[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion

[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Jeu 2 Aoû 2018 15:55

02/08/18

Vous ne pouvez pas imaginer ce que c’est pour moi que d’ouvrir ce blog !

À mes débuts il y a quelques années, ou plutôt avant même de commencer l’élevage avec une bonne vieille Lasius sp. noire, lors de mes lectures et documentations, j’ai découvert et craqué pour les Harpegnathos venator. Quand j’ai commencé l’élevage de manière sérieuse, je me suis alors promis d’en avoir un jour.
Et un jour c’est maintenant ! :-)

En fait la gyne Odontomachus sp que je maintiens depuis peu en terrarium devait me servir de test pour les Harpegnathos qui sont bien plus difficiles. C’est peut-être un peu ambitieux de se faire la main sur une telle espèce qui reste délicate, mais les conditions de maintien sont très proches. Je devais donc en théorie, maintenir les Odontomachus un ou deux ans et seulement ensuite tenter l’aventure avec les Harpegnathos. Mais bon, entre la théorie et la pratique… Pour faire simple, je suis tombé sur une proposition des plus alléchantes, et contenue de la rareté et de son prix dans le commerce, j’ai été incapable de dire non !

[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion, Harpegnatos venator
Harpegnatos venator


Harpegnathos venator, de la sous-famille des ponerinae, 1,5 cm de long, un aiguillon fonctionnel, des mandibules montées en poignard et une vue perçante. Autant immédiatement oublier le sucre, ces demoiselles sont des pures prédatrices ! Une colonie atteint 200 individus avec soi une gyne ou soi une gamergate à sa tête. Et pour une fois on peut vraiment parler de reine puisque une relation de domination hiérarchisée s’installe au sein de la colonie.

Elles vivent en Asie, en milieu très humide. Le nid possède une unique entré en entonnoir, et seulement quelques salles mais de grande dimension. La ponte de la gyne est directement liée à la quantité de nourriture disponible. Il est donc vital de fournir assez de nourriture vivante, elles ne toucheront pas au cadavre, et surtout de ne pas sous-estimer leur besoin et d’adapter la taille des proies non pas à la taille de la colonie comme les espèces plus classiques mais à la taille de la fourmi puisqu’elles pratiquent le un contre un. C'est d'ailleurs l'une des rares espèces pratiquant la chasse à vue.
Je ne vous régurgiterai pas tout ce que je sais sur cette espèce, pas mal d’informations sont disponibles sur le net, mais en résumé : elles sont géniales ! :mrgreen:

Elles seront donc bien entendu maintenues en terrarium. Ce terrarium est en tout point identique à celui des Odontomachus sp. Seule une plante diffère, j’y ai mit un Asplenium nidus à la place du Ficus benjamina, et le Fittonia n’est pas de la même couleur.

[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion, Asplenium nidus / Fittonia
Asplenium nidus / Fittonia


Pour la conception du substrat et de la maintenance, je vous renvoie à mon blog sur les Odontomachus où j’explique en détail la conception (cliquez -->ICI<--).

Contrairement au Odontomachus qui sont incapables d’escalader une paroi lisse, les Harpegnathos venator sont d’excellentes grimpeuses. J’ai donc fabriqué un toit périphérique en plexiglas afin d’y mettre de l’anti évasion plutôt que d'utiliser le couvercle. Un terrarium humide nécessite une bonne aération, ce que ce couvercle ne permet pas. J’ai tout de même un système de fermeture à disposition au besoin.

[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion, Toit périphérique
Toit périphérique
[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion, Toit périphérique + couvercle
Toit périphérique + couvercle


Voici donc le résultat final de ce nouveau terrarium :

[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion, Terrarium vu du dessus
Terrarium vu du dessus
[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion, Terrarium de face
Terrarium de face

[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion, Terrarium Harpegnatos venator / Odontomachus sp
Terrarium Harpegnatos venator / Odontomachus sp


Inutile je pense de m’étendre plus. Il me tarde de vous présenter les héroïnes mais ce sera dans le prochain billet qui arrivera très vite. Merci de votre lecture, je vous attends sur le Q/R.

Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=130&t=27911
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Dim 5 Aoû 2018 11:59

05/08/18

Il est temps de vous présenter les héroïnes de ce blog. Mon fournisseur a reçu cette fondation le 27 juillet. Le 30, elle était déposée à la poste pour arriver chez moi le 2 aout dans ma boite au lettre. Chose remarquable, le colis était nickel, pour une fois la poste a fait son travail.

Dans un tube en verre, 6 ouvrières et une gyne m’attendait bien sagement. Aucun décès mais également pas de couvain. Je ne suis pas surpris, entre le voyage Asie/fournisseur puis fournisseur/chez moi, il y avait peu de chance que du couvain survive.
La gyne, comme souvent chez les ponérines, ne diffère que de très peu des ouvrières. Une taille légèrement plus imposante et surtout les cicatrices sur le thorax, preuves de la présence révolue d’ailes, permettent de l’identifier.

[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion, Harpegnathos venator
Harpegnathos venator
[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion, Harpegnathos venator - gyne au premier plan
Harpegnathos venator - gyne au premier plan
[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion, Harpegnathos venator
Harpegnathos venator


Après de rapide photos pour alimenter ce blog, j’ai tôt fait de déposer le tube dans le terrarium. Cette fois, j'ai bien pensé à faire un pré-trou allant jusqu’à la paroi ou le tapis chauffant est accolé. Dès le tube ouvert, ce fut une envolée de moineau. Le tube fut abandonné de ses occupantes en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. La raison était simple, la soif ! Le coton du tube était très épais et tassé (ce qui est une bonne chose pour un passage par la poste) mais il ne permettait pas a l'eau de les atteindre. Ce fut un spectacle assez marrant de les voir se réhydrater sur les gouttes d'eau parsemé sur les feuilles de l'asplenium. Une fois ce premier besoin primaire apaisé, elles ont commencé a découvrir leur nouvel environnement.

Leur manière de se déplacer est vraiment particulière, contrairement a mes autres fourmis qui se déplacent rapidement par tâtonnement des antennes, les Harpegnathos peuvent s'appuyer sur leur vue. Elles se déplacent donc bien plus lentement et observe réellement leur environnement. Il est marrant de les voir se focaliser sur les collemboles. Toutefois elles sont capables d’accélérations impressionnantes et même de sauter sur plusieurs centimètres.

[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion, Harpegnathos venator - Terrarium + tube
Harpegnathos venator - Terrarium + tube


En fin de journée je décide de les nourrir. La petite troupe avait repris place dans le tube. Je lâche ainsi dans le terrarium 3 grillons d'une taille de quelques millimètres. Il n'y a aucun doutes sur ce fait : les Harpegnathos venator sont des féroces prédatrices ! Le moindre mouvement a porté de leur vu, qui porte sur plusieurs dizaines de centimètre, car elles me détectent et ne me lâchent plus du regard quand je m'approche du terrarium, est immédiatement repéré. Une fois la proie localisée, elles s'approchent en calquant leur mouvement sur celui du grillon, tout en remuant leur gastre comme excité par cette situation. C'est un spectacle vraiment unique de voir une fourmi faire ça. Puis en une fraction de seconde, elles attrapent leur proie avec une précision chirurgicale. Le pauvre grillon qui lui n'a rien vu venir, est pris dans un étau entre ces deux poignards que sont leur mandibule, et n'a plus qu'a attendre la piqure qui arrive promptement et automatiquement.

Je tacherai de vous filmer tous ces comportements, mais la phase d’acclimatation étant primordiale, je limite au maximum mes interactions, surtout qu'il est difficile d’échapper à leur regard !
Le deuxième jour, elles ont commencé à boucher le tube, puis dès le troisième, elles l'ont finalement abandonné pour le pré-trou que j'ai fait ! Je vais pouvoir observer le nid si elles restent là ! \o/



Vidéo faite le deuxième jour. Dans le premier extrait, je suis repéré dès le début d’où sa timidité à sortir. Dans le second extrait, elle sursaute car je bouge devant le terrarium, mettant ainsi ma présence en évidence.


La gyne a par contre un comportement singulier qui m’inquiète réellement beaucoup.
Les 6 ouvrières ont sans problème pris possession de leur nouveau nid, ont commencé les aménagements intérieurs, chassent et ramènent les proies, ont déjà choisi un lieu comme dépotoir, bref mènent leur vie de fourmi, mais la gyne ne cesse de parcourir seule le terrarium, de long en large, de bas en haut. Elle a creusé un début de trou dans deux des angles du terrarium. Je ne la vois pas se nourrir ni chasser et me demande même si elle le fait, son gastre est assez rachitique. Pourtant le premier jour, son comportement était normal et elle s'est nourrie. Il n'y a que la nuit où je ne la vois plus. J'imagine (ou espère plutôt) qu'elle est dans le nid et se nourrit plutôt que dissimulé sous une plante à attendre seule...

J'ai contacté mon fournisseur qui m'a dit que pour lui, il n'y avait rien de vraiment anormal. Une gyne qui se balade sans cesse plutôt que de se mettre en sécurité dans le nid de sa colonie, pour moi, ce n'est pas normal... Je me demande même si elle est fécondée et que dans le cas contraire, elle se serait faite jeter de la colonie ne pouvant assurer la descendance, ce qui expliquerait sa marche forcée dans le terrarium, ou alors c'est du boost !

Si vous avez des infos sur ce genre de comportement, n’hésitez surtout pas à m'en faire par sur le Q/R. Merci

J'espère que tout ceci rentrera vite dans l'ordre... Le comportement des ouvrières parfaitement normal m'encourage à penser que les conditions de mon terrarium sont bonnes.

Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=130&t=27911
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Lun 6 Aoû 2018 16:06

06/08/18

J'ai toujours eu tendance à ouvrir mes blogs très rapidement, n'attendant pas que la fondation fraichement arrivée soit en bonne route vers la réussite, et jusqu'à présent (hormis ces foutus Solenopsis fugax) la chance m'a toujours souri. Mais voilà, toutes les bonnes chose ont une fin. Et comme je ne suis pas du genre à laisser tomber un blog à cause d'un échec (comme on voit trop souvent...) je vous poste ce malheureux billet.
Comme je le pressentais, le comportement de la gyne n'avait rien de normal et malheureusement elle est passée de vie à trépas.

[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion, :(
:(


J'avoue que ma détresse et ma frustration devant cette situation n'a d’égale que ma joie et mon excitation lors de leur acquisition. Foutu ascenseur émotionnel !
J'ai immédiatement contacté mon fournisseur pour lui faire part de ce dénouement. Et pour ceux qui me connaissent un peu à travers mes posts sur ce forum, un Deuca frustré et énervé, c'est pas forcément le plus diplomatique du monde... Il s'en est suivi un échange de sms assez houleux ! Mais la finalité est que j'ai été convaincu de sa bonne foi (et lui de la mienne) et que je devrais recevoir d'ici un mois une nouvelle fondation.

- Pourquoi tombons-nous Bruce ? Pour mieux apprendre à se relever ! Batman Begins (Thomas Wayne).


Suivant cet adage (j'aurais pu utiliser un analecte de Confucius mais ça fait quand même moins Pop Culture ^^), il faut savoir rebondir et en tirer un enseignement.
Donc pourquoi et comment est morte la gyne ? Soit c'est de ma faute, soit non !

Je n'y suis pour rien :
- la gyne n'est pas fécondée et est rejetée
- l'adoption s'est mal passée
- malade
- il y a une gamergate parmi les 6 ouvrières (ce qui serait une bonne nouvelle)
- c'est une débile suicidaire
Quoi qu'il en soit, vu que je n'y suis pour rien, c'est le facteur chance, inutile de s'y étendre (sauf s'il y a une gamergate...).

Là où c'est intéressant ce sont les facteurs où je peux agir :
- conditions de maintien
Il est possible que mon Terrarium ne convient pas... J'avoue que j'en doute car j'ai minutieusement contrôlé la température et l'humidité sur ces quelques jours et j'ai croisé de multiples informations pour en venir à ces conditions d'élevage.
- empoisonnement
Plante ? Substrat ? Air ? etc J'en doute également. La matière première du substrat provient d'une animalerie, les plantes sont non toxiques, les ouvrières pètent le feu et aucun décès louche n'est visible dans mes autres colonies.

Le comment est tout aussi important ! Et j'avoue que je ne sait pas y répondre. J'ai vu la gyne boire le premier jour et timidement se nourrir (j'avoue que sa timidité m'avait surpris pour une dominante). Ensuite elle n'a fait que trotter dans le terrarium non stop jusqu'à sa mort hier soir, soit à peine 3 jours. Ce sont des fourmis ne pratiquant pas la physogastrie et n'ayant pas de jabot social mais elles sont incapables de tenir 3 jours sans manger tout de même ? Non ? Alors le stress ? Je vais devoir retourner à la recherche d'informations...

Pour moi après analyse, c'est un rejet de sa position de dominante (la raison je ne sais pas... non fécondée par exemple) qui l'a forcé à cet isolement et cette déambulation dans le terrarium jusqu'à sa fin inéluctable. Ou bien c'est une débile ! Ça arrive parfois...
De toute façon, je vais maintenir les 6 ouvrières restantes. S'il y a des décès, la probabilité que ce soit un facteur lié à moi sera plus important. Je devrais donc en tirer leçon et agir en conséquence. Maintenir ces ouvrières sera tout de même de l’expérience qui bénéficiera à la nouvelle fondation.

Voici donc pour le dénouement malheureux de cette fondation. Quand je recevrai la nouvelle, la question "Que faire des ouvrières restantes ?" se posera... (Adoption, élever, congeler...) J'avoue pour l'instant ne pas savoir du tout quoi faire, et je pense que cette fois-là, ne vous en déplaise, je serai plus prudent sur ma promptitude à poster sur ce blog ! (Prudence est mère de sureté parait-il !)

Merci de votre lecture.
Le Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=130&t=27911
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Ven 31 Aoû 2018 15:43

31/08/2018

Comme vous le savez, la gyne a malheureusement passé l'arme à gauche. Toutefois j'ai décidé de continuer à maintenir les 6 ouvrières orphelines. Eh bien elles pètent le feu ! Ça creuse, ça chasse, ça se promène ! Tout ceci me conforte donc dans l'idée que la gyne avait bien un problème.

Ce n'est pas vraiment un suivi que je vous propose dans ce billet mais un partage de comportement de cette espèce, et en vidéos s'il vous plait !






Mais que va devenir ce blog ?

Je suis dans l'attente de 2 fondations. A réception (en espérant qu'elles soient toutes les deux en vie...) je les stabiliserai dans un tube avec petite adc. Une fois stable avec ponte de la gyne et dans l'hypothèse que les deux vont parfaitement bien, je tenterai pour la fondation la moins prometteuse l'adoption des ouvrières orphelines (pratique courante et possible pour cette espèce). Et si les 2 fondations vont toujours bien, l'une ira dans le terrarium de ce blog, l'autre je ne sais pas encore. Ou je la vendrais ou je ferais un autre terrarium...
Bien sur un report sera fait sur tout ça !



Je vous attends sur le Q/R.
Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=27911&start=10
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Dim 2 Sep 2018 16:43

02/09/2018

Un billet rapide et totalement imprévu !

Ce matin je remarque que beaucoup de terre a été sortie du nid. Et comme nous sommes dimanche, jour de coup d’œil hebdomadaire, je n'ai pas hésité une seule seconde pour faire une observation.

Elles sont en train d'aménager 2 grandes chambres l'une en dessous de l'autre, exactement ce à quoi je m'attendais. J'ai donc pris mon téléphone pour faire une petite vidéo pour le blog et j'avoue que la colonie étant orpheline de la gyne, j'y allais franchement et en plein flash. Et visiblement je les dérangeais bien car ça remuait beaucoup dans le nid. Et là, une ouvrière passe devant l'objectif (je ne filmais plus à ce moment je cherchais un angle sans reflet) avec ce qui m'a semblé être un œuf entre les mandibules...
WTF !!!

Je me dis que j'ai mal vu, mais dans le doute je me mets tout de même à chercher cette ouvrière en me servant du flash de mon tel comme d'une lampe torche pour bien voir le fond des chambres. Et là je tombe sur ça :

[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion, Harpegnathos venator - Oeufs
Harpegnathos venator - Oeufs


Oui ce sont bien des œufs... 4 exactement ! J'ai immédiatement cessé mon observation après avoir pris cette photo. Mais j'avoue que je n'en reviens pas.

Il n'y a que 2 possibilités, ou ce sont des œufs haploïdes qui donneront des mâles, ou comme je l'ai supposé lors de la mort de la gyne, il y a bien une gamergate qui a disputé et gagné la domination de la colonie, faisant ainsi fuir la gyne (je rappelle que les vendeurs attrapent les gynes pendant les essaimages et les mettent avec des ouvrières qui se font adopter par la gyne normalement).

J'avoue que maintenant tout mon petit planning que j'ai expliqué dans le précédent billet a volé en éclat ! Mais purée qu'est-ce que j'aime l’élevage des fourmis pour ces moments là !!!
J'aimerais pouvoir faire un bond de 2 mois pour savoir ce que vont donner ces œufs !!!

Mais non... Wait&see !

Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=27911&start=10
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Mar 4 Sep 2018 15:13

04/09/2018


J'ai craaaaaaaquéééééééé !!! :moui:


Je n'ai pas pu m’empêcher aujourd'hui d'observer à nouveau ce qui est dissimulé derrière le tapis chauffant. Moi qui suis un des fers de lance du "il faut leur foutre la paix", c'est la classe et ça me crédibilise à fond ! XD

Mais il faut me comprendre, l’élevage de cette espèce a toujours été un rêve pour moi dont je me suis fait un objectif à atteindre, imaginez ma déception lors de la mort de la gyne, et imaginez donc mon enthousiasme à la découverte de ces œufs ! Et puis franchement, ça valait le coup car j'ai pu observer tout le travail qu'elles ont effectué pour faire leur nid, elles n'ont pas chaumé ! J'adore ce concept de terrarium 100% naturel avec visibilité !
Et j'ai également pu à nouveau observer les œufs qui ont d'ailleurs été déménagés au plus profond sous la surface. Et j'ai même eu la surprise de voir que...
Allez, plutôt que de tout vous raconter, je vous le montre ! :-)



J'ai bien fait de craquer hein ! :-P
On distingue parfaitement 7 œufs. Qu'est-ce qu'elles sont sympa de me les mettre là contre la vitre (contre le tapis chauffant en fait.) Maintenant savoir s'il y en a eu 3 de pondu en 2 jours ou s'ils étaient ailleurs dans le nid ? Ça ?
Je n'ai pas eu le temps de faire des recherches mais leur activité à l'air parfaitement normale... Le nid a été agencé, ou du moins c'est en cours, mais il y a clairement du labeur de fait, ce qui n'est normalement pas du fait d'une colonie en déclin. Ce qui est étrange, c'est que je suis sûr à en mettre ma main à couper que les gros ouvrages pour le nid coïncident avec la ponte. Elles n'ont quasiment rien fait pendant 1 mois, ou alors c’était juste de l’arrangement en prenant de la terre en surface pour rétrécir la sortie du nid. Et d'un seul coup, elles y vont aux bulldozers et paf des œufs ! Je ne crois pas aux coïncidences ! Si vraiment il y a une gamergate... (Je commence a y croire réellement, ou plutôt j'y crois tellement qu'elle sera immaculée conception s'il le faut, mais ce sera une gamergate ! :mrgreen: )

Je n'ai pas pu prendre une image convenable de la sortie du nid mais c'est la parfaite illustration d'une entrée en entonnoir dont je parlais dans le tout premier billet de ce blog lors de la description de l’espèce. Je tâcherai de vous faire une belle photo pour le prochain billet.

Petit bémol quand même, j'ai trouvé une ouvrière morte dissimulée sous une plante. Vu son état cela faisait plusieurs jours. Je m'en suis malheureusement aperçu après mon observation. Je vais devoir faire un comptage pour vérifier les effectifs lors de ma prochaine indiscrétion. Elles devraient donc être normalement 5.

En tout cas, promesse de Deuca, et même si ça ne vous plait pas, je ne ferais plus qu'une seule observation semaine comme pour les Odontomachus. Elles ont droit à la paix et à de l'intimité. Rendez-vous dans quinze jours !

Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=27911&start=10
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Lun 17 Sep 2018 21:59

17/09/2018

Petite partie de chasse et apparition de la première larve.
Enjoy !!



Il y a donc 7 œufs, une larve et bien 5 ouvrières. Avec l’éclosion de ce premier œuf, un pas de plus a été fait pour répondre à cette question qui me torture : "Est-ce qu'il y a ou non une gamergate parmi ces 5 ouvrières ?"
Wait&see !

Q/R : viewtopic.php?t=27911&start=10
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Lun 22 Oct 2018 16:31

22/10/2018

Bon... le problème est réglé !

Les 2 fondations que j'attendais, lors d'une commande groupée avec d'autres personnes directement de Chine s'est finie en purée de fourmi. Pratiquement rien de notre commande globale n'a survécu... Ça c'est fait !

Quant à celle de ce blog, lors d'une observation il y a quinze jours, il y avait 3 larves somme toute en forme. Aujourd'hui, je me laisse tenter par une observation et... le nid est vide. Pas de larve, pas d'ouvrière, pas la moindre mandibule d'une fourmi dans le terrarium visible, que ce soit morte ou vivante... Je ne comprends plus rien... Tout allait bien !

Je cesse donc le suivi de ce blog et je vais mettre un terme à l’élevage de cette espèce qui logiquement vu le drame du début se termine mal.
C'est donc avec un bon gros goût amer dans la bouche, mêlé a une incompréhension totale que je cesse l'élevage de cette espèce mais je n'ai pas dit mon dernier mot, tôt ou tard j'y reviendrai...

En attendant, je vais dès ce weekend retourner complétement le terrarium pour essayer de comprendre, s'il y a quelque chose à comprendre...

Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=27911&start=10
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Sam 23 Mar 2019 19:41

Si un modo/admin passe par là et peut supprimer ce poste qu sert à rien merci !!!
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Dim 31 Mar 2019 07:32

31/03/2019

Enfin une mise à jour de ce blog. J'espère que vous aurez autant de plaisir à nouveau le lire que moi d'à nouveau l'écrire !

J'ai donc reçu le 21 mars dernier une jolie et "jeune" colonie d'Harpegnathos venator composée d'une gyne et de 9 ouvrières, de quoi largement lancer cette colonie si cela doit se faire. Elles sont arrivées non pas en tube mais dans une boite avec du papier mouchoir humide. Aucune perte à déplorer mais une ouvrière semblait mal en point.

[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion, Harpegnathos venator - Welcome
Harpegnathos venator - Welcome


Qui dit nouvelle colonie dit nouveau terrarium. Je me devais donc de leur faire un nouveau terrain de jeu. J'ai donc repris l'ancien bac et j'ai tout viré. :moui:
J'ai tout de même conservé les plantes pour les mettre en pot, tôt ou tard je m'en resservirai. Pour ce nouveau bac, ma ligne de conduite a été d'être simple et efficace : en gros pas de prise de tête.

Une fois le bac entièrement nettoyé à l'eau claire, j'ai mis une couche de drainage de billes d'argile. J'ai ensuite composé mon substrat dans un sceau, les ingrédients sont les mêmes que pour le dernier, exception des proportions qui diffèrent et de l'ajout d'un nouveau composant : l'argile. Outre la capacité à rendre le substrat bien plus résistant aux effondrements, les Harpegnathos venator vivent naturellement dans des sols très argileux et très humide, le long des points d'eau par exemple. Il était donc tout à fait naturel de l’intégrer à mon substrat. Le terreau tropical etant là pour le bon développement des plantes, l'humus de coco pour son fort pouvoir de rétention d'eau et le sable pour la touche minéral du substrat.
Les proportions : argile/terreau tropical/humus de coco/sable -> 2,5/1/0.5/0,5.
Une fois le mélange fait dans le sceau je l'ai littéralement détrempé, voire même presque noyé. Je l'ai ensuite disposé en pente directement sur les billes d'argile en tassant fortement à chaque nouvelle poignée que j'ajoutais. Cette topographie a largement fait ses preuves.

[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion, Argile
Argile


Pour le décor, j'avais 2 morceaux de bois qui trainaient depuis des mois dans mon placard. J'ai récupéré les quelques cailloux de l'ancien terrarium (lavé/brossé) et acheté en même temps que l'argile 3 micro-plantes en jardinerie (2€/u). J'ai également bouturé en rentrant de ces achats une plante succulente (Crassula ovata) d'une composition située dans le hall d'entrée de mon immeuble (c'est véridique promis ! :hihi: ). J'ai viré la terre des pots et j'ai entièrement nettoyé les plantes à l'eau claire, racines comprises ! Une fois tout disposé dans le terrarium, j'ai fait un prés un trou de quelques centimètres jusqu'à la paroi chauffée à l'endroit ou j'aimerais qu'elles construisent leur nid et j'ai saupoudré le tout généreusement de collemboles.

[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion, Asparagus plumosus
Asparagus plumosus
[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion, Nephrolepsis exalta
Nephrolepsis exalta
[Blog] Les Harpegnathos venator de Deucalion, Muehlenbeckia complexa
Muehlenbeckia complexa


J'ai disposé le tapis chauffant avec molette intégrée branché sur un simple minuteur mécanique (le même que l’éclairage et de leur voisine les Odontomachus) : 22-25 °C le jour pendant 10h et aucun chauffage la nuit. Et voilà : terrarium fait et prêt !

À réception des petiotes, j'ai directement mis la boite dans le terrarium, j'ai éteint la lumière mais laissé celle de leur voisine tout de même et j'ai tout fait pour me retenir d'aller les voir toutes les deux minutes, avec plus ou moins de succès... :moui: 24h après, la gyne et quelques ouvrières avaient disparu dans le terrarium, j'ai donc tout simplement invité fortement les autres à sortir promptement de la boite et j'ai remis le cycle de la lumière en route.
Au bout de quelques jours, la moité des ouvrières avaient adopté le pré-trou mais la gyne et les autres jouaient les irréductibles en se cachant sous une racine. Grace à de savant jet d'eau sur le dessus de la racine (avec parcimonie bien sûr et régularité), je leur ai fait comprendre que cet endroit était inconfortable et inadapté pour leur avenir. Elles ont donc naturellement d'elle-même rejoint les autres quelques jours plus tard (têtues quand même ces petiotes).

Seul fait négatif, l'ouvrière mal en point a trépassé. Rien de grave pour la suite normalement car la gyne pète le feu !

Pour votre plaisir (et le mien), voici une petite vidéo pour illustrer tout ça :



Une question ? Un petit commentaire ? (Ça fait toujours plaisir !) Bref, je vous attends sur le Q/R !
Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=27911&p=15635964#p15635964
Avatar de l’utilisateur
Deucalion



Retourner vers Blogs des espèces "exotiques"


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum