**Fin [Blog] Les Camponotus pseudoirritans de Deucalion

**Fin [Blog] Les Camponotus pseudoirritans de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Dim 6 Jan 2019 02:03

06/01/2019

Heureusement que j'avais pris la décision pour l'avenir de ne m’intéresser uniquement qu'au ponérine...
Mais lors d'un achat de matériel d'occasion, le vendeur m'annonce qu'il veut se débarrasser de 2 fondations, une gyne Camponotus barbaricus seule et d'une gyne Camponotus pseudoirritans avec quelques ouvrière et couvain et me les propose gratuitement en plus... On est en hiver mais c'est une remise en main propre, donc rien ne s'y oppose vraiment...

**Fin [Blog] Les Camponotus pseudoirritans de Deucalion, Camponotus pseudoirritans
Camponotus pseudoirritans


Hormis la très jolie couleur caramel bien différente de nos endémiques, cette espèce n'a à mes yeux rien de bien attrayant. Avec une taille modeste pour une Camponotus (gyne : 15mm ouvrière : 6 à 14mm), elle est décrite comme une espèce facile à développement rapide, vivant en milieu humide et ne nécessitant pas de diapause ( :moui: ). On verra bien !

Lors de la réception de la fondation le 31 décembre 2018, j'ai la désagréable surprise de trouver cette jeune colonie dans un tube sec de chez sec !! De la très jeune colonie en pleine expansion que je devais récupérer, il ne restait qu'une gyne piétinant ses filles et son couvain mort de déshydratation. Je vais donc devoir repartir de zéro et faire refonder cette gyne.
Mais j'avoue presque honteusement que l'idée de commencer avec une gyne seule et du petit challenge de faire fonder une seconde fois une Camponotus m'a plutôt plu...

Quoi qu'il en soit, devant l'urgence de la situation, j'ai immediatement entrepris d'installer la gyne dans un tube neuf. A mon étonnement au vu des cadavres dans le tube, la gyne était plutôt vaillante. Si tôt dans le nouveau tube elle s'est jeté sur le coton humide pour se désaltérer. J'ai renversé le tas de cadavre à la recherche d’éventuel survivant, et hormis une larve qui avait l'air peut-être encore en vie, le reste était bel et bien mort. J'ai donc mis la larve avec la gyne, au pire elle s'en nourrira, et j'ai installé le tube à côté de mes Tetraponera qui sont en repos ovarien à 19°C.

**Fin [Blog] Les Camponotus pseudoirritans de Deucalion, Camponotus pseudoirritans - Gyne
Camponotus pseudoirritans - Gyne


La gyne devant fonder une seconde fois, je l'ai donc nourri trois jours après sont arrivé avec du miellat à base de sucre roux non raffiné. Elle s'en est immediatement nourris, jusqu'à avoir une légère physogastrie. Wonderbar !
Mais par contre deux jours après le nourrissage, elle a pondu deux œufs, très certainement trophique vu leur taille mais deux œufs tout de même à 19°C pour une espèce vendue comme sans diapause et devant être chauffé toute l'année selon les sites commerciaux !! :eh:

Répartition Camponotus pseudoirritans : Antmaps

Alors voyons voir, on choisit un endroit en plein milieu de sa zone de répartition : Guizhou en Chine.
Guizhou possède un climat subtropical humide chaud sans saison sèche (Cfa) selon la classification de Köppen-Geiger. Guizhou est une ville avec une pluviométrie importante. Même dans le mois le plus sec il y a beaucoup de pluie. Sur l'année, la température moyenne à Guizhou est de 18.2°C et les précipitations sont en moyenne de 1743.5 mm. (A titre de comparaison à Paris, la température moyenne annuelle est de 12.3°C et les précipitations sont en moyenne de 475 mm.) Au mois de juillet, la température moyenne est de 29.4°C. Juillet est de ce fait le mois le plus chaud de l'année. Janvier est le mois le plus froid de l'année. La température moyenne est de 6°C à cette période. :-| :-| :-|
-> Source

Bon allez on prend une région plus au sud : Guangxi en Chine.
Guangxi possède un climat subtropical humide chaud sans saison sèche (Cfa) selon la classification de Köppen-Geiger. Sur l'année, la température moyenne à Guangxi est de 15.4°C et les précipitations sont en moyenne de 1124.1 mm. (A titre de comparaison à Paris, la température moyenne annuelle est de 12.3°C et les précipitations sont en moyenne de 475 mm.) Au mois de juillet, la température moyenne est de 25.8°C. Juillet est de ce fait le mois le plus chaud de l'année. Janvier est le mois le plus froid de l'année. La température moyenne est de 3.7°C à cette période. :-s :-s :-s
-> Source

Allez zou, direction diapause à 10-12°C pour la belle, on se revoit dans minimum 2 mois !


Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=130&t=28937

Les blogs du forum sur cette espèce : Camponotus pseudoirritans.
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Camponotus pseudoirritans de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Lun 7 Jan 2019 14:21

Hors Sujet (quoi que...)


Ayant un peu de temps a tuer hier soir, et suite à une recherche d'informations sur l’élevage de cette espèce, j'ai décidé de faire un comparatif entre les fiches d’élevage que l'on nous propose sur le net sur les Camponotus pseudoirritans. Je ne citerai pas les sources directement car ce sont tous des sites commerciaux (pas de pub), mais je ferai des copier-coller permettant de reconnaitre le site si vous avez la curiosité de chercher.
Le choix de ne proposer que des sites commerciaux est simple, le moteur de recherche Google les propose dès le début d'une première recherche, ce sont donc les données qui ont le plus de chance d'être prises comme modèle. Je n'ai trouvé qu'une fiche d'une autre source sur cette même recherche, mais extrêmement incomplète donc non référencée ici.
L'objectif n'est pas de dire que celle-ci est nulle, ou de noter les fiches entre elles (mon avis n'est qu'un avis parmi tant d'autre) mais bien de sensibiliser sur la nécessité de faire des recherches et de ne pas s’arrêter à la première information qui répond un tant soit peu à une question.
Bien sûr, les commentaires que je ferai seront évidements subjectifs et seront également portés sur la lecture directe de la dite fiche... (À bon entendeur !)
Et puis je fais ce que je veux, c'est mon blog !


Fiche d’élevage 1

Taille : Gyne -> 14-15mm / Ouvrière -> 6-10mm
Fondation : Indépendante et très rapide
Température : entre 25 et 29°C
Humidité : non renseigné
Diapause : non renseigné
Vitesse de développement : 11 jours de l'œuf à la larve, 10 jours de la larve au cocon, 7 jrs du cocon à l'imago. Soit 28 jours de l'œuf à l'ouvrière. (À BONNE TEMPÉRATURE).
Divers : Cette espèce s'accommodera de tout type de nid en plexiglas, béton ou plâtre résine. Comme pour toutes les espèces exotiques une aire de chasse fermée est indispensable.

La fondation est mal renseignée (claustrale ? monogyne ?). Les données sur l'humidité et la diapause sont là carrément absentes ! C'est juste hallucinant...
L’intonation de la fiche est clairement commerciale avec une mise en avant de la vitesse de développement.


Fiche d’élevage 2

Taille : Gyne 14mm / Ouvrière -> 7-14mm
Fondation : Claustrale - Monogyne
Température : Arena -> 21-35°C Nestpart -> 24-28°C
Humidité : 50-70%
Diapause : Non
Vitesse de développement : Non renseigné
Divers : +1000 individus. Tout type de nid artificiel. Nid naturel en sous-sol ou sous des pierres.

La fiche est simple, concise et somme toute complète, il manque juste la vitesse de développement ce qui n'est pas le plus important. Toutefois la température n'est pas vraiment claire à mon goût même s'il faut clairement chauffer.


Fiche d'élevage 3

Taille : Gyne -> 14-16mm / Ouvrière -> 6-12mm
Fondation : Claustrale - Monogyne
Température : été : 25°C/Jour, 20°C/Nuit --- hiver : 15°C/Jour, 10°C/Nuit
Humidité : 60% - 80%
Diapause : Non renseigné
Vitesse de développement : 35 jours de l’œuf à l'ouvrière
Divers : +10 000 individus

La fiche est simple et concise. Par contre, pas de prise de risque sur une diapause clairement formulée et quantifiée, juste une différence de température entre été/hiver.


Fiche élevage 4

Taille : Gyne -> 14-15mm / Ouvrière : 6-10mm
Fondation : Non renseigné
Température : jour -> 26 à 30°C / nuit : 21 à 25°C
Humidité : élevée mais pas trempé
Diapause : Non, jamais en dessous de 15°C trop longtemps
Vitesse de développement : Non renseigné
Divers : AVANTAGES : Taux de réussite assez élevée. Idéale pour débuter dans ce genre d'élevage. Très facile à nourrir. Résistantes. Peu capricieuse pour une Camponotus. Actives toute l'année, pas de pause hivernale. Grosses fourmis avec major donc l'observation des nombreux comportements est très confortable. Couleurs noir-jaune-ambré superbes. Ne stressent pas. Ne cherchent pas à s’évader. Ne piquent pas.
INCONVÉNIENTS : Nécessite une bonne expérience dans l'élevage de fourmis. Demande plus d'entretien et de soins que nos fourmis autochtones. Besoins en équipements plus important. Exige de la responsabilité. Légèrement moins facile que sa cousine C. dolendus. Prix.

La fondation n'est pas renseignée, ainsi que la vitesse de développement. Cette fiche, très commerciale, est très lourde à lire, avec de nombreuses paraphrases et informations diverses. Le pire est qu'elle se contredit...


BILAN

La comparaison est intéressante car ces fiches donnent des informations différentes entre elles, par exemple la taille des ouvrières. Je vous laisse vous même comparer les données. Ma contradiction préférée reste entre la fiche 1 et la fiche 4 :
Fiche 1 -> Comme pour toutes les espèces exotiques une aire de chasse fermée est indispensable.
Fiche 4 -> Ne cherchent pas à s’évader.
(Pour information, il existe des ponérines incapables d'escalader des surfaces lisses et je n'ai jamais vu une fourmi ne pas s’évader si elle le pouvait...)
Ces contradictions prouvent bien qu'il ne faut surtout pas se fier à une seule source. En parlant de source, je trouve ça d'ailleurs aberrant qu’aucun ne cite justement de source fiable pour leurs fiches d’élevages. Mais d’où sortent donc ces données ? C'est leur petit doigt qui leur a dit ??? Outre certains mensonges éhontés, le fait de ne pas renseigner certaine données indispensables à l’élevage, ou tout simplement se retrouver face à de simples fautes de frappes (pas d'orthographe de frappe) à la lecture des fiches montrent le sérieux apporté à ces informations. C'est juste inacceptable quand on se qualifie de professionnel !!! Quant à la diapause, je préfère me taire, les données climatiques (cf poste du dessus) que j'ai relevées sur la région d'origine parlent d'elles même...
Pour un avis complétement subjectif, les fiches 1 et 4 sont clairement de la merde commerciale ! :mrgreen:

J'espère que ce petit comparatif vous aura au moins ouvert les yeux sur l'importance de multiplier les sources (je conseille fortement les longs suivis/blogs et les sources scientifiques), ainsi que l'importance, je dirais même l'obligation d'aller soi-même se renseigner sur le climat d'origine d'une espèce, en particulier, d'une exotique.

Bien entendu, je ne suivrai pas ces fiches à la lettre pour l’élevage de cette espèce, je ferais ça à ma sauce et grâce à mes propres lectures, mon expérience et ma conviction personnelle.
Un petit copier/coller du Q/R de ce que je pense des vrais raisons de ce genre de pratique des sites commerciaux
camponotus38 a écrit:Concernant ta remarque sur la nécessite de diapause chez cette espèce, c'est quand même triste qu'ils se croient obligés de baratiner pour pouvoir vendre leurs "produits" ! }:-<

Deucalion a écrit:Pour rebondir et compléter sur cette pratique, il faut savoir que les sites commerciaux mentent à des fins purement commerciales. "Pas de diapause", "besoin de chauffer", "chauffer toute l’année" ne sont que des mensonges pour justifier la vente de matériel de chauffage et la vente de fourmis en hiver. En réalité, il existe peu d’espèces de fourmis où la nécessité de chauffer en hiver est vitale. La grande majorité des espèces ont besoin d'une diapause ou d'un simple repos ovarien. Tout comme il est aberrant de vendre une fourmi en hiver, elle est comme dit précédemment en repos/diapause ou alors le froid est juste mortel. C'est comme chauffer une colonie, aucune de nos endémiques n'a besoin de chauffage l'été, et encore moins l'hiver.
Et ces menteurs ont réussi à faire croire que fourmi exotique = pas de diapause & chauffage alors qu'absolument pas. Beaucoup d'exotiques n'ont pas besoin de chauffage à l'année et ont besoin d'une diapause.

Il faut TOUJOURS vérifier les données climatiques de la région d'origine de l'espèce. C'est ce que j'ai voulu montrer dans cette ouverture de blog !

Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=130&t=28937
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: [Blog] Les Camponotus pseudoirritans de Deucalion

Message non lupar Deucalion » Sam 18 Mai 2019 10:47

Fin de ce blog, la gyne a claqué cette semaine. Comme rien ne se perd, elle a nourri les Odontomachus.
Déçu car la belle en sortie diapause avait bien pondu. Elle laisse derrière elle deux filles et du couvain.

Blog à fermer.
Avatar de l’utilisateur
Deucalion



Retourner vers Blogs des espèces "exotiques"


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum