Identification : genre Formica

Identification : genre Formica

Message non lupar etii » Lun 10 Mai 2010 15:36

S'il y a des erreurs, merci de les signaler ! :-)
- Genre Formica -

Espèces recensées : Formica corsica (Corse uniquement), Formica cunicularia, Formica cinerea, Formica decipiens, Formica exsecta, Formica foreli, Formica fusca, Formica gagates, Formica gerardi, Formica grouvellei, Formica helvetica (Suisse uniquement), Formica lugubris, Formica paralugubris, Formica polyctena, Formica pratensis, Formica pressilabris, Formica rufa, Formica rufibarbis, Formica sanguinea, Formica selysi, Formica subrufa, Formica truncorum
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le genre ce divise en quatre sous-genres:
  • Raptiformica
  • Serviformica
  • Coptoformica
  • Formica (sens strict)

Coptoformica et Formica appartiennent aux fourmis dites rousses.
ATTENTION: les fourmis dites rousses vivent souvent dans des biotopes protégés (parc) où toute récolte végétale ou animal peut être interdite ou soumise à réglementation.
Avatar de l’utilisateur
etii

Raptiformica

Message non lupar etii » Lun 10 Mai 2010 15:38

- Sous-genre Raptiformica -


Formica sanguinea : ouvrières de 4 à 9 mm; gastre brun noir mat, à base rougeâtre. Tête et thorax presque sans poils. Nids formés de fragments végétaux variés, terre, sable, cailloux. Bord antérieur du clypeus muni d'une encoche en son milieu; thorax rouge clair.
Espèce commune à toute la France jusqu'à 1 800 m d'altitude, sauf en région méditerranéenne. L'esclavagisme n'est indispensable qu'à la fondation. Son activité principale extérieure la plus fréquente est le pillage de cocons de Serviformica, parfois aussi de Formica vrais.
Identification : genre Formica, Morphologie d'une Formica sanguinea.
Morphologie d'une Formica sanguinea.
Identification : genre Formica, Formica sanguinea prédatant une mouche.
Formica sanguinea prédatant une mouche.


Source des dessins : Guide pour l'Identification des Principales Espèces de Fourmis de Suisse d'Edouard Della Santa, 1994, éditions CSCF.
Sources : Les Fourmis d'Europe Occidentale et septentrional de F. Bernard, 1968, éditions Masson et Cie.
Photo: Olivier.
Avatar de l’utilisateur
etii

Serviformica

Message non lupar etii » Lun 10 Mai 2010 15:40

- Sous-genre Serviformica -


Formica fusca : ouvrières de 4,5 à 7,5 mm. Couleur noir cendré, mat; appendices souvent rougeâtre; pilosité faible sur tout le corps, thorax glabre (sans poil), cuisses médianes et postérieures sans poils dressés; epinotum plus bombé que chez Formica gagates. Commune partout en plaine et jusqu'à 1 900 m d'altitude. Niche dans le sol. Souvent, plus de 50% des nymphoses sont nues (absence de cocon).
Identification : genre Formica, Formica fusca
Formica fusca
Image


Formica lemani : ouvrières de 4 à 7 mm: espèce très proche de Formica fusca, vivant en montagne (entre 1 000 et 3 000 m d'altitude) et à la pilosité plus forte. Pro et mesonotum portant jusqu'à une dizaine de poils dressés.
Identification : genre Formica, Formica lemani
Formica lemani
Identification : genre Formica, Formica lemani
Formica lemani


Formica cinerea : ouvrière de 4,5 à 6,5 mm; corps gris cendré, luisant, à reflets bronzés; pilosité forte: occiput, gula, pro-, meso-, epinotum. Epinotum à profil non anguleux. Vit essentiellement sur les berges des cours d'eau.
Identification : genre Formica, Formica cinerea
Formica cinerea


Formica gagates : ouvrières de 4,5 à 7 mm; noir luisant, appendices brun roux clair; pilosité faible sur la tête et le thorax, plus dense sur le gastre; epinotum à très faible rayon de courbure donc largement arrondi. Vit dans ou à proximité des forêts. Grosse fourmi noire pas très rapide !!
Identification : genre Formica, Formica gagates
Formica gagates


Formica rufibarbis : ouvrières de 4,5 à 7 mm; tête et gastre brun noir; teinte rouge clair généralement plus étendue que chez Formica cunicularia (clypeus, mandibules, angles de la face, écaille et une bonne partie du thorax rougeâtre). Pilosité légèrement plus développée; pro- et mesonotum avec de nombreux poils dressés. Appendices brun-roux. Pas de nymphes nues.
Identification : genre Formica, Formica rufibarbis
Formica rufibarbis


Formica cunicularia : ouvrières de 4,5 à 6,5 mm: coloration variable, thorax noirâtre ou rougeâtre (souvent plus clair dans les sutures) plus ou moins tacheté de brun; appendices roux clair; joues avec tâches jaune-orangé. Thorax et écailles en principe sans poil. Commune en plaine et en altitude (jusqu'à 1 800 m). Nid en dôme terreux ou sous des pierres; préfère les lieux sec. Souvent, plus de 50% des nymphoses sont nues (absence de cocon).
Identification : genre Formica, Formica lemani
Formica lemani


Source des dessins : Guide pour l'Identification des Principales Espèces de Fourmis de Suisse d'Edouard Della Santa, 1994, éditions CSCF.
Sources : Les Fourmis d'Europe Occidentale et septentrional de F. Bernard, 1968, éditions Masson et Cie.
Les Fourmis des Bois du Parc Jurassien Vaudois de Daniel Cherix,2006.
photos: etii, arkantous.
Avatar de l’utilisateur
etii

Coptoformica

Message non lupar etii » Lun 10 Mai 2010 15:41

- Sous-genre Coptoformica -


Formica exsecta : ouvrière de 5 à 7 mm; partie supérieure de la tête, tâches thoraciques et gastre de couleur noire, le reste du corps rouge-jaunâtre. Tête à échancrure postérieure profonde. Yeux munis de poils dressés. Palpes maxillaires longs. Gastre poilu dès le premier tergite. Espèce de milieux ouverts avec des nids constitués de brindilles diverses.
Identification : genre Formica, FormicaExsecta.jpg


Formica pressilabris : ouvrières de 4 à 6 mm. Espèce très semblable à Formica exsecta, elle en diffère cependant par un gastre poilu dès le troisième tergite seulement et des yeux non poilus. Vu de profil, le clypeus présente une concavité qui n'existe pas chez la précédente.
Identification : genre Formica, FormicaPressilabris.jpg



Source des dessins : Guide pour l'Identification des Principales Espèces de Fourmis de Suisse d'Edouard Della Santa, 1994, éditions CSCF.
Sources : Les Fourmis d'Europe Occidentale et septentrional de F. Bernard, 1968, éditions Masson et Cie.
Les Fourmis des Bois du Parc Jurassien Vaudois de Daniel Cherix,2006.
Avatar de l’utilisateur
etii

Formica (sens strict)

Message non lupar etii » Lun 10 Mai 2010 15:43

- Sous-genre Formica -


Formica lugubris : ouvrières de 4 à 9 mm; espèce très voisine de Formica pratensis et polytecna. Les tâches foncées du pro- et du mesonotum, plus ou moins étendues, sont indistinctement délimitées. Pilosité en général bien développée. Presque toujours polycalique (plusieurs nids).
Identification : genre Formica, FormicaLugubris.jpg

Formica polyctena : ouvrières de 4 à 9 mm, espèce très comparable à Formica rufa mais à la pilosité plus réduite: gula et face supérieure du thorax à peu près glabre. Toujours polygyne et parfois polycalique.
Identification : genre Formica, FormicaPolyctena.jpg

Formica pratensis : ouvrières de 4 à 6 mm; espèce voisine de polyctena mais à la pilosité plus dense. Les tâches foncées du pro- et du mesonotum sont le plus souvent nettement délimitées. Vit plutôt en milieu ouvert; prairies, talus en bordure de routes; dômes peu élevés faits de matériaux divers. Polygyne ou monogyne mais rarement polycalique.
Identification : genre Formica, FormicaPratensis.jpg

Formica rufa : ouvrières de 4 à 9 mm; tête rouge avec frontale plus ou moins noire. Vit en forêt (surtout de conifères) dans des nids en dômes d'aiguilles de sapin ou de pin. Gula et thorax légèrement poilus. Monogyne et monocalique.
Identification : genre Formica, FormicaRufa.jpg


Formica rufa Vs Formica polyctena:
Identification : genre Formica, polyctenaVsrufa.jpg


Source des dessins : Guide pour l'Identification des Principales Espèces de Fourmis de Suisse d'Edouard Della Santa, 1994, éditions CSCF.
Sources : Les Fourmis d'Europe Occidentale et septentrional de F. Bernard, 1968, éditions Masson et Cie.
Les Fourmis des Bois du Parc Jurassien Vaudois de Daniel Cherix,2006.
Avatar de l’utilisateur
etii

Re: Identification : genre Formica

Message non lupar Avatar2505 » Sam 24 Aoû 2013 12:06

Salut, désolé de déterrer mais je me demandais si les Proformica appartenaient aux Formica.
Je remarque aussi que tu as fais une petite erreur, on dit "polyctena" et non pas "polytecna". Source : Guide Delachaux Fourmis de France.
Voilà bye.
Avatar de l’utilisateur
Avatar2505

Re: Identification : genre Formica

Message non lupar Ookami » Mer 8 Juil 2020 17:01

Petit déterrage. Suite à une discussion sur un groupe polonais, certains affirment que les gynes Formica cunicularia et rufibarbis ne se distinguent pas nécessairement avec la marque bien distincte sur le haut du thorax, mais par la ou les paires de poils sur le prosotum. D'autres membres n'en avaient pas connaissance.

Une paire = Formica cunicularia ou clara, deux paires = Formica rufibarbis.
Quelqu'un peut confirmer :neutral: ? Merci.

Les photos sont d'un des membres du groupe.
Identification : genre Formica, F cunicularia clara
F cunicularia clara


Identification : genre Formica, F rufibarbis
F rufibarbis
Avatar de l’utilisateur
Ookami

Re: Identification : genre Formica

Message non lupar Lebenêt » Mer 8 Juil 2020 17:23

Je ne sais pas ce qu'il en est en Pologne, mais en France, Formica rufibarbis et Formica clara (cette dernière étant bien plus rare, plutôt pyrénéenne) sont de toute façon les seules espèces à posséder le fameux motif. Et ensuite, les deux espèces peuvent effectivement se séparer sur la base de leur pilosité.

Par contre, je ne vois pas vraiment ce que vient faire Formica cunicularia dans cette histoire... Peut-être qu'on peut la séparer du duo précité par sa pilosité, mais ce critère reste toujours moins facile à appréhender pour qui ne maîtrise pas trop la macrophotographie par rapport à celui du motif rouge, qui ne ment (presque ?) jamais.

Edit : En zoomant sur cette photo de Formica cunicularia, je crois bien voir trois poils.
Avatar de l’utilisateur
Lebenêt

Re: Identification : genre Formica

Message non lupar Ookami » Mer 8 Juil 2020 23:28

Justement, d’après certains (et uniquement certains, les autres ne semblant pas au courant), la marque bien repérable sur le thorax n'est pas du tout un signe distinctif entre Formica cunicularia, clara et rufibarbis et donc une Formica qu'on identifierait comme cunicularia basée sur l'absence de marque pourrait en fait être une rufibarbis (et inversement ?).
Jusqu'alors, moi aussi, il me semblait que rouge en dessous mais absence de marque sur le dessus = Formica cunicularia et bien rouge en dessous avec marque sur le dessus = Formica rufibarbis ou éventuellement clara.

Mais le débat (tout en polonais) portait non pas sur rufibarbis versus clara mais bien sur la distinction cunicularia/rufibarbis, certains semblant confirmer l'histoire des poils sur le dos de ces demoiselles et d'autres qui, comme moi, identifiaient la gyne montrée comme étant une F. cunicularia, au vu de l'absence très flagrante de marque rouge sur le dessus, bien que relativement rouge en dessous.
Quand quelqu'un m'a dit de lire les autres commentaires suite à mon identification de F. cunicularia, j'ai baragouiné avec mes propres mots de mon polonais pas très au point, pour reconfirmer si j'avais bien tout compris.
Mais j'avoue être perplexe, c'est la première fois que je lis/entends cela, d’où ma question ici. Mais comme les identifications et classifications évoluent au fil des découvertes, va savoir :neutral: ...

Lebenêt a écrit:Edit : En zoomant sur cette photo de Formica cunicularia, je crois bien voir trois poils.

Ou plutôt deux paires de poils dont on voit partiellement la deuxième paire :-? ?

Edit : Ce qui me laisse perplexe, c'est que je ramasse des gynes Formica rufibarbis toujours au même endroit et moment que des cunicularia, par exemple pas plus tard que ces derniers jours.
Mais sur mes gynes 2017 et 2019 de chaque espèce, il ne me semble pas avoir noté d'anomalie quant aux ouvrières, à savoir les cunicularia ont bien donné des ouvrières plutôt sombres un brin (brun ;) ?) rougeâtre et la rufibarbis 2017 des ouvrières clairement rouge clair pour le thorax. Je vérifierai la rufibarbis 2019 demain.
Avatar de l’utilisateur
Ookami



Retourner vers Documentation pour Identification et Taxonomie des Fourmis


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum