Etude comparative de la fondation chez Manica rubida

Re: Etude comparative de la fondation chez Manica rubida

Message non lupar Mic » Jeu 28 Mai 2020 17:20

Je songe à proposer un nid creusable à moyen terme si ma fondation démarre bien. Je pense à un mélange sable et argile du coup.
Avatar de l’utilisateur
Mic

Re: Etude comparative de la fondation chez Manica rubida

Message non lupar Roasty » Sam 30 Mai 2020 21:13

Je fais un petit point sur l'avancée de tout ça une semaine après la récolte.

Pour les propositions de nid, je ne touche plus à rien, chaque reine a choisi son nid.
La dernière chose que j'ai faite concerne la Reine α à qui j'ai proposé, en plus du sable et du BC, un nid que j'ai créé en pierre reconstituée.
Elle a emménagé dedans et n'est plus retournée dans le BC. Point intéressant, elle n'a pas choisi la partie la plus humide du nid pour le moment.

J'ai laissé ces demoiselles une semaine sans aller voir l'état des pontes et ai regardé tout à l'heure où elles en étaient.
Pour l'instant.

Reine α a pondu dans le nid en pierre reconstituée, au moins 6 œufs.
Reine β a pondu dans le nid en plâtre, nombre d’œufs pas quantifiable car madame a rempli les galeries avec du sable.
Reine δ a pondu dans le nid en plâtre, nombre d’œufs pas quantifiable car madame a rempli les galeries avec du sable.
Reine ζ a peut-être pondu, le sable ne permettant pas de savoir pour le moment, d'autant qu'elle présente toujours son abdomen tu côté de la vitre... Cependant le fait qu'elle reste au même endroit me laisse penser qu'il y a peut-être une ponte.
reine η n'a pas pondu. Corrélation ou non, elle est la seule en nid de BC. C'était également une reine quasi morte il y a une semaine (quand je dis quasi morte, c'est qu'elle était recroquevillée sur le sable en bougeant uniquement les antennes. j'ai tenté un truc, je lui ai mis la tête à quelques micro-millimètre de son miellat. Ça n'a peut-être rien à voir, mais le lendemain elle pétait la forme après une période où ses membres bougeaient de manière erratique et non coordonnée...)
Avatar de l’utilisateur
Roasty

Re: Etude comparative de la fondation chez Manica rubida

Message non lupar Roasty » Jeu 18 Juin 2020 11:29

Petit bilan presque 3 semaines après le précédent point.

Reine α n'a pas encore pondu, tentative de polygynie.
Reine β A une quinzaine d’œufs et ses premières larves. Nourrie actuellement avec des mouches fraîchement tuées.
Reine δ a une quinzaine d’œufs et ses premières larves. Nourrie actuellement avec des mouches fraîchement tuées.
Reine ζ n'a pas encore pondu, tentative de polygynie.
reine η n'a pas pondu puis est morte quelques jours plus tard. Les symptômes m'ont fait penser à une déshydratation. Je m'explique. La voyant désorientée, essayant de sortir avec des pattes arrières peu mobiles, j'ai retrouvé les témoignages de reines désorientées qui finissent par mourir recroquevillées. Il y a pas mal de témoignages de suivi là dessus ou de personnes avec qui j'ai pu en parler. Comme la nourriture que je propose est mélangée à de l'eau, je pensais que ça suffisait. Et bien c'est potentiellement une erreur, une fois que j'ai proposé un abreuvoir avec de l'eau pure elle s'est jetée dessus, buvant pendant, au cumulé, 30 min.
Malheureusement je pense que le mal était fait et la reine est morte par la suite. Les autres reines ont maintenant un abreuvoir, malgré un nid humidifié à 100%. Et je peux vous assurer qu'elles boivent, souvent et beaucoup.

En l'absence de ponte de deux de mes reines, je tente une polygynie entre les deux. J'en profite pour tester une hypothèse que j'ai croisée sur une étude concernant les Manica et le fait que la polygynie sur les Manica n'est pas clairement établie. Elle concerne uniquement certaines reines et dans certaines conditions.
D'après l'étude, la polygynie est favorisée pour les microgynes, et les personnes ayant testé ont des résultats très variables. Parfois les reines s'entre tuent, parfois les reines s'acceptent un temps etc. Une hypothèse avait été formulée qu'il fallait d'abord laisser fonder les Manica seules avant de tenter de les mettre ensemble. Il y a peut-être un rapport de domination.

Je considère ici que, en l'absence de ponte, certaines reines ne le font qu'à plusieurs, contrairement à mes deux reines qui ont déjà fondé. L'acceptation entre les deux reines a été immédiate. Après 3 jours de cohabitation, pas de ponte. A suivre.
Avatar de l’utilisateur
Roasty

Re: Etude comparative de la fondation chez Manica rubida

Message non lupar Cheevi » Mer 22 Juil 2020 09:58

Des news ?

Comme je devrais recevoir la mienne semaine prochaine, je suis encore plus intéressé !
Avatar de l’utilisateur
Cheevi

Re: Etude comparative de la fondation chez Manica rubida

Message non lupar Roasty » Sam 25 Juil 2020 14:22

Salut à tous ceux qui suivent cette étude.

Après deux mois, il est l'heure de tirer les conclusions de cette étude.

Pour cela, je mettrai en confrontation deux notions. D'un côté la préférence que peut avoir une Manica niveau nid et de l'autre le taux de survie et/ou la facilité d'humidification.

Pour cela, j'ai confronté cette expérience avec celle d'autres éleveurs que j'ai pu contacter, ayant récolté des Manica à la même période.

Je vais tout d'abord confirmer que, si elle a le choix, la Manica préférera un substrat de type plâtre ou BC. Le tube ne correspondant pas particulièrement à ce qu'elle connaît, je pense.
En revanche, je dois confronter cette notion avec le taux de survie dans des nids en plâtre ou en BC. Et là dessus, force est de constater que le tube est bien plus fiable. Deux de mes reines sont mortes sans jamais avoir pondu dans des nids en BC.
Bon, pour rappel, elles avaient été récupérées dans les mandibules de Formica rufa, mais cela n'empêche que la statistique de survie ne joue pas en faveur des nids en BC ou plâtre.
De même, le fait de nourrir la reine directement en tube semble donner de bon résultats aussi (expérience perso et expérience croisée d'autres éleveurs).
Actuellement, et depuis 3 semaines, les reines sont en tubes avec substrat (sable), nourries tous les 2 jours au miellat avec un insecte tous les deux jours à l'entrée du tube. Le couvain se développe très bien, les reines sont en forme.

Je vais d'ailleurs essayer de confirmer cela avec une nouvelle reine trouvée jeudi 23 juillet. Elle est actuellement dans un petit module avec une semelle de plâtre. Nourrie directement dedans.
Image

J'ai remplacé le système d'humidification avec du sable et j'ai coulé une semelle de plâtre.

Après 1 jour dans le module elle a pondu. C'est plutôt bon signe.

Du coup, pour clore cette petite étude, je pense que le tube avec semelle de plâtre est un bon compromis, sinon le tube simple avec ou sans substrat. Le fait de nourrir en tube donne de bons résultats, mais je n'ai pas d'expérience croisée qui démontrerait un changement par rapport à la présence d'une ADC.
Je ne conseillerai pas les modules en BC ou plâtre pour l'instant, ayant eu un mauvais retour dessus. Cependant si d'autres expériences vont contredire cela je serais intéressé.

*salut*
Avatar de l’utilisateur
Roasty

Re: Etude comparative de la fondation chez Manica rubida

Message non lupar Cheevi » Lun 27 Juil 2020 08:34

Une fois reçue ma gyne de @Crematomate, je pense les mettre dans un tube à réserve d'eau rechargeable et fond en plâtre résiné de ma conception.

Je vais la mettre dans une boite plexiglas avec fond en sable ainsi qu'une coupelle de sable humidifié si elle veut aménager son intérieur.

On verra ce que cela donne... J'espère vraiment réussir.

Merci pour tous tes partages !
Avatar de l’utilisateur
Cheevi

Re: Etude comparative de la fondation chez Manica rubida

Message non lupar Mic » Lun 27 Juil 2020 10:47

La mienne a maintenant 10 ouvrières. La gyne a été placée dans un tube rechargeable chinois avec semelle, l'aire de chasse est une dalle de colle BC avec sur le dessus 2 mm de sable. Elle n'a jamais apporté de sable dans le tube. J'ai malheureusement perdu 3/4 nymphes à cause d'un remplissage trop brutal du tube, sinon la première génération aurait compté une petite quinzaine d'ouvrières. La gyne n'a jamais voulu consommer d'insectes congelés, c'était mouche tous les trois jours donnée en pâture à madame... Depuis l'arrivée des ouvrières plus de souci avec ça. Prochainement, je vais proposer un petit module creusable en sable et argile.
EDIT: la gyne est morte, sans doute à cause des températures bien trop chaudes dans mon appartement pendant cette canicule. Je suis dégouté.
Avatar de l’utilisateur
Mic

Page Précédente


Retourner vers Expériences / Projets avec les Fourmis (TIPE, TPE, Pédagogie…)


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum