[Blog] Formica (Raptiformica) sanguinea, quand l'esclavagisme se fait vertue !

[Blog] Formica (Raptiformica) sanguinea, quand l'esclavagisme se fait vertue !

Message non lupar Lebenêt » Jeu 15 Aoû 2019 20:21

C'était en forêt de Senonche. Au passage, si vous cherchez quelque chose, allez là-bas et vous le trouverez. Bref, c'était en forêt de Senonche.
Je me promenais avec l'être paternel à qui je dois la vie, mais qui ignore malheureusement la différence entre les ergates et les gynes. De temps à autre, il ponctuait avec un "Elle a quand même un gros thorax, celle-ci...", tout en me désignant une mignonne Formica pratensis vaquant à ses activités. Soudain, sur le chemin, je vois des Formica s. str. ; je me ravise. Elles ont une tête plus claire que le thorax, leur confiant un aire qu'on qualifierait presque de barbare, mais avaient surtout une démarche différente, une physiologie différente, sans néanmoins pouvoir qualifier cette différence.
J'ai dès lors mon idée sur la question.

Au retour, mon père me pointe un hexapode au sol, et me dit :
- Tu vas encore me dire que c'est une ouvrière, mais je trouve quand même qu'elle a un gros thorax.
C'était une gyne de Formica (Raptiformica) sanguinea.
Le choc passé - et surtout la gyne maîtrisée ! - il enchaîne :
- Tu vois, je ne vois pas de différence avec celle-là, par exemple.
C'était une autre gyne de Formica (Raptiformica) sanguinea.

Formica (Raptiformica) sanguinea est une espèce merveilleuse. En plus d'avoir un physique rappelant les Formica s. str., elle possède également un gros atout : l'esclavagisme. En effet, à l'état naturel, les ouvrières vont organiser des raids afin de subtiliser des cocons à des colonies de Formica (Serviformica) sp.
On entend souvent que c'est parce qu'elles sont incapables de s'occuper de leur couvain ; et non ! C'est là une confusion avec d'autres esclavagistes, comme les célèbres Polyergus rufescens ; et encore, celles-ci n'esclavagent pas pour cela, mais ont perdus la capacité de s'occuper de leur couvain (et d'elles-mêmes) au cours de l'évolution à force d'esclavagisme pour privilégier ce chemin (avec notamment les mandibules en sabre, très efficaces au combat et au rapt de cocons) !
Cela veut donc dire que, s'il arrive une disette d'esclaves au cour de l'élevage, rien de grave ; la colonie va juste moins prospérer. Ils sont donc un plus créant une joyeuse diversité au sein de la colonie.
Cependant, seul hic, pour démarrer la fondation, ces esclaves sont obligatoires pour aider la gyne.

J'ai donc distribué des cocons de Formica (Serviformica) sp. trouvés sous une pierre aux protagonistes. Contrairement à la Formica s. str. qui en a également reçu, elles ont fait preuves d'un instinct maternel exceptionnel, éloignants les cocons du coton et de sa malfaisante humidité pour en faire un petit tas ! Là encore, bien qu'elle ne pond pas sans ce boost, je pense vraiment que si elle le "voulait", cette espèce serait capable de fonder seule, au moins en fondation semi-claustrale.

À l'heure d'aujourd'hui, toutes les esclaves ont éclos, et pas de trace de ponte, ce sera sûrement pour l'année prochaine !

Petite photo, car une image vaut milles mots, j'espère donc qu'une image moche en vaut cinq cent :

[Blog] Formica (Raptiformica) sanguinea, quand l'esclavagisme se fait vertue !, Formica (Raptiformica) sanguinea
Formica (Raptiformica) sanguinea


Le Q/R : http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?f=53&t=30308
Avatar de l’utilisateur
Lebenêt


Retourner vers Blogs des espèces "françaises"


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum