Véritablement hétérodynamique

La plupart des fourmis des régions tempérées sont véritablement hétérodynamique, c'est à dire. qu’elles ont une période de dormance (diapause hivernale) dans leur cycle de vie annuel. Cependant, le développement hétérodynamique a été aussi observé chez quelques espèces tropicales. Ce type de développement avec une véritable diapause pourrait être très commun chez les fourmis tropicales. Malheureusement, les données sur ce sujet sont encore très rares. Les investigations récentes démontrent, plus que jamais, la diversité des formes de dormance et de diapauses comme étant des phénomènes répandus chez les insectes tropicaux et subtropicaux mais les facteurs déclenchant la dormance, chez ces espèces, sont jusqu'ici insuffisamment connus (Denlinger 1986, Danks 1987). Il faut souligner que le développement hétérodynamique peut servir de « préadaptation » à la survie pendant des hivers froids et faciliter l'expansion de quelques fourmis tropicales aux régions tempérées (Kipyatkov 1993, 1996).
  • Endogène hétérodynamique La plupart des fourmis habitant les zones tempérées et toutes les espèces nordiques appartiennent à ce groupe. Leur diapause est obligatoire, elle est, la plupart du temps, dû à des facteurs internes à la colonie et aucune condition externe ne peut empêcher la cessation de la ponte et du développement. Même avec de longues journées et à températures optimales, y compris des thermopériodes avec des températures qui sont les plus favorables, chez ces fourmis (Lopatina et Kipyatkov 1993, 1997). La capacité de ponte de la reine et la capacité des ouvrières à élever deslarves, en l’absence de diapause, tendent à décliner progressivement dans les colonies de ces espèces jusqu'à ce que la ponte et le développement larvaire s'arrêtent et la diapause s'ensuit tôt ou tard en raison d'un effet endogène ; l’horloge interne de la colonie (voir Kipyatkov 1993, 1996, Kipyatkov et le Lopatina 2002c pour des détails).Ainsi, une colonie d’espèce endogène-hétérodynamique a, par un dispositif d’horloge interne, un cycle saisonnier intrinsèque.
  • Exogène hétérodynamique Les fourmis appartenant à ce groupe ont une diapause facultative, des larves et des reines et la diapause ne surgit qu’en réponse directe aux températures sous optimales de l’automne, mais à la différence de l’engourdissement simple des espèces quasi-hétérodynamiques, cette diapause commence quand les températures sont toujours bien au-dessus du seuil du développement. Une autre propriété importante est que la diapause ne s'ensuit pas juste après la chute de la température, mais après que certains délais et peut être arrêté par une augmentation de la température ambiante. Cet état est en permanence, réversible.

Glossaire Myrmécologique