[Blog] Formica rufibarbis & Formica cunicularia

[Blog] Formica rufibarbis & Formica cunicularia

Message non lupar Black Majesty » Lun 29 Juin 2020 15:01

Salut à tous, hello everybody, hola a todos (que voulez-vous, on s'adresse ici à un lectorat international 8-)) ! *salut*

Je me lance, et vous soumets ici le tout premier billet de mon tout premier blog, en espérant qu'il vous intéressera. ;-) Celui-ci sera donc entièrement consacré à mes aventures avec les Formica rufibarbis et Formica cunicularia. Plus qu'une vitrine "virtuelle" pour ces deux très belles Serviformica, je vois en ce topic un carnet de route, qui débute par 5 modestes reines et qui, je l'espère, aboutira à au moins une colonie par espèce. Car, oui, vous allez pouvoir vivre cette aventure depuis le tout tout tout tout début. J'ai récolté, entre le 12 juin et le 24 juin 2020, 5 belles désailées : 2 rufibarbis et 3 cunicularia...
Bonne lecture ! :-)


- Billet n°001 - 24 juin 2020 (publié le 29 juin 2020) -

"Les rouges et les grises"


Formica cunicularia
Gladiator (stade : reine et larves)
12 juin 2020, 16:30
Image
Image

Par un temps nuageux et assez frais, en lisière de forêt, cette gente dame se tient immobile. Se trouvant en plein dans une zone activement fourragée par des "fourmis des bois", nous supposons qu'elle désire se faire discrète pour ne pas finir donnée aux larves de ces impitoyables diablesses. Visiblement apeurée, elle se rend immédiatement dans le tube qu'on lui propose (une récolte assez facile et rapide, une fois n'est pas coutume ! :-D). Je remercie au passage ceux qui m'ont assuré qu'il s'agissait bien d'une Serviformica lors de ma demande d'identification. Elle est classiquement déposée dans un tube à essais en verre, 16 x 160 mm, et mise au calme dans une boîte à chaussures. :-)

16 juin 2020 (J + 4)
Premier check depuis la récolte, et l'on voit déjà une belle 10aine d'œufs regroupés en grappe que Madame couve avec grand soin. :-)

24 juin 2020 (J + 12)
Image
Image

Second check, et déjà les premières larves. Gladiator (eh oui "GLADIATOR", on n'a pas froid aux yeux ! :-p :moui:) a d'ailleurs commencé à arracher des morceaux du coton d'entrée, un comportement très observé chez cette espèce pour aider les larves au moment du tissage de cocon, qui n'est d'ailleurs a priori pas systématique (en moyenne 50% de nymphes nues chez Formica cunicularia).

Spectra (stade : reine seule)
24 juin 2020, 17:20
[Blog] Formica rufibarbis & Formica cunicularia, Gyne F. cunicularia
Gyne F. cunicularia
[Blog] Formica rufibarbis & Formica cunicularia, Gyne F. cunicularia
Gyne F. cunicularia

Durant une fin d'après-midi chaude, sa majesté vagabonde en plein milieu d'un chemin caillouteux, à quelques mètres de Trex (voir ci-dessous). La récolte est quelque peu laborieuse, suivie d'une mise en tube en verre 16 x 160 mm posé au calme dans la boîte à chaussures à Serviformica (je ne l'ai pas encore observée depuis la récolte). :-)

Trex (stade : reine seule)
24 juin 2020, 17:20
Image

Durant une fin d'après-midi chaude, la "dealate" (in english, sir :hihi:) court à toute vitesse, contrairement à Spectra (voir ci-dessus). La récolte est très très laborieuse, suivie d'une mise en tube en verre 16 x 160 mm posé au calme dans la boîte à chaussures à Serviformica (de même, je ne l'ai pas encore observée depuis la récolte). :-)


Formica rufibarbis
Imperatrix (stade : reine seule)
23 juin 2020, 18:15
Image

En début de soirée chaude et ensoleillée, une belle dame me coupe la route alors que je chevauche à toute allure mon destrier à pédales et à deux roues. Le thorax bien rouge différent de celui de Gladiator (voir ci-dessus) m'interpelle, et me fait dire qu'il ne s'agit pas d'une énième Formica cunicularia. Le "V" que je vois sur le thorax transforme mon visage de ça --> :-) <--, à ça --> 8-O <--, puis ça --> :slap: <--. Et oui : grâce à votre aide lors de ma demande d'identification, on a pu confirmer qu'il s'agit bien d'une Formica rufibarbis que je trouve absolument magnifique. *love* Après récolte, elle est mise en tube (toujours en verre, 16 x 160 mm, ...), puis dans ma boîte à chaussures qui, vous l'aurez compris, se remplit petit à petit (je ne l'ai pas encore observée depuis la récolte).

Moderatrix (stade : reine seule)
24 juin 2020, 13:30
Image
Image

Pendant un début d'après-midi presque caniculaire, une belle reine traîne d'herbe en herbe. Presque saoul, elle se laisse errer, peut-être bien assommée par la chaleur. Bien content d'avoir réussi à récolter une 2nde reine Formica rufibarbis (en somme, une sorte "d'assurance tous risques" en cas de mort d'Imperatrix), je la mets en tube (en verre, 16 x 160, ...) puis dans la boîte à Serviformica (de même, je ne l'ai pas encore observée depuis la récolte). :-)


Ce premier billet s'achève donc. J'essaierai d'alimenter le blog (probablement à un rythme mensuel) aussi longtemps qu'il y aura des choses à dire (et des reines/colonies vivantes surtout !). J'espère que cette aventure se déroulera pour le mieux ! Les clefs de réussite sont désormais dans les mains (euh... :-? non, dans les pattes) de Gladiator, Spectra, Trex, Imperatrix, et Moderatrix.
On se donne rendez-vous à l'arrivée des premières ouvrières, très probablement de Gladiator (la reine la plus en avancée) et, promis, j'essaierai de m'améliorer en ce qui concerne les photographies. Je vous remercie tous d'avoir pris le temps de me lire, et je remercie aussi vivement la modération pour leur excellent travail de l'ombre (en espérant que je n'ai pas trop malmené cette si belle langue française *oups* :-)).
*merci*

Pour toutes vos remarques, conseils et interrogations, c'est par --> ICI <--.
Avatar de l’utilisateur
Black Majesty

Re: [Blog] Formica rufibarbis & Formica cunicularia

Message non lupar Black Majesty » Mer 1 Juil 2020 17:35

Salut à tous, ciao a tutti (à chaque billet, une langue différente 8-)) ! *salut*

Voici donc la suite de mes aventures avec nos amies Formica rufibarbis et Formica cunicularia ! Le dernier billet portant en réalité sur des observations du 24 juin dernier (n'ayant pas observé nos petites protégées depuis), je reviens ici auprès de vous pour noircir rapidement quelques lignes par rapport à mes vérifications de ce matin (la première depuis récolte pour 4 de mes 5 désailées). Il ne s'agit donc que d'une mise à jour succincte du premier billet, mais non moins importante, ne serait-ce que pour commencer à présager de la fécondation de ces 4 dernières demoiselles...
Bonne lecture ! :-)

- Billet n°002 - 1er juillet 2020 -

"Monsieur Physis"


Introduction (âmes allergiques à la philosophie s'abstenir ! :-D)
"Physis". Quel beau mot, n'est-ce pas ? Sans doute est-ce l'un des rares restes de mes cours de philosophie. Physis est un des concepts fondamentaux de la philosophie grecque définissant la nature, ce que les Romains ont nommé par la suite natura, et signifie "croître par soi-même", de manière "im-médiate" (= sans médiation, intermédiaires). Ce concept s'applique classiquement à la graine que l'on plante et qui est destinée à donner un arbre, à l'ovule fécondé qui est destiné à donner l'individu adulte, etc. Pour utiliser une analogie du XXIe siècle, c'est un peu comme un programme informatique, un algorithme déjà présent dans la graine/l'ovule fécondé dès le départ, et qui s'exerce coûte que coûte sans aide extérieure. ;-)
Et bien sûr, nos chères Formicidae n'échappent pas à la règle. Lorsque j'ai refermé la boîte, il y avait 5 reines, et une dizaine de minuscules larves (chez Gladiator). Lorsque j'ai réouvert la boîte, il y avait 5 reines, une dizaine de larves qui ont triplé (voire quadruplé) en taille, et aux environs de 40/50 œufs en cumulé dans la même boîte. Voilà un drôle de tour de magie, ne trouvez-vous pas ? Un tour de magie dont nous avons aujourd'hui l'habitude (d'aucuns d'entre vous trouveront sans doute ce paragraphe superflu), mais qui lorsque je m'y attarde, me surprend toujours autant (lorsque je me présentais comme "curieux", je ne mentais pas ! XD :-p). Aussi vais-je parler de manière récurrente dans mon blog de mon petit "Monsieur Physis", n'en soyez pas étonnés. 8-)


Formica cunicularia
Gladiator (stade : reine et larves bien avancées)
01 juillet 2020 (J + 19)
Image
Image

Et voilà ! Monsieur Physis (lire l'introduction si ce n'est déjà fait) a encore frappé ! Vous le constaterez pas vous-même : en comparant éventuellement avec la piètre photographie de la semaine dernière, vous conviendrez que les larves sont passées de "simili-oeuf" à "belle grosse larve bien dodue", atteignant allègrement le 3/4 mm. Sans trop se mouiller, le tissage de cocon (ou tout du moins la nymphose) approche à grands pas pour cette petite dizaine d'immatures. :-)

Spectra (stade : reine et œufs)
01 juillet 2020 (J + 7)
[Blog] Formica rufibarbis & Formica cunicularia, Gyne + œufs F. cunicularia
Gyne + œufs F. cunicularia

Aïe, aïe, aïe, ... Monsieur Physis a aussi frappé chez Spectra ! Bien importunée par la forte lumière à laquelle je l'expose pour l'observer (et la photographier) convenablement, elle se montre très agitée et garde entre les mandibules sa belle grappe d'œufs, tout le long des deux petites minutes de "zieutage". Une grappe très respectable qui compte selon moi la dizaine d'œufs réglementaire, et une attitude de "bonne mère qui protège ses n'enfants" qui me rassure quant à sa probable fécondation. ;-)

Trex (stade : reine et œufs)
01 juillet 2020 (J + 7)
Image

Étonnamment très calme à la lumière, ma petite Trex surveille un petit paquet d'œufs (Monsieur Physis, encore lui !) bien sympathique. Peu de choses à dire, sinon que son attitude est tout aussi rassurante. :-)


Formica rufibarbis
Imperatrix (stade : reine et œufs)
01 juillet 2020 (J + huit)
Image
Image
Image

Inutile de vous préciser que Monsieur Physis aura frappé chez toutes nos gentes dealates (petite dizaine d'œufs chez sa majesté). Inutile aussi de vous dire que la beauté d'Imperatrix ne laisse pas indifférent. *love* *oups* Une magnifique acrobate qui visiblement se plaisait bien tête à l'envers, accrochée au coton humide. Mais bon, quelque peu dérangée par les observations de ses serviteurs émerveillés (mon petit frère à mes côtés), elle est venue vers nous pour nous zieuter à son tour, nous gratifiant de ses magnifiques couleurs. *love*

Moderatrix (stade : reine et œufs)
01 juillet 2020 (J + 7)
Image

Et enfin, la dernière de mes reines. Assez drôlement, vous constaterez que, face à l'objectif, elle tient à peu près la même position que la semaine dernière (voir le billet précédent). Ayant bien tiré quelques filaments du coton d'entrée, elle semble avoir trouvé sa petite position de fondation. Elle n'a pas grand chose (si ce n'est rien) à envier à Imperatrix, avec des couleurs resplendissantes. *love* Avec quelques œufs, Monsieur Physis semble avoir moins frappé que pour les autres reines, mais ce n'est pas une course de vitesse : sa majesté y va lentement mais sûrement. ;-)


Boîte à Serviformica
[Blog] Formica rufibarbis & Formica cunicularia, Fondations de Serviformica
Fondations de Serviformica


Voilà donc pour cette légère mise à jour. Les conclusions de cette excellente séance d'observation matinale sont simples : il ne semble pas qu'il y ait de "mauvaises mères" dans le lot et semble-t-il (espérons-le), de désailées non fécondées. Le prochain billet sera consacré à l'arrivée des premières corvéables (je sais, je l'ai déjà dit lors du billet précédent... mais là c'est sûr ! :grin: :-D).
J'ai essayé lors de cette seconde séance photo de vous fournir des photos de qualité légèrement supérieure par rapport au billet précédent. Je vous remercie tous de m'avoir lu jusqu'au bout, et je renouvelle mes remerciements à la modération sans laquelle le forum ne serait pas de cette exceptionnelle qualité. ;-)
*merci*

Méfiez-vous, Monsieur Physis risque de frapper aussi dans vos élevages ! N'hésitez pas à me corriger, me demander, me conseiller, m'encourager, tout cela par --> ICI <--.
Avatar de l’utilisateur
Black Majesty

Re: [Blog] Formica rufibarbis & Formica cunicularia

Message non lupar Black Majesty » Lun 13 Juil 2020 20:34

Salut à tous, hallo suzammen, cześć wszystkim (ne vous alarmez pas, c'est du polonais :tututu:) ! *salut*

Nous voilà de retour pour vous conter la suite des évènements avec les Formica rufibarbis et Formica cunicularia haut-saônoises, à partir de désailées récoltées par mes mains innocentes ! Alors, certes, la première génération d'adultes n'a pas encore émergée. Cependant, je me devais de revenir ici pour ajouter un billet supplémentaire à ce "carnet de route" afin de ne pas engorger trop de faits et d'évènements dans un même billet indigeste. Une excuse pour jeter un coup d'œil sur mes fondations ? Naannn... bien sûûûûrrrrrr... *oups* :moui: *love*. J'ai donc eu la joie de les observer ce matin, après 12 jours de tranquillité dans la boîte à Serviformica : les dernières observations remontent donc au 1er juillet, et sont toutes consignées dans le billet précédent. Même si la fondation reste par définition une phase monotone, quel plaisir de voir des dealates seules réagir du "tac au tac" avec la vivacité qu'on leur connaît à la moindre sollicitation visuelle, et montrer leur instinct maternel. Au sein de la myrmécofaune comtoise ; paradis des Lasius, Tetramorium et Myrmica ; les Formica (au sens large : des "fourmis des bois", aux discrètes Serviformica, en passant par les redoutables Raptiformica) sont bien singulières, et commencent tout doucettement à devenir une des cibles principales de ma curiosité myrmécologique.
Bonne lecture ! :-)


- Billet n°003 - 13 juillet 2020 -

"Génération 1 en approche !"


Formica cunicularia
Gladiator (stade : reine, 5 cocons, 1 nymphe nue)
13 juillet 2020 (J + 31)
Image

Voilà, voilà. Et dire que j'hésitais fortement à la ramasser, croyant y voir de prime abord une reine "fourmis des bois"... Soit ! Un mois après récolte, la belle Gladiator se porte à merveille. Légèrement amaigrie, elle se montre plutôt calme, gérant probablement ses forces restantes. Elle materne un petit couvain bien sympathique constitué uniquement d'immatures au dernier stade de développement : elle attend donc avec impatience l'émergence de ses premières corvéables. Et cela devrait arriver très bientôt. Drôlement, les 5 cocons, bien colorés, se tiennent en rond autour de l'unique nymphe nue, cette dernière déjà ponctuée des deux petites points noirs qui lui serviront d'yeux composés. Vous l'aurez compris, cette petite fondation va être surveillée de manière journalière d'un peu plus près, et fera sans doute l'objet d'une mise à jour, ou d'un billet dédié, très prochainement. :-)

Spectra (stade : reine, 8 à 10 larves "moyennes")
13 juillet 2020 (J + 19)
[Blog] Formica rufibarbis & Formica cunicularia, Gyne + couvain F. cunicularia
Gyne + couvain F. cunicularia

Voici l'unique des 5 reines de cette aventure à susciter chez moi un sentiment mitigé. Ramassée le même jour que Trex et Moderatrix, et un jour après Imperatrix, la voilà la seule des 4 à ne pas avoir de cocons (aïe, je vous spoile la suite ! :mur:). Dans le tube se situent des larves de taille moyenne, plus ou moins dispersées autour de Madame. Plus encore, mise à la lumière, elle est la seule à montrer une attitude de "sauve qui peut", bien plus occupée à se cacher, elle, qu'à chercher à s'occuper de ce couvain presque erratique. Ce comportement bien agité semble être en continuité avec celui observé le 1er juillet (voir billet précédent), à un détail près : bien qu'agitée, elle gardait bien ses œufs entre ses mandibules. A ce jour, rien d'inquiétant dans l'absolu, mais, pour sûr, ce sera la dernière à voir émerger ses premières corvéables, si corvéables il y a. ;-)

Trex (stade : reine, 4/5 larves, 7/8 cocons)
13 juillet 2020 (J + 19)
Image
Image

Trex me fait une excellente impression. Parmi nos petites Formica cunicularia, elle est celle qui a le couvain le plus conséquent. Celui-ci étant entremêlé de coton arraché à la couleur blanche semblable, les photographies ne sont pas très explicites et ne vous permettent pas d'en avoir une vue d'ensemble. Cependant, je peux vous assurer qu'il me ravit en tout point : les cocons (bien blancs, donc qui datent de quelques heures/jours) sont relativement nombreux, avec une relève bien présente (plusieurs belles larves à tous stades) rendant le tout très prometteur ! Rajoutez à cela que, "face caméra", elle s'emploie inlassablement à ranger le couvain selon ses propres envies. Il n'y a plus qu'à attendre, et ce sera peut-être cela la véritable épreuve pour mon jeune esprit humain impatient et pressé. :-) *oups*


Formica rufibarbis
Imperatrix (stade : reine, 6/7 larves, 3/4 cocons)
13 juillet 2020 (J + 20)
Image
Image

Rhaaaa, j'ai beau adorer mes Formica cunicularia, je dois avouer qu'il se passe quelque chose quand je déloge de leur lit de coton les tubes de mes Formica rufibarbis. En tout cas, tout se passe excellemment bien pour notre petite Imperatrix. Celle qui se différencie de Moderatrix par la présence de rouge sur le début de son gastre (si, si, comparez bien les photographies ! :])), possède un couvain très rassurant lui aussi, constitué de très jeunes cocons et de larves de tous stades. Un régal pour les yeux. *love* :-)

Moderatrix (stade : reine, 7/8 larves, 3/4 cocons)
13 juillet 2020 (J + 19)
Image
Image
Image

La Formica rufibarbis à la coloration plus "standard" nous gratifie d'un couvain étrangement semblable à sa consoœur de la même espèce. Et oui, c'est à croire que les Formica rufibarbis sont réglées comme du papier à musique ! Très calme, elle se consacre au maternage de sa belle couvée, composée donc de quelques cocons, ainsi que de larves à tous stades. Cette coloration "standard" reste tout de même un bonheur à observer *love*, aussi n'y a-t-il plus qu'à attendre patiemment la première génération de corvéables. :-)


Voilà donc pour ce troisième billet. Un bon mois après la récolte de la première des désailées, cette modeste aventure semble prendre une tournure très favorable, avec toujours en moi l'irrépressible impatience de voir surgir la première génération de corvéables au plus vite ! A ce jour, un petit bémol donc pour Spectra, en quelque sorte l'exception qui confirme une règle qui me convient parfaitement. :-)
Je devrais vous retrouver très très vite, car l'arrivée des premières corvéables chez Gladiator semble être pour le moins imminente, et ce n'est évidemment pas pour me déplaire. Aujourd'hui, leurs majestés étaient plus agitées qu'à l'accoutumée : difficile de pouvoir capter convenablement nos belles observations, mais j'ai fait de mon mieux pour vous faire vivre ces beaux instants. Je vous remercie, Membres, Modérateurs, Administrateurs, ou Simples internautes passant par là, de m'avoir lu, et vous donne rendez-vous très très vite. *salut* :-)
*merci*

N'hésitez pas à exprimer réactions, remarques, conseils, interrogations, ... tout cela par --> ICI <--.
Avatar de l’utilisateur
Black Majesty

Re: [Blog] Formica rufibarbis & Formica cunicularia

Message non lupar Black Majesty » Dim 19 Juil 2020 20:52

Salut à tous, hi tout moun, dag allemaal ! *salut*

Je reviens vers vous très rapidement pour un mini-billet dominical. Celui-ci est consacré à celle qui n'a pas chômée en ce dimanche estival : j'ai nommé Gladiator, une belle désailée Formica cunicularia. Pour ce petit post, je vais faire clair et concis, alors de suite, place au billet.
Bonne lecture ! :-)


- (mini) Billet n°004 - 19 juillet 2020 -

"La première gladiatrice"


Formica cunicularia
Gladiator (stade : reine, 5 cocons, et... ???)
19 juillet 2020 (J + 37)
15:00. Je m'installe sur mon bureau pour zieuter ma protégée, mais ce n'est, certainement, que l'histoire de quelques minutes... Je repars de mon bureau : il est 17:00. Le temps, et la perception du temps. Voilà deux choses bien différentes, a fortiori quand pendant 2 heures nos yeux se tiennent émerveillés, à tel point que j'aurais juré n'être resté là que 5 minutes tout au plus. Et pour cause ! Dans ma jeune vie de myrmécophile, ce n'est que la seconde fois que je vis l'émergence de la première corvéable d'une dealate. Avec elle, vient le droit de nommer l'ensemble des locataires du tube à essai "colonie", non sans une pointe de fierté illégitime, moi-même n'étant au final acteur de rien, et spectateur de tout. Cependant, le sentiment d'accomplissement reste et a une résonance toute particulière quand on ne peut s'empêcher de se remémorer les instants précédant, puis suivant la récolte par ses propres mains.
La première gladiatrice de Gladiator a émergé. L'émergence est récente, puisqu'il n'y avait rien à signaler à la mi-journée, et résulte de l'unique nymphe nue relatée dans le dernier billet. Arborant une parure grisâtre qui la dénude temporairement, la jeune ouvrière de plus de 4 mm reste groggy. Elle se réveille tout en douceur. Sa génitrice est, elle, bien plus turbulente. Sensiblement amaigrie par la diète inhérente à sa fondation claustrale, elle s'évertue à faire et défaire, à aller puis revenir, à bouger ce cocon à droite puis à gauche, à tirer un bout de coton puis le replacer, ... Tant et si bien que des coups de patte et de gastre de la désormais reine se perdent sur la pauvre corvéable amorphe. Aussi se voit-elle obligée de se déplacer régulièrement pour finir son éveil, afin de laisser sa mère à la tâche. Voyez plutôt les quelques photographies que je vous propose et que j'espère, secrètement, pouvoir vous remontrer d'ici quelques années si le tout devient une belle société vaillante. :-)
Image
Image
Image
Image


Voici donc pour ce court billet. Je ne comptais pas revenir auprès de vous avant fin juillet/début août, voulant tout regrouper dans un même billet. Mais, tout compte fait, j'ai finalement souhaité marquer le coup par ce mini-billet très rapide.
Je vous donne rendez-vous au prochain épisode, qui se tiendrait je pense à la fin du mois, pour vous donner des nouvelles de la belle colonie (à vrai dire, je vais encore l'appeler "fondation") de Gladiator, ainsi que des désailées Spectra, Trex, Imperatrix et Moderatrix. Je vous remercie chaleureusement lectrices et lecteurs de tous les âges d'avoir pris le temps de me lire, et à la revoyure ! :-)
*merci*

Avec l'arrivée de ces premières corvéables, tous les conseils, remarques, réactions, demandes sont les bienvenus ! N'hésitez pas à les exprimer par --> ICI <--.
Avatar de l’utilisateur
Black Majesty

Re: [Blog] Formica rufibarbis & Formica cunicularia

Message non lupar Black Majesty » Sam 25 Juil 2020 21:49

Salut à tous, sanibonani nonke, sveiki visiem ! *salut*

Me voici de retour pour la suite de mes épopées avec les Formica rufibarbis et Formica cunicularia haut-saônoises. Je dois l'avouer, je chéris véritablement ce binôme spécifique que je qualifierais de rufibarbulariesque ! Force est de constater que les colorations de ces deux taxons aux mœurs très similaires in natura montrent une étonnante complémentarité : à l'ostensible et remarquable bicoloration de la gyne Formica rufibarbis, se confronte une coloration bien plus sobre avec quelques discrètes taches carminées qui constellent le corps obscur de la gyne Formica cunicularia. Il s'agit ici d'une question de goûts et de couleurs certes, mais le constat est là : si l'on me demandait de choisir ma préférée, je n'y arriverais sûrement pas.
Ce matin donc, j'ai eu le plaisir coupable de déloger de leur obscurité ces petites locataires Serviformica pour faire un suivi de l'évolution, mais aussi et surtout pour les admirer dans toute leur simplicité. À part pour Gladiator dont vous avez eu des nouvelles il y a 6 jours (si vous avez commis l'inexcusable erreur d'avoir manqué le dernier mini-billet, cliquez ici sans plus tarder ! :-p), cela faisait 12 jours que j'avais laissé paisiblement les autres dealates seules sans aucun dérangement, les dernières observations étant donc relatées dans le Billet n°003.
Bonne lecture ! :-)


- Billet n°005 - 25 juillet 2020 -

"Le binôme rufibarbulariesque !"


Formica cunicularia
Gladiator (stade : reine, 5 corvéables, 1 cocon, 2 larves que Madame m'avait cachées, petite cachotière va !)
25 juillet 2020 (J + 43 après essaimage / J + 6 après 1ère corvéable)
Image
Image
Image

La première semaine passe pour la jeune colonie naissante. Le temps pour elle de s'approprier les lieux, et pour moi de découvrir et d'apprécier de manière omnisciente le comportement plus que balbutiant d'une société bancale, car logiquement en quête de repères.
Dès le soir de la première émergence, la fondation, ne comptant encore que 2 têtes (reine comprise), reçoit au bout de tube un breuvage de lait miellé. Gladiator, extrêmement émaciée du fait de sa fondation claustrale, part boire la pitance offerte à grandes gorgées. Si bien qu'en à peine 10 minutes, sa majesté retrouve un gastre de taille convenable, comparable à celui qu'elle avait au moment de la récolte (rhooo... trop mignon... petit moment de nostalgie :moui:). Durant les trois journées suivantes émergent 3 autres gladiatrices. Bien que dévouées à la tâche, elles restent craintives et maladroites, et lors du renouvellement du miellat (mercredi dernier), c'est toujours la Gladiatrice en chef qui va s'y abreuver "comme une grande". Dans cet ensemble fragile, depuis ce matin composé de 5 corvéables longues d'un demi-centimètre, la bien nommée Gladiator fait figure de taulière, assurant l'intérim avant que sa progéniture adorée ne soit pleinement opérationnelle. Tout au long de la semaine, Madame a endossé les rôles de garde-manger, ses gladiatrices venant se servir une à une par trophallaxie ; de nettoyeuse, rangeant le couvain et mettant les restes de cocons éclos sur le miellat que je leur sers ; et de chasseresse en chef. En effet, à peine leur première semaine achevée, la société a reçu tout à l'heure en début d'après-midi leur premier insecte, une mouche fraîchement tuée par mes soins. Et quelle ne fut ma surprise lorsque, après avoir vu une à une chaque corvéable reculer à la simple vue de ce corps étranger, j'observe Gladiator partir en personne au bout de tube s'attaquer à la mouche puis la ramener seule auprès des siennes pour sonner le début d'un banquet copieux qui continue au moment où je tape ces quelques lignes. Je ne compte pas lésiner sur les protéines, espérant fortement qu'une seconde génération ait le temps d'émerger avant le repos hivernal qui se profile au loin. ;-)

Spectra (stade : reine, 3/4 larves moyennes, 1 cocon)
25 juillet 2020 (J + 31)
[Blog] Formica rufibarbis & Formica cunicularia, Gyne + couvain (F. cunicularia)
Gyne + couvain (F. cunicularia)

Alors, alors... Il y a un cocon, prenons. Cependant, le couvain de Spectra laisse songeur. En douze jours, seule une larve parmi la petite dizaine décrite lors de la dernière observation s'est enfermée récemment dans un cocon pour se nymphoser. De surcroît, le compte global n'y est pas, et certaines immatures sont passées à la casserole. J'avoue ne pas tout comprendre, et ne résiste pas à la comparaison avec Trex (je le rappelle, récoltée en même temps au même endroit) qui, vous le verrez, est assez frappante. Il est vrai que "comparaison n'est pas raison", mais la perplexité me gagne, tant elle a une attitude curieuse, montrant a priori un intérêt pour sa maigre couvée, mais restant prostrée dans une petite cavité vers le coton humide. Peut-être est-ce simplement une mauvaise mère, certes, mais bien fécondée et assez peu pressée ? L'avenir me le dira. :-|

Trex (stade : reine, 9 cocons, 2 nymphes nues)
25 juillet 2020 (J + 31)
Image
Image

Le jour et la nuit par rapport à Spectra. Trex nous gratifie d'un couvain toujours aussi intéressant. Les cocons brunissent doucettement, et les nymphes nues commencent à porter une coloration laissant augurer une émergence prochaine. S'il n'y pas de mort-nées, la première escorte de la belle désailée devrait atteindre les 11 corvéables. Une valeur sûre : il n'y a donc que peu à dire, sinon que les premiers cocons (déjà observés le 13 juillet) devraient éclore d'ici peu. :-)


Formica rufibarbis
Imperatrix (stade : reine, 8/9 cocons)
25 juillet 2020 (J + 32)
Image
Image
Image

Magnifique avancée. Comme pour Trex, les premières émergences devraient arriver d'ici peu. Les photographies parlent d'elles-mêmes : Madame est bien portante, et le futur semble prometteur. :-)

Moderatrix (stade : reine, 8/9 cocons)
25 juillet 2020 (J + 31)
Image

Les maîtresses de précision que sont ces deux belles Formica rufibarbis possèdent une couvée toujours aussi similaire, comme lors des dernières observations. Je crois toutefois remarquer que les cocons de ma chère Moderatrix sont de taille un peu moins importante (on voit d'ailleurs qu'elle semble plus amaigrie) que ceux d'Imperatrix. Mais, évidemment, cela ne revêt que peu d'importance et ne joue en rien sur l'avenir de cette seconde désailée "au marcel rouge" et de sa progéniture. :-)


Voili voilou pour ce billet assez dense. Je suis absolument ravi de cette belle évolution. Ne maintenant que peu d'autres fondations/colonies en parallèle (pour tout dire, trois autres actuellement : Lasius sp. aff. niger, Lasius emarginatus, Tetramorium gr. caespitum/impurum), je tiens véritablement à me consacrer à ces belles Serviformica, et à faire mon maximum pour que cette aventure ne s'arrête prématurément.
Avant de vous laisser, je tiens à vous donner un petit programme quant à l'avenir du blog, pour que les (quelques) suiveuses et suiveurs de cette modeste aventure rufibarbulariesque (ouh, je sens que je vais vous le ressortir souvent celui-là ! :-p) aient une visibilité sur le long terme. ;-) En ce qui concerne le futur proche, se tiendront un premier billet, dès que toutes les dealates (sauf Spectra) auront vu émerger leurs premières corvéables, ainsi qu'un dernier billet estival, fin août. Par la suite, du fait du caractère routinier de la vie d'une colonie et de quelques changements personnels, le rythme des billets va ralentir significativement pour devenir bimestriel, voire trimestriel. Cela vous offrira des billets moins nombreux mais bien plus denses, et je l'espère, plus intéressants à lire. :-)
Je tiens à vous remercier toutes et tous de m'avoir lu, ainsi que la communauté (Membres, Modérateurs, Administrateurs) qui nous permet tellement. À la revoyure ! *salut*
*merci*

Hop, hop, hop : à vos claviers ! N'hésitez pas à laisser vos réactions, conseils, remarques et interrogations par --> ICI <--.
Avatar de l’utilisateur
Black Majesty

Re: [Blog] Formica rufibarbis & Formica cunicularia

Message non lupar Black Majesty » Mer 5 Aoû 2020 19:06

Salut à tous, hei sinulle, miarahaba anao ! *salut*

Me voilà de retour pour ajouter un billet supplémentaire au carnet de bord rufibarbulariesque des Formica rufibarbis et Formica cunicularia "made in Haute-Saône". Onze jours depuis mon dernier billet, et pourtant... La petite aventure a changé du tout au tout. En effet, c'est au surlendemain du Billet n°005 que la phase de fondation s'est achevée définitivement pour l'ensemble des protagonistes (encore vivantes) de ce carnet de bord. Terminé mon oisiveté et mon impuissance vis-à-vis de dealates en fondation. Désormais, besogne, responsabilité et réflexion vont devenir pianissimo les maîtres-mots pour contenter les besoins de ces belles petites sociétés en pleine genèse...
Bonne lecture ! :-)


- Billet n°006 - 5 août 2020 -

"Genèse"


Formica cunicularia
Gladiator (stade : reine, 5 corvéables, 2 nymphes nues, environ 10 larves)
5 août 2020 (J + 54 après essaimage / J + 17 après 1ère corvéable)
Image

La belle petite société se construit. Celles qui font office d'éclaireuses se montrent étonnamment apaisées, le nourrissage en tube en devenant grandement facilité pour mon plus grand soulagement. Avec fluidité, se met en place très progressivement un transfert de travail, la Gladiatrice en chef se permettant de plus en plus de rester près de son couvain pendant que ses premières corvéables viennent chercher les victuailles proposées. Face à l'exosquelette des diptères atterrissant par la plus belle des magies mortes et prédécoupées au bout de leur tube, Gladiator garde tout de même de par sa grande taille le rôle de découpeuse, laissant à ses petites travailleuses le soin d'évider les carcasses. Un rythme routinier, entre collations de lait miellé et petits insectes, s'installe pour une colonie qui joue parfaitement sa partition : en premier chef, Gladiator a, à ma plus grande joie, pondu depuis ses premières émergences. Quand le dernier cocon n'a finalement pas éclos (sans doute a-t-il été consommé), un modeste tas de larves/œufs côtoie les deux nymphes nues (résultant des larves "retardataires"). Une couvée qui est donc de bon augure, et un repos hivernal qui devrait pouvoir être abordé avec une grosse dizaine de gladiatrices (ce qui n'est pas de refus). :-)

Spectra **FIN**
29 juillet 2020 (J + 35)
[Blog] Formica rufibarbis & Formica cunicularia, Formica cunicularia
Formica cunicularia

Il y a de ces aléas que l'on ne peut contrôler. Et pourtant, Madame était bien fécondée (le seul cocon restant emballant une pauvre travailleuse qui n'émergera malheureusement jamais)... Le problème était tout autre : je vois comme hypothèse unique la déshydratation. Pourtant maintenue dans des conditions identiques à celles de ses consœurs (y compris le coton humide qui était très bien imbibé), Spectra se montrait presque titubante, se mouvant très très très lentement et restant cloîtrée près du coton humide. Malgré une ultime tentative de sauvetage le 28 juillet, consistant en un déménagement vers un tube neuf accompagné d'une collation d'eau miellée, Spectra ne s'y est pas abreuvée et c'est sans surprise que je la retrouve le lendemain en pleine agonie, visiblement condamnée au trépassement. Dans tout ce (relatif) malheur, j'ai toutefois pu effectuer des observations plus précises sur le spécimen, ainsi qu'une identification rigoureuse à l'aide de la clef dichotomique de Claude LEBAS. Avec la confirmation avisée de @Lebenêt, les désailées Gladiator, Trex et Spectra ainsi que leur progéniture sont donc, désormais avec certitude, des
Formica cunicularia Latreille, 1798.
Ce blog est donc plus que jamais rufibarbulariesque. :-) Spectra, bon vent à toi... :'(

Trex (stade : reine, 11 corvéables)
26 juillet 2020 (J + 32)
Image
Image

Une formule 1. Trex était pressée : 32 jours après la récolte, sa majesté "déballe" déjà en milieu d'après-midi sa première corvéable. Aussi la vois-je, toujours aussi pressée, arborer un œuf que je présume trophique, et que les deux Formicidae consomment dans la foulée. Madame fait donc les choses vite, mais excellemment bien. Trop bien même. À tel point que je me suis mis à haïr, ironiquement, son excellente fécondité : lorsque j'ai commencé à tirer le coton d'entrée (pour introduire le repas de lait miellé), j'ai vu la dizaine de cocons et nymphes suivre, car entremêlés dans ce coton. :mur:
Rhaaaaaa... J'ai dû faire fi de ma maladresse chronique pour démêler ce bric-à-brac, maniant avec plus ou moins de brio le cure-dent, le coton-tige, et la pince à épiler (un attirail de champion, n'est-ce pas ? :]) XD). Et le tout avec deux Serviformica en panique totale. Plusieurs longues dizaines de minutes de calvaire, mais au final un breuvage bien distribué, et une Trex qui ressort de ces péripéties avec une belle physogastrie, une première corvéable bien vivante et un couvain fort heureusement intact. Ouf !

5 août 2020 (J + 42 après essaimage / J + 10 après 1ère corvéable)
Image
Image

Petit saut dans le temps. Durant la première semaine et demi de ce petit microcosme, le tout s'est développé dans la "suite logique" : 6 ouvrières à J + 1 ; 8 ouvrières à J + 3 ; 10 ouvrières à J + 4 ; et enfin 11 ouvrières à J + 5. Le compte est bon. Par rapport à Gladiator, il n'y a pas eu cette sorte "d'intérim" que je développais dans le billet précédent. Au contraire, Trex s'est assez vite montrée plutôt craintive, et les nombreuses corvéables se sont mises très tôt à prendre la relève (sauf face aux mouches proposées, ramenées par la Tyrannosaure en chef). Une petite différence comportementale plutôt intéressante, sans doute due au "caractère" propre à chaque dealate et/ou au nombre de corvéables qui les entoure, je suppose... En tout cas, même si il n'y a aucunes immatures à l'horizon, cela grouille dans le tube, rendant les nourrissages (toujours lait miellé et insectes) très intéressants à observer puisque c'est régulièrement l'ensemble de la colonie qui se met à la tâche. Même plus besoin d'effectuer une quelconque vaisselle : ces demoiselles "raclent" la mangeoire jusqu'à ce qu'il n'y ait plus la moindre trace de la goutte de lait miellé, pourtant assez conséquente. Un bonheur ! *love* :-)


Formica rufibarbis
Imperatrix (stade : reine, 8 corvéables)
27 juillet 2020 (J + 34)
Image
Image

Cela s'enchaîne : approximativement 24 heures après Trex, c'est au tour d'Imperatrix de faire éclore son premier cocon en pleine après-midi. Voici sans doute la plus belle des émergences à laquelle j'ai assistée : contrairement aux autres reproductrices qui se montraient en pleine effervescence et chahutaient leur première corvéable (comme décrit chez Gladiator dans le (mini) Billet n°004), sa majesté Formica rufibarbis se révèle extrêmement apaisée et "excellente mère". Son attitude ne trompe pas et tranche avec celle des autres protagonistes de ce carnet. Enchaînant papouilles et léchouilles sur sa petite protégée avec un calme olympien, Madame montre une position de protection au moment où je commence à tirer le coton d'entrée (toujours pour ce premier nourrissage) : au devant de son couvain et de sa première travailleuse, elle fixe pendant cinq bonnes minutes le coton d'entrée, immobile, pattes fléchies, mandibules ouvertes et antennes tendues, montrant un instinct maternel que je n'avais jamais vu aussi explicité à travers une telle attitude. Après avoir patiemment attendu, tout émerveillé, que Madame revienne auprès des siennes, la "potion" de miellat peut finalement être déposée et bue goulûment et entièrement ! :-)

5 août 2020 (J + 43 après essaimage / J + 9 après 1ère corvéable)
Image

Nous voilà neuf jours après. L'évolution fut plutôt régulière : 2 ouvrières à J + 1 ; 4 ouvrières à J + 2 ; 6 ouvrières à J + 3 (date de la photo ci-dessus) ; 8 ouvrières à J + 4. Voici donc la première génération qui a entièrement éclos pour cette belle fratrie. Cela a déjà été observé : Formica rufibarbis est une Serviformica plutôt agressive. Selon mes observations personnelles, maintenant donc 4 toutes jeunes colonies avec 2 rufibarbis et 2 cunicularia, je note assez clairement une différence comportementale quand je dépose une mouche morte dans leur tube : alors que dans les fondations Formica cunicularia les corvéables font demi-tour effrayées et laissent leur mère ramener l'insecte, celles Formica rufibarbis s'attaquent à l'insecte et le ramènent sans même que leur génitrice n'ait à bouger la patte. Il est bien sûr essentiel de contextualiser et de rappeler que ce ne sont que de minuscules colonies dans leurs premiers jours, et que ces différences devront sans doute s'estomper à mesure que ces petites sociétés gagneront en assurance : mais il est toujours sympathique de voir et de recenser ces petites différences. :-)
Bref, pour en revenir aux demoiselles d'Imperatrix, même si ces travailleuses de première génération n'arborent pas la bicoloration caractéristique que l'on peut voir in natura, c'est un incommensurable plaisir que d'observer cette petite société à chaque nourrissage. Suis-je sous le charme ? Nonnnnnn... quoique... si... peut-être... *love*

Moderatrix (stade : reine, 6 corvéables)
27 juillet 2020 (J + 33)
Image
Image

"The last". Sans doute piquée dans son orgueil, ayant vu Imperatrix faire émerger sa première fille plus tôt dans la journée, Madame se décide à faire émerger la sienne en début de soirée ! Une émergence calme et discrète, avec une dealate plutôt cachectique qui n'interagit que peu avec sa première "fifille". Mais suite à la première petite collation de lait miellé, le tout redevient bien dynamique, et la colonie se retrouve officiellement lancée. :-)

5 août 2020 (J + 42 après essaimage / J + 9 après 1ère corvéable)
[Blog] Formica rufibarbis & Formica cunicularia, Formica rufibarbis
Formica rufibarbis

Neuf jours après la première émergence, la petite colonie se porte aussi à merveille. La croissance démographique a été légèrement plus lente que pour sa consœur de la même espèce : 3 corvéables à J + 2 ; 4 corvéables à J + 3 ; 5 corvéables à J + 5 (date de la photo ci-dessus) ; et enfin 6 corvéables à J + 6. La première génération a entièrement émergé et ne dépassera donc pas ce chiffre de 6 ouvrières. Tout se passe bien pour cette minuscule société assez craintive il est vrai. Suivant le même régime que les autres colonies Serviformica, Moderatrix et ses filles font leur petite vie, pour l'instant sans aucun accroc. Hâte de voir le tout évoluer, même si ce ne sera sans doute, comme pour toutes ces jeunes colonies, qu'après la diapause. Patience, patience... :-)


Voilà ! C'est tout pour ce (tout petit :-p) billet. Comme à chaque fois que l'on débute par la récolte d'une désailée par ses mains, il est toujours beau de se dire que nous ne sommes partis de rien et donc qu'arriver à ce résultat n'était pas couru d'avance, même avec des Serviformica faciles de maintien. Je suis aujourd'hui fasciné par ces petites : elles ont pour elles une taille que je trouve idéale, une vivacité dont elles ont le secret, ... Mais voilà, c'est désormais à nous de jouer ("besogne, responsabilité, réflexion") pour rendre ces sociétés pérennes, et par conséquent, ce blog pérenne. ;-)
Je devrais normalement vous retrouver à la fin août pour un ultime billet estival avant un nécessaire ralentissement de l'activité que ce soit du blog ou de nos amies à six pattes. Sur ce, je vous remercie vivement d'avoir pris le temps de me lire, ainsi que cette extraordinaire communauté. Merci et encore merci. À la revoyure ! *salut*
*merci*

N'hésitez pas à laisser vos suggestions et critiques par rapport au blog, tout comme vos réactions, questions et conseils quant au maintien : c'est par --> LÀÀÀÀÀ <--.
Avatar de l’utilisateur
Black Majesty

Re: [Blog] Formica rufibarbis & Formica cunicularia

Message non lupar Black Majesty » Mer 2 Sep 2020 21:16

Salut à tous, herkese selam, hei på deg ! *salut*

Très heureux de vous retrouver toutes et tous ! Voici donc la suite de l'histoire des Formica rufibarbis et Formica cunicularia que je maintiens. Bientôt trois mois depuis la récolte de la première des désailées Serviformica, et déjà les impératifs de la vie qui me rattrapent. Devant entamer d'ici peu mes études en école d'ingénieur loin de chez moi, c'est dans des circonstances particulières que mes petites sociétés vont rester au foyer familial pour être tout aussi bien bichonnées (je n'ai aucune inquiétude par rapport à cela), au moins pour la première année si ce n'est plus. :-) Bref, en plein préparatifs pour le déménagement et la rentrée qui s'annoncent, je vous soumets un billet rapide qui n'a d'autres objectifs que de vous proposer un état des lieux succinct des petites fondations, avec tout de même un peu d'évolution durant ce mois d'août 2020.
Bonne lecture ! :-)


- Billet n°007 - 2 septembre 2020 -

"C'est la rentrée !" (je sais, j'ai un manque criant d'inspiration :moui: :mrgreen:)


Formica cunicularia
Gladiator (stade : reine, 12 corvéables) +7 corvéables
2 septembre 2020 (J + 82 après essaimage / J + 45 après 1ère corvéable)
Image
Image

Durant le mois d'août, le couvain observé lors du dernier billet (2 nymphes nues, 5 larves) a bien suivi son évolution normale, sans encombre. C'est donc sans surprise que la population a augmenté : un véritable BOOM DÉMOGRAPHIQUE, avec une POPULATION qui a absolument EXPLOSÉ, puisqu'il y a donc eu... 7 émergences. Il n'empêche que sa majesté la Gladiatrice en chef, appuyée par ses premières travailleuses, a pris la peine de materner et de faire émerger une seconde génération avant le premier repos hivernal, ce qui n'arrive pas si souvent avec les reines Serviformica en première année. Pour être précis, voici le "registre des émergences" 8-), ou plutôt de la population totale suite à ces émergences : 5 ouvrières lors du Billet n°006 ; 6 ouvrières le 9 août ; 7 ouvrières le 12 août (cf. photographies ci-dessus) ; 8 ouvrières le 24 août ; et 12 ouvrières le 26 août (cf. photographie ci-dessous).
Image

Les gladiatrices constituent donc aujourd'hui une fondation très intéressante, mais également rassurante dans la perspective du repos hivernal. Il est intéressant de noter, déjà, la légère différence de taille entre les ouvrières de première génération, et celles issues de la "seconde fournée". Ces dernières semblent légèrement plus imposantes : disons un petit millimètre supplémentaire par rapport aux 4 mm des corvéables de première génération. Désormais, stand by jusqu'à la diapause que l'on fera débuter dans environ deux petits mois. :-)

Trex (stade : reine, 11 corvéables, 1 cocon)
2 septembre 2020 (J + 70 après essaimage / J + 38 après 1ère corvéable)
Image

C'est une affaire qui roule pour la seconde fondation de Formica cunicularia. Je dois cependant vous avouer ma surprise quand, il y a peu, j'ai découvert qu'une immature "traînait" au milieu de la petite fondation de Trex depuis un temps déjà, puisqu'un cocon est là. Serait-ce l'œuf observé le 26 juillet dernier (cf. Billet n°006) que j'aurais mal interprété ? Pas impossible. Bien sûr, cette émergence supplémentaire ne changera pas grand chose, mais prenons tout ce qui nous est offert pour cette belle fondation qui comptera donc le même effectif que sa voisine de la même espèce. :-)


Formica rufibarbis
Imperatrix (stade : reine, 8 corvéables)
2 septembre 2020 (J + 71 après essaimage / J + 37 après 1ère corvéable)
Image
Image
Image
Image

La seule fondation n'ayant pas évolué depuis le dernier billet. Je me plais cependant toujours autant à les observer, que ce soit pour leur comportement lors des nourrissages, ou pour leurs couleurs. *love* Aussi vois-je, sur ces travailleuses de première génération, déjà quelques taches rougeâtres situées de manière disparate sur leur thorax, même si cela n'a rien à voir avec la belle bicoloration tranchée des ouvrières in natura. Hâte de voir à quoi tout cela ressemblera pour les prochaines générations. :-)

Moderatrix (stade : reine, 6 corvéables, 1 cocon)
2 septembre 2020 (J + 70 après essaimage / J + 37 après 1ère corvéable)
Image
Image

De même que chez Trex, une immature redoutablement bien maternée était passée inaperçue, jusqu'au 15 août (date de la première photo où on la voit au stade larvaire). Depuis, la petite s'est encoconnée (cf. seconde photo) et n'a pas encore émergée. Pourtant la plus petite de toutes, cette fondation se montre curieusement la plus vorace et perd plus rapidement ses physogastries : sans doute qu'elle a maintenu une activité globalement plus élevée. Enfin bref, dans cette seconde fondation de Formica rufibarbis, tout va pour le mieux ! :-)


Conditions de maintien
[Blog] Formica rufibarbis & Formica cunicularia, Fondations de Serviformica
Fondations de Serviformica

Avant d'effectuer cette franche pause du blog, je souhaite vous donner rapidement mes conditions de maintien. "Rapidement", car vu qu'il s'agit d'une indigène que j'ai récoltée à quelques centaines de mètres de chez moi (en Haute-Saône, je le rappelle), je fais très très très très très simple. Niveau nourriture, je l'ai déjà évoqué : liquides miellés simples (lait miellé, eau miellée, ...) et insectes fraîchement tués et prédécoupés (pour l'instant, mouches). Niveau température, je ne chauffe volontairement pas et vis dans une vieille maison, plutôt fraîche mais avec une température constante autour de 20-22°C (cela ne monte pas beaucoup plus haut, même en période de canicule) dans leur lieu de maintien. Enfin, niveau installation, les fondations sont toutes en tube à essai 16x160 mm bouché au coton. C'est simplement pour des raisons pratiques que je les ai chacune branchées à une petite boîte que je n'utilise en pratique jamais, mais qui me permet d'ouvrir les tubes (pour nettoyage ou nourrissage) sans avoir à me préoccuper de possibles évasions. :-)


Voici donc pour ce billet. Désormais, en ce qui concerne ces fondations, nos yeux vont petit à petit se retrouver rivés vers la diapause, que l'on fera débuter probablement vers début novembre, à voir en fonction des conditions météorologiques de ma région. En espérant que ce début de blog vous aura intéressé, je vais désormais me tourner vers mes études, en espérant vous retrouver plein de bonnes nouvelles ! Merci à tous, lectrices et lecteurs de tous les horizons. À la revoyure ! *salut*
*merci*

N'hésitez pas à laisser toutes critiques, interrogations, conseils et réactions par --> LÀÀÀÀÀ <-- : je les lirai avec plaisir. :-)
Avatar de l’utilisateur
Black Majesty



Retourner vers Blogs des espèces "françaises"


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum