Page 1 sur 1

Epopées d'une construction pour Messor barbarus

Message non luPosté: Lun 31 Déc 2018 00:19
par Filoulou
Bonsoir à tous !
Laissez-moi vous conter l'histoire de mes petites Messor barbarus.
A leurs arrivée, il y a de cela un an et demi, elles n'étaient que très peu nombreuses. Leur premier habitat fut construit dans un petit aquarium, à l'aide de plâtre, sur les plan d'un piètre architecte, mais qui n'était pas sans ingéniosité.

Image


Elles y vécurent heureuses et eurent énormément d'enfants !
À tel point que, l'été venu, elles ne se sentirent point dépourvues, sauf... de place ! Celle-ci vint à manquer cruellement et ces petites congénères n'eurent d'autres choix que de se mettre à creuser. Elles envahirent les plus sombres recoins de l'aquarium et allèrent même jusqu'à se glisser dans les bas-fond les plus obscures.

Devant l'urgence de ses bêtes, le pauvre paysan décida qu'il était temps d'offrir à sa meute un nouvel habitat digne de ce nom.
La première étape fut la plus longue car il fallait trouver une idée ! Heureusement pour notre charpentier en herbe, un forum connu de tous ici regorgeait d'idées ingénieuses et d'inspirations en tout genre.
En tombant sur la création d'un certain "benj4min" (que je remercie fortement), la motivation vint soudainement et il fut temps de passer à la deuxième étape.
Après un petit tour dans les différents magasins de bricolage, béton cellulaire en poche (façon de parler) ainsi que dix kilos de mortier-colle chargés dans la voiture, voici notre protagoniste en route pour le début du chantier.
Aidé d'une "Drémel", d'une scie et d'un pinceau mais surtout de patience, la structure principale fut bientôt prête à se glisser dans le nouvel aquarium. Espérant que deux couches de mortier-colle suffiraient à éviter le drame du premier habitat.

Image


Un petit coup de peinture pour faire ressortir les galeries (ne sous-estimons jamais le coté artiste des ingénieurs débutants...).
Pour ensuite fixer les plaques de verre découpées à la bonne taille, à l'aide d'un joint silicone pour aquarium. J'aimerais quand même faire part de l'ingéniosité de notre luron qui a eu l'idée de récupérer les vitres de l'ancien aquarium et la chance qu'il a eu, qu'avec quelques découpes, elles rentrent parfaitement.

Image


Suivit un dernier petit coup de peinture pour uniformiser le tout.
Ayant lu quelque-part sur le fameux forum une technique basée sur la colle "ni-clou-ni-vis", notre petit éleveur décida d'expérimenter ! Après quelques applications censées rendre le béton-cellulaire imperméable et non friable, il était temps de reconstituer le tout.

Image


Place au décor ! Avec dans un premier temps, des graviers pour aquarium (censés être trop gros pour être transportés à l'intérieur des galeries et suffisamment petit pour ressembler à un sol blanc plus ou moins uniforme).
La structure étant enfin terminée, il était temps pour notre troupe de joyeuses ouvrières de déménager !
Elles venaient de passer 2 mois dans un bac en plastique et n'avaient qu'une hâte : voir du paysage !

Image


Tout fut mis en place pour le déménagement et quelques secondes après l'ouverture du passage, la première exploratrice mit une patte sur le nouveau continent !

Image

Image


L'installation dura une après-midi entière, (un peu aidées et poussées par notre paysan impatient).
Lorsque tout le monde eut traversé et pour leur souhaiter la bienvenue dans leur nouvelle maison, un banquet de reine fut servi. Graines en tout genre et jambon blanc !

Tout se passa bien durant les trois ou quatre premiers jours mais lors d'un entretien de routine, le remplissage de la réserve d'eau censée humidifier le nid, quelques gouttes d'eau tombèrent sur le sol. Quelle surprise pour notre ami lorsque ses congénères se ruèrent sur ces quelques flaques ! Avaient-elles soif malgré l'humidification ? Il fallait en avoir le cœur net. Un petit test s'imposait !

Image


Malheur... Il fallait trouver une solution... Et vite ! Notre architecte eut l'idée de créer une piscine, faisant en sorte que ses habitantes aient pied pour éviter les noyades. Ouf ! Tout avait l'air de fonctionner.

Image


Mais vint ensuite un autre fléau ! Des morts par dizaines ! Cela faisait une semaine et demi que les habitantes étaient installées, si quelque chose devait les avoir empoisonnées, cela aurait dû faire effet plus vite. Il n'en savait rien... Était-ce une mort naturelle ? Cela correspondait à environ 6 mois après l'énorme explosion de naissances de cet été et seule une catégorie d'ouvrières (les minor) avaient l'air d'être touchées. Le temps nous en dira plus...

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Image


Voici maintenant 3 semaines que la colonie est bien installée, elles vont de moins en moins dans la piscine, j'espère donc que l'humidification des galeries était juste "très lente" (je pense avoir mis trop d'épaisseur de mortier-colle). La vague de morts s'est arrêtée, ce que je considère comme un bon signe et je m'en contente... Sauf si quelqu'un a une explication rationnelle à me fournir, je suis preneur !
Voilà la fin de mon histoire, merci de m'avoir lu !

Re: Epopées d'une construction pour messor barbarus

Message non luPosté: Lun 31 Déc 2018 15:18
par Tlasius
Wahou ! Super installation, c’est magnifique ! Bravo. :slap:

Re: Epopées d'une construction pour messor barbarus

Message non luPosté: Mer 2 Jan 2019 11:15
par Rekyem
Vraiment sympa. :)

Par contre, ton nid est blindé ?

Re: Epopées d'une construction pour messor barbarus

Message non luPosté: Mer 2 Jan 2019 16:59
par Filoulou
Oui, j'ai blindé toutes les galeries. Trop d’ailleurs je pense, car l'humidification ne se fait pas suffisamment bien dans les galeries censées l'être.

Re: Epopées d'une construction pour Messor barbarus

Message non luPosté: Dim 6 Jan 2019 11:25
par KarmaciouS
Dans mon nid, l'humidité passe à travers une couche de 2/3 mm d'épaisseur de mortier-colle BC à 15cm au dessus du niveau d'eau. Par contre ça a mis du temps à y arriver (1 ou 2 semaines), du moins ça a mis du temps à être visible.
Aucune crainte à avoir je pense, tant que ton BC (qui a l'air bon au vu de sa texture) transporte bien l'eau par capillarité, ça passera le blindage !