Impact des fourmis sur les jardins

Impact des fourmis sur les jardins

Message non lupar brun° » Mer 1 Juil 2015 22:56

Hello,

Je me posais la question de l'impact, réel, des fourmis sur un jardin. C'est difficile de trouver des études scientifiques sérieuses sur Google, toutes les recherches sont noyées dans le répulsif à fourmis, bio ou non... ;)

On sait qu'elles élèvent des pucerons (quoique pas toutes les espèces de fourmis et pas toutes les espèces de pucerons). En revanche, on regarde moins l'impact positif, la prédation de quasi tous les autres insectes rampants, les limaces/escargots, l’aération des sols, etc. Elles bossent dur ! Si quelqu'un a mis la main sur une étude sérieuse sur ce sujet qui permet de comparer un jardin avec fourmis et un sans fourmi, je serais bien content, car j'ai le pressentiment qu'il y a une croyance erronée sur l'impact négatif des fourmis (quand on arrête de regarder, juste les pucerons et qu'on fait le bilan)...

Et j'irais même jusqu'à me demander, s'il n'y aurait pas moyen de les utiliser, peut-être en implantant artificiellement certaines espèces qui n'utilisent pas les pucerons. Je ne sais pas non plus si cela a été tenté ? (En tout cas, moi, j'essaye avec des P. Pallidula sur mon balcon... Et je suis déjà bien épaté par leur manière d'occuper chaque pot, les uns après les autres, à une vitesse hallucinante, alors que la colonie n'a que 2 ans. Je n'ai pas observé d'impact négatif sur les plantes.

Merci !
Avatar de l’utilisateur
brun°

Re: Impact, des fourmis sur les jardins

Message non lupar romgoss » Mer 1 Juil 2015 23:07

Concernant l’aération du sol, les fourmis ne font pas le poids face aux lombrics : http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosbiodi ... =zoom_c1_8

J'avais vu une estimation de la biomasse totale que représentait les lombrics à travers le monde, le chiffre est astronomique !
La biomasse totale des fourmis est aussi très impressionnante.
Je pense que tu pourras trouver quelques études là-dessus, il faut juste trouver les bons mots-clés pour éviter de tomber sur des biocides. XD

On utilise bien des insectes (à tord parfois) dans l'agriculture pour faire face à des nuisibles alors des fourmis cela ne me semble pas idiot, à l'image de la coccinelle et du puceron chez les mains vertes.
Avatar de l’utilisateur
romgoss

Re: Impact, des fourmis sur les jardins

Message non lupar AFC » Mer 1 Juil 2015 23:13

Fais gaffe à ne pas implanter d'espèces qui ne sont pas locales, sinon, ça peut être dévastateur, avec un impact sur une surface beaucoup plus grande que ton jardin.
Ensuite, les fourmis ont un réel impact positif sur la nature, surtout concernant les Messor sp. qui moissonnent et dispersent des graines partout ! Je ne retrouve pas d'article parlant de cela, mais je sais que des scientifiques ont implanté de nombreuses jeunes colonies de Messor dans une région qui avait été dévastée par un feu et où rien ne poussait : les Messor ont beaucoup aidé au retour de la nature dans la zone. :hihi:
Il y a également un document parlant du rôle de la fourmi rousse, Formica sp, dans l'écosystème des forêts, c'est très intéressant : http://documents.irevues.inist.fr/bitst ... sequence=1

Sur ce, bonne lecture ! ;-)
Avatar de l’utilisateur
AFC

Re: Impact, des fourmis sur les jardins

Message non lupar brun° » Jeu 2 Juil 2015 09:39

romgoss » Ce n'est pas évidant d'appréhender le problème globalement, les fourmis agissent sur pas mal d'aspects différents, l’aération des sols n'est sans doute pas le meilleur point, mais en revanche, la part de prédation doit jouer son rôle de régulateur des autres insectes.

AFC>> je suis dans le Sud, les P. Pallidula sont partout ! :)

Pour l'histoire des Messor, je connais cette expérience, elle a lieu sur la plaine de Crau, une immense steppe aride balayée par le vent et les effluves pétrochimique de Fos sur Mer... Il y a un pipeline qui a pété en plein milieu de cette zone "protégée" et a imbibé les sols d'hydrocarbures sur une bonne surface... Je m’étais renseigné sur l'expérience qui est donc en cours, et rien ne dit que l'implantation des Messor ait eu un impact positif, les autres études sur les Messor montrent qu'elles ont un impact autant positif (dispersion des graines) que négatif (prédation des graines). J'ai eu beau cherché, je n'ai pas trouvé les conclusions, j'imagine qu'il faudra attendre encore quelques années... Je ne sais pas non plus s'ils ont laissé une zone témoin pour comparer.

Merci en tout cas, et ça me laisse à penser que globalement, il n'y a pas eu beaucoup d'études scientifiques sur ce sujet... snif !
Avatar de l’utilisateur
brun°

Re: Impact, des fourmis sur les jardins

Message non lupar phelsuma » Jeu 2 Juil 2015 12:24

La science ne vérifie que les paramètres qu'elle a choisis parmi ceux dont elle a connaissance.
L'impact réel d'une espèce sur un environnement n’appartient qu'à la nature et ce qui peut apparaître comme un fléau à l'échelle humaine est peut-être nécessaire à une échelle plus globale.

L'impact des fourmis sur nos jardins... Il est moindre que celui qu'on a sur le leur.

La nature place les bonnes créatures au bon endroit. Elle s'est plantée qu'une seule fois mais je ne vise personne. }:->
Avatar de l’utilisateur
phelsuma

Re: Impact, des fourmis sur les jardins

Message non lupar mrpatate » Jeu 2 Juil 2015 12:44

Quelques articles ==>
http://www.actu-environnement.com/ae/news/cnrs-spse-reserve-crau-rehabilitation-fourmis-pompage-petrole-nappe-bacteries-15796.php4
http://www.terresacree.org/actualites/1643/actualite-comment-la-maree-noire-de-la-crau-a-disparu-98086
http://www2.cnrs.fr/sites/communique/fichier/dpingenierieecologique_1.pdf

J'ai passé mon bts gestion et protection de la nature en parlant du rôle et de l'importance des fourmis sur un site naturel. *good*

Bonne lecture !
Avatar de l’utilisateur
mrpatate

Re: Impact des fourmis sur les jardins

Message non lupar brun° » Jeu 2 Juil 2015 15:47

Phelsuma>> Justement, ce serait bien que la science s'empare de cette question, parce qu'actuellement, on tue sans réfléchir. Hors, ça mériterait des arguments plus étayés et plus scientifiques sur la question de l'impact des fourmis sur un jardin.

MrPatate >> Concernant Crau, il va falloir attendre une bonne décennie avant d'en tirer la moindre conclusion, du coup, ça m'éclaire pas trop, même si c'est passionnant. As-tu abordé la question des fourmis dans le cadre de l'agro-écologie ?

Je viens de me commander un ouvrage plus généraliste sur le sujet : "Jardinez avec les insectes" de Vincent Albouy (entomologiste à l'OPIE) En espérant qu'il aborde un peu la question des fourmis. ;) Si je vois des informations intéressantes, je remonterai ça ici. J'essaye aussi d’épancher du coté de la permaculture, mais il y a beaucoup de beaux discours, avec des expérimentations "au doigt mouillé", la fiabilité n'est pas au top.
Avatar de l’utilisateur
brun°

Re: Impact, des fourmis sur les jardins

Message non lupar raphael35 » Jeu 2 Juil 2015 16:07

romgoss a écrit:Concernant l’aération du sol, les fourmis ne font pas le poids face aux lombrics


Faux ! A l'échelle de la terre les fourmis remontent chaque année autant de tonnes de terre à l'hectare que les lombrics.
Par ailleurs, la biomasse des fourmis représente à elle seule environ 1/4 de la biomasse des insectes ce qui est plus lourd que la biomasse des vers de terre.

Et sinon dans ta question, tout dépend si tu appelles jardin un vrai jardin ? Ou jardin un potager ?
L'utilité écologique des fourmis est encore très peu, trop peu, étudiée et par exemple la relation fourmis / pucerons / plantes est bien loin d'être aussi simple que "elles élèvent des pucerons donc c'est mauvais".
En effet, on sait qu'en récoltant le miellat et en l'empêchant de tomber sur les feuilles, elles limitent également une maladie des plantes la fumagine. Donc elles élèvent des pucerons, mais les pucerons sont moins négatifs quand les fourmis sont là.
Par ailleurs, tous les systèmes de colle à mettre sur les troncs des arbres et qui empêchent les fourmis de monter n'empêchent pas pour autant les pucerons d'être présents et les arbres d'être malades.
Enfin on oublie très souvent le rôle des fourmis dans le recyclage de la matière. On estime que 90% des insectes qui meurent dans la nature finissent dans une fourmilière. En transformant ces insectes en engrais (déjection de fourmis), les fourmis jouent un rôle indispensable dans la qualité des sols.

Pour ce qui est des études sur le jardin je n'en connais pas.
Et effectivement le livre "Jardinez avec les insectes" est vraiment super intéressant. Par contre il n'y vraiment pas beaucoup de contenus concernant les fourmis.
Avatar de l’utilisateur
raphael35

Re: Impact des fourmis sur les jardins

Message non lupar brun° » Jeu 2 Juil 2015 16:19

Concernant l’aération des sols, je crois qu'il y a une énorme différence entre nos régions et les milieux tropicaux où les fourmis jouent un rôle plus important à ce niveau (je dis ça, sans vérifier, il me semble donc... à confirmer).

Je parlai de jardin en général, et oui, plus particulièrement de jardin potager, dans une logique agro-écologique.
Avatar de l’utilisateur
brun°

Re: Impact des fourmis sur les jardins

Message non lupar Sha-ka » Jeu 2 Juil 2015 17:21

Pas sur les jardins mais ça reste intéressant : http://www.lapresse.ca/sciences/201412/ ... w-york.php
Avatar de l’utilisateur
Sha-ka



Retourner vers Partie Généraliste


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum