Page 8 sur 10

Re: Diapause Messor barbarus : récapitulatif.

Message non luPosté: Ven 25 Oct 2013 15:33
par Latior
Si j'ai bien compris, il faut mettre en hivernage ses colonies de Messor barbarus pendant 2/3 mois aux alentours de 5 à 10 degrés si on veut améliorer la ponte de la gyne, allonger la durée de vie des ouvrières etc. Même si elle n'est pas obligatoire pour les Messor, elle est fortement conseillée si on ne veut pas que sa gyne meure. :'(
Est-ce bien cela ?
Je me pose toutes ces questions car je compte bientôt acquérir une petite colonie de Messor barbarus.
Merci d'avance pour vos réponses. :slap:

Re: Diapause Messor barbarus : récapitulatif.

Message non luPosté: Ven 25 Oct 2013 15:37
par DMX
"dormancy is oligate diapause". Il parle bien de dormance et non de diapause au sens exacte du terme, sinon il ne l'aurait pas précisé

Si on traduit littéralement, « La dormance des adultes est une diapause obligatoire caractérisée par etc ... ». Donc de ce fait les adultes font bien une diapause. La diapause est une forme de dormance (au même titre que la quiescence ou l'hibernation). Il est donc normal qu'il emploie ce terme, cela ne veut néanmoins pas dire que les adultes n’effectuent pas de diapause.

d'ailleurs je me permets de citer le premier lien que tu as donné : 
Diapause : "Arrêt spontané temporaire du développement d'un parasite (surtout des insectes), se produisant indépendamment des facteurs extérieurs" (cnrtl.fr)

Cette définition est à mon sens trop restrictive puisqu'elle semble écrite pour des organismes non sociaux au cycle de vie probablement annuel (d'ailleurs pourquoi la limiter aux parasites ?). Mais on pourrait par élargir cette notion de développement à l'activité ovarienne (développement des folicules), développement de la colonie (surtout si on considère une colonie de fourmis comme un seul « super-organisme »).

La dormance prédictive (dite dormance innée ou primaire) se produit lorsque les organismes entrent dans une phase de dormance avant l'apparition de conditions défavorables. Par exemple, la photopériode et la diminution de température sont utilisées par de nombreuses plantes pour prédire l'arrivée de l'hiver.

Ainsi, seule les espèces dont le couvain entre en diapause font part d'une dormance prédictive, c'est à dire que la "diapause" est indépendante des conditions extérieures.

Je ne vois pas où il est marqué que la diapause se limite uniquement au couvain.

Pour finir de te convaincre que la diapause peut aussi avoir lieu chez les adultes de certaines espèces (notamment les Formica) :

source : Annual cycles of development in ants diversity, evolution, regulation, Kipyatkov (1993)


elle est fortement conseillée si on ne veut pas que sa gyne meurt.

La gyne survira même si tu ne fais pas d'hivernage :).

Re: Diapause Messor barbarus : récapitulatif.

Message non luPosté: Ven 25 Oct 2013 16:40
par C-R
Effectivement, j'étais trop fermé : pour moi la diapause se limitait à un arrêt de développement.

Je viens de relire "A distantly perceived primer pheromone controls diapause termination in the ants Myrmica rubra L. (Hymenoptera, Formicidae)" de Kipyatkov.

Et effectivement, il y parle notamment de la manière dont la photopériode induit le déclenchement de la diapause chez Myrmica rubra, pour les larves et les reines.

Je dormirais plus informé ce soir. ^^

Re: Diapause Messor barbarus : récapitulatif.

Message non luPosté: Ven 25 Oct 2013 17:10
par Campo
En ce qui me concerne, je fais la diapause à environ 12 degrés histoire de respecter leur horloge interne. Le pire dans l'histoire est que je ne le fait même pas exprès. Rapport avec mon isolation pourrie... :mrgreen:.

Re: Diapause Messor barbarus : récapitulatif.

Message non luPosté: Sam 26 Oct 2013 12:05
par dukat31
DMX a écrit:Des groupes de 21 gynes c'est quand même pas mal ^^. Je suppose que la répartition des gynes s'est faite sur la base du hasard, donc théoriquement les groupes devraient être homogènes (donc il doit théoriquement avoir autant de gynes "faibles" dans chaque groupe).


Effectivement je trouve ça assez énorme, j'aimerais bien voir l'installation pour ce genres d'études. D'ailleurs quelqu'un connait-il la méthode de maintenance des fourmis en laboratoire ?
J'imagine qu'il ne doivent pas faire comme nous avec des nids dits d'observation et que par souci d'économies et de gain de place tout doit être plus fonctionnel qu'esthétique.
J'aimerais bien en savoir plus car je suis parti sur un protocole avec normalement 12 reines et je voudrais bien m'inspirer de méthodes plus scientifiques.

Un peu H.S. désolé.

Re: Diapause Messor barbarus : récapitulatif.

Message non luPosté: Mar 29 Sep 2015 19:33
par imrahil
Au sujet de cette étude sur la diapause des Messor, je pense que les températures jouent. On note dans le texte que les mortalités sont apparues aux extrêmes de température dans le premier et second groupe. Est-ce lié ?
1er groupe : 20°C tout le temps, elles meurent.
Second groupe : 22°C elle pond, 31°C en continu, elle meurent.

Re: Diapause Messor barbarus : récapitulatif

Message non luPosté: Mer 30 Déc 2015 01:40
par antsoine
Merci beaucoup pour ces renseignements, ils m'ont été très utiles :slap: ;-) :hihi: .

Re: Diapause Messor barbarus : récapitulatif

Message non luPosté: Mer 30 Déc 2015 06:10
par Henrique
Oui, c'est vrai que c'est très utile. *good*
Ma gyne, elle a pondu avec une température de 9°C donc on m'a dit de la sortir *oups* .

Re: Diapause Messor barbarus : récapitulatif

Message non luPosté: Sam 31 Déc 2016 18:57
par Togno
Bonjour.

Quelqu'un a un retour d'expérience sur la température la plus basse qu'une colonie peut supporter ?

J'ai mis mes M. barbarus dans mon garage pour la diapause. Il y faisait 12°C le jour et ça pouvait descendre jusqu'à 6°C la nuit. Nickel.
Malheureusement la nature profite de mon absence pour envoyer une vague de froid, et je vois sur internet des températures négatives dans le coin, qui durent... Donc je pense que ça va potentiellement descendre mes fourmis jusqu’à 1-2°C la nuit, et à peine plus le jour.

C'est une vieille colonie de plus de 10 ans, ça me ferait mal au cœur de la perdre stupidement la première année que je passe ici...

Re: Diapause Messor barbarus : récapitulatif

Message non luPosté: Sam 31 Déc 2016 19:06
par olivier
1-2°C la nuit, il va y avoir du dégât ! Une de mes colonies n'a pas supporté il y a 3 ans quand je suis arrivé en Isère, une période à 6°C lors d'une semaine de vacances sur les pistes durant laquelle je n'étais pas chez moi.
Personnellement, je te déconseille de les faire descendre si bas. La moindre goutte d'eau risque de geler et je ne pense pas qu'elles apprécient. :eh: