Béton Cellulaire

Originellement, le béton cellulaire (BC) est un matériau de construction et d'isolation destiné au gros œuvre (cloisons, murs...). On pourrait le définir comme une sorte de "béton expansé" (par de l'air). Il est relativement tendre, très isolant, facile à creuser et à scier, hydrophile (agit un peu comme une éponge) et bon marché. Ses caractéristiques font qu'il est très plébiscité pour la réalisation de fourmilières artificielles.
En magasin de bricolage, vous pourrez le trouver sous forme de moellons, de blocs ou de plaques de différentes tailles, formes et épaisseurs.
Pour la constructions de fourmilières artificielles "classiques" horizontales, il faudra l'utiliser sous forme de plaque d'épaisseur supérieure ou égale à 7cm (mais pas moins !).
Le caractère aéré du béton cellulaire résulte de la réaction chimique de l'aluminium en présence des autres composants produits de l'air. L'aluminium y est utilisé uniquement à cet effet, pour aérer le béton et le rendre isolant.

Macrophotographie d'un morceau de béton cellulaire.

(de ArHr)
Proportions des matières entrant dans la réalisation du béton cellulaire :
  • Environ 64 % de sable de quartz siliceux
  • Environ 21 % de ciment (cpj32,5)
  • Environ 15 % de chaux
  • Environ 0,05 % de pâte ou poudre d'aluminium
  • Environ 1 % de gypse
  • De l'eau

Exemple de fourmilière artificielle en béton cellulaire
:

Fourmilière en BC

(de Clem Ant)
Synonymes: 
BC

Glossaire Myrmécologique