La Toxicité des Protéines chez les Fourmis et leur Gestion de la Nutrition

Re: La Toxicité des Protéines chez les Fourmis et leur Gestion de la Nutrition

Message non lupar Hyruma » Jeu 9 Mai 2013 10:28

Après avoir lu ce topic qui est très intéressant, je veux souligner une chose. ^^
Même si les fourmis se nourrissent de protéines, celles-ci ne les dégradent (digèrent) pas forcément aussi bien que nous !! Ce n'est qu'une simple hypothèse de ma part, mais dans notre cas, les protéines (voire leur excès) nous servent à prendre du muscle ^^ (en d'autres choses comme créer les protéines dont notre corps à besoin pour fonctionner). Concernant les fourmis, les protéines sont surtout données aux larves, nymphes lors de leur développement et donc si, une fois adultes, elles en absorbent trop, cela peut leur nuire ! Surtout que je pense que l'excédant ne se transforme pas en muscle chez elles. :)

Après ce n'est que mon avis de biologiste après avoir lu ce topic et sans avoir cherché plus profondément dans les recherches scientifiques. ^^
Avatar de l’utilisateur
Hyruma

Re: La Toxicité des Protéines chez les Fourmis et leur Gestion de la Nutrition

Message non lupar etii » Jeu 9 Mai 2013 16:17

Chez l'être humain aussi les protéines peuvent être toxiques, même digérées -> maladies cardiovasculaires entre autre...
Avatar de l’utilisateur
etii

Re: La Toxicité des Protéines chez les Fourmis et leur Gestion de la Nutrition

Message non lupar raven_045 » Jeu 9 Mai 2013 16:40

Les protéines en excés sont éliminées par le corps chez l'homme et non utilisées : l'organisme prend seulement ce dont il a besoin. Lors d'un apport en protéines, elles sont hydrolysées dans le tube digestif par différentes enzymes, il en reste des acides aminés dont l'organisme va se servir pour créer toutes sortes de protéines codées par notre génome (dont l'actine qui compose en grande majorité le muscle, l'insuline, récepteur...). Le reste des acides aminés est soit transformé en glucose soit en corps cétoniques lors d'un jeûne avancé (les principaux substrats du cerveau). Si le corps n'a aucun besoin de protéines (ni en glucose, ni en corps cétoniques, ni en protéines), elles vont être éliminés en partie dans notre urine, directement sous formes d'acides aminés soit en NH4 (urée).

Le problème avec les protéines chez les fourmis est qu'elles n'ont pas la même machinerie enzymatique que nous, elles ne les dégradent peut-être pas toutes, en font des dérivés plus ou moins nocifs ou toxiques, les éliminent moins bien que nous (comme il a été dit au-dessus leurs systèmes de filtration ne sont peut-être pas aussi efficaces que le nôtre), etc.

Pour le savoir, il faudrait surement bien plus de connaissances sur les fourmis, leurs métabolismes, etc. :-)
Avatar de l’utilisateur
raven_045

Re: La Toxicité des Protéines chez les Fourmis et leur Gestion de la Nutrition

Message non lupar etii » Jeu 9 Mai 2013 16:56

l'organisme prend seulement ce dont il a besoin.

8-O mais alors pourquoi y a-t-il des gens obèses ? Oserai-je la supposition que l'organisme ne prend pas seulement ce dont il a besoin (ce serait le paradis !) et qu'il lui arrive de stocker ??!! Il me semble même avoir lu qu'un excès de protéines animales favorisait le cancer du colon...
Avatar de l’utilisateur
etii

Re: La Toxicité des Protéines chez les Fourmis et leur Gestion de la Nutrition

Message non lupar valerian13 » Jeu 9 Mai 2013 17:10

Il faut éviter les protéines animales.
http://www.one-voice.fr/alimentation-et-vetements-sans-barbarie/proteines-animales-attention-danger/
http://www.arehn.asso.fr/dossiers/proteines/
De plus en plus de gens en prennent conscience et chose incroyable on en parle de plus en plus à la télé...

C'est mieux pour la santé, mieux pour l'écologie, et mieux pour les animaux...

Sur le second lien il y a un graphique intéressant, de quoi éradiquer la faim dans le monde. Même s'il est vrai que le principal problème reste le transport.
Surface nécessaire pour produire 1 kg de protéines (en m²)
Image


Je me permets de résumer les inconvénients (seulement pour la santé) du premier lien, pour les feignants:
Inconvénients
-Certains aliments (viande de porc ou de mouton, charcuterie, fromages…) apportent beaucoup de lipides (c’est ce qu’on appelle les graisses cachées) et du cholestérol.
-Les protéines animales sont riches en déchets (urée, acide urique) dont l’accumulation peut-être nuisible à la santé ou à la forme.
-Elles seraient à l’origine de nombreuses maladies cardio-vasculaires et de certains cas d’obésité.
Avatar de l’utilisateur
valerian13

Re: La Toxicité des Protéines chez les Fourmis et leur Gestion de la Nutrition

Message non lupar raven_045 » Jeu 9 Mai 2013 18:18

etii a écrit:
l'organisme prend seulement ce dont il a besoin.

8-O mais alors pourquoi y a-t-il des gens obèses ? Oserai-je la supposition que l'organisme ne prend pas seulement ce dont il a besoin (ce serait le paradis !) et qu'il lui arrive de stocker ??!! Il me semble même avoir lu qu'un excès de protéines animales favorisait le cancer du colon...


Les gens obèses sont obèses pas parce qu'ils mangent des protéines mais parce qu'ils mangent des lipides, des sucres etc.

Ex : les sucres sont absorbés au niveau de l'intestin hydrolysé en sucre simple, stockés sous forme de glycogène dans le foie, une fois la réserve du foie au max, il y a métabolisation du sucre en acide gras qui vont dans les adipocytes du tissu adipeux et sont stockés.

L'organisme prend seulement ce qu'il faut pour les protéines. Je n'ai jamais parler de sucres, d'acides gras et tout le reste....
Avatar de l’utilisateur
raven_045

Re: La Toxicité des Protéines chez les Fourmis et leur Gestion de la Nutrition

Message non lupar DMX » Jeu 9 Mai 2013 19:41

Je rappelle que l'article repose sur un rapport "protéine/sucre" et non sur des quantités absolues de protéines. Ils ont observé qu'un rapport protéine/sucre élevé induisait une plus forte mortalité par rapport à un rapport plus faible ... c'est donc bien le rapport protéine/sucre qui induit une augmentation de la mortalité (et non uniquement les protéines).
Si on augmente le rapport protéine/sucre, cela implique qu'on augmente la quantité de protéine par rapport à la quantité de sucre ... or cette mortalité est-elle liée à l'augmentation de protéine ou à la diminution de sucre ?

Privez n'importe quel organisme de sucre ... il n'ira pas bien loin ...
Avatar de l’utilisateur
DMX

Page Précédente


Retourner vers Expériences / Projets avec les Fourmis (TIPE, TPE, Pédagogie…)


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum