[Blog] Bilan mental d'une Lasius emarginatus

[Blog] Bilan mental d'une Lasius emarginatus

Message non lupar Fahrenheigt » Sam 1 Aoû 2015 11:40

Chapitre 1 :
La prison de verre et de coton.

Lien vers le Q/R -----> http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=21069



L'essaimage était enfin terminé !
Il ne me restait plus qu'à trouver un endroit pour me cacher et pondre, mais le sol était étrange ici, je ne savais pas de quelle matière il s'agissait, mais c'était increusable.
Je commençais à descendre, la tête vers le bas, sur des longs piliers blancs, quand, soudain, il arriva quelque chose.

Des grosses créatures beiges foncées courraient vers moi !

Il fallait vite que je trouve un abri, une cachette, un endroit inaccessible pour les créature aux extrémités arrondies.
Malheureusement, elles allaient trop vite, et m'ont attrapées avec cependant une délicatesse étonnante...

Elles m'ont entraînée dans un endroit étrange, constitué d'une matière transparente qui me permettait de voir tout ce qui m'entourait sans l'atteindre.
Chaque bout de la prison était scellé par du coton, matière agréable au contact que l'on peut creuser.
J'ai donc essayé de le creuser, mais il était trop épais, et je m'étais dit que je mourrais bien avant d'avoir fini.

Je me suis rendue à l'évidence : Les créatures ne me voulaient pas de mal !
On ne met pas quelqu'un à qui on veut du mal dans une prison si... agréable. De plus, la réserve d'eau qui était derrière le coton du fond m'assurait de ne pas mourir de soif.
J'ai donc poussé, poussé pendant de longues secondes avant qu'un œuf tombe du bout de mon abdomen.
J'ai répété cette action jusqu'à avoir 26 œufs, petites boules blanches en qui j'ai placé tous mes espoirs.

Chapitre 2 :
Le couvain, c'est la vie !


Les jours passèrent, se transformant en semaines, durant les quelles les œufs se sont transformées en larves, qui se nourrissaient de mes réserves, grossissant au fil du temps, se transformant finalement en cocons.

Pour le moment, j'ai trois cocons, 15 larves et une dizaine d'œufs, tous ça rangé dans un ordre parfait, preuve que je suis une bonne mère !


To be continued
Avatar de l’utilisateur
Fahrenheigt

Re: [Blog] Bilan mental d'une Lasius emarginatus

Message non lupar Fahrenheigt » Dim 2 Aoû 2015 16:47

Chapitre 3 :
La visite.



Aujourd'hui, les créatures m'ont rendu visite.
Je les ai vues manipuler la prison avec une facilité déconcertante !
Elles ont l'air vraiment puissantes, elles peuvent maîtriser la lumière et m'en ont aspergé, certainement pour mieux me voir.

Elles m'ont également observé à travers du verre grossissant, mais c'est normal, quand je vois leur taille. Elles doivent vraiment me trouver petite.
Pour vous donner une idée, elles ressemblaient un peu à ça :

Image


Alors, par où commencer... ah oui !
J'ai encore pondu, et mon abdomen s'est étendu de manière à ce que je puisse en pondre plus encore !
En additionnant les œufs que je viens de pondre avec les anciens, nous arrivons à 32 œufs !

Les premières ouvrières, qui ne sauraient tarder au vu des 2 cocons qui noircissent à vue d’œil auront vraiment un boulot de malade à accomplir !
J'ai deux larves qui se sont encore nymphosées, ce qui me fait 5 cocons en tout.
Et pour rester dans le couvain, j'ai actuellement 14 petites larves et 2 grosses larves !

Les créatures (que je vais désormais appeler les doigts* ont commencé à préparer une aire ronde, peut-être qu'elles vont enfin agrandir mon territoire ?

La prochaine fois, je pense que ça serait pour les premières naissances !


To be continued

La gyne vous remercie pour tous pour vos commentaires positifs !
*Les doigts : référence aux livres qui ont connu un grand succès nommés : Les fourmis qui ont été écrits par Bernard Werber.
Avatar de l’utilisateur
Fahrenheigt

Re: [Blog] Bilan mental d'une Lasius emarginatus

Message non lupar Fahrenheigt » Jeu 6 Aoû 2015 11:50

Chapitre 4 :



Un mouvement, plus proche du frissonnement que d'un geste volontaire.
Un cocon commençait de s'agiter, et je savais que je devrais bientôt m'atteler à la tâche.
Les doigts me regardaient, je les voyais manipuler le tube et fixer attentivement ce même cocon.

J'ai donc commencé à m'atteler à l'ouverture du cocon.
je tirais sur la matière douce qui entourait l'avenir de ma colonie, puis la lâchais, la rattrapais dans mes mandibules pour l'arracher, ceci pendant de longues minutes, minutes qui se transformaient en heures, au fur et à mesure que la nymphe se dénudait de son cocon.

Ça aura été rapide, il a fallu seulement 4 semaines pour que le premier imago sorte de son enveloppe de soie.
Tous les autres cocons sont blancs, excepté un seul qui commence à prendre des couleurs.

Bilan assez court aujourd'hui, j'ai simplement pondu quelques œufs, pour préparer la prochaine vague.


Prochain billet certainement pour les prochaines ouvrières, l'ajout de l'adc et un petit bilan du couvain *salut* .

To be continued
Avatar de l’utilisateur
Fahrenheigt

Re: [Blog] Bilan mental d'une Lasius emarginatus

Message non lupar Fahrenheigt » Dim 16 Aoû 2015 20:03

Chapitre 5
Le ver




Les naissances s'enchaînaient à un rythme effréné, portant le nombre d'ouvrières à 8.
C'est après la naissance de ma huitième fille que les doigts ont déposé le tube dans une aire rectangulaire, dont les bords étaient enduits d'une matière glissante, empêchant les fuites.

Cinq ouvrières se sont ruées dehors et ont trouvé quelque chose... d'intéressant.

Un bout de ver de farine remuait faiblement, les entrailles à demi sorties.
Oh, pardon, vous ne savez peut-être pas ce qu'est un ver de farine ?

Et bien, c'est ça :
Image

Les exploratrices se sont jetées dessus, jusqu'à avoir le jabot rempli et sont venues nous faire gouter.
C'était extrêmement bon !

Sauf qu'il y eut un mouvement, proche du tremblement de terre,interrompant la trophallaxie, attirant 4 de mes filles dehors.
Les doigts avaient déposé du liquide jaune sur une feuille grise, le liquide dégageant une douce odeur.
Le quatuor s'est approché et a bu jusqu'à s'en faire exploser le jabot !

On a toutes festoyées durant de longues heures, même les larves !

Mais ça, c'était de l'histoire ancienne.

Maintenant, je suis accompagnée de 16 filles , d'une douzaine de cocons, une trentaine de larves et une jolie grappe d'œufs, et le festin précédemment cité, c'est tous les jours maintenant !

On arbore de jolies physogastries, nos thorax rouges et nos abdomens distendus bougeant au grès de nos déplacements.


To be continued
Avatar de l’utilisateur
Fahrenheigt

Re: [Blog] Bilan mental d'une Lasius emarginatus

Message non lupar Fahrenheigt » Sam 29 Aoû 2015 18:02

Phéromones déposées par N°6 dans une coquille d'œuf vide disposée dans la chambre
mémoire de la colonie.


Comment ça marche, ce truc...
Ah, c'est bon !
Moi, c'est N°6, et j'ai découvert quelque chose d'incroyable !
Je me baladais dans l'aire que les doigts nous avaient mise à disposition, quand, soudain, tout se mit à vibrer.
Quelque chose transperça cette aire, et une sorte de tuyau creux fut branché par le trou qui fut crée.

Je m'empressai de m'aventurer dans ce même tuyau, et la découverte que j’eus faite était... incroyable !
Imaginez une aire rectangulaire, plus grande que celle qu'on avait à disposition, était munie d'un trou en son centre, menant dans un endroit aux galeries pré creusées... c'était magnifique, pour nous qui ne connaissions que la vie dans la moisissure, le coton et le plastique.

Voici la zone en question :
Image
.

Il y avait de l'eau, de la nourriture, bref, c'était le pied !
J'étais donc retournée sur mes pas pour informer le reste de la colonie qu'il y avait cet endroit qui nous permettrait de vivre dans de meilleures conditions, mais... personne ne m'écouta !

Il fallut plusieurs heures pour que mes sœurs daignent me suivre, deux heures en plus pour que le couvain soit déplacé et encore une pour que maman se bouge !

Le déménagement était terminé, et la vie pouvait reprendre son cours.

Phéromones déposées par N°8 dans la même coquille.

Sauf que cela ne dura pas.
Un jour, alors que je m'aventurais dans notre nouvelle aire, j’aperçus un tout petit ver de farine, seulement quelques millimètres.
Image

J'ai essayé de l'attaquer, mais il se défendait bien, le bougre !
Je suis donc allée chercher numéro 4, 5 et 6 pour aller le tuer, mais que nenni !
Il bougeait trop, donc nous avons essayé une autre tactique.

Nous l'avons encerclé, nous avons attrapé ses pattes puis l'avons aspergé d'acide formique.
Il est mort en quelque minutes, suite aux morsure, probablement, vu que notre acide est ridicule.

Nous l'avons dépecé sur place, puis ramené sa chair au nid pour faire un bon repas !

Phéromones déposées par L'unique Mère, toujours dans la même coquille

Finalement, nous nous en sortons bien.
Mes filles sont désormais 24, toutes dévouées à ma protection et à la survie de la colonie.
Quant au couvain, nous ne sommes pas prêtes à passer en diapause, puisque nous avons 7 cocons, une bonne quinzaine de larves et une grappe d'une quarantaine d'œufs !

To be continued


Lien vers le Q/R -----> http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=21069
Avatar de l’utilisateur
Fahrenheigt

Re: [Blog] Bilan mental d'une Lasius emarginatus

Message non lupar Fahrenheigt » Mer 16 Sep 2015 17:45

Chapitre 6
Bientôt au dodo...
Lien vers le Q/R -----> http://www.myrmecofourmis.com/forum/viewtopic.php?t=21069


L'hiver approchait à grands pas, et il fallait qu'on s'y prépare.
Une goûte de miellat était toujours disponible devant notre nid, ainsi qu'un petit ver de farine, pour que nous puissions nous repaître et préparer notre hivernation.

Les doigts s'occupaient bien de nous, nourriture à profusion (comme dit précédemment), chaleur, mise dans un endroit calme, à une température qui faiblissait de plus en plus pour entamer notre diapause.

Le couvain est présent en grande quantité : une bonne cinquantaine d'œufs, tout autant de petites larves et une dizaine de larves prêtes à se nymphoser.
Quant aux cocons, il en restait 16.

J'ai maintenant 32 filles, et un couvain grandissant qui n'attend que de se développer.
Bientôt nous serons assez nombreuses pour changer d'habitat, nous commençons à nous sentir à l'étroit...

Bref, nous allons entamer notre diapause, et lorsque nous en ressortirons, nous serons prêtes à entamer un nouveau cycle et produire la troisième génération.


La prochaine fois, ça sera certainement après la diapause ;-) .
Avatar de l’utilisateur
Fahrenheigt

Re: [Blog] Bilan mental d'une Lasius emarginatus

Message non lupar Fahrenheigt » Mar 27 Oct 2015 17:01

Chapitre 7 :
Le Grand Froid
.


Le calme et le froid s'étaient installés sur le camp, nous faisant entrer dans une phase importante : le repos.
Après des mois de ponte acharnée, je pouvais enfin me reposer.
Mais, je savais qu'après cette saison, la ponte recommencerait, et serait bien plus importante que l'année passée.

Nous étions comme en transe, recroquevillées et agglutinées les unes aux autres, avec toutes les petites larves qui ont arrêté leur croissance.

En revanche, certaines ouvrières, courageuses, allaient rapporter de la nourriture, principalement du miellat, parfois agrémenté de petites araignées à la carapace molle.

À ce moment, il ne restait que 42 larves et une grappe d'une soixantaine d'œufs, sans oublier mes 48 filles.


Petit bilan, car il n'y a pas grand chose à dire.
La suite après la diapause *salut* .
Avatar de l’utilisateur
Fahrenheigt

Re: [Blog] Bilan mental d'une Lasius emarginatus

Message non lupar Fahrenheigt » Dim 31 Jan 2016 00:46

Chapitre 8
La boulette


Les doigts nous ont laissés dans un endroit sombre, humide et froid, nous rendant de moins en moins de visites...
Jusqu'au moment où, voulant ré humidifier le nid, ils l'ont fait tomber, nous faisant tomber de haut sur un sol dur et glacé.
Ce fut la panique.
Mes filles couraient dans tous les sens, se demandant bien ce qui pouvait se passer, et essayant de sauver le plus de couvain.
Les doigts aussi semblaient paniqués, ils se sont agités, et on vite ramassé un nid pour nous remettre à l'intérieur.

Image


Les doigts nous avaient toutes ramassées, et réussies à sauver une grande partie du couvain.
Nous étions dans un nid plus grand que l'ancien, et aussi plus confortable !

Nous nous débrouillons bien, 53 esclaves (euh, filles), une cinquantaine de larves, tout autant d'œufs et 1 cocon (l'intrus :p)
Bilan à l'improviste, suite à un petit imprévu, la suite arrive bientôt *salut* .
Avatar de l’utilisateur
Fahrenheigt



Retourner vers Blogs des espèces "françaises"


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum