[Blog] "Les Romaines" (Crematogaster scutellaris) de Maskar

[Blog] "Les Romaines" (Crematogaster scutellaris) de Maskar

Message non lupar Maskar » Lun 2 Déc 2013 16:29

Bonjour à tous et à toutes,

Voici mon second blog sur les colonies que je maintiens et qui portera sur une de mes espèces favorites : les Crematogaster scutellaris.

Pourquoi ce nom ?

Tout d'abord, j'aime baptiser mes colonies / fondations pour leur permettre d'exister. La taxonomie à cela d'impersonnelle qu'elle induit une approche très scientifique des espèces qu'elle référence. Je préfère que l'on m'appelle David (voire Maskar) plutôt qu'Homo sapiens sapiens.

Il y a plusieurs raisons au choix de ce nom :
:arrow: la première est que cette fondation m'a été vendue par Romain31 et que j'aime à honorer les précédents propriétaires de mes occupantes en m'appropriant leur pseudonyme (à titre d'information, mes Lasius cédées par Hierodimdius ont été baptisées les Hierinphantes - Terme volé à Amélie Nothomb dans "Hygiène de l'assassin").

:arrow: La deuxième raison provient de leur anatomie. Leur têtes roussies, leur allure de soldate, leur gastre aérien, tout m'évoque une véritable armée plus qu'une simple colonie. La troisième raison se fond dans la deuxième, finalement : leur capacité de recrutement, leur technique de chasse observée à ce jour sur une mouche et une mite, tout leur comportement est exemplaire, mesuré, stratégique : l'Empire Romain dans toute son apothéose.

Qui sont-elles ?

[Blog] "Les Romaines" (Crematogaster scutellaris) de Maskar, Les Romaines - Fondation.jpg


En l'An 29 après Maskar Hadd, le tube de fondation des Romaines fut envoyé et les premiers problèmes surgirent : le tube s'était désolidarisé de l'AdV et avait roulé pendant le transport. On dénombre une quinzaine de mortes et, pire encore : une large blessure de la gyne qui a vu son gastre embouti. Romain31 a réagi avec classe et consciencieusement : il a effectué un envoi d'une deuxième fondation que j'ai reçu intacte.
Et là, bonne surprise : la gyne que je pensais condamnée semble survivre plutôt bien.

Du coup, me voilà en possession de deux colonies de Crematogaster scutellaris viables, une trentaine d'ouvrières chacune et un joli couvain (quelque peu ralenti par la température de 20-22°C de mon appartement).

Première étape : mise en place de deux Aire de Vie : les camps d'entraînement 1 et 2. L'armée des Romaines comptera donc deux unités d'élite qui combattront sous une seule et même bannière (dans deux espaces dissociés, j'entends).
[Blog] "Les Romaines" (Crematogaster scutellaris) de Maskar, Les Romaines - AdV.jpg
[Blog] "Les Romaines" (Crematogaster scutellaris) de Maskar, Les Romaines - AdV 2.JPG


En termes de nourrissage : J'ai déposé des bouchons de bouteille cotonnés dans lequel je dispose une goutte de miel que j'arrose d'eau sucrée. Pour la nourriture carnée, j'évite les denrées putrescibles. Mes Romaines ont donc accès à de la nourriture lyophilisée pour tortues, type crevettes. Je dois admettre qu'elles ne sont qu'un repas de second choix, mais les vaillantes soldates s'en emparent lorsque le besoin se fait sentir. Sinon, de temps à autre, du jambon haché ou du blanc de poulet fait leur préférence : elles se jettent dessus et en ramènent dans le tubes de fondation.

Infestation drosophile oblige, mon lieu de travail est une vraie source de proie vivantes. A l'aide d'une raquette électrique, j'ai pu chasser quelques beaux spécimens de mouches qui ont été avalés en moins de temps qu'il n'en faut pour dire "hippopotomonstrosesquipedaliophobe" (oui, ce terme existe - plus ou moins). J'aime observer leur comportement qui déjà me sied au plus haut point.

Dans le prochain billet, je vous dévoilerai leur nouvel habitat qui m'a été envoyé récemment par Libertango et les contraintes que j'ai eu audit déménagement.

Merci de suivre mon blog avec intérêt (ou avec quelqu'un d'autre !).
Le Question-Réponse est disponible à cette adresse.
A très bientôt pour de nouvelles aventures de mon Armée Rouge !
Avatar de l’utilisateur
Maskar

Re: [BLOG] "Les Romaines" (Crematogaster scutellaris) de Maskar

Message non lupar Maskar » Mar 3 Déc 2013 12:22

Deuxième billet : Le déménagement

Bonjour à tous et à toutes,


Ce billet va vous faire part de mes angoisses suite à un souci que je n'avais pas anticipé mais qui m'a permis (outre la peur) d'aimer davantage mes petites Romaines.

Camp d'entraînement n°1 : La gyne Laesus

[Blog] "Les Romaines" (Crematogaster scutellaris) de Maskar, Les Romaines - Unité 1.jpg

Photos du site marchand, mes propres photos avec colonie à venir

Et oui, le déménagement m'a encouragé à nommer les deux Générales des armées, puisque je dispose de deux unités (cf. ci-dessus). La gyne blessée prend naturellement le nom de Laesus (Blessée en latin). Attention à ne pas confondre avec l'espèce, ce nouveau pseudonyme n'en fait pas une Laesus scutellaris. *good*

A part ce nouveau baptême, peu de choses à redire de ce déménagement. Les soldates, bien que stressées par la manipulation de leur habitat ont tout de suite investi les nouveaux quartiers. J'avais préalablement bouché deux des trois faces habitables pour éviter la dispersion et d'avoir un dépotoir au sein d'un nid trop vide. Laesus étant déjà amochée, j'ai agi avec délicatesse et minutie (ce qui, me connaissant, équivaudrait à l'écriture d'un best-seller par Mr. Ribéry).

[Blog] "Les Romaines" (Crematogaster scutellaris) de Maskar, Les Romaines - Installation nid.jpg


Fait étonnant : le déplacement du couvain : A l'aide d'un pinceau, j'ai procédé à l'extraction des larves et oeufs du tube de fondation et les ai disposé à l'entrée des galeries. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'ai vu qu'une nourrice et moi-même faisions la chaîne ! Chaque fois que je déposais le butin, elle s'en emparait, le disposait dans la chambre choisie et remontait. Parfois même, je la laissais venir sur le pinceau. Elle prenait son dû et repartait dans le nid. L'échange a duré presque deux minutes et je ne m'en lassais pas !

Au final, tout le petit monde a élu domicile sans grand mal. Pour les récompenser de ce bel effort, je leur ai disposé un bouchon miellé comme précédemment dans l'AdV.


Camp d'entraînement n°2 : La gyne Insidius

[Blog] "Les Romaines" (Crematogaster scutellaris) de Maskar, Les Romaines - Unité 2.jpg

Photos du site marchand, mes propres photos avec colonie à venir

Pour comprendre le choix du pseudonyme de cette dernière gyne, il me faut vous raconter une péripétie que j'appelais alors "le drame" mais qui, rassurez-vous, s'est bien terminée.

Fort de mon premier succès, je décide d'organiser le déménagement de ma seconde unité. Machinalement, je réitère les opérations : mise en place de support cotonneux anti-vibratile sous le nid, d'huile végétale sur le plafond périphérique (le seul anti-évasion dont je dispose, souhaitons qu'il soit efficace). Puis, la manipulation plus barbare du tube et la chute des ouvrières dans l'AdF du nouveau nid. Je dispose le couvain dans un coin et très vite, il est amené vers le nid.
Seul petit problème : la gyne est introuvable...

Elle a tout bonnement disparu ! Je regarde dans l'AdV, rien du tout. La mangeoire est vide, je commence à me rendre à l'évidence : la petite perfide s'est faufilé dans le substrat. Ni une, ni deux : je prend un pinceau très fin et commence à ratisser le sable à sa recherche. Une heure plus tard, aucune trace d'Insidius (vous commencez à comprendre son nom ? Insidius veut dire "perfide", et par déformation Insidias veut dire "embusquée").

Après une heure de chasse d'où je reviens broucouille (comme on dit dans le bouchonnois), je décide de mettre le nouveau nid dans l'ancienne AdV en la surélevant à l'aide de coton tige. De temps en temps, je viens voir si le sol se meut, mais non.

Je vais faire une ellipse dans le temps et cela nous amène à hier soir...
Dans l'AdV, je vois quelque chose bouger de la petite décoration d'aquarium en bois et... En bois, quel imbécile ! Les Crematogaster aiment nicher dans le bois mort, pourquoi n'y ai-je pas pensé ?

La gyne était en fait embusquée dans la "souche" de bois avec plusieurs ouvrières, trois d'après mes estimations. Elles ont dû le creuser puisqu'il n'y avait aucune anfractuosité quand je l'y ai déposé. J'ai donc dérangé Insidius avec une lumière éblouissante et quelques minutes après, elle est sortie de la souche avec les quelques ouvrières qui y étaient transies. Allez hop, Caius Insidius, va donc retrouver tes soldates, Maskar Hadd te salutant !

[Blog] "Les Romaines" (Crematogaster scutellaris) de Maskar, Les Romaines - Zoom.jpg


Et voici que ce billet s'achève sur un happy end. Les deux unités sont dans leurs camps respectifs avec plus de peur que de mal.

La suite au prochain billet, merci de votre attention et n'hésitez pas à me faire part de vos commentaires sur le Question-Réponse des Romaines.

A bientôt. *good*
Avatar de l’utilisateur
Maskar

Re: [BLOG] "Les Romaines" (Crematogaster scutellaris) de Maskar

Message non lupar Maskar » Mar 28 Jan 2014 11:33

Troisième billet : A quand le redoux ?

Bonjour à tous !

Un grand sage disait : "ce n'est pas parce que l'on a rien à dire qu'il faut fermer sa bouche", alors pour lui rendre hommage, voici un billet concis et ridiculement pusillanime :

"Garde à vous, soldates !
- Ma reine, les conditions climatiques ne sont pas pour nous aider à combattre.
- Je ne vous veux pas combattre, je vous veux survivre. Qu'en est-il du garde-manger ?
- Pas de réserves, reine, mais nos gastres sont bien dodues et le Géant Blanc sans antennes a déposé de la chair et du miellat dans une énorme cuve bleue que les mandibules laissent de marbre.
- Très bien, prévenez-moi dès qu'il y a du nouveau. Contentons nous de végéter et attendons un mercure plus clément.
- Bien, ma reine."

Les soldates, lovées contre la paroi de leur quartier, voient le retour de leur centurion. Il lutte pour chaque mouvement tant le froid engourdit ses muscles. 20°Camponotus, ce n'est pas un temps à mettre une patte dehors. Dans les méandres de ses gênes, le centurion sait que ses ancêtres ont atterri sur ce continent glacial par mégarde. Il a suffit d'une tempête de Géants blancs pour que les Cereus hexagonus se couchent au sol, puis soient soulevé et mis en terre dans des bacs gigantesques argileux. Les pauvres gynes et leurs condisciples, coincées dans ces monticules, n'ont plus vu la lumière de sitôt... Quelques jours plus tard, elles débarquaient dans le froid contre lequel, encore aujourd'hui, elles luttent chaque jour. Mais après la pluie, le beau temps. Qu'attend le soleil pour refaire surface ?


Les deux fondations de Romaines se portent bien mais les températures proches de 20°Celsius (oui oui, chez les humains, on dit Celsius) ne leur permettent pas beaucoup d'activité. Du coup, mea culpa e diem perdidi, je n'ai pas pu vous faire partager de scènes de chasse. Ce n'est que partie remise. Peut-être au prochain billet ?

J'ai pu cependant avoir la chance de voir un imago. Il n'est rien de plus magnifique qu'un imago Crematogater scutellaris. D'abord blanc, puis gris, puis noir et ambre, les couleurs rousses viennent peu à peu s'inscrire comme des tatouages identitaires sur le casque de la soldate. Léché par ses sœurs et très vite opérationnelle, seul le froid ne peut m'en faire dire davantage sur sa vivacité et la vitesse à laquelle les nouvelles recrues s'adaptent à cette armée puissante, l'Ost Rouge des Romaines.

Désolé pour le manque de photos et mes envolées littéraires (déformation professionnelle je présume), le prochain billet sera sans doute plus visuel. Plus pragmatique, en revanche, je ne saurai vous le promettre.

N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires sur le Question Réponse des Romaines. Bonne journée et à tout bientôt.
Prochainement, mon blog sur ma Messor barbarus. Guettez ma signature ! *good*
Avatar de l’utilisateur
Maskar

Re: [Blog] "Les Romaines" (Crematogaster scutellaris) de Maskar

Message non lupar Maskar » Mer 30 Avr 2014 10:53

Bonjour à tous et à toutes !

Malheureusement, mes activités extramyrmécologiques m'empêchent d'être assidu sur l'ensemble de mes blogs. Je vais toutefois vous donner quelques nouvelles de mes colonies.

Côté Romaine, les naissances sont assez rares, et les aires de chasses des Bi****as choisies initialement pour leur aspect esthétique ne me conviennent plus du tout : les salissures s'entassent et les diverses aspérités et reliefs du décor n'aident pas au nettoyage...

Je pense clairement me débarrasser d'une de mes deux colonies (je rappelle qu'une gyne ayant été blessée durant le transport, Rom m'avait fait parvenir une seconde gyne gracieusement et les deux ont survécu). Dès que j'ai un peu de temps, je tenterai de faire déménager la blessée (mais très vivace) dans un tube à essai afin de la proposer en don sur ce forum. Les Bi****** seront à la vente à un prix dérisoire, histoire que quelqu'un puisse en profiter. Pour ma part, je me lancerai dès que mes travaux immobiliers seront terminés (ma femme et mon fils passent avant mes Crematogaster !) dans la création d'un nid xérophile horizontal pour aider ma colonie à croître.

A ce jour, j'ai encore peu d'ouvrières. Je pense que la gyne ne pond que très rarement et je note presque autant de mortes que d'imago, ce qui entraîne une stagnation assez déconcertante qui, je le déplore, semble pandémique à mes trois colonies actuelles (les deux C. scutellaris et la L. niger).

Côté nourriture : Les grands "classiques" : un bouchon d'eau dans lequel je tasse un coton que j'imbibe d'eau et sur lequel je laisse couler du miel bio, quelques dés ou lamelles de jambon de temps à autre (pas plus de deux fois par semaine car cette denrée est fortement périssable et comme dit plus haut, le nettoyage n'est pas pratique sur ce type d'AdF).

Côté température : Ambiante ! Nous sommes à environ 22-25°C dans le salon où elles sont entreposées, je pense que lorsque l'été sera vraiment là et que le nid sera placé dans la "pièce à fourmis" de ma nouvelle maison (en travaux grrr), la croissance risque d'être exponentielle.

Merci à tous pour votre attention, le prochain billet de ce blog comportera quelques photos.
Avatar de l’utilisateur
Maskar

Re: [Blog] "Les Romaines" (Crematogaster scutellaris) de Maskar

Message non lupar Maskar » Jeu 5 Juin 2014 11:37

Bonjour à tous et à toutes,

Petit sujet sans photo (une fois n'est pas coutume, qu'on se le dise).

"Mais... Tu avais promis des photos pour ce billet !
- Je suis navré, je promets de me rattraper pour le prochain !
- Des promesses, toujours des promesses...
- ... Bon, OK : une photo, mais une seule hein !
- Aaaaah, merci !"


(Conversation extrapolée dans les méandres abyssaux de l'esprit de Maskar Hadd, toute ressemblance avec l'état d'esprit d'un myrmécofourmicien serait fortuite et involontaire).

Contrairement à mes Lasius (voir leur blog dans ma signature), mes Crematogaster évoluent très bien. De toute façon, cette espèce ne cessera de me surprendre : elle s'adapte à absolument tout. Habitat, nourriture, température... Un vrai bijou myrmécophile que je ne puis que conseiller ardemment à tous les éleveurs.

Donc, nous avons une gyne qui continue de pondre à une vitesse Dorylusienne (non non, je ne suis pas de Marseille) et les œufs s'entassent dans la chambre nuptiale. Cette même reine qui stagnait quelque peu me surprend par son couvain. Des nymphes nues (j'ai enfin compris qu'il ne servait à rien d'attendre les cocons chez cette espèce !) sont directement collées à la vitre, comme pour faire exposition de leur bonne santé.

[Blog] "Les Romaines" (Crematogaster scutellaris) de Maskar, Les Romaines - Couvain
Les Romaines - Couvain


Navré pour la qualité (et la quantité) des photos fournies (DES ? Ne nous prends pas pour des jambons, il n'y en a qu'une ! [Marre de mes monologues intérieurs, peut-être faudrait-il que je consulte]), j'espère que le prochain billet sera plus fourni.

Sinon, voici les deux nouveautés du jour :
:arrow: La première colonie de Crematogaster scutellaris, le bataillon n°2 des Romaines a été cédé à Brochibleu, souhaitons-lui toute la réussite qu'il mérite.
:arrow: J'ai décidé de laisser cette colonie dans le Bior*m* même si aujourd'hui, je préfère les nids horizontaux : un déménagement ne me semble pas indispensable en l'état actuel des choses, je plancherai sur un nouveau nid lorsque la colonie sera plus populeuse.

Comme toujours - et c'est une constante que je souhaite appliquer à tous mes blogs - vos avis et commentaires sont plus que bienvenus, lus, agréés et bien souvent suivis. Merci donc d'être particulièrement dithyrambique sur le Q/R de ce présent blog.

A tout bientôt !
Avatar de l’utilisateur
Maskar

Re: [Blog] "Les Romaines" (Crematogaster scutellaris) de Maskar

Message non lupar Maskar » Ven 6 Juin 2014 16:37

Bonjour à tous et à toutes !

Petite mise à jour par rapport à hier avec... des photos !

[Blog] "Les Romaines" (Crematogaster scutellaris) de Maskar, Crematogaster scutellaris - Couvain
Crematogaster scutellaris - Couvain
[Blog] "Les Romaines" (Crematogaster scutellaris) de Maskar, Crematogaster scutellaris - Nymphe
Crematogaster scutellaris - Nymphe


Rien à dire de plus à part qu'elles ont dévoré un cadavre de Camponotus cruentatus (pauvre bête...) en moins de temps qu'il n'en faut pour dire "mort-de-première-génération-je-l’espère-en-tout-cas-mais-ergate-non-sacrifiées-présumées-morte-de-manière-naturelle".

A bientôt !
Avatar de l’utilisateur
Maskar



Retourner vers Blogs des espèces "françaises"


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum