Page 1 sur 1

risques des températures sur Messor capitatus

Message non luPosté: Dim 25 Juin 2017 22:06
par Felix
Bonjour.

Actuellement en possession de Messor capitatus depuis un peu moins d'un mois, tout se passe tranquillement, j'ai déjà eu quelques naissances, un joli couvain est en place, l'humidité est gérée facilement, et mes chéries se portent à merveille !
Mais voilà, aujourd'hui nous sommes dimanche et c'est le jour des protéines, je donne donc une petite sauterelle que je place à l'entrée du nid, et j'attends très vite qu'une dizaine d'ouvrières travaillent dessus, et à l'heure actuelle, c'est la reine qui est venue déplacer le petit insecte (de 1 cm environ) et qui s'y attaque voracement ! Cependant le point qui m'intrigue c'est qu'entretemps, j'ai chauffé le nid avec ma lampe donc et que le thermomètre que je pose juste au-dessus des fourmis (que je recouvre d'aluminium au préalable pour la lumière même si la lampe n'en produit pas) affiche 31°C et donc je soulève voir leur comportement (elles sont rarement à 31, 29 oui , plus de 30 j'évite) et là, surprise, tout le couvain a été déplacé à l'endroit le plus chaud !
Moi qui pensais qu'il ne fallait pas chauffer à cette température, j'ai l'impression qu'elles apprécient, je ne comprends pas, quelle est la température à ne pas dépasser si ce n'est pas 31°C ? Y a-t-il un risque pour mes petites protégées ? Merci de m'éclairer !

Cordialement, Félix.

Re: risques des températures sur Messor capitatus

Message non luPosté: Mar 16 Juin 2020 11:50
par Azazel
Bonjour.
Comme pour un précédent message, en tant que novice, je ne détiens pas la vérité absolue, et n'importe qui de plus confirmé (surtout pour des espèces que je connais peu) est libre de me contredire.
Ce que je sais, c'est que les fourmis, comme les lézards, sont des animaux à sang froid : elles adorent la chaleur ! Ça les rends plus vives, plus actives. Bien sûr, chaque espèce a des besoins différents en chaleur et humidité, mais tout cet ensemble partage une même affinité avec la chaleur.
Entre 28 et 31°C, dans ces eaux-là (voire peut-être plus pour les espèces originaires de régions arides), c'est parfait pour elles, d'où, selon moi, qu'elles y aient déplacé leur reine : la chaleur ne peut que lui être bénéfique, jusqu'à un certain point bien sûr.
Je te conseille de te renseigner sur le net, ou même ici, quelque part sur le forum, au sujet des températures que supporte l'espèce en ta possession ! ;-)

Re: risques des températures sur Messor capitatus

Message non luPosté: Mar 16 Juin 2020 15:48
par Mario32
Bonjour @Felix, je ne suis encore qu'un novice, mais au vu de certaines réponses que j'ai déjà pu lire sur ce forum, venant de personnes plus expérimentées, il s'agit de se poser les bonnes questions. En effet, pour ce qui est des températures, il convient de se demander quelles sont les conditions dans lesquelles vivrait la colonie à l'état sauvage. Sans rentrer dans les détails, on sait que Messor capitatus peut vivre profondément sous terre, c'est à dire que les températures où elles nichent sont stables mais pas très élevées. On estime la température moyenne à 1 mètre de profondeur sous la terre à 14/15°c. Il n'est peut-être donc, à mon humble avis, pas nécessaire de les chauffer autant.
N'hésite pas à te reporter à la fiche d'élevage dans l'onglet "documentation", sous le sous-titre "conditions de maintien". La question des températures y est abordée avec précision. *good*