[Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula

[Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula

Message non lupar Nebula » Dim 9 Déc 2012 02:53

Bonjour à tous, et bienvenue sur ce blog qui, je l'espère, sera long !

Ma gyne Crematogaster scutellaris ("amoureusement" baptisée "la cremato", ou "Krema" quand j'ai faim) vient d'avoir sa toute première ouvrière et a un comportement et un couvain très encourageant. Je commence donc son suivi, dans l'espoir que l'aventure ne s'arrête pas de sitôt.

Pour la petite histoire, c'est une espèce que j'aime particulièrement. Mon coup de foudre est principalement esthétique : je les trouve très élégantes... toutes fines, une taille de guêpe, un gastre en flamme, d'un noir luisant et la tête bien rouge ! Leur aspect de guerrières colle d'ailleurs avec leur comportement : voraces, elles ne jurent que par la viande fraiche ! Bref, elles me donnent des frissons...! *oups*

J'ai donc à peine réfléchi quand Joshua a proposé des gynes seules de cette année... après une première tentative avortée, je voulais réessayer. La grande dame est bien arrivée, en même temps qu'une petite fondation de Lasius sp noires.


24 Octobre 2012
Suivant les conseils de Joshua et de Vince (merci au passage), je l'ai mise au chaud et au noir. Ayant été nourrie avant l'envoi, elle pouvait aisément sauter la diapause et commencer sa vie de reine.

Il n'aura fallu qu'une dizaine de jours pour qu'elle commence à pondre. Et la bougresse n'a pas lésiné sur la quantité ! \o/
[...]
Je lui mets un bout de gelée de sirop d'érable : avec toutes ces larves, elle a sûrement un petit creux, et je préfère éviter qu'elle utilise sa progéniture comme casse-croûte *vicieux* . Elle s'est un peu nourrie dessus puis est retournée sur son couvain. Mon cerveau a voulu participer en me faisant remarquer qu'il aurait été ingénieux de mettre la gelée sur de l'alu. Tant pis !
Pour ceux que ça intéresse, la recette de la gelée c'est : moitié eau / moitié sirop. On rajoute un peu de maïzena (à l'oeil). Et un tour au micro-ondes (20 secondes). Et voilà, ça a pris ! *good*


29 Novembre 2012
La première nymphe commence à se colorer. C'est pour bientôt !
À ce moment là, elle a déjà 2 ou 3 nymphes, quelques larves en cours de nymphose (ou très proche), pas mal de larves en croissance (L2 - L3) et quelques oeufs / jeunes larves. Un couvain très satisfaisant en somme, il ne devrait pas y avoir de creux générationnel. :]) (Hmm... mon système de quantification est approximatif, mais j'ai une mémoire limitée et j'ai déjà oublié mon comptage, désolée.)


8 Décembre 2012
Première naissance ! Je l'ai constatée vers 22h, mais c'était tout frais : l'imago était encore jaunâtre. La gyne était peut-être un peu pressée, ou alors la coloration est vraiment lente.
Il faut préciser qu'il m'arrive de débrancher le tapis chauffant (c'est le jeu des prises musicales), et parfois je ne pense à le rebrancher que 24 ou 48h plus tard. :tututu: Il ne fait pas très chaud chez moi, donc les baisses de température ont dû ralentir le développement du couvain.
Au vu du couvain, je devrais avoir une autre naissance très bientôt (demain peut-être), et une autre peu de temps après. 8-) Les autres nymphes (3 ou 4 je crois) n'ont pas encore commencé à se colorer.

La jeune ouvrière étant bien fringante, et la gyne bien affamée, j'ai décidé de les nourrir : sirop de menthe dilué, il fait un malheur auprès de mes autres colonies. Je verse une goutte sur la gelée de sirop d'érable (qui depuis le temps a un peu séché). Du coup cette dernière se réhydrate, la gyne se jette sur le mélange improvisé.
[Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula, Une gyne affamée...
Une gyne affamée...

Le tube est encore en plein air, en pleine lumière, mais ça n'a pas l'air de la perturber plus que ça... À peine un coup de tête pour vérifier qu'elle ne risque rien...
[Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula, Gyne
Gyne


Finalement, l'ouvrière n'a rien mangé, elle est restée auprès du couvain la plupart du temps. Elle doit attendre que sa mère fasse tout le boulot !
[Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula, Couvain
Couvain


Pour finir, une petite photo de famille !
[Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula, Photo de famille
Photo de famille



La prochaine étape sera de leur fournir des protéines animales. J'ai plusieurs options : j'arrive à attraper une mite (adulte ou larve) ou une drosophile ; ou alors je leur donne des paillettes de nourriture pour poissons.
Je fais maintenant appel à votre expérience, vos conseils, votre bon sens (par ici) : quelle solution est la plus adaptée pour une toute petite fondation, sachant que j'ai des larves voraces à nourrir ? Ah et les paillettes pour poissons (je sais qu'il y a des amateurs ici), vous les donnez comment ? tel quel, ou dans une préparation ?


Désolée pour la qualité des photos qui n'est vraiment pas satisfaisante. Le tube est un peu crade (mais à l'extérieur... pas impossible qu'une fois j'ai mangé un kebab avant de jeter un œil aux fondations), mais l'appareil photo a ses limites... Dès que j'ai mes sous, je cherche un appareil plus performant. En attendant, je vais regarder sur internet si il y a des explications pour les débutantes comme moi : ça sert à rien d'avoir un bon appareil si je ne sais pas m'en servir ! (d'ailleurs si vous avez des conseils, n'hésitez pas).

Comme toujours, vous pouvez vous exprimer dans le Q/R du blog ;
http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=12940


Prochain billet dans une quinzaine de jours (idéalement), si j'ai réussi la transition vers le début de colonie. La difficulté pour moi est de les nourrir correctement et de leur apporter les conditions idéales.



EDIT :
Naissance de la 2e ouvrière le 9/12/12, comme prévu. Les larves sont nourries avec le mélange de sirops ; les ouvrières ont déplacé quelques granules pour poissons sur le couvain, à voir si elles sont ingérées.
Image
Avatar de l’utilisateur
Nebula

Re: [Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula

Message non lupar Nebula » Mar 8 Jan 2013 11:57

Salutations ! *salut*

Il s'est passé 1 mois depuis mon dernier billet, c'est donc le moment de faire un petit bilan.
Le premier s'était donc terminé sur cette interrogation : serais-je capable d'assurer la transition de la fondation, de les nourrir correctement ?

Je suis heureuse de vous annoncer que ça s'est passé sans problème, à coup de sirop de menthe dilué et de poudre pour poissons. Elles ont stocké un peu de poudre (pas du tout salissante) et arborent de petites physiogastries vertes.



Mercredi 12 décembre 2012
La population a vite augmenté, avec quasiment une naissance par jour. Elles ont donc atteint 7-8 ouvrières (classique pour une première génération).

J'ai rapidement eu un "souci" : elles sont loin d'être timides ! Donc dès que je touchais le tube, elles se précipitaient vers le coton de sortie pour aller chasser et défendre leurs petites soeurs. Le tube a donc été connecté à une aire de chasse de fortune.
N'étant pas très douée de mes mains, j'ai bien évidemment laissé un jour entre la boîte et le tube... et quelques heures plus tard 2 ouvrières étaient en vadrouille dans l'étagère. J'ai ramené celles que je trouvais et refermé le tube, me disant qu'elles devraient bien attendre que je trouve une meilleure solution. J'en ai perdu 1 ou 2 dans la bataille.

J'ai donc décidé de leur fabriquer un nid dans une boîte de Ferrero. Ayant déjà eu une expérience malheureuse avec la pâte à modeler, j'ai simplement coulé le bloc de plâtre puis creusé les galeries. J'ai ensuite blindé le nid, fait un trou pour l'humidification (au cas où) et découpé le couvercle pour ouvrir l'ADC.

Avant le blindage :
[Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula, Face
Face
[Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula, Arrière
Arrière

Il y a aussi un petit côté avec des galeries, mais il semblerait que j'ai eu la flemme de le photographier. En gros, il y a juste 2 grandes salles.


J'ai simplement posé le tube dans l'ADC, mis le nid sous ma lampe chauffante, à côté de mes Messor barbarus. Avant de partir en vacances je les ai nourries en leur donnant du sirop de menthe dilué (elles adorent) et de nouveau de la nourriture pour poissons.



Vendredi 4 janvier 2013
En revenant j'ai constaté qu'elles avaient emménagé dans le nid.
Leur population est de 10 ouvrières. Il n'y a pas eu beaucoup de naissances, malgré les quelques nymphes prometteuses et les 2 semaines écoulées. Je pense que c'est parce que le tube était moins bien chauffé dans l'ADC que sur le tapis chauffant, il y a donc eu un ralentissement du développement jusqu'à ce qu'elles déménagent.

Elles se sont bien organisées, avec leur réserve de poudre (à croire qu'elles vont faire la guerre), le couvain au point le plus chaud et la gyne bien installée avec sa garde personnelle.
Le couvain est honnête avec environ 5 nymphes (peut-être plus), des larves de tout stade et une belle grappe d'oeufs et de petites larves.
Image




Mardi 8 janvier 2013
Premières naissances depuis mon retour, ce qui porte leur nombre à 13 ouvrières. Il est intéressant de noter que l'imago était à peine coloré, à tel point que j'ai failli ne pas le voir ! C'est la première fois que je vois une fondation si pressée de faire naître de nouvelles ouvrières.
J'ai suivi le conseil de Libertango et j'ai un peu augmenté la température dans le nid à 30°C environ, c'est peut-être ce qui les a motivées.


J'adore leur comportement : elles ne sont pas timides du tout, elles arpentent leur aire de chasse toute la journée à la recherche de nourriture fraîche, et chassent !
Dimanche, je leur ai mis quelques collemboles, pour changer le quotidien et m'amuser un peu. La première rencontre a été comique : l'ouvrière et le collembole ont fait un petit bond en arrière, l'ouvrière a même sursauté des antennes, à se demander qui a eu le plus peur. Et tout de suite après elle lui a sauté dessus pour le tuer et le ramener au nid. }:->
Ce faisant elle a recruté ses soeurs qui sont sorties à 5 (sur 10, c'est pas mal) pour chasser les collemboles et les mettre à mort. Quelle détermination guerrière !

Pour finir, une petite photo de famille datant de ce matin, ainsi qu'une photo de la face habitée. La gyne se déplace régulièrement du couvain (pour pondre ?) à la salle tout à droite (et qui est normalement à l'ombre).
[Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula, Gyne + couvain
Gyne + couvain
[Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula, Nid
Nid



Merci de m'avoir lue ! Pour vous exprimer, commenter, critiquer, c'est ici : sur le Q/R du blog
Avatar de l’utilisateur
Nebula

Re: [Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula

Message non lupar Nebula » Ven 15 Fév 2013 00:28

Quelques nouvelles fraîches !

Un nouveau mois s'est écoulé, et la fondation a bien évolué.

Il y a eu une autre vague de naissances, ce qui a porté la population à 30-35 ouvrières. Depuis les naissances sont plus régulières, le couvain présente plusieurs niveaux de développement.
Actuellement j'en suis donc à une quarantaine d'ouvrières. Je ne m'attendais pas à ce que ce soit aussi rapide ! Sur la photo suivante on voit une partie des ouvrières et du couvain : le reste est en train de bronzer un peu plus loin.
[Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula, Gyne + ouvrières + couvain
Gyne + ouvrières + couvain



J'ai aussi eu ma première morte, probablement de causes non-naturelles. En fait, il y a eu un petit... accident.
Mes Messor n'étant pas portées sur l'exploration, j'ai un peu négligé de renouveler leur anti-évasion (une simple bande d'1 cm d'huile d'olive). Il se trouve qu'une media a trouvé le moyen de s'échapper, et est rentrée dans l'ADC de mes Crematogaster scutellaris, et s'est donc faite piéger... Quand je m'en suis rendue compte il était déjà trop tard : elle s'était déjà introduite dans le nid.
S'en est suivi un combat épique impliquant notamment : des jets d'acide (piouw ! piouw !), des combats à poings mandibules nues (pif ! paf !), la participation de la gyne (noooon ! inconsciente !) et de folles courses-poursuites dans les galeries (je suis à côté de toi mais tu ne me vois pas ! ninja !). Après 45 minutes de lutte, la media est sortie du nid complètement paniquée et je l'ai achevée.

Je sais que ma narration peut laisser penser que c'était un mini film d'action, mais on aurait surtout cru voir un mauvais film d'horreur... Il ne se passe rien, on crie à la gyne de ne pas y aller (mais elle y va quand même), on crie aux ouvrières d'y aller (mais elles n'y vont pas, et s'envoient de l'acide mutuellement)... Et il faut un deux ex-machina pour donner une fin à l'intrigue.
Bref, quelques heures plus tard elles ont sorti un cadavre et l'ont déposé dans le coin "déchets mais pas trop" de l'ADC. (Elles vont parfois y récupérer des trucs pour les manger). Elles se sont aussi mises à la réduction de l'entrée du nid, en utilisant justement ces déchets-mais-pas-trop.
[Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula, Réduction de l'entrée du nid
Réduction de l'entrée du nid



Ça ne se voit peut-être pas sur les photos, mais elles ont décidé de déménager, probablement parce que j'ai dû un peu trop les chauffer un jour. Elles ne sont donc plus maintenant sur la face exposée à la lampe, mais sur le petit côté du nid. Celui que je ne peux pas voir... Du coup je vais probablement faire pivoter le nid.
Ceci dit, elles déplacent assez souvent le couvain sur la face la plus chaude, notamment les larves.


Concernant l'alimentation, elles ont droit à une proie assommée de temps en temps (des mites, l'invasion locale semble reprendre le dessus). Elles ont toujours leurs petits granulés pour poisson, qu'elles stockent religieusement, et je leur ai mis un petit abreuvoir avec du sirop de grenadine dilué. Il est bricolé à partir d'une dose de liquide physiologique, et ça marche très bien !
[Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula, Abreuvoir + granulés
Abreuvoir + granulés



Comme toujours, pour les commentaires, ça se passe sur le Q/R du blog !
Avatar de l’utilisateur
Nebula

Re: [Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula

Message non lupar Nebula » Mer 6 Mar 2013 01:43

L'heure du billet mensuel a sonné.

C'est correct comme fréquence de mise à jour, suffisante pour suivre correctement le développement de la colonie. Au programme : un point sur la population, ainsi qu'une évolution du comportement. Le tout agrémenté de photos.



Depuis la dernière fois, le développement s'est poursuivi, toujours aussi rapide. Nous en sommes donc à 70 ouvrières environ (ça bouge bien ces petites choses), soit un doublement de la population en moins de 3 semaines. Ça fait plaisir !
[Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula, Ouvrières + couvain
Ouvrières + couvain

Actuellement, le couvain est plutôt réduit, il atteint parfois le double de cette taille, généralement juste avant une nouvelle vague de naissances. J'ai un peu modifié mon installation, donc la température dans le nid a légèrement augmenté et le couvain devrait bientôt être déplacé au nouveau point chaud.

Dans ma grande maladresse, j'ai écrasé le gastre d'une ouvrière. *oups* Je voulais juste me débarrasser d'un collembole accroché à mon doigt, et elle s'est trouvée au milieu. Ce qui est "marrant", c'est qu'elle avait le gastre plein, donc quand ça a éclaté, j'avais une mini-goutte de sirop sur le doigt. Ça donne une idée du volume qu'elles ramènent quand elles vont se nourrir.

Tout à l'heure j'ai trouvé un cadavre sans tête, plongé dans un reste de sirop à moitié sec. Je ne sais pas si c'est la vieillesse (à quelques mois...), si c'est elle s'est noyée et une de ses soeurs lui a gentiment coupé la tête (mais elle était dans le sens opposé au sirop), ou si une de ses soeurs l'a décapitée et a tenté de maquiller son crime...



Ce qui me permet de faire la transition vers leur nouveau comportement. Pendant qu'elles se nourrissaient, j'ai pu constater une agressivité, ou plutôt une tension. Lorsque elles se croisaient, il arrivait qu'elles se "surprennent" et commencent à s'attaquer, avant de réaliser que ce n'est pas un ennemi. Je ne sais pas à quoi c'est dû. Si vous avez des idées, n'hésitez pas à les proposer !

Dans le précédent billet, j'avais évoqué l'incident du média Messor barbarus rentré dans le nid, et leur réaction une fois la crise terminée : la réduction de l'entrée grâce à des déchets. Ce travail s'est poursuivi, 1/3 du passage est maintenant bloqué. En plus de cette mesure, 2-3 ouvrières surveillent en permanence, dissimulées juste sous les déchets, et 5 ouvrières font des rondes dans les galeries attenantes.

Elles sont beaucoup moins timides et sont de plus en plus nombreuses à sortir. Après avoir mis une goutte de sirop dilué dans l'ADC, à sa place habituelle, l'ouvrière "de garde" a rapidement recruté une dizaine de ses soeurs pour ravitailler la colonie. Elles sont encore plus nombreuses quand je leur mets des collemboles, et chassent avec acharnement. En revanche, je n'ai pas l'impression qu'elles y voient grand-chose... elles passent juste à côté sans les attaquer, à moins de les détecter avec leurs antennes.
[Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula, P1050527.JPG




Pour finir, un petit portrait de la gyne, toilettée par une ouvrière. Elle lui a fait la totale, de la tête au bout du gastre, perchée sur sa maman ! XD Et 4 ouvrières effectuant des trophallaxies, dont un jeune imago, en plein gavage. Elles sont restées comme ça 2 minutes environ, imperturbables malgré mes manipulations du nid.
[Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula, Gyne
Gyne
[Blog] Crematogaster scutellaris de Nebula, Trophallaxies
Trophallaxies



Et pour finir, le lien vers le Q/R du blog. *salut*
Avatar de l’utilisateur
Nebula



Retourner vers Blogs des espèces "françaises"


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum