Introduction d'une gyne Messor dans colonie orpheline

Introduction d'une gyne Messor dans colonie orpheline

Message non lupar Guildam » Jeu 22 Juil 2010 22:58

Salut à tous,

Il y a quelques mois, j'avais effectué quelques recherches non fructueuses sur les techniques de réintroduction d'une nouvelle reine dans une colonie ayant perdue la sienne.
Il s'avère que j'avais eu la triste nouvelle de trouver la gyne de ma première colonie de Messor morte un froid matin d’hiver. Ma colonie comptait à ce moment-la environ 120-140 ouvrières de toutes tailles avec environ une 15aine de Major et un tout petit couvain (période hivernale).

Donc, étant un grand sentimental, j'ai tout fait pour relancer ma colonie.
Cette expérience est donc pour toi, cher lecteur, qui ne veut pas perdre une affaire si bien commencée.

Conseils préalables :
Avant de commencer mon expérience, j’ai essayé d’uniformiser les deux colonies
- Enlever la gyne morte coupée en morceaux que les ouvrières de la Colo1 promenaient partout pour faire disparaitre leur attachement à la reine
- Attendre un mois ou deux que la colonie orpheline s’habitue à sa nouvelle vie pour commencer l’expérience (et perde un peu l’odeur de la Reine)
- Donner exactement la même nourriture aux deux colos (graines Messor + Ver de farine)


Première période :

Je possédais une autre petite colonie de Messor d’une 10aine d’ouvrières pour tenter l’expérience.
Colonie 1 :
- Individus : 120-140 fourmis – 15 major – 1 couvain
- Nid : Biorama Canyon f*****s.fr
Colonie 2 :
- Individus : 10 fourmis – 1 Reine – 1 couvain
- Nid : Tube placé dans une aire de chasse

Test 1 : Intégration de Colo 2 vers Colo 1 directement
J’ai essayé de prendre 1 fourmi par jour et de l’intégrer directement dans la Colo1. Dès introduction dans l’ADC de la Colo1, l’ouvrière se retrouve rapidement saisie aux mandibules et aux pattes par d’autres ouvrières après s’être lancé dans un combat avec une ouvrière. Elle est ensuite trainée directement dans le nid de la colo1 et je perds systématiquement sa trace au milieu de leur masse.
Par contre, je n’ai pas remarqué de cadavres découpé à l’extérieur les lendemains….. Alors morte au fond de la colo, acceptée ou capturée vivant, impossible à dire.

Je n’ai pas trouvé ça très concluant et au bout de la 4eme j’ai arrêté ce test (rappelons que je n’avais que 10 chances d’introduction avant de pouvoir mettre la reine d’où le stress)

Test 2 : Intégration de la Colo1 vers la Colo2 directement
Donc la même chose qu’au dessus mais inversé. J’ai récupéré une fourmi par jour dans la grosse colo pour mettre dans la petite.
A chaque introduction, le même phénomène se produit. La fourmi intégrée se retrouve rapidement face à une ouvrière dont elle attrape les mandibules. Les deux fourmis restent alors immobiles comme ça pendant des heures. Par contre aucune autre ouvrière ne vient jamais les déranger, même en passant juste à coté.

J’ai fait ça 4-5 fois et j’ai fini à chaque fois par séparer les deux protagonistes et à retirer l’ouvrière intégrée de force.

Je me suis donc tout naturellement posé la question de l’agressivité des fourmis entre elles. Pour éviter au moins le facteur de défense de territoire et/ou de défense de base des protagonistes, j’ai décidé de passer par une période transitoire en zone neutre.

Test 3 : Intégration de la Colo1 vers la Colo2 avec Zone Tampon
Donc J’ai réitéré l’expérience ci-dessus en plaçant les fourmis prises dans la Colo1 une heure dans un bac vide. Au bout de l’heure, le comportement de la fourmi change. Alors qu’elle attaquait ma pince lors de la prise dans sa colonie, la fourmi essaye maintenant de fuir. Elle semble désorientée et prête à être balancée dans l’arène.

Une fois l’introduction dans la Colo2 faite, la fourmi va avoir le même comportement au début vis-à-vis des individus rencontrés et va les éviter. Cela m’a semblé permettre un évitement des combats.
Petit à petit, la fourmi s’approche des autres ouvrières et se fait « papouiller » par les autres. Quelques heures après, la fourmi est dans le tube avec la gyne.

J’ai donc continué l’expérience jusqu'à atteindre environ 20-25 individus avec la nouvelle gyne. Le résultat fut très probant puisque aucun mort suite à l’intégration des fourmis et aucun problème significatif avec la gyne elle-même.



Seconde période :

J’ai ensuite décidé d’attendre un mois en l’état histoire que les ouvrières mélangées de la petite colonie (Colo2) s’habituent à la cohabitation.

Test 4 : Intégration de la Colo1 vers la Colo2 avec Zone Tampon
Suite à ce mois, j’ai choisi de refaire l’opération mais dans l’autre sens. A savoir intégrer une à une les fourmis de la Colo2 dans la Colo1 en passant également par une zone neutre. Dès l’introduction, la fourmi de la Colo2 commence par essayer de fuir, ce qui s’avère moins facile compte tenu du nombre d’individus.

Elle finit par se faire attraper mais n’essaye même pas de se défendre. Les ouvrières de la Colo1 finissent finalement par la relâcher.
Je répète donc l’expérience jusqu'à n’avoir plus que 5 ouvrières + la Reine dans la Colo2. Aucun problème notable détecté, l’expérience semble s’être très bien passée.

Test Final : Bienvenue à la nouvelle Reine

Mon biorama d’introduction étant pourvue de 4 cavités indépendantes pour les nids des fourmis, je choisi non pas de lâcher la Reine et ses ouvrières dans l’ADC mais directement dans une des cavités. Coup de chance pour moi, l’une d’elle est quasi vide ( 2-3 ouvrières).

Je laisse donc glisser la Reine dans la cavité avec ses ouvrières. Quelques minutes plus tard, la Reine va se poser dans le fond du nid et les ouvrières croisées n’essayent même pas d’attaquer les 5 ouvrières encadrant la Reine. Au bout de quelques heures, 5-6 ouvrières ont rejoint la Reine et les dernières ouvrières dans la cavité. Peut-être d’anciennes ouvrières de la Colo2.

Pendant presque une semaine, les deux groupes vont rester ainsi séparés sans agressivité apparente. Au bout de cette semaine, je me retrouve un matin avec la Reine dans la cavité du grand groupe et la cavité de la Reine avec une 30aine d’individus.

A partir de là, la Reine va commencer à faire des allers/retours entre les deux nids pendant environ une semaine encore avant de rester dans le nid de l’ancienne colonie.

Une semaine encore se passe et la totalité des ouvrières va alors quitter le nid initial et se retrouver dans le nid de la Reine de la Colo2. La reine va alors commencer à pondre



Aujourd’hui :

Voila la dernière ligne s’est passée il y a environ 2 mois et j’ai maintenant un énorme couvain et j’ai même eu ma première naissance de fourmis ailée.

Comme quoi ça marche, il faut juste ne pas désespérer et avoir de la patience.

J’espère que cette petite expérience aidera d’autres personnes. Si vous avez des questions, n’hésitez pas, j’ai surement omis des choses involontairement.
Avatar de l’utilisateur
Guildam

Re: Introduction d'une gyne Messor dans colonie orpheline

Message non lupar etii » Jeu 22 Juil 2010 23:08

*good* En voilà un post intéressant que l'on lit du début jusqu'à la fin avec délectation :slap:
Avatar de l’utilisateur
etii

Re: Introduction d'une gyne Messor dans colonie orpheline

Message non lupar nicolasbirdy » Jeu 22 Juil 2010 23:19

+1 *good*
Propre net et précis,efficace quoi ! \o/ bravo \o/ !
Très bon enseignement pour nous lecteurs. Manque juste une ou deux photos :-p
Encore :slap:
Avatar de l’utilisateur
nicolasbirdy

Re: Introduction d'une gyne Messor dans colonie orpheline

Message non lupar Akapücho » Jeu 22 Juil 2010 23:25

J'aime le côté teste/expérience, ça montre vraiment que tu réfléchis en faisant des déductions en les observant.
Et ça ! C'est vraiment une belle réussite et aussi le but de la myrmécologie !
Bravo ;-)
Avatar de l’utilisateur
Akapücho

Re: Introduction d'une gyne Messor dans colonie orpheline

Message non lupar DMX » Ven 23 Juil 2010 02:20

Excellent travail *good* ! Sinon j'ai une question (qui peut paraitre piège même si ce n'est pas le but) : quel serait l'intérêt des ouvrières de la colo 1 à s'occuper du couvain issu de la gyne de la colo 2 ? Car il me semble que les ouvrières de la colo 1 ne partagent peu d'affinité (d'un point de vue génétique) avec le couvain de la colo 2.
Avatar de l’utilisateur
DMX

Re: Introduction d'une gyne Messor dans colonie orpheline

Message non lupar nicolasbirdy » Ven 23 Juil 2010 02:34

Cela fait deux fois plus d'ouvrières pour chaque reines même si elles ne travaillent pas ensemble :think:
Avatar de l’utilisateur
nicolasbirdy

Re: Introduction d'une gyne Messor dans colonie orpheline

Message non lupar Akapücho » Ven 23 Juil 2010 13:12

On devrait épingler le sujet.
Il est vraiment intéressant et pourrait aider des gens !
:-)
Avatar de l’utilisateur
Akapücho

Re: Introduction d'une gyne Messor dans colonie orpheline

Message non lupar Guildam » Ven 23 Juil 2010 13:57

Merci à tous pour vos commentaires.

J'avoue que l'expérience était risquée et très peu conseillée par les gens du forum. Mais je me voyais mal perdre ma toute première colo. J'espère sincèrement que ce post aidera ceux qui sont dans le même cas que moi car j'avais toujours lu qu'une colo orpheline finissait par disparaître à court ou moyen terme.

Il semble que ce ne soit pas le cas.
Pour les photos, pas moyen d'en faire des propres, il faudrait que j'investisse dans un appareil un peu mieux que celui que j'ai :-)

Sinon pour l'intérêt des ouvrières de la colo1 qui s'occupent du couvain de la Colo2, je me demande s'il n'y a pas un histoire de mimétisme vis-à-vis des anciennes ouvrières de la colo2 qui étaient mélangées à la colo1 et inversement (j'ai transvasé des ouvrières dans les deux sens).

Pour information, mon prochain post expérience sera la conclusion de mes tests sur les bioramas AntsLab avec la gelée bleue de la NASA. J'ai été horriblement déçu de celui-ci et je vous ferais part de mes conclusions histoire qu'on puisse en discuter.
Avatar de l’utilisateur
Guildam

Re: Introduction d'une gyne Messor dans colonie orpheline

Message non lupar Fezar » Ven 23 Juil 2010 21:43

C'est vrai, vraiment intéressant.
Mais comme tu l'as dit, il faut avoir la patience.. et ne pas avoir peur de perdre sa reine. :/
Avatar de l’utilisateur
Fezar

Re: Introduction d'une gyne Messor dans colonie orpheline

Message non lupar zampaï » Sam 31 Juil 2010 14:44

Oui, expérience très enrichissante.

Je viens de perdre ma reine Crematogaster scutellaris à cause d'une mauvaise manip de ma part. Je me retrouve avec 800 - 1000 ouvrières orphelines.

Je vais essayer de renouveler l'expérience décrite ici, dès que je me serai procuré une nouvelle gyne crematogaster.

En espérant que cela fonctionne. En attendant, je continue de nourrir les ouvrières à la sauterelle bien grasse...
Avatar de l’utilisateur
zampaï

Suivante


Retourner vers Expériences / Projets avec les Fourmis (TIPE, TPE, Pédagogie…)


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message





Forum