Impact des ondes électromagnétiques sur les fourmis

Re: Impact des ondes électromagnétiques sur les fourmis

Message non lupar DMX » Dim 17 Jan 2010 20:04

Je viens de me renseigner mais si les ondes Wifi et téléphones portables sont des ondes électromagnétiques, alors elles appartiennent au visible (380 et 780 nm), elles n'auraient donc rien de dangereux.

Grm27 connaîtrais-tu la longueur d'onde de ce genre d'ondes dégagées par le Wifi et téléphones portables ?


PS : je n'ai aucun des symptômes décrit, j'espère que ça va durer ^^.
Avatar de l’utilisateur
DMX

Re: Impact des ondes électromagnétiques sur les fourmis

Message non lupar grm27 » Dim 17 Jan 2010 21:16

DMX a écrit:Grm27 connaîtrais-tu la longueur d'onde de ce genre d'ondes dégagées par le Wifi et téléphones portables ?

Il faudrait que je ressorte mes cours, c'est trop loin tout ça... Mais ça doit se trouver facilement sur le net !
Avatar de l’utilisateur
grm27

Re: Impact des ondes électromagnétiques sur les fourmis

Message non lupar DMX » Dim 17 Jan 2010 21:38

Après vite fait un tour sur Wiki, la longueur d'onde du Wifi et téléphones portables seraient de >10 cm 8-O. Je ne m'attendais pas à cela ^^. Si wiki ne ment pas, je ne doute que ce genre d'ondes très peu énergétiques peuvent avoir un effet fatal pour une colonie de fourmis ...
Avatar de l’utilisateur
DMX

Re: Impact des ondes électromagnétiques sur les fourmis

Message non lupar etii » Lun 18 Jan 2010 02:11

Je ne rentrerai pas sur le débat de la dangerosité ou de l'innocuité des ondes diverses et variées qui peuplent nos intérieurs, même si j'ai mon idée personnelle et que j'évite ce genre de choses (je fume, cela suffira en ce qui me concerne).
Pour ce qui est des insectes, il faut prendre en compte plusieurs paramètres:
  • ils ont un exosquelette, donc une barrière naturelle contrairement à nous autres mammifères
  • ce sont des organismes simples à durée de vie courte (une ouvrière vit de quelques mois à 3 ans maximum)
Les effets néfastes des ondes (portables par exemple) mettent du temps à agir tout de même...
Voilà pour apporter un peu d'eau au moulin de ce post. On peut également rajouter que certaines fourmis manifestent une attirance pour les ondes électro-magnétiques: les fourmis de feu aux USA ont une prédilection pour les nids dans les appareils électriques, ce qui en fait un fléau urbain (Google est votre ami et je vous laisse chercher par vous-même et enrichir la présente conversation).
Avatar de l’utilisateur
etii

Re: Impact des ondes électromagnétiques sur les fourmis

Message non lupar punk59430 » Lun 18 Jan 2010 11:30

etii à tout dit, certaines plantes aussi poussent en direction des ondes EMG. J'avais vu un reportage là dessus sur la BBC anglaise à la TV.
Avatar de l’utilisateur
punk59430

Re: Impact des ondes électromagnétiques sur les fourmis

Message non lupar zwitt » Lun 18 Jan 2010 11:46

Même remarque qu' etii, j'ai vu qu'à la Réunion de nombreuses colonies s'installaient dans les installations électriques, d'autres dans les champs, sous les clôtures électriques...
Avatar de l’utilisateur
zwitt

Re: Impact des ondes électromagnétiques sur les fourmis

Message non lupar DMX » Lun 18 Jan 2010 17:38

La question est de savoir si les colonies s'installent dans les appareils électriques pour les ondes ou pour un autre paramètre comme la chaleur (effet joule), où le fait qu'ils forment des fourmilières idéales (rapport volume/espace, obscurité etc ...). Même si selon Grm27 tous les appareils émettent des ondes électromagnétiques, je ne sais pas si l'on peut mettre au même piédestal une appareil électrique lambda et un appareil Wifi ...

En rebondissant sur ce qu'à dit punk59430, j'ai moi-même un cactus à coté de mon ordi, et il est vrai qu'il est complétement courbé en direction de l'ordi. Je reste tout de même pessimiste sur l'idée que les ondes favorisent la croissance des plantes (sinon dans les serres on mettrait en plus des engrais, du wifi ^^). Peut-être que les plantes confondent les photons du Wifi avec les photons du soleil, entraînant un chimiotactisme positif vers l'ordi ...

Leur chitine est effet très résistante, mais si les ondes Wifi arrivent à traverser aisément plusieurs couches de béton ... je ne pense pas que ce soit le tannage quinonique qui y change quelque chose. Je ne vois pas le rapport entre la complexité d'un organisme et son aptitude de résister aux ondes ? :-?
Et puis il me semble que la longévité des reine n'est pas négligeable, mais là aussi je ne vois pas de rapport entre la longévité et les aptitudes à résister aux ondes ? :think:
Avatar de l’utilisateur
DMX

Re: Impact des ondes électromagnétiques sur les fourmis

Message non lupar punk59430 » Lun 18 Jan 2010 18:51

A mon avis, leur ADN et leurs ARN doivent avoir une structure assez originale à mon avis, je pense que c'est grâce à cela que leur code génétique n'est pas modifié par la ''violence'' de certaines ondes, puis protéines principalement, ou d'autres molécules plus ou moins importantes ne sont pas modifiées dès le contact avec les ondes donc l'équilibre est maintenu, et au pire la molécule est lysée et byebye (surtout que les molécules d'un petit organisme doivent être rapidement renouvelées-cf radioactivité naturelle).

Le seul truc qui me scie littéralement c'est le fait qu'elles résistent aux ondes dans un micro-ondes (vidéo sur youtube possible BBC), je ne vois pas quelle propriété physique ou chimique permettrait une telle résistance. ( Rq: une assiette en porcelaine/faillance ou autre ne chauffe pas au micro onde, peut être une sélection de molécules bien distinctes et très hasardeuses car les fourmis étaient là avant les micro-ondes de nos maisons.)
Avatar de l’utilisateur
punk59430

Re: Impact des ondes électromagnétiques sur les fourmis

Message non lupar DMX » Lun 18 Jan 2010 19:21

Si ce que j'ai lu sur wikipédia est vrai, alors la longueur d'onde des ondes Wifi et téléphones portables est supérieure à 10 cm --> c'est donc infiniment peu énergétique, les rayons du soleil les moins dangereux de 800 nm serait 125 000 fois plus énergétiques que les ondes Wifi (enfin si je ne me trompe pas ^^).

L'absorbance maximale des acides nucléiques est 260 nm, on est loin des 10 cm. Et on peut faire le même raisonnement pour les protéines. Si les ondes Wifi peuvent entrainer des liaisons dans les acides nucléiques ou dans les séquences polypeptides, autant ne pas imaginer les dégâts du soleils :s, le développement de la vie aurait été impossible.

Concernant la vidéo sur la fourmi qui résiste au micro-onde, je n'ai pas réussi à la trouver sur Youtube (pourrais-tu m'envoyer le lien par mp ? ^^). Pour l'instant je n'ai toujours pas de fourmi, sinon j'aurais déjà fais l'expérience chez moi car je n'y crois pas une seule seconde :-?
Avatar de l’utilisateur
DMX

Re: Impact des ondes électromagnétiques sur les fourmis

Message non lupar etii » Lun 18 Jan 2010 22:18

DMX a écrit:Je ne vois pas le rapport entre la complexité d'un organisme et son aptitude de résister aux ondes ? :-?
Et puis il me semble que la longévité des reine n'est pas négligeable, mais là aussi je ne vois pas de rapport entre la longévité et les aptitudes à résister aux ondes ? :think:

Observe, quels sont les organismes qui résistent le mieux à l'extrême niveau chaleur ou froid ? Les bactéries ? Pourquoi ?! Plus un organisme est complexe, plus il est fragile (la rançon de la gloire). Je te prends un exemple:
La chitine d'un insecte, elle ne se renouvelle pas. La peau d'un humain elle se renouvelle est c'est un mécanisme complexe, tellement complexe qu'à force de se renouveler, à force de faire la photocopie d'une phocopie d'une photocopie, l'image devient illisible, la peau fripée (ce qu'on appelle le vieillissement) et pour un peu que la photocopieuse reçoive un coup ou soit déplacée, tu n'as plus ta photocopie originelle, c'est l'accident cellulaire: cancer, tumeur etc.
Un autre exemple: les insectes n'ont pas de poumon, l'air circule simplement dans des trachées. En présence de gaz carbonique, l'organisme ne fonctionne plus pour un temps seulement. De nouveau en présence d'oxygène, l'insecte reviendra à la vie. Un mammifère a des poumons, et l'oxygène sera véhiculé dans les globules rouges (mécanisme plus complexe). En présence de gaz carbonique, c'est la mort assurée et sans retour possible les globules rouges fixant définitivement le CO2.
On pourrait multiplier les exemples à l'envie...
Avatar de l’utilisateur
etii

Page PrécédenteSuivante


Retourner vers Partie Généraliste


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum