Un cas de production d'une gyne suite à la mort de la première a-t-il déjà été reporté ?

Un cas de production d'une gyne suite à la mort de la première a-t-il déjà été reporté ?

Message non lupar Eveha » Lun 4 Juin 2018 11:14

Salut !

J'aimerais savoir si le cas suivant (ou similaire) a déjà été reporté, et s'il y a de la documentation à ce sujet :

Dans une colonie d'espèce monogyne, suite à la mort de la reine, une des larves restantes est élevée par les ouvrières pour produire une princesse.

Je peux imaginer que oui, pour l'envoyer à un dernier vol nuptial, mais ce qui m'intéresserait particulièrement serait de savoir s'il est déjà arrivé que cette princesse reste dans le nid dans le but de produire des mâles (vu que pas fécondée), afin que la colonie puisse avoir une chance de disséminer ses gènes avant de dépérir, non pas en envoyant une dernière princesse, mais en envoyant le plus possible de mâles, produits par ladite princesse.

En soi ça me paraitrait logique, mais je ne me souviens pas avoir lu des choses à ce sujet.

*salut*
Avatar de l’utilisateur
Eveha

Re: Un cas de production d'une gyne suite à la mort de la première a-t-il déjà été reporté ?

Message non lupar Necoman » Lun 4 Juin 2018 11:16

Il est possible que ce soit les ouvrières qui pondent des futures mâles en l'absence de gyne.
Avatar de l’utilisateur
Necoman

Re: Un cas de production d'une gyne suite à la mort de la première a-t-il déjà été reporté ?

Message non lupar romgoss » Lun 4 Juin 2018 11:36

Oeuf fécondé = ouvrière ou gyne (diploïde), oeuf non fécondé (haploïde)= mâle. Dans le cas ou la reine meurt plus de possibilité de féconder un œuf, donc production de mâle dans le meilleur des cas.
Aucun intérêt de produire une princesse avec une larve restante pour espérer la féconder et continuer la colonie (aucune chance). Evidemment on parle de ça dans les cas de nos chers Lasius par exemple.
Suralimenté des œufs éclos en larves pour espérer disséminer ses gènes (une dernière fois) pourquoi pas dans la théorie mais tout dépend de la période à laquelle meurt la gyne aussi.
Avatar de l’utilisateur
romgoss

Re: Un cas de production d'une gyne suite à la mort de la première a-t-il déjà été reporté ?

Message non lupar Eveha » Lun 4 Juin 2018 12:00

Necoman a écrit:Il est possible que ce soit les ouvrières qui pondent des futures mâles en l'absence de gyne.


Dans l'idée, je pense à un cas dans lequel on verrait clairement le développement d'une unique nymphe de sexuée femelle, les autres larves issues de la reine d'origine s'étant développées en ouvrières.

romgoss a écrit:Oeuf fécondé = ouvrière ou gyne (diploïde), oeuf non fécondé (haploïde)= mâle. Dans le cas ou la reine meurt plus de possibilité de féconder un œuf, donc production de mâle dans le meilleur des cas.


Dans mon cas, une des larves issue du couvain de la reine d'origine, aurait été élevée comme princesse suite à la mort de celle-ci. L’œuf aurait donc été fécondé et pondu, puis la reine serait morte. Je ne parle pas d'un cas où les ouvrières auraient pondu l’œuf elles-mêmes.

romgoss a écrit:Suralimenté des œufs éclos en larves pour espérer disséminer ses gènes (une dernière fois) pourquoi pas dans la théorie mais tout dépend de la période à laquelle meurt la gyne aussi.


A priori ça ne me semblerait pas idiot pour une colonie condamnée par la mort de la reine. Si en plus on part du principe qu'il s'agit d'une espèce dont les ouvrières sont entièrement stériles, ça serait potentiellement leur seule chance de disséminer encore leurs gènes avant que la colonie ne s'éteigne.
Avatar de l’utilisateur
Eveha

Re: Un cas de production d'une gyne suite à la mort de la première a-t-il déjà été reporté ?

Message non lupar C-R » Lun 4 Juin 2018 12:55

Chez les espèces où la reine ne choisit pas si elle va pondre un oeuf qui donnera princesse ou ouvrière (càd où la différentiation est déjà faite lorsque l’œuf est pondu), j'ai du mal à concevoir que la colonie orpheline choisisse sciemment de n'élever qu'une et une seule princesse sur le tas, sans que ce soit influencé par la nourriture disponible ou autre.

En revanche, on a déjà vu plein de fois, et ça m'est arrivé aussi, d'avoir de grosses pontes puis la perte de la gyne. Les pontes donnent alors pas mal de sexués, sans-doute une certaine "conscience" qu'il faut disséminer les gènes une dernière fois comme tu dis.
Avatar de l’utilisateur
C-R

Re: Un cas de production d'une gyne suite à la mort de la première a-t-il déjà été reporté ?

Message non lupar Eveha » Lun 4 Juin 2018 14:29

C-R, je ne savais pas que chez certaines espèces la reine pouvait choisir la différenciation ouvrière/princesse au stade larvaire. Tu as des exemples d'espèces et/ou des sources ?

Sinon je pense bien à un cas de mort accidentelle (non prévisible) de la reine, et de la production de princesses dans une colonie qui a priori n'aurait pas produit des sexués si la reine n'était pas morte.
Avatar de l’utilisateur
Eveha

Re: Un cas de production d'une gyne suite à la mort de la première a-t-il déjà été reporté ?

Message non lupar C-R » Lun 4 Juin 2018 15:50

Pas au stade larvaire, mais bien au moment de la ponte. ;)

- Cas particulier très connu, chez Cataglyphis cursor les reines sont issues d'une pathénogenèse thélytoque, là où les ouvrières naissent d'une reproduction sexuée.

- Chez nous avec Pheidole pallidula : https://link.springer.com/article/10.1007/BF02232712

La ponte d'œufs préorientés par la fourmiPheidole pallidula (Nyl.): Caractéristiques biologiques des reines a la fin de l'hibernation

Authors and affiliations
Luc PasseraJean-Pierre Suzzoni


Après l'hibernation, les reines de la Fourmi Pheidole pallidula pondent des œufs prédéterminés; les unes émettent des œufs à évolution sexuée, les autres à évolution ouvrière, d'autres enfin un mélange des deux. Des travaux antérieurs ont montré que la ponte d'œufs de chacune de ces catégories s'accompagne de valeurs hormonales d'hormones juvéniles et d'ecdystéroïdes particulières tant chez les reines que dans les œufs.

Avatar de l’utilisateur
C-R

Re: Un cas de production d'une gyne suite à la mort de la première a-t-il déjà été reporté ?

Message non lupar abisatis35 » Lun 4 Juin 2018 17:21

Ce cas est quasiment un comportement systématique chez les abeilles domestiques. Après, la parthenogènèse thélytoque marche aussi chez les ouvrières de certaines espèces. Chez les espèces où chaque individu est une potentielle gyne (Leptogenys, Dinoponera, Diacamma, Harpegnathos, ...), la reine est remplacée par un nouvel individu.
Mais effectivement je n'ai jamais vu des ouvrières élever des larves dans le but de remplacer leur gyne perdue chez des fourmis.
Avatar de l’utilisateur
abisatis35

Re: Un cas de production d'une gyne suite à la mort de la première a-t-il déjà été reporté ?

Message non lupar camponotus38 » Lun 4 Juin 2018 17:28

Il me semble que ce comportement est connu chez Aphaenogaster senilis.
Scarcore a pu constater ce comportement chez une colonie dont la gyne est morte, mais au final les mâles s'étaient faits décapiter...
Je n'arrive pas à retrouver son topic, mais les sources sont nombreuses à ce sujet.
En espérant t'avoir aidé. ;-)
Avatar de l’utilisateur
camponotus38

Re: Un cas de production d'une gyne suite à la mort de la première a-t-il déjà été reporté ?

Message non lupar raphael35 » Lun 4 Juin 2018 20:21

C-R a écrit:En revanche, on a déjà vu plein de fois, et ça m'est arrivé aussi, d'avoir de grosses pontes puis la perte de la gyne. Les pontes donnent alors pas mal de sexués, sans-doute une certaine "conscience" qu'il faut disséminer les gènes une dernière fois comme tu dis.


Oui c'est vrai, j'ai d'ailleurs un cas flagrant en ce moment avec Messor minor. Les nombreuses reines vierges pondent ensuite des milliers d'oeufs qui ne donnent jamais rien...
Avatar de l’utilisateur
raphael35

Suivante


Retourner vers Expériences / Projets avec les Fourmis (TIPE, TPE, Pédagogie…)


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum