Simulateur de vision chez les abeilles.

Re: Simulateur de vision chez les abeilles.

Message non lupar Fourmis30 » Mer 27 Oct 2010 15:47

Non, je fais juste attention à ce que je vois :-p .
Avatar de l’utilisateur
Fourmis30

Re: Simulateur de vision chez les abeilles.

Message non lupar Aquarioguppy » Lun 22 Nov 2010 17:10

Impressionnant !!

L'apprentissage de ce qui est bon/gentil et mauvais/méchant, ne doit pas être facile !
Avatar de l’utilisateur
Aquarioguppy

Re: Simulateur de vision chez les abeilles.

Message non lupar NäNä » Lun 22 Nov 2010 20:03

Vraiment bizarre quand même ! XD
Avatar de l’utilisateur
NäNä

Re: Simulateur de vision chez les abeilles.

Message non lupar dadadou » Lun 22 Nov 2010 20:32

J’avoue qu'elles voient plutôt bien, elles discernent les couleurs et tout O_O.
Avatar de l’utilisateur
dadadou

Re: Simulateur de vision chez les abeilles.

Message non lupar Api Yopi » Lun 22 Nov 2010 20:39

Effectivement, je trouve aussi qu'elles y voient très bien pour les petites bestioles qu'elles sont :-)
Sympa le logiciel, mais c'est vrai qu'on doit faire peur quand même XD
Avatar de l’utilisateur
Api Yopi

Re: Simulateur de vision chez les abeilles.

Message non lupar jfs59 » Lun 22 Nov 2010 21:14

Le problème de ce genre de simulateur c'est que ca donne la vision d'une abeille a un cerveau humain ! Qui plus est, ce cerveau est éduqué par des années d'apprentissage de vision !

Donc on ne voit pas vraiment ce que l'abeille voit car on ne sait pas comment son cerveau avec son apprentissage la conduit à voir !
Avatar de l’utilisateur
jfs59

Re: Simulateur de vision chez les abeilles.

Message non lupar DMX » Lun 22 Nov 2010 21:50

Un apprentissage de la vision ? :eh:. Le chercheur en question est neurobiologiste spécialisé dans la vision des insectes, je doute qu'il ait construit ce simulateur sans prendre en compte l'interprétation de leur cerveau (repose surement sur des études en amont) :-).
Avatar de l’utilisateur
DMX

Re: Simulateur de vision chez les abeilles.

Message non lupar jfs59 » Lun 22 Nov 2010 22:17

'apprentissage de la vision commence dès la naissance. Durant toute la vie utérine, l'enfant était dans un milieu assez sombre et ne disposait que d'un espace de vision très limité. Pourtant dans le ventre de sa mère, et ce dès le 7ème mois de grossesse, toutes les fonctions visuelles du foetus sont actives : perception de la lumière, motricité oculaire, ouverture et fermeture des paupières.

Il va donc falloir peu à peu attendre que la vision se mette en place.
A lire auparavant

Le développement des sens
L'évolution
A la naissance

L'enfant est ébloui par la forte lumière de l'extérieur. il ne distingue pas les couleurs. L'ensemble de sa vision est floue, il ne peut distinguer que des formes plus sombres au milieu de halos plus clairs.
1 mois

Le bébé peut accomoder . Sa vision se limite seulement entre 20 et 50 cm. Au delà, tout est flou. Toutefois il commence à suivre du regard. La coordination de ses deux yeux demeure toutefois très imparfaite.
3 mois

L'accomodation est beaucoup plus importante. L'enfant peut converger du regard et fixer son attention sur un objet qu'on lui présente. Il voit en couleur bien que celles-ci soient encore assez pâles, et peut distinguer des formes sur une surface plane.
Entre 4 et 5 mois

Sa convergence est bonne, même si son acuité visuelle est encore faible. Il est capable de suivre parfaitement du regard. Les images que sa rétine perçoit sont stables et colorées. Il voit bien des deux yeux, mais il a un certain degré de strabisme tout à fait normal pour son âge.
6 mois

Le strabisme doit avoir disparu. Son acuité visuelle demeure encore faible puisqu'il n'a encore de 1 ou 2 dixièmes de vision.
9 mois

Sa motricité oculaire est parfaite. Il voit encore peu distinctement, mais c'est suffisant pour commencer à attraper les objets à sa portée.
18 mois

Sa vision a quasiment atteint sa maturité. Son champ visuel demeure encore étroit et le restera de longues années encore. Il a une acuité visuelle entre 4 et 6 dixièmes, et sa vision des couleurs manque encore de précision. Il faudra attendre l'âge de 4 ans pour que sa vision soit totalement acquise, et l'âge de 8 ans pour que le champ visuel soit aussi large que celui d'un adulte.


Bébé apprend à bien voir

La vision de l’enfant se construit mois après mois, de la naissance jusqu’à 5 ou 6 ans avec des "rendez-vous" précis à 4 mois et demi, 9 mois, 18 mois, 36 mois (3 ans) et 72 mois (6 ans). Elle dépend de la maturation du cerveau qui, lui, apprend à voir plus lentement que les yeux. A la naissance, toutes les cellules nerveuses du système visuel sont présentes. Elles se comptent par milliards depuis la rétine jusqu’au cortex visuel situé à l’arrière du cerveau.

Pendant l’apprentissage de la vision et surtout avant 18 mois, les contacts entre ces cellules sont capables de se modifier, de se rompre pour se réorganiser.
Un peu d’ordre dans les synapses

Bébé apprend à bien voirCette propriété, c’est la plasticité du cerveau qui lui permet d’élaborer un mode de fonctionnement adapté. C’est ainsi que les images captées par l’oeil gauche et l’oeil droit se mélangent pour permettre la perception du relief et que les deux yeux convergent pour fixer un objet très proche. Cette phase correspond à une organisation des synapses - les liaisons entre les cellules nerveuses - qui évoluent beaucoup jusqu’à 18 mois puis plus lentement de 18 mois à 6 ans. Cela signifie que les structures cérébrales responsables de la vision se mettent en place progressivement. Elles sont pratiquement figées à un an et demi et totalement définitives après 6 ans.

Fascinant : chacune de ces milliards de cellules nerveuses reçoit et émet environ 5 000 synapses qui les relient entre elles. Tout au début de l’apprentissage de la vision, elles sont réparties au hasard. Ensuite, celles qui vont fonctionner sont renforcées et stabilisées. Si les yeux voient bien, tout se construit normalement. En revanche, s’il y a un défaut visuel, les liaisons s’ordonnent mal comme des lettres mal distribuées pour écrire un mot.

Par chance, tant que l’enfant est jeune et son cerveau plastique, on peut gommer ces erreurs et réorganiser les liaisons, ceci jusqu’à 18 mois. Au-delà, c’est plus difficile, long et hasardeux.

Autre conséquence de cette formidable organisation des cellules nerveuses visuelles : plus on regarde, plus on apprend à voir. D’où l’intérêt de stimuler - raisonnablement - la vision d’un enfant dès les premiers jours de sa vie.

Acuité visuelle, perception des couleurs et des mouvements
La maturation de la vision est donc progressive.

L’acuité visuelle - c’est-à-dire l’aptitude à voir des détails très fins - s’améliore les mois passant. L’enfant vient au monde avec à peu près 1/20ème d’acuité visuelle. Il perçoit l’équivalent d’un petit doigt.

A quatre mois et demi, il est capable de détecter la mine d’un crayon ce qui correspond à une acuité de 2/10ème. Ensuite, c’est le bond en avant : dès 18 mois, il voit un cheveu fin ! Son acuité visuelle en est à 5 ou 6/10ème et - si tout va bien - il atteindra le maximum d’acuité - 12 à 14/10ème - après 10 ans.

Ces progrès émerveillent les mamans. Un beau jour, l’enfant ramasse minutieusement une miette microscopique sur le sol, une miette imperceptible pour un adulte.

Explication : même si son acuité est plus faible que celle d’un « grand », comme il est plus petit, il est plus proche de la miette et la voit donc plus grosse…

La vision des couleurs progresse en parallèle. Vous le savez, à la naissance, un enfant ne perçoit que l’équivalent du noir et du blanc mais, vers 5 à 6 semaines, il commence à réagir au rouge et au vert et, vers le sixième mois, il voit le bleu et le jaune. A condition que ces couleurs soient franches, saturées.

Cette découverte, c’est la technique dite du potentiel évoqué qui l’a permise. Elle consiste à enregistrer les activités cérébrales d’un bébé auquel on montre des motifs colorés, bien contrastés sur des écrans d’ordinateur, dans un but de recherche scientifique.

La détection des mouvements existe très tôt et s’affine progressivement. Dans les premières semaines de la vie, quand l’adulte bouge son visage dans un geste de tendresse ou de jeu, mieux vaut le faire lentement car les yeux du bébé n’organisent pas encore bien le mouvement rapide de la main et on peut utiliser un tel geste pour éveiller son attention.


Source :

Cet article a été réalisé par l'Association Nationale pour l'Amélioration de la Vue (ASNAV). L'ASNAV est un organisme associant les milieux de l'optique ophtalmique, dont la mission consiste à encourager la prévention par une action de sensibilisation du public sur les problèmes visuels. A cet effet, elle mène des campagnes d'information, soit directement, soit en collaboration avec les Pouvoirs Publics ou des organismes agissant dans le même sens. Son objectif est de susciter une prise de conscience nationale en faveur de l'amélioration de la vue de toute la population.

Association nationale pour l'amélioration de la vue (ASNAV)
185, rue de Bercy
75579 PARIS CEDEX 1


Donc je persiste à dire que la vision est un apprentissage, et que le cerveau s'adapte au fur et à mesure, nous apprenons donc à voir.

Et bien sûr, l'abeille voit les couleurs différemment, repose davantage sur la motion de l'image que sur les formes, et bien plus encore.

B-EYE ignore la plupart de ces différences, simulant simplement l'optique des yeux composés de l'abeille. Il montre ce que verrait une abeille d'une image plate, avec l'abeille face à droite au niveau du plan de l'image

Non le programme ne semble pas prendre en compte nos différences, l'abeille voit plus le mouvement de l'image que l'image.
Avatar de l’utilisateur
jfs59

Re: Simulateur de vision chez les abeilles.

Message non lupar DMX » Lun 22 Nov 2010 23:22

Je ne vois pas où se fait l'apprentissage, pour moi c'est juste une adaptation liée à la structuration du cerveau. On peut apprendre à lire, à compter mais à regarder je suis septique. Si c'est quelque chose qui s'apprend, cela sous-entend que l'on peux l'enseigner.
Avatar de l’utilisateur
DMX

Re: Simulateur de vision chez les abeilles.

Message non lupar jfs59 » Lun 22 Nov 2010 23:26

cela sous-entend que tu peux l'enseigner ... Enseigne-moi à regarder

Tu peux effectivement apprendre à regarder, exemple : deux images stéréoscopiques.

PS: au fait j'ai écrit un programme pour la perception stéréoscopique des anaglyphes.
Avatar de l’utilisateur
jfs59

Page PrécédenteSuivante


Retourner vers Les autres Insectes Sociaux


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum