ici !
Je pense qu'elle provient du fait que le nourrissage a pu être fait de façon trop brusque ou trop régulièrement, ce qui conduit au stress de la gyne.
Avatar de l’utilisateur
Taffzz

Re: J'ai donné du miellat à une gyne dans son tube.

Message non lupar Antoine » Mer 13 Sep 2017 20:59

Personnellement, je nourris toujours mes reines avant de les faire fonder, histoire d'être sûr qu'elles ne manqueront de réserves. De plus, je pense que la plupart des cas de cannibalisme dans la fondation, avec la reine qui mange le couvain, vient du fait qu'elle n'a plus assez de réserves pour toutes ses larves et du coup décide d'en sacrifier quelques unes au profit des autres.
Avatar de l’utilisateur
Antoine

Suivante


Retourner vers Partie Généraliste


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum