Aphaenogaster senilis

  • Signalétique de Aphaenogaster senilis

    Classification
    Famille: Formicidae
    Sous-famille: Myrmicinae
    Tribu: Pheidolini
    Genre: Aphaenogaster
    Espèce: Aphaenogaster senilis
    Aphaenogaster senilis
    (Mayr, 1853)
    "a" privatif et "phaeno" du latin signifiant ne montre pas, n'est pas visible
    "gaster" du latin, qui signifie gastre/ventre,
    "senilis" du latin signifiant sénile, qui a rapport à la vieillesse.

    Une ouvrière

    de Zant
    Taille des ouvrières: 
    4,0 à 7,0mm

    Morphisme:

    Gyne Aphaenogaster senilis

    de ONI_LR
    Taille de la gyne: 
    7,0 à 10,0mm

    Gynie:

    Male Aphaenogaster senilis

    de ONI_LR
    ?? Manquant ??
    Fourmi de taille moyenne, grêle, à démarche assez lente. Tête plus longue que large. Mandibules longues, un peu arquées, à dents plus ou moins aigües. Antennes de 12 segments, à massue de 4 ou 5 articles. Pétiole allongé, très pédonculé. Chitine moirée et fort poilue.
    Le genre est strictement méditerranéenne: une localisation aussi étroite est rare chez les fourmis et laisse penser que la diffusion est lente. Il est important de reproduire les températures propres à ce climat: ne pas descendre en dessous de 15°C en captivité. Elle nidifie toujours dans le sol. Elles sont vides d'eau (à l'image des Messor), mais tolèrent de grands écarts d'humidité.

    Quelques caractéristiques:
    Fourmilières assez populeuses, mais dépassant rarement quelques milliers d'ouvrières en milieu naturel. L'espèce est monogyne. Il n'y a pas de vol nuptial, les sexués ont des ailes atrophiées ne le permettant pas. La diffusion des colonies se fait par bouturage. Appartenant au Myrmicinae, la nymphose est dite nue, sans cocon. L'espèce est polyphage (omnivore) et il est important de respecter une telle diversité alimentaire en élevage qui va des végétaux en passant par des insectes. Aphaenogaster n'a pas de jabot social et ne pratique pas de trophallaxies, elles amènent donc les proies au sein du nid pour nourrir le couvain: les larves font preuve d'une grande dextérité et sont capables de se nourrir seules si la proie est posée à leur proximité.
    La diapause ne serait pas indispensable, comme pour beaucoup d'espèces méditerranéennes.

    Enfin, l'espèce est très sale mais n'est pas spécialement sensible aux acariens, bien que ceux-ci doivent toujours être évités dans la mesure du possible.
  • Biologie et Écologie de Aphaenogaster senilis

    Espèce plutôt de basse altitude mais pouvant se rencontrer jusqu'à 600 mètres d'altitude.
    Les nids se situent dans des milieux ouverts, ensoleillés, peu pentus, proches du littoral méditerranéen.Les colonies peuvent s''installer en milieu urbanisé, aux bords des chemins sablonneux en Camargue et au pied des tamaris.
    L'alimentation est variée.Cette espèce nourrit ses larves de pétales de fleurs.Les ouvrières ont un petit jabot social qui ne leur permet que de stocker qu'une toute petite quantité de liquide.

    carte de la répartition de Aphaenogaster senilis

    de ONI_LR
    ?? Manquant ??

    Développement et reproduction de Aphaenogaster senilis

    ?? Manquant ?? ?? Manquant ?? ?? Manquant ??
  • Élevage de Aphaenogaster senilis

    25 à 27°C
    10 à 30%
    Non
    ?? Manquant ??
  • Vidéos et Photos de Aphaenogaster senilis

  • Blogs sur Aphaenogaster senilis

  • Livres faisant référence à Aphaenogaster senilis

    Livres faisant référence à l'espèce Aphaenogaster senilis (1)

    Titre Date Notetrier par ordre décroissant eBook
    Les fourmis
    de Marie-Sophie Germain
    23/04/2007
    2
    Average: 2 (1 vote)

    Autres livres faisant référence au genre Aphaenogaster (10)

Commentaires

Portrait de Geoff95

@Zant : sauf si tu as une autorisation express de l'auteur de la photo, je ne pense pas que ce soit une bonne idée de l'utiliser ici pour illustration. Merci

Fiches