Page 1 sur 1

[Blog] Crematogaster scutellaris

Message non luPosté: Ven 7 Juin 2019 23:21
par Roasty
Bien le bonjour à tous.

Voici le début d'une histoire que j'espère longue et pleine de surprises.

J'ai acheté une gyne Crematogaster scutellaris venant du Midi que j'ai entreposée dans un petit tube de fondation en bois creusé.
Cette dernière est arrivée avec un petit couvain qui a été mis dans le tube avec elle.
Après un petit temps d'adaptation et de mise au noir, la reine s'est avérée peu craintive mais les températures presque hivernales de ce mois de mai ont très peu fait évoluer le couvain. J'ai du coup décidé de la poser sur une rampe d'éclairage d'une mini serre que j'ai chez moi, le tout avec un thermostat et dans une petite trousse fourrée de coton (pour éviter un point trop chaud).
Le résultat a été rapide, avec des journées entre 31 et 34°C et des nuits à 20, le couvain a progressé à vitesse grand V.

Je glissé quelques boulettes de miel et du jaune d’œuf qui ont été très bien accueillis par madame qui s'est empressée de les rapatrier à proximité des larves.

Actuellement le couvain se porte bien, il compte sa toute première nymphe, 6/7 larves et une grappe d’œufs.

À suivre !

Image


:arrow: Lien vers le Q/R

Re: [Blog] Crematogaster scutellaris

Message non luPosté: Mer 19 Juin 2019 15:32
par Roasty
Petite mise à jour, ça a bien évolué en deux semaines.

Madame compte maintenant 5 nymphes dont une qui se colore tranquillement.
Première naissance bientôt !

Image


On constate aussi que madame se balade tranquillou avec un œuf collé à l'abdomen... Allez comprendre.

Pas de gros changement sur le nourrissage, elle a toujours une petite boulette de miel à l'entrée du tube et un peu d’œuf si elle le souhaite.

Petite vue sur le futur habitat de la colonie. J'ai recyclé un projet de terrarium pour Temnothorax. J'y ai inclus un tube en bois creusé. L'avantage c'est que le transfert sera assez simple tout comme un éventuel déménagement de la colonie. Tout est amovible et évolutif !

Image


Prochain billet certainement à la naissance de la première ouvrière !

:arrow: Lien vers le Q/R

Re: [Blog] Crematogaster scutellaris

Message non luPosté: Jeu 20 Juin 2019 22:50
par Roasty
Petite mise à jour, ça avance vraiment vite, la première naissance se rapproche et on voit déjà le changement par rapport à hier. :slap:

On voit que la génération suivante est déjà prête, une belle grappe d’œufs n'attend qu'à grandir à son tour.

Image

Re: [Blog] Crematogaster scutellaris

Message non luPosté: Dim 23 Juin 2019 23:08
par Roasty
Et voilà, on s'absente deux jours pour un mariage et pendant ce temps là les fourmis en profitent pour naître en pagaille.

Résultat il n'y avait pas une, ni deux mais bien trois ouvrières fraîches et claires en compagnie de maman Crematogaster.

Soit dit en passant elles sont d'une petitesse assez étonnante, quand on est habitué à voir des ouvrières Crematogaster courir sur les murs des maisons en Ardèche, ces minimes paraissent ridicules.
Ceci n'engage en rien la joie énorme de ces premières naissances bien sûr !

La suite semble bien tracée, une ouvrière est sur le point de naître, une nymphe est bien colorée et deux autres devraient voir le jour dans la semaine.

Elles ont eu droit à un peu de sirop d'érable comme premier repas, je n'ai cependant vu aucune ouvrière s'approcher du coton.

Image


À bientôt pour la suite des aventures !

Re: [Blog] Crematogaster scutellaris

Message non luPosté: Mar 25 Juin 2019 22:19
par Roasty
Nous sommes le 25 juin et les premières ouvrières sont nées il y a à peine trois jours.

Je suis absolument étonné de la vitesse à laquelle cette colonie évolue. Déjà 6 ouvrières et une organisation bien rodée.
Une ouvrière fourrage à l'entrée du tube et les autres s'occupent du couvain avec la reine.

Premier test aujourd'hui, introduction d'une mouche. Je me suis dit qu'au pire je l'enlèverais dans la soirée si elle était ignorée. Et bien je n'ai pas été déçu.

L'ouvrière chargée de fourrager s'est immédiatement mise à la tache et a découpé certaines parties de la tête et toutes les pattes. Elle a ramené cela à ses consœurs qui ont créé un petit garde-manger à proximité des larves et nymphes.

Puis l'ouvrière de service, constatant que les allers-retours c'était long, a ramené la mouche directement au garde-manger pour continuer son découpage.

C'est assez dingue de voir tout ça quand on pense qu'il y a quelques jours il n'y avait qu'une reine et des nymphes toutes blanches.

À bientôt pour la suite !

Image

Re: [Blog] Crematogaster scutellaris

Message non luPosté: Mar 2 Juil 2019 21:31
par Roasty
Et voici la petite mise à jour de la semaine. Par où commencer...

Bon, il y a certainement chez moi l'émerveillement de la nouveauté devant des trucs qui paraissent tout à fait anecdotiques pour l'éleveur chevronné mais, bon sang, que cette espèce est intéressante à maintenir !

Commençons par l'aspect ludique et pratique. Mes (les ? ) Crematogaster scutellaris ne craignent absolument pas la lumière. Mais alors pas du tout. Voire même l'inverse. J'ai tenté de déménager la colonie dans un plus joli tube en leur mettant le spot en plein dans les antennes et en mettant à l'ombre l'autre. Le résultat fut sans appel, elles ont sorti tout le couvain pile sous la lampe. Si elles avaient eu des mains, des doigts et des majeurs elles l'auraient certainement montré.

Dés lors je leur laisse la lampe allumée une partie de la soirée, ça facilite les observations.

Ensuite leur comportement est vraiment sympa. Elles ont aménagé les trous de leur tube en bois en fonction de leurs besoins. 4 trous sont exploités pour 4 utilisations différentes. Premier couvain (œufs et larves), nymphes, nourriture sucrée (boulettes de miel) et protéines (insectes). Sans compter le dépotoir au bout du tube bien sûr. C'est fou comme elles sont organisées et propres.

La colonie compte maintenant 8 ouvrières, 3 sont à naître dans la semaine et vu les larves et le découpage minutieux des insectes, je ne me fais pas de souci pour le futur de la colonie mais plutôt pour le manque de place à venir...

Autre chose, le transfert dans le terrarium a été un échec total et absolu. Les joints empêchent l'anti évasion de coller, j'ai du ramener les ouvrières au pinceau et remettre tout le monde dans le tube. Je pars sur un autre projet, à suivre sur les prochains posts.

Petite photo de la reine et du trou "larves et œufs" et moi je vous dis à très bientôt !

Image

Re: [Blog] Crematogaster scutellaris

Message non luPosté: Dim 7 Juil 2019 12:48
par Roasty
Quelques nouveautés en cette fin de semaine !

Au niveau des naissances pas de grosse nouveauté, toujours 8 ouvrières pour le moment. Les Crematogaster ont eu droit à leur insecte hebdomadaire ce qui devrait booster les nymphes.

En revanche elles ont une aire de chasse et un nouveau tube, ce qui n'a pas été une mince affaire.

Image


Ayant cassé le tube neuf que je souhaitais leur fournir, j'ai dû utiliser un ancien cassé et faire le transfert de manière relativement barbare (en faisant tout tomber dans l'aire de chasse).
La petite colonie a réagi de manière variée, certaines courant partout, d'autres se terrant dans un coin. La reine a choisi de monter le plus haut possible et d'attendre. Soit dit en passant elle a réussi à tomber et j'ai pu constater que, telle la tortue, il est très dur pour une reine de se retourner. Elle a fini par trouver un rebord de mangeoire pour l'aider à se remettre sur ses six pattes.

J'ai également eu un grand moment de doute. Le nouveau décor intérieur du tube est en pin. En les voyant bouder le tube (qui était à l'ombre), j'ai commencé à me demander si elles ne faisaient pas un blocage sur certaines essences d'arbre.
Une heure plus tard la reine rentrait dans le tube, progressivement suivie par ses demoiselles.

Image


Ce qui est assez dingue c'est que les fourmis ont l'air plus ou moins investi en cas de problème. Une fois la consigne de rapatrier le couvain donné, une seule ouvrière s'est attelée à la tache, avec une efficacité redoutable. Les autres se baladaient dans l'aire de chasse, nonchalantes, portant éventuellement un œuf entre leurs mandibules. C'est parfois l'ouvrière "travailleuse" qui allait le récupérer entre les mandibules de ses congénères.

J'ai également pu admirer la pugnacité de cette dernière. Face à une larve collée au support elle a passé dix minutes sans pause à passer délicatement ses mandibules sous la larve pour la décoller et la rapatrier. Si j'avais eu une petite médaille je la lui aurait donnée sans conteste.

Bref, le déménagement est terminé, il a d'ailleurs vu une ouvrière naître pendant le déménagement, ce qui est assez dingue d'ailleurs, la pauvre n'ayant pas eu des premières secondes particulièrement agréables. Elle va mieux aujourd'hui.

Une ouvrière s'est perdue après avoir profité d'un minuscule interstice entre le bois et le tube de liaison. Elle est activement recherchée même si les espoirs sont minces.

À bientôt pour une prochaine !

Et une petite photo de mon installation pour finir.

Image

Re: [Blog] Crematogaster scutellaris

Message non luPosté: Mer 31 Juil 2019 12:44
par Roasty
C'est assez fou de voir à quel point cette espèce a un côté sympa, gratifiant et pas embêtant.

Voici la suite du suivi !

Bon, il va pas être fou-fou non plus, il n'y a pas énormément à dire. Les Crematogaster scutellaris ne sont pas embêtantes, mangent bien, naissent régulièrement, se sont accommodées de la lumière, pour un peu elles donneraient la papatte si je le leur demandais.

La colonie se compose maintenant de quinze ouvrières, j'ai eu plusieurs naissances ces derniers jours, en témoignent les ouvrières très claires de cette photo.
Quand je dis quinze je ne suis pas tout à fait sûr, et je me dis que c'est bon signe, ça veut dire que la colonie croît.

Image


Vous pourrez remarquer la cassure du tube en verre, mon grand regret...
Soit dit en passant ça m'a valu une frayeur il y a quelques jours. Une partie du tube peut se détacher en tirant dessus. Et je ne le savais pas. En voulant enlever une sauterelle qui avait décidé de visiter mon installation comme le ferait un badaud dans un zoo, j'ai enlevé ledit bout de verre. Ça m'a valu une frayeur, pour les fourmis aussi, soudainement submergée d'une brise fraîche alors que le tube doit être bien fermé et sec en temps normal.
Après 5 minutes et des déplacements désordonnés du couvain, la colonie est retournée dans la pépèritude à laquelle elle m'a habitué.

Voilà, affaire à suivre soit parce qu'un truc incroyable se passe (en bien ou mal), soit pour témoigner de l'inéluctable augmentation de la population de mes protégées.

Re: [Blog] Crematogaster scutellaris

Message non luPosté: Ven 20 Sep 2019 22:06
par Roasty
Bon, est-ce que ça serait pas l'heure d'une petite mise à jour du suivi ?

Alors il y a du nouveau sans grand chose d'extravagant. J'ai eu le plaisir de retrouver des petites Crematogaster se baladant sur mon bureau, gastre levé et petite bouille rouge frémissante de tant de nouveauté. Vous vous souvenez la petite cassure dans le verre ? Le truc qui partait ? Oui ? Et bien voilà, il y en a une qui a eu l'idée de le pousser.

Résultat j'ai du perdre 3 ou 4 ouvrières qui sont allées vers l'infini et au-delà sans revenir au bercail. J'ai remis le tout, ça a à nouveau bougé, re-des fourmis sur le bureau, bref il était clairement temps de les changer d'endroit.

Heureusement j'avais prévu le coup et installé tout le monde dans un nid tout prêt !

Et tadam !!!

Image


Petite semelle en plâtre, structure en bois, tout très joli. Ha ha.. ha ha...

Vous le sentez venir le "mais" ?

Une semelle en plâtre sur une structure emboîtée ça crée des ? des ? Oui, le petit monsieur dans le fond ?
Des petits espaces entre les jointures, exactement ! Oui le plâtre ça pousse. Le problème dans tout ça, c'est quand on s'en rend compte après avoir encore une évasion de 5 ou 6 fourmis.

J'ai essayé de raboter le plâtre, tartiner d'anti évasion, rien n'y faisait, j'ai décidé de revoir ma copie et n'ai gardé que la structure du nid reliée par un tube PETG.

Image


Bon, avec toutes ses histoires la colonie a stagné à 15 ouvrières pendant un bon mois, heureusement elle est repartie de plus belle depuis que, étrangement, il n'y a plus d'évasion.

Et, bon sang, que je les aime mes chouchoutes. Elles sont belles, elles sont pas farouches, elles te font des petits tas avec les morceaux de mouche et les restes c'est dans le compost au fond du jardin de l'ADC.

Non; franchement, cette espèce, c'est juste que du bonheur !

Image


Allez, à bientôt pour de nouvelles aventures !