[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion

[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Jeu 21 Juin 2018 16:05

21/06/18

Bienvenue à vous sur ce nouveau blog. J'espère que vous prendrez autant de plaisir à le lire que moi à l’écrire.

Odontomachus sp, très certainement Odontomachus monticola, de la sous-famille des Ponerinae et de la tribu Ponerini. Je ne les présenterai donc pas plus, pas mal d'informations et de blogs existent déjà sur ce forum et sur internet pour ce genre de fourmi à la morphologie si particulière.

[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Odontomachus monticola
Odontomachus monticola


Je rappellerai juste que ce genre de fourmi détient le record du mouvement le plus rapide du règne animal. Elle peut claquer ses mandibules à la vitesse de 65m/s soit 230km/h. Lorsque la fourmi referme ses cisailles, elle applique une force 300 fois supérieure à son poids, ce qui lui permet de se propulser en l'air jusqu'à une distance de 40 cm. (Une petite vidéo pour illustrer tout ça et satisfaire les curieux : cliquez -->ici<--).

Celle-ci est originaire d'Inde et semblerait vivre en sous-sol selon mon fournisseur (merci Thibbo). Et oui, les Odontomachus vivent soit en sous-sol, soit en construisant un nid dans les plantes épiphytes.
Cette fourmi est réputée compliquée et lente à la fondation, et apparemment, également délicate à maintenir sur le long terme. Après m'être abreuvé de toutes les informations que j'ai pu trouver sur internet, j'en conclu que la majorité des échecs ont lieu dans les nids préfabriqués, comme souvent pour les ponérines (exception faite de celles de @Libertango dont la réussite dans un nid commercial force chez moi l'admiration tout comme la jalousie). Quoi qu'il en soit, exit les nids préfabriqués, bonjour les terrariums !

J'ai donc choisi un aquarium de 30x15x20 (soit un volume de 8 litres) pour faire office de terrarium de fondation. Un tel volume laissera le temps à cette espèce de fonder et de se développer suffisamment avant un déménagement car si tout fonctionne, ce que j'espère, elles auront droit à plus grand.

[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Aquarium 30x15x20 8L
Aquarium 30x15x20 8L


Cet aquarium présente plusieurs avantages.
- Il est en verre sur les côtés, et les Odontomachus sont incapables d'escalader une paroi lisse. Plus de problème d’évasion tant que le décor est contrôlé. J'ai dû d'ailleurs retirer dans les quatre angles supérieurs le joint de silicone sur plusieurs centimètres afin qu'elles ne puissent pas l'utiliser comme échelle (mes Tetraponera m'ont déjà fait le coup pour passer l'anti-évasion de leur adc).
- Il dispose d'un couvercle que je peux enlever ou mettre à ma guise, ce qui pourra être utile pour gérer l'humidité du terrarium.
- Le fond est en plastique ce qui va me permettre de le percer sans difficulté afin de faire des trous d’évacuation pour l'eau. Je pourrai également les boucher au besoin avec un bouchon de silicone.
Grâce au couvercle et au bouchon qui limiteront les pertes d'humidités, je peux ainsi m'absenter plusieurs jours sans souci.

Les Odontomachus vivent en milieu humide, voire très humide. J'ai donc choisi un substrat que j'ai composé de 2/3 de TerraBasis pour terrarium humide d'une marque bien connu, et d'1/3 d'humus de fibre de coco. La fibre de coco a l'avantage d'avoir une forte capacité de rétention d'eau et d'être pratiquement imputrescible. J'ai également ajouté un peu de sable (sans sel) et de gravier à faible granulométrie. Ce substrat reposera sur une couche drainante composé de billes d'argile. L’idéal aurait été de séparer les deux avec une feuille géotextile et un micro grillage mais ce n'est pas destiné à être le terrarium définitif donc bon...

[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Substrat et drainage
Substrat et drainage


Pour la surface, j'ai acheté 2 micro-plantes, un Ficus benjamina et un Fittonia verschaffeltii Rose (moins de 5€ les deux) que j'ai préalablement nettoyés de toute terre d'origine et rincé sous l'eau et séparé en deux. Autant je suis confiant pour le Fittonia, autant j’émets une réserve sur la survie du Ficus dans ce milieu si humide.
J'ai également quelques morceaux de bois ramassés lors de mon footing, préalablement passé au micro-onde* pour les acariens , ainsi que quelques cailloux (brossés et micro-onde*), un peu de sphaignes, de mousses et bien sûr des collemboles, l'arme magique et naturelle censée empêcher l'arrivée des acariens (au moindre doute ce sera taurus et tant pis pour les collemboles ^^).

[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Ficus benjamina / Fittonia verschaffeltii Rose
Ficus benjamina / Fittonia verschaffeltii Rose


Pour ceux que cela intéresse, hormis le bois/sable/cailloux, j'ai tout acheté neuf et j'en ai eu pour moins de 40€ en animalerie, la moitié étant juste pour l'aquarium. Cela reste donc très abordable (surtout quand on voit le prix des nids du commerce...).

Le problème d'un terrarium, enfin si l'on considère que cela en est un, c'est la perte de la visibilité de la gyne, du couvain et de toute cette organisation secrète. Toutefois, l’agencement du terrarium peut résoudre ce problème. En faisant une colline du coté chauffé avec un pré-trou, j'espère inciter la gyne à s'installer le long de la paroi qui sera plongé dans le noir grâce au tapis chauffant. J'avoue ne pas trop y croire mais qui ne tente rien n'a rien.

Je chaufferais donc à l'aide d'un tapis chauffant 5W accolé sur une face du terrarium. Ce tapis possède une molette réglable et je disposerai entre lui et la paroi du terrarium un thermomètre. Il est important de bien contrôler la température car si elle est trop importante, le couvain ne se développe apparemment pas.

[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Terrarium face chauffé
Terrarium face chauffé


L'humidification sera assurée par moi-même grâce à l'utilisation d'un pchiiit pchiiiit hautement moderne directement sur le substrat. Ayant connaissance des paramètres de mon eau du robinet (en particulier sa dureté importante) par mon passé d'aquariophile, je réutiliserai donc la même méthode qu'à l’époque et qui avait fait ses preuves, celle du 50/50 entre eau osmosée et eau du robinet. Je rappelle, pour ceux qui l'ignorent, que la jardinerie Tr*ffaut donne gratuitement un jour par semaine jusqu'à 50l d'eau osmosée par personne pour tout détenteur de la carte du magasin qui est, accessoirement, gratuite !

[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, "Pchiiit pchiiit" ;)
"Pchiiit pchiiit" ;)


J'aurai beau contrôler la température et l'humidité, je compte tout de même sur mes fourmis pour se gérer aussi. C'est tout de même le gros avantage du terrarium ou elles peuvent agencer leur nid selon leur besoin, contrairement aux nids préfabriqués ou elles dépendent entièrement de leur éleveur (ce qui est pour moi la raison principale de tout ces échecs dans ce genre de nid, et pas que pour les ponérines...).
À moi d'apprendre à bien les observer, de comprendre et d’interpréter leur comportement. Je rappelle que c'est à nous de nous adapter à leurs besoins, pas l'inverse !

Certain se diront peut-être que je prend trop de précaution, mais je sais par mon expérience aquariophile et de maintenance de nano pour crevette (parfois malheureuse...) qu'il est, contrairement aux idées reçues, plus difficile de maintenir en équilibre un nano/petit environnement qu'un grand environnement. La simple et unique raison est qu'une erreur aura plus de répercussion et de conséquence dans un petit volume que noyé dans un grand volume (tout dépend de l'erreur bien sûr ^^).

[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Terrarium agencement
Terrarium agencement
[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Terrarium de face
Terrarium de face


Enfin voila, le terrain de jeu de mes Odontomachus sp est prêt et j’espère qu'il sera le théâtre de leur réussite !
Le prochain billet arrivera rapidement avec présentation de l’héroïne, ainsi que de son emménagement et de son quotidien. La belle vient juste d'arriver, laissons-lui le temps de prendre ses marques et moi d'avoir des choses à vous raconter.

Merci de votre lecture.
Je vous attend sur le Q/R.

Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=130&t=27215


* Attention, ne pas mettre le bois/cailloux seul dans le micro-onde mais avec un récipient d'eau ! Opération à faire sous observation constante !
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Odontomachus sp de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Ven 29 Juin 2018 15:07

29/06/18


Voilà maintenant 8 jours que ma gyne Odontomachus sp a pris ses appartements dans le terrarium, il est temps je pense de faire les présentations.

Mais commençons par le début : la poste ! Et oui, à moins d'une remise en main propre ou d'avoir soi-même récolté une gyne, le passage par cette CENSORED de poste est bien malheureusement obligatoire. Et quand il s'agit d'une espèce sensible, l’appréhension et les risques de cette étape n'en sont que plus importants.
Mais par égard pour ces valeureux postiers soucieux de la qualité de leur travail, je ne parlerai pas du suivi approximatif sur internet qui situe notre colis quelque part entre son point de départ et son point d'arrivée. Je ne parlerai pas non plus du retard dans les délais de livraison, et enfin je ne parlerai pas, non surtout pas, des déformations étranges que mon colis a subies durant son périple apparemment mouvementé ! Non je n'en parlerai pas promis !

J'ai donc réceptionné cette gyne le 21 juin dernier, et c'est avec grand plaisir et soulagement que j'ai découvert à l’intérieur que tout allait bien. Lors de son départ, le tube contenait, photo à l'appui, une gyne Odontomachus sp, 1 larve, quelques œufs et une petite araignée morte. A réception, il y avait dans ce tube une gyne, 4 larves dont une plus grosse et pas d'araignée... Je suis sûr que c'est le facteur qui a piqué l’araignée !!!

[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Odontomachus sp - Gyne au départ
Odontomachus sp - Gyne au départ


Ne voulant pas plus la stresser, j'ai déposé le tube dans le terrarium. Et à peine le bouchon de coton retiré que je vis la gyne sortir à fond les ballons avec la plus grosse de ses larves dans les mandibules et se dissimuler sous les feuilles du Fittonia le plus proche... J'avoue avoir été surpris. Surtout que la belle continua son exploration, mais sans la larve qu'elle avait laissée sous la plante bien à l’abri de mon regard indiscret. Elle se dirigea rapidement vers le deuxième plant de Fittonia à côté du tapis chauffant, puis après un repérage soutenu des lieux, elle alla chercher sa larve. J’étais tout de même un peu inquiet pour les trois larves restées dans le tube vu la soudaineté et la vigueur de son sprint, mais la gyne est revenue les chercher une par une, sans même hésiter une fois sur le chemin à prendre. À la dernière larve, je la vis inspecter méticuleusement le tube, puis elle partit avec et ne revint jamais dans son tube.

Le lendemain, la gyne avait déjà creusé un trou près de la paroi et du tapis chauffant et était en plein travail de terrassement de son dôme ! Autant j’étais ravi qu'elle le fasse comme je l’espérais à cet endroit, autant la bourrique a fait la sortie de son dôme côté mur sous la plante... Ce qui fait que je n'ai aucune visibilité de l'entrée !
J'ai bien tenté de faire des photos de ce dôme, mais malheureusement cela ne donne rien de probant.

Je lui ai donné un criquet vivant de quelques millimètres comme cadeau de bienvenue. Encore une fois je n'ai rien vu (je sens que je vais devoir m'y habituer pour les prochains mois...) mais par contre j'ai entendu le "clap" de ses mandibules. Si si promis, c'est tellement violent qu'on l'entend ! Et là j'ai aperçu le pauvre criquet sortir tant bien que mal de la plante avec une légère éviscération... 8-O
La gyne s'est chargé de le retrouver et de l'emmener dans son nid.

[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Odontomachus sp - Gyne à l'arrivé
Odontomachus sp - Gyne à l'arrivé


Elle a dû finir son travail de terrassement dans la nuit ou plutôt le matin vu qu'avec sa bonne vue, c'est une espèce plutôt diurne. Je n'ai pas revu la gyne du weekend et de la semaine jusqu'à ce jour ou j'ai pu la filmer. Mais même sans ça, les criquets que je dépose disparaissent comme par magie, signe normalement que tout se passe bien.
Par contre pour l’état du couvain... Il va falloir m'armer de patience et de confiance en elle !

Cette espèce est par contre assez sadique... Enfin si jamais elle a conscience de ce qu'elle fait. Elle coupe net les pattes du criquet une par une et les emmène dans son nid. Puis une fois sa proie démembrée, elle la ramène tranquillement dans le nid...
Pour l'instant j’assomme moi-même les criquets que je propose vu leur taille car je les ai trop souvent vus se retourner contre les fourmis et les esquinter, mais quand les premières ouvrières fourrageront dans le terrarium, j’achèterai des plus petits criquets que je mettrai directement bien vivants.



Pardonnez-moi la qualité... J'ai été pris de court pour la filmer et je n'ai eu droit qu'à une unique chance.


Ce n'est pas ma première fondation et je n'ai aucun problème à ne pas observer une gyne lors de cette étape pour lui laisser le plus de tranquillité possible. Mais paradoxalement, le fait de ne pas pouvoir le faire, alors que je ne regarde jamais (ou presque...) me dérange. Comme si je n'avais plus aucun contrôle.
Pourtant tout à l'air de bien se passer. Les criquets disparaissent régulièrement, la gyne a fait son nid exactement ou je le voulais (alors que j'ai oublié de faire un pré-trou...) et ainsi normalement les salles me seront visible lors du développement de la colonie. J'ai pu apercevoir la gyne en action, sans aucun signe visible de problème ou d'affaiblissement. Donc patience...

Le cycle œuf-imago dure environs 2 mois. Ayant déjà une larve de taille respectable, la première ouvrière devrait être là dans un gros mois. Mais cela ne signifie pas que mes observations seront plus nombreuses ou intéressantes. Je sens que les prochains mois vont être longs... :hihi:

Merci de votre lecture, je vous attends sur le Q/R.
Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=130&t=27215
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Odontomachus sp de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Mar 24 Juil 2018 09:35

24/07/18

Un mois depuis son arrivée : des nouvelles rapides sans photo/vidéo qui sont plus là pour moi comme repère.

La gyne a disparu. Je ne la vois plus du tout. Durant les 3 premières semaines, les grillons que je déposais disparaissaient et je l’apercevais de temps en temps. Mais depuis une bonne semaine, ils restent invariablement là où je les mets et la gyne est invisible.
La gyne avait commencé la construction d’un second nid plus éloigné du tapis chauffant qu’elle a abandonné ainsi qu’un cocon:-(
Un cocon abandonné, aucune observation probante, ma patience et mes nerfs sont mis à rude épreuve. En désespoir de cause, j’ai déposé il y a deux jours un très jeune grillon en parfaite santé (comprendre non pré-tué) qui ce matin a perdu une patte et semblait blessé sur l’abdomen. À moins que les collemboles soient des collemboles garou, la gyne est toujours bien vivante !
Je m’explique la baisse de consommation en me basant sur l’échelle de temps qui pourrait correspondre à une phase d’œufs/cocons ! On se rassure comme on peut ! :hihi:

Le terrarium en lui-même tourne très bien, les collemboles sont bien vivants (j’ai une souche élevée à part au cas où…) et les plantes se développent tranquillement, mais ont tendance a poussé sur le côté vers la lumière. Je devrais peut-être penser à installer un éclairage…

Édit :
J’ai oublié de préciser qu’une fois que j’ai eu la conviction que le cocon était bel et bien abandonné, je l’ai récupéré et ouvert pour voir si la gyne était bien fécondé. Et c’est good ! ^^

Édit 2 :
Je viens juste d’observer la gyne… je suis sûr qu’elle l’a fait exprès pour me faire éditer mon post !
La belle est fringante, alerte, vive et visiblement sans acarien. Elle était tranquillement en train de terrasser son dôme sous le Fittonia puis est partie se promener et chasser du collembole ( :moui: ) tout en remettant un coup de mandibule au pauvre grillon déjà estropié. Pour le couvain par contre...


Wait&See

Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=130&t=27215
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Odontomachus sp de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Jeu 9 Aoû 2018 00:53

08/08/18

Depuis le dernier billet, j'ai aperçu la gyne une unique fois. J'ai bien entendu voulu immortaliser ce moment mais le temps pour moi de sortir mon attirail (comprendre mon téléphone bande de pervers), la belle avait filé.
J'ai par contre pris l'habitude de laisser 2 grillons vivants de quelques millimètres vadrouiller dans le terrarium, ainsi qu'un pré-tué dans une coupelle (à l'abri des collemboles) près du nid. Et bien depuis peu, ils disparaissent tous ! C'est qu'elle a à nouveau besoin de protéines, logiquement pour des larves, ou alors c'est un coup des collemboles garou ! ^^

Observant également que le dôme a été modifié et a pas mal grandi, j'ai (comme je le fais une fois par semaine) retiré le tapis chauffant (qui ne chauffe pas vu nos températures ^^) pour voir si j'apercevais sans trop y croire quelque chose. Et là une chambre du nid m’est visible, à peine de quoi se rincer l’œil, mais visible tout de même.
C'est déjà une première victoire car c'est ce que j'avais prévu et espéré, qu'elle se colle contre cette paroi, me donnant accès à son nid quand je retire le tapis. Wunderbar !

Et grâce à ce tout petit carré de visibilité qui m'est offert, j'ai pu apercevoir la gyne, bien vivante et... une, deux et trois ouvrières !!! \o/ \o/ \o/


Gros effort de ma part sur la réalisation de la vidéo avec des effets spéciaux et tout le tintouin ! Je vous conseille de la regarder sur un pc en plein écran (HD disponible) pour avoir un réel aperçu de l’intérieur.


La chambre est assez grande puisque ses quatre occupantes ne se marchent pas dessus. Une bonne partie m'est toujours invisible, mais je leur fais confiance pour m'arranger ça d'ici mon prochain coup d’œil indiscret.
Je n'ai pas pu apercevoir de couvain et je n'ai pas trop insisté sur l'observation de peur de déranger, mais cette découverte est un grand soulagement. La gyne est arrivée avec quatre larves dont une plus grosse, et un cocon a été abandonné en cours de route. Tout coïncide.
Le plus dur est normalement fait et ceci me conforte (et me rassure) dans l'idée que mes terrariums, avec mes conditions de maintien sont bien viables pour des ponérines.

Je suis quand même surpris de n'avoir jamais vu une de ces petiotes se promener dans le terrarium. Elles sont tout de même quatre là-dedans.
Mais à partir de maintenant, j'ai une vue directe dans la loge de mes Ondotomachus sur un nid complétement naturel, conçu et agencé par mes fourmis, et ça c'est vraiment wunderbar !!!

Je vous attends sur le Q/R.
Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=130&t=27215
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Odontomachus sp de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Dim 19 Aoû 2018 18:09

19/08/18

Des news cette fois-ci uniquement en photo !

Le Terrarium en lui-même va très bien. J'ai par contre fabriqué comme pour celui des Harpegnathos un toit périphérique et un couvercle. La première raison est que je gère mieux l'humidité avec ce système et la seconde est pour des raisons esthétiques : c'est plus joli comme ça qu'avec un couvercle relevé et les deux Terrariums sont raccords.

[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Odontomachus sp - Terrarium
Odontomachus sp - Terrarium


Sinon à la surface c'est le néant, le vide total pour l'instant. Heureusement qu'il y a des collemboles qui se baladent sinon on pourrait croire à une terre désertique. J'ai aperçu une fois une ouvrière à 1h du matin... Cette rencontre, presque du troisième type tellement j'ai été surpris de la voir, m'a fait me rappeler que les Odontomachus sortent de préférence en fin journée et sont même très souvent noctambules à l’état sauvage.
Par contre la disparition régulière des grillons et l'apparition de terre fraiche sur le dôme (j'ai même dû intervenir car cela commençait à monter un peu trop à mon gout) me fait me dire qu'il se passe bien des choses en sous-sol.

Je m'autorise pour l'instant qu'une seule observation du nid par semaine, le dimanche, et ceci je pense jusqu'à ce que j’aperçoive régulièrement les ouvrières fourrager. Donc depuis le dernier billet cela fait deux observations.

Le 12/08 :
Le nid m'est toujours visible ! Et ça c'est déjà bien. Une partie de la chambre (à droite) m'est toujours invisible. Par contre une jolie petite grappe d’œufs était bien gentiment posée là. Elles m'ont juste laissé le temps de faire une photo avant de mettre ce trésor à l'abri de mes yeux indiscrets (et de ce flash surtout :hihi: ) !
Mais c'est que ça se passe bien tout ça ! Wunderbar !!

[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Odontomachus sp - Petite grappe d’œufs
Odontomachus sp - Petite grappe d’œufs


Le 19/08 :
La seconde observation depuis le dernier billet !
Je savais bien qu'une partie du nid m’était cachée mais là... Une seconde chambre plus en profondeur m'est devenue visible. Purée elles n’ont pas chômé ! Et la gyne non plus. La petite grappe d’œuf observée il y a une semaine a doublé, voir même triplé de volume !
Et j'ai pu également observer deux larves. \o/

[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Odontomachus sp - Évolution du nid
Odontomachus sp - Évolution du nid
[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Odontomachus sp - Nid et grappe d’œufs
Odontomachus sp - Nid et grappe d’œufs
[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Odontomachus sp - Couvain (2 larves visibles)
Odontomachus sp - Couvain (2 larves visibles)


Que vous dire à part que je suis ravi. Et le fait de ne pas savoir à quoi m'attendre en observant le nid est juste génial. Il est impossible de faire ça avec un nid artificiel. Je ne regrette en rien pour l'instant d'avoir opté pour le 100% naturel !

WUNDERBAR !!!

Pour satisfaire votre bavardage c'est ici :
Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=130&t=27215
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Odontomachus sp de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Dim 2 Sep 2018 21:02

02/09/2018

Mieux que des mots, une petite vidéo qui illustre parfaitement la totale réussite de cette fondation dans mon premier terrarium 100% naturel, que ce soit de l'évolution des fourmis ou de la visibilité ! Pourvu que ça dure !!!
Enjoy !



Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=27215&start=40
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Odontomachus sp de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Lun 17 Sep 2018 21:52

17/09/2018

Au programme, œufs, larves et cocons en pagaille. La seconde génération ne va pas tarder à pointer son nez !
Enjoy !!



Dire que j'ai acquis il y a moins de trois mois cette gyne avec seulement 4 toutes petites larves... Cette fondation a un développement qui va au-delà de toutes mes espérances, à faire pâlir des espèces bien plus rapide que les ponérines. Je pense que le terrarium 100% naturel est réellement un facteur important de cette réussite. Et je me répète, mais c'est tellement plus agréable à observer !

Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=27215&start=40
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Odontomachus sp de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Sam 3 Nov 2018 15:00

03/11/2018

Youhouhou !!! Come stai ? Tutto va bene ? Si ? Perfeto !!!

Après les déconvenues (si on peut nommer ça ainsi) de mon autre terrarium, il était temps de poster sur ce forum de bonnes nouvelles ! Et là, c'est un concentré de plaisir, de réussite et de fierté que je vais vous balancer à la gue... vous partager en toute simplicité et modestie ! :mrgreen:

Mieux que des mots, une vidéo ! Au programme : un mois d’évolution du nid et première sortie filmée des ouvrières. Enjoy !!



Elles sont t'y pas mignonnes ? Dans ce petit terrarium avec des galeries qu'elles ont fait elles-mêmes ! Ou j'ai tout loisir d'abreuver mon voyeurisme puisqu'elles me montrent tout ! A se balader (enfin !!!) à la surface du terrarium sans aucune gêne malgré le poids de mon regard ! Bon, ça c'est fait ! Maintenant que mes chevilles ont doublé de volume parlons un peu plus sérieusement.

Comme vous avez pu le voir sur la vidéo (si vous êtes là à lire ça sans l'avoir vu remonté fissa la regarder, car on va en causer !), beaucoup de choses à dire. Avant de parler du nid parlons de la population.

La seconde génération à pratiquement fini d’éclore, il reste seulement quelques cocons, ce qui fait qu'elles sont maintenant environs une quinzaine, sans compter la troisième et quatrième génération déjà bien en route avec la présence de tous ces œufs et larves. L'augmentation des effectifs et allant de pair, des besoins nutritifs, les ont rendus moins peureuse et ainsi, enfin, après 4 mois d'absence d'observation, elles s'enhardissent de plus en plus souvent en pleine journée pour fourrager la surface du terrarium. Cela reste encore timide mais qu'est-ce que cela fait du bien de voir enfin des fourmis dans ce terrarium sans avoir besoin de les déranger. Oh yeah !!

Mais parlons maintenant de la spécificité de ce terrarium et de ce suivi, le fait du 100% naturel, du fait qu’elles n'ont aucune contrainte physique pour leur nid. Voilà maintenant 4 mois que la gyne a été introduite seul et un bilan architectural s'impose.

[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Odontomachus sp - Terrarium
Odontomachus sp - Terrarium


Commençons par la surface.
Les Ondontomachus fond des dômes et les miennes n’échappent pas à cette règle. La gyne s’était installé sous le Fittonia dans l'angle et avait commencé seule a façonné le dôme (cf billet du 29/06/19). Ses filles ont continué à l’ériger, à tel point que la plante elle-même a modifié sa façon de pousser.

[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Odontomachus sp - Dôme
Odontomachus sp - Dôme
[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Odontomachus sp - Dôme (2)
Odontomachus sp - Dôme (2)


La plante a maintenant un angle de pousse de pratiquement 45°, comme si elle était le long d'une pente. Il faut comprendre que sous les feuilles, c'est de la terre, pas du vide. Elles ont bouché de terre chaque espace vide sous la plante, enterrant même les feuilles les plus vieilles (observable sur une photo plus bas). Elles ont même commencé à déposer de la terre sur les extérieurs, preuve qu'il n'y a plus de place sous la plante.

Petit jeu : Combien de sortie et ou est/sont elle(s) localisée(s) sur les photos ?
Réponse :
[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Solution
Solution
[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Solution (2)
Solution (2)

Il y a 2 sorties, en bleu la principale, en rouge la seconde pratiquement jamais utilisée. J'avoue que ce n'était pas facile mais la localisation des dépôts de terre en surface était un indice !


Maintenant le nid.
Comme vu sur la vidéo, elles n'ont pas chaumé. Voici ce que je vois chaque fois que je soulève le cache :

[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Odontomachus sp - Sous le tapis chauffant
Odontomachus sp - Sous le tapis chauffant
[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Odontomachus sp - Détail du nid
Odontomachus sp - Détail du nid


- Le dome.
J'en ai déjà parlé mais on voit ici toute la terre entassé sous les feuilles et la taille réel du dôme.
- 1ère salle.
La genèse, là ou tout a commencé, là ou la gyne a fondé.
- 2nd salle.
Cette salle a vu le jour après la naissance de la première génération (3 ouvrières). Elle a abrité la seconde génération alors sous forme de couvain.
- 3ème et 4ème salle.
Elles ont été creusées après l'arrivé de la seconde génération. Elles contiennent aujourd'hui le couvain.

La troisième salle a été construite naturellement mais la quatrième l'a été sous mon influence involontaire. Trouvant que le terrarium n’était pas assez humide et aimant expérimenter, j'ai décidé de directement arroser (et non vaporiser comme d'habitude) le terrarium. Bien entendu, pas directement sur le nid mais à l'opposé, l'eau tombant sur une racine pour ne pas faire de trou. Suite à ça il y eu un peu d'eau stagnante dans les billes d'argiles (drainage) et donc une énorme humidité provenant du fond du terrarium. Les Odontomachus ont immédiatement creusé la quatrième salle. Elles sont folles d'humidité, bien plus que je le pensais, et se sont littéralement jetées dedans !

J'avoue au début avoir eu peur en voyant de l'eau dans le fond d'avoir fait une erreur, mais leur comportement à s'y rapprocher immédiatement, la possibilité qu'elles ont de remonter dans les salles plus sèches me fond dire que non et surtout qu'elles savent bien mieux que moi ce qui est bon pour elles !
Ce qui fait que grâce a cet événement, j'ai modifié mes conditions de maintien : j'humidifie mon terrarium toujours au pshit-phsit de manière régulière, mais je verse un peu d'eau si besoin.

Voilà, ce sera tout pour ce billet. Je ne sais absolument pas quand je ferai le prochain mais ce sera je pense en 2019.
Je n'ai plus qu'une seule chose a dire concernant cette colonie :

Wunderbar !!


Je vous attends sur le Q/R.
Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=27215&p=15628114#p15628114


---------------------------



Je copie ici des réponses que j'ai fait sur le Q/R que je trouve intéressant sur le thème de la maintenance de ce terrarium.

Deucalion a écrit:Effectivement, je n'ai pas précisé la température : je vise 23°C, à +/- 2°C. Il est inutile de trop chauffer. Elles se développent parfaitement comme tu peux le voir sur mon blog. Quand je lis les températures de maintien sur les sites de vente et certains blogs, je fais des bonds de 10m ! Des Messor/Camponotus/Lasius endémique à 28°C alors que je maintiens mes ponérines sud-asiatique à 23°C, mais n'importe quoi franchement, à croire qu'ils n'aiment pas leurs fourmis ! (J'en profite, c'est mon Q/R donc j'en remets une bonne couche :-P )

L’aération se fait uniquement par le toit périphérique comme tu peux le voir sur les photos et tout se passe bien. J'ai un couvercle mais je ne m'en sers pas car alors des moisissures apparaissent ainsi que de la condensation, preuve du manque d’aération. Il faut savoir que comme la température du terrarium est supérieure à celle de chez moi, l'air circule naturellement (l'air plus chaud de quelques degrés du terrarium monte et sort, celle plus fraiche de la pièce entre dans le terrarium) et donc il y a une bonne aération, ce qui n'est plus possible aussi efficacement avec mon couvercle malgré qu'il soit percé.

Deucalion a écrit:Je vide une adc remplie de centaines de Tetraponera (qui sont de véritables ventouses une fois agrippées) plusieurs fois par an et je ne me suis jamais fait piquer, du moins lors de cette étape... :moui:
Aucune contre-indication pour la taille du terrarium. Par contre l'avantage est que j'ai pu me rendre compte d'erreurs/d’améliorations en passant par ce terrarium de fondation, ce qui bénéficiera au terrarium définitif.

Thermostat ? Hygromètre ? Kesako ??? :mrgreen:
Voici tout mon matériel de pointe pour gérer l'humidité et la température : un tapis chauffant avec une molette de qualité chinoise, un thermomètre avec une sonde, un thermomètre miniature, et un pchiiit-pchiiit. Et c'est tout. :hihi:

Le petit thermomètre rond est en permanence dans le terrarium, accolé à la paroi chauffée. Il me permet en un coup d'œil d'avoir une idée de la température (il n'est pas très précis). Une fois par semaine, souvent lors de mon observation du nid, je glisse la sonde de l'autre thermomètre entre la paroi et le tapis chauffant et si besoin, je modifie la chaleur avec la molette, ce qui est rare vu que cela dépend du changement de la température de la pièce. Je ne laisse pas la sonde car je ne veux absolument aucune lumière sur le côté chauffé.

Pour l'humidité je fais tout à la régularité et au jugé. Je vaporise tous les deux trois jours, et j'adapte la quantité d'eau selon mon observation du terrarium (humidité de la terre en surface et dans le nid, condensation ou non dans le drainage, présence de collemboles en surface ou non, etc). Au début on a tendance à tout vérifier lentement et hésiter, mais maintenant en un rapide coup d’œil je sais où en est le terrarium. L'observation du terrarium, comme de la colonie est une clé de la réussite selon moi.

Je ne suis pas contre toutes ces technologies automatiques, bien au contraire, mais je préfère gagner de l’expérience par cet apprentissage, et ensuite pourquoi pas automatiser tout, plutôt que de me reposer directement sur la technologie. Et puis s'il y a bien une chose qui se vérifie dans la myrmécologie, c'est que la simplicité est souvent plus bénéfique que la complexité.

Pas de souci pour tes questions, c'est avec plaisir que j’essaie d'y répondre. Mais pour ce qui est d'une personne expérimentée, si sur la théorie j'ai ingurgité pendant des mois des informations sur les ponérines et les terrariums avant de me lancer (et je continue d'ailleurs), en pratique je n'ai que quelques mois d’expérience, ce terrarium est mon premier et date de juin. :-P
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Odontomachus sp de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Mer 5 Déc 2018 16:53

05/12/2018

Des news rapides : ça fourrage de plus en plus, ça pond, ça larve, ça coconne ( :moui: ) bref ça va bien ! :-)
Enjoy !!

[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Odontomachus sp - Nid
Odontomachus sp - Nid

[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Odontomachus sp - Belle ponte !
Odontomachus sp - Belle ponte !
[Blog] Les Odontomachus sp. aff. monticola de Deucalion, Odontomachus sp - Cocon
Odontomachus sp - Cocon


Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=27215&p=15630525#p15630525
Avatar de l’utilisateur
Deucalion



Retourner vers Blogs des espèces "exotiques"


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum