Conseils pour transvaser une colonie de Crematogaster

Re: conseils pour transvaser une colonie de Crematogaster

Message non lupar olimos » Dim 16 Oct 2016 13:12

Le problème c'est que les salles sont trop grandes pour une si jeune colonie, du coup tes fourmis vont surement transformer l'espace dont elle n'auront pas besoin en dépotoir. Des moisissures et des acariens vont pouvoir s'y développer et ça ce n'est pas très bon pour la colonie à long terme.
Pour la moisissure, si j'ai bien compris, il faut mettre une goutte d'eau de javel dans l'eau de tes fourmis.
Je ne suis qu'un novice donc ce que je dis n'est pas trop fiable. XD
Avatar de l’utilisateur
olimos

Re: conseils pour transvaser une colonie de Crematogaster

Message non lupar tchapomèou » Mar 18 Oct 2016 17:20

J'ai bien lu et trouvé nombre de réponses, c'est vraiment un super forum ! Par contre, je n'arrive pas à comprendre comment des animaux qui vivent sous terre ne sont pas dérangés par une lumière braquée sur leur colonie ?
Avatar de l’utilisateur
tchapomèou

Re: conseils pour transvaser une colonie de Crematogaster

Message non lupar Deucalion » Mar 18 Oct 2016 17:48

Si on propose a une colonie deux nids avec les mêmes conditions exceptée la lumière, elles choisiront à coup sûr le nid dans le noir. La lumière en soit n'est pas gênante car hormis la tranquillité rassurante, elle n'apporte rien d'autre. Ce qui est d'ailleurs un facteur sur lequel on joue lors d'un déménagement. Dire que cela ne les dérange pas je ne sais pas, mais on peut dire que cela n'influe pas ou presque pas sur leur développement.
Ce sont les changements de luminosité qui sont une source de stress, exactement comme pour toi quand on allume le plafonnier le matin par surprise quand tu dors encore. :hihi:
Avatar de l’utilisateur
Deucalion

Re: conseils pour transvaser une colonie de Crematogaster

Message non lupar Dronenature » Mar 18 Oct 2016 18:02

Bien que la sensibilité à la lumière dépende des espèces, je rejoins l'avis ci-dessus, la tranquillité in-tube est importante.
Je rajouterais même que le caractère confiné, la différence de teneur en CO2 (et d'hygrométrie selon les espèces) joue beaucoup sur la différenciation intérieur/extérieur de la part de nos locataires.
La saturation en phéromones et pistes olfactives doivent jouer aussi... C'est d'ailleurs observable facilement chez Crematogaster scutellaris qui n'ayant pas forcément besoin d'humidité dans le nid, peuvent vite instaurer que leur ADC fait partie du nid. Pour y remédier je dois user de ventilation, brumisation et laisser le couvercle de l'ADC le plus souvent possible, ouvert... À l'inverse, quand on lit les blogs sur des exotiques aux longues mandibules, la lumière semble être un vrai souci.
Avatar de l’utilisateur
Dronenature

Page Précédente


Retourner vers Le Coin des "Débutants"


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum