[Blog] Camponotus turkestanus

[Blog] Camponotus turkestanus

Message non lupar Libertango » Mer 17 Oct 2018 15:28

Bonjour à toutes et tous *salut* !

Si il y a bien une fourmi exotique qu'il me tarde de faire croître, c'est bien cette petite Camponotus turkestanus (6/10mm) aux teintes exquises originaire du nord, nord-ouest de la Chine.

[Blog] Camponotus turkestanus, Gyne Camponotus turkestanus
Gyne Camponotus turkestanus
[Blog] Camponotus turkestanus, Diptère Tipulidae en souffrance
Diptère Tipulidae en souffrance


Hormis le fait qu'il m'a été impossible de déterminer avec précision son lieu de prélèvement ni même connaître les zones privilégiées de nidification mis à part un très vaste "centre-nord/nord-ouest", une précédente expérience a confirmé ce que je craignais : les fournisseurs qu'ils soient particuliers ou professionnels n'en savent guère plus. Entre ceux qui déconseillent toute humidité intranidale, qui susurrent la nécessité absolue d'une diapause fraîche ou bien à température ambiante longue de deux, trois mois voire dix ans mais aussi et surtout celui qui oserait vendre une gyne « frivole qui n'offre jamais sa corolle », votre corvéable « sanglote ».

Soit. 

Il va me falloir découvrir de quel bois elles se chauffent si elles m'en laissent le temps... Moi qui ai élevé une multitude de Camponotus du monde entier dont certaines particulièrement capricieuses sur de très longues périodes, cette espèce précise me tance, à se moquer de ma supposée expérience... À l'heure actuelle, les ouvrières de même que la gyne sont particulièrement énergiques, consomment de petites Blatta lateralis régulièrement et s'abreuvent de miellat dans une petite écuelle mise à leur disposition. Je pense que cette situation devrait changer peu à peu dès lors que les deux cocons presque à terme auront éclos. Viendra alors la décisive question de la diapause avec ses imprécisions temporelles et climatiques. Sera-t-elle tout juste tolérée, bénéfique ou funeste ? À suivre donc.

Dans la petite vidéo ci-après, vous ne manquerez pas de remarquer l'attitude de l'une des ouvrières... Tel le taureau, elle souffle et charge... ;)



Pour les remarques et questions éventuelles.
[Q/R] Camponotus turkestanus
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=130&t=28670
Avatar de l’utilisateur
Libertango

Re: [Blog] Camponotus turkestanus

Message non lupar Libertango » Ven 23 Nov 2018 16:12

Bonjour à toutes et tous *salut* !

Alors même que je pensais dans le précédent billet que cette toute jeune fondation de Camponotus turkestanus ralentirait son développement courant novembre pour doucettement se préparer à la diapause, bien au contraire, l'évolution de l'organisme s'est accélérée. Assistée de huit nouvelles corvéables dont quelques beaux spécimens portant ainsi l'effectif global à l'heure précise où je vous noircis ces quelques lignes à dix (car deux ouvrières de la première portée sont mortes quelques jours après le précédent billet), la gyne s'est mise à pondre une palanquée d’œufs ; une vingtaine pour être plus précis. Il est important de noter qu'il reste trois cocons qui devraient probablement éclore dans les jours prochains.

[Blog] Camponotus turkestanus, Camponotus turkestanus (03/11/18)
Camponotus turkestanus (03/11/18)
[Blog] Camponotus turkestanus, Camponotus turkestanus (21/11/18)
Camponotus turkestanus (21/11/18)


Actant de la territorialité supposée de cette espèce précise de par son nom latinisé et relevant par la même des températures oscillant entre dix degrés le jour et trois degrés la nuit en ce mois de novembre, je me suis évertué à en respecter scrupuleusement la courbe. Outre le fait que les ouvrières ne semblent aucunement ralenties par cette froidure, j'ai noté avec amusement le manège d'une fondation déplaçant consciencieusement ses larves et autres œufs du tube à essai sec vers l'humide et vice-versa selon l'heure de la journée. Je fus très surpris de constater que la fondation se comportait de la même manière quand bien même je l'avais laissée à température constante trois jours durant, trois cycles entiers si vous préférez. Mais si il y a bien une chose qui m'a plus encore interloquée en comparaison avec nos Camponotus endémiques du nord de la France, c'est que leur niveau d'activité n'avait pas bougé d'un iota. Stupéfaction donc... Une corvéable énergique, culottée à tout le moins ne ralentissant pas encore son rythme au gré des températures ! Que penser alors ? Ces corvéables proviendraient-elles d'un autre endroit du globe ou... je penche plutôt pour cette option, ont-elles besoin d'une diapause un peu plus rigoureuse que nos C. ligniperda pour ne citer qu'elles ?

Aujourd'hui, je suppute qu'il va me falloir détecter précisément le degré qui les endormira sans pour autant les occire ; ce pourquoi j’oscille actuellement entre quatre et cinq degrés centigrade. Quoi qu'il en soit, le mois de novembre n'est pas en qui me concerne le mois qui sonne la diapause des C. turkestanus mais serait plutôt celui de décembre. Comme je vous l'ai écrit plus haut, la gyne vient de pondre une nouvelle grappe d’œufs et il est logique que ces derniers n'arrivent pas à terme avant leur endormissement naturel ou provoqué par leur corvéable en chef. Ce week-end, je vais donc leur glisser deux Blatta lateralis mâchouillées avec amour et leur donner quelques grosses gouttes de mon miellat fait maison histoire qu'elles soient bien gavées pour leur mois de décembre qui s'annonce... glacial. ;)

Je vous laisse donc avec une petite vidéo des toutes belles divisée en deux parties ; la première a été filmée début du mois et la seconde il y a deux jours.




:arrow: Mise à jour du 21 décembre 2018

Comme je vous l’ai promis semaine passée sur le forum, voici donc une brève mise à jour de ce blog.

Le 1er décembre, consciencieusement et selon mes observations rigoureuses, les corvéables ont donc été mises en diapause à une température de 4 degrés Celsius afin d'être en parfaite adéquation avec les hivers rigoureux de leur biotope d'origine. Après trois semaines de repos et de diète, j'ai décidé de les sortir une journée entière du réfrigérateur afin de leur octroyer la possibilité de facilement se sustenter d'un quartier finement émincé d'une succulente Blatta lateralis dans la fleur de l'âge et, comble du raffinement, d'une gouttelette de mon non moins exquis "miellat des grands jours" !

[Blog] Camponotus turkestanus, Camponotus turkestanus (21/12/18)
Camponotus turkestanus (21/12/18)
[Blog] Camponotus turkestanus, Camponotus turkestanus (21/12/18)
Camponotus turkestanus (21/12/18)


Comme vous pouvez vous en douter, je les ai régulièrement observées et ai été ravi de constater que la froid rigoureux auquel elles étaient soumises n'avait pas eu le moindre impact ; en cela qu'aucune ouvrière ne manque à l'appel, pis encore une est même née... portant leur effectif à onze. Mais si il y a bien une chose qui m'a surprise, c'est que cette température de 4 degrés n'a que peu d'effets sur leurs comportements habituels ; elles tentent de se nourrir, baguenaudent à une vitesse quasi normale dans leur tube à essai et affrontent le blizzard de leur petite aire de chasse... Hum, c'est quand même la première fois qu'une Camponotus me fait ce coup ! Cette région du monde abrite de bien curieuses corvéables, non ? ^o^

Demain matin, je vais donc les remettre dans leur antre de glace en prenant bien soin de ne pas provoquer de choc thermique pour ne les sortir que fin janvier ou plus tardivement en février. Nous verrons bien.

Sur ce, je vous souhaite d'excellentes fêtes de Noël et... comme de bien entendu des cadeaux par milliers ! *salut*


Pour les remarques et questions éventuelles.
[Q/R] Camponotus turkestanus
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=130&t=28670
Avatar de l’utilisateur
Libertango

Re: [Blog] Camponotus turkestanus

Message non lupar Libertango » Mar 2 Avr 2019 17:23

Bonjour à toutes et tous *salut* !

Sorties le premier mars de leur antre de glace qui, je vous le rappelle était à une température de quatre degrés pendant trois mois et demi, mes énamourées donzelles Camponotus turkestanus se sont immédiatement mises à déambuler dans leur petite aire de chasse cherchant en premier lieu quelque provende octroyée par leur corvéable en chef. En l’occurrence, un simple miellat des familles versé dans une coupelle. Elles s'y sont tour à tour goulûment sustentées. Le jour suivant, ces petites affamées, deux par deux, ont commencé à visiter parcimonieusement chaque centimètre carré de leur minuscule aire de chasse ; un simple carré de cinq centimètres de côté. Lorsqu'elles tombèrent antennes à antennes sur une blatte fraichement rossée, ni une ni deux, les fourmis s’employèrent à la découper consciencieusement. Crissement de... Inutile de s’appesantir sur ce sujet, hein ? ^^

[Blog] Camponotus turkestanus, Camponotus turkestanus (02/<br />04/2019)
Camponotus turkestanus (02/
04/2019)
[Blog] Camponotus turkestanus, Camponotus turkestanus (02/<br />04/2019)
Camponotus turkestanus (02/
04/2019)


Une quinzaine de jours après leur réveil, force est de constater que ce pressentiment de retarder leur mise en diapause qui plus est à une température totalement en adéquation avec leur lieu supposé de naissance s'est avéré le bon. La gyne s'est en effet mise à pondre au réveil une palanquée d’œufs et les larves du mois de décembre ont atteint le dernier stade de développement. D'ici mi-avril, sept nouvelles fourmis devraient logiquement naitre faisant passer l'effectif de la fondation à dix-huit. Niveau température, un bon vingt-deux degrés suffira amplement pour le moment.

Pour celles et ceux qui se laisseraient tenter par cette espèce précise, je tenais juste à préciser que ce ne sont pas des Camponotus exotiques faciles. En cela que leurs besoins en humidité, en nourriture sont assez chaotiques. Elles préfèrent clairement un tube de fondation exempt d’humidité mais il m'arrive parfois de les surprendre à faire quelques brefs allers-retours vers celui disposant d'une réserve d'eau. Cependant, cela s'avère être toujours fugitif ; pas plus d'une heure ou deux et jamais la totalité des corvéables, vingt pourcent tout au plus. Quant à la nourriture protéinée, je remarque qu'elles boudent parfois mes blattes. Bref, gageons qu'elles changeront d'avis ! :)

Pour clore ce billet, voici une vidéo filmée hier. Je ne sais pour vous mais je les trouve remarquablement belles !



Pour les remarques et questions éventuelles.
[Q/R] Camponotus turkestanus
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=130&t=28670
Avatar de l’utilisateur
Libertango



Retourner vers Blogs des espèces "exotiques"


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum